background preloader

Guerre 14 - 18

Guerre 14 - 18
Ce site présente un ensemble de photographies de la première guerre mondiale. Les clichés sont réalisés pour la plupart sur les zones de conflits, principalement dans les départements de la Marne et de la Somme. Ces photos proviennent d'une collection personnelle. Les clichés sont de type stéréoscopique (prise de vue sur plaque de verre). On visionne celles ci dans un stéréoscope afin d'obtenir une image en relief. Voir explicatif - voir une photo en relief Les renseignements sur les dates des évènements photographiés sont malheureusement inexistants. Les photographies nous transportent dans un passé déja lointain. Certaines vues sont très dures ; elles nous font découvrir la triste réalité de la guerre. A la mémoire des combattants présentation stéréoscopie (vision en relief) SVP - N'utilisez pas ces photos pour des publications personnelles ou commerciales

http://bac.d.free.fr/guerre_14_18/

Related:  Guerre 14-18Première Guerre mondialeGuerre 1914-1918Photos guerre 14-18La Grande Guerre

Entre les lignes by Claude Guilmain Hommage aux combattants canadiens de la Première Guerre mondiale, ce film fait la chronique du conflit à travers les mots de six participants. Entre les lignes des correspondances intimes adressées à des proches, on devine l'innommable, toute cette horreur censurée par la guerre et la pudeur. Dans un montage habile, le film présente des extraits d'époque, des photos, des passages manuscrits de lettres et du journal de bord. Médiathèque de l'architecture et du patrimoine : autochromes de la guerre 1914-1918 Autochromes de la guerre 1914-1918 1. La technique employée 2. Les photographes Inventé en 1903 par les frères Lumière, l'autochrome est la première photographie couleurs (" en couleurs naturelles ") fabriquée de façon industrielle.

Reportage Entre les lignes de Claude Guilmