background preloader

Inter-activ' : Michel Serres - 16 août 2013

Inter-activ' : Michel Serres - 16 août 2013
Related:  Ouvertures d'espoir

L’apprentissage autonome dans les écoles : une corde de plus à l’arc des professeurs. Apprentissage profond. Sugata Mitra (Hole in the wall - Article 1 - Article 2 ) propose une approche pédagogique basée sur le fait observé que les enfants, les jeunes et même les adultes peuvent, avec l’accès aux technologies, entreprendre leur apprentissage avec succès sur la base d’une recherche personnelle et de groupe en réponse à leurs questions, problèmes et besoins. Ce qu’il appelle «l’apprentissage autonome» ouvre plusieurs possibilités dans les classes et permet d’inclure ceux qui se débattent avec leurs devoirs et avec l’école en général. «Les technologies donnent aux jeunes le potentiel d’être beaucoup plus indépendants dans leur apprentissage, et nous devrions tirer avantage de ce fait» Justement, dans la plupart des pays industrialisés, les enfants grandissent avec Internet et ont les moyens d’apprendre ce qu’ils veulent dans la minute, ce qui remet en question l’idée traditionnelle de l’école. Ce qui est à la base de son approche. Procédure Essayer ?

L’apprentissage informel Entre formel et informel, ma formation balance… Bien que l’apprentissage informel soit largement évoqué dans notre profession et suscite aujourd’hui de nombreux échanges, sa définition et ses contours peuvent paraître encore flous. En fait, plusieurs recherches montrent que 10% de notre apprentissage se fait de manière formelle, c’est-à-dire avec un programme/curriculum défini contrôlé par un formateur (formal learning). 20% par le biais d’échanges, de conversations et le développement de son réseau qui permet ainsi de connaitre la bonne personne au bon moment pour poser la bonne question (social learning). 70% de notre apprentissage se concrétise à travers l’expérience et nos activités au quotidien (informal learning). Autrement dit, 90% de notre apprentissage se fait de manière informelle. Pour illustrer les différentes formes d’apprentissage informel, voici une infographie réalisée par Jay Cross, fervent adepte d’informal learning et auteur d’un livre qui fait référence sur ce sujet*.

Intelligence collective dans la classe | Un défi pour l'enseignant au XXIe siècle! Notre ambition Changer le monde. 2012, la fin du monde. La fin d’un monde. La coopérative d’éducation populaire Le Pavé vous souhaite de vivre la dernière année d’un système en déliquescence. Et si nous pouvons y participer un tant soit peu, c’est avec plaisir que nous nous y emploierons. 2012, début du monde. Créer une encyclopédie populaire. Toutes les conférences gesticulées qui circulent de manière vivante ou numérique ne peuvent plus trouver hébergement sur notre site, et nous en sommes fiers. Elles commencent à constituer une encyclopédie populaire et critique de notre société. Nous ouvrons un troisième groupe en 2012 (voir pièce jointe). Instruire pour révolter Nos vidéos sur le site sont souvent des vidéos de travail, mal filmées et avec un son approximatif, mais on les mets quand même. Et dès que nous estimons qu’une conférence gesticulée est mûre, nous la filmons "correctement" pour en faire un DVD. Refuser le développement? Leurs contacts, programme de formation? Rester en contradiction

9 compétences essentielles que les enfants devraient apprendre Note : cet article est une traduction de l’article 9 Essential Skills Kids Should Learn de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article ! Les enfants dans le système scolaire ne sont pas bien préparés pour le monde de demain. Comme toute personne qui est passée par un monde des affaires puis par un monde gouvernemental pour arriver au monde connecté toujours en évolution, je sais comment le monde d’hier devient rapidement illusoire. J’ai été formé dans l’industrie journalistique, où nous pensions tous que nous serions éternellement à la page, et dont je crois maintenant qu’elle suivra la même voie que les chevaux et les carrioles. Malheureusement, j’ai été éduqué dans un système scolaire qui croyait que le monde dans lequel il existait resterait globalement le même, avec des changements mineurs niveau mode. Et cela avait du sens quelque part, étant donné que personne ne pouvait réellement savoir ce que serait la vie dans 20 ans. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9.

Les secrets de l’éducation à la finlandaise : chaque élève est important Depuis plus de dix ans le système éducatif finlandais fait figure de modèle en Europe et plus largement dans les pays occidentaux. Ce petit pays a obtenu des résultats faramineux aux évaluations internationales PISA[1] menées par l’OCDE (2ème mondial en Sciences, 3ème en lecture et 6ème en mathématiques en 2009, loin devant tous les pays occidentaux). Pour comprendre ce phénomène, Paul Robert, principal de collège dans le Gard, a participé à deux voyages d’étude en Finlande. Il a pu y visiter des établissements scolaires de tous niveaux : un jardin d’enfants, deux écoles primaires, deux collèges, deux lycées, un lycée professionnel, une université et un centre de formation continue. Il en a tiré un livre, La Finlande : un modèle éducatif pour la France ? Chaque élève est important Pour cela tout un modèle s’est progressivement construit, réforme après réforme. Une structure d’apprentissage « comme à la maison » Des rythmes d’apprentissage adaptés Plus d’encadrants pour le même budget

Conférence: « Apprendre Autrement avec la Pédagogie Positive  | «Le blog de la Fabrique à Bonheurs Nous aurons le plaisir de vous retrouver chez Living School au 6, rue Georges Auric Paris 19. Nous espérons vous voir nombreux car nous avons plein de choses à partager avec vous. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter par mail: contact@lafabriqueabonheurs.com Like this: J'aime chargement…

Égalité des chances par l’école : le jeune prof qui défiait Bourdieu Jérémie Fontanieu a 25 ans, il est professeur agrégé de sciences économiques et sociales au lycée Delacroix de Drancy, et il est en train d’emmener sa classe de Terminale vers un objectif de 100% de réussite au baccalauréat. Où est l’exploit ? Dans l’historique des statistiques de ce lycée : à Drancy, dans le « 9-3 » comme il le dit lui-même, le taux de réussite au bac ES est de 70%, contre 91,5 % pour la moyenne nationale en 2013. Un tiers des élèves redouble ou quitte le lycée sans le bac, et nombreux sont ceux qui l’obtiennent de justesse, pour aller ensuite échouer en fac, le seul débouché possible pour ceux dont les dossiers médiocres ne permettent pas d’alternative. Drancy, c’est « une banlieue difficile », cet univers qui nourrit les fantasmes médiatiques, à grands renforts de territoires abandonnées, et de « zones de non droit ». Dans Les enseignants victimes de l’abandon des banlieues, Sophie Audoubert en parlait de cette façon : « Dès le début, je me suis planté ! Pur pragmatisme

Elever son enfant...Autrement Ce jeune prof de Drancy qui voulait « changer le monde et sa classe » Jérémie Fontanieu devant sa classe de terminale ES à Drancy (SZ) On a tous eu un professeur qui émerge dans nos souvenirs au milieu d'un océan d'heures d'ennui en classe. Un ou une qui vous a fait d'un coup vous intéresser à l'histoire ou aux maths simplement parce qu'on savait vous parler et vous amener à vous surpasser dans une matière où vous vous sentiez nul. Ce jeudi 23 mai, la classe est lancée dans les révisions. «Je comprends mieux et j'apprends bien» La classe est calme, studieuse. Ces élèves aux niveaux disparates, le jeune prof, ancien de Sciences-Po, les a découvert en septembre, peu motivés et pas du tout travailleurs. La « méthode Fontanieu » dérange Dés la rentrée, ces derniers sont invités avec empressement à assister à une réunion. le jeune homme n'y va pas avec le dos de la cuillère: « je leur ai dit que leur enfant aurait le bac, qu'il pourra s'engager dans des brillantes études s'il travaillait mais que pour ça, j'avais besoin d'eux derrière", se souvient M.

Related: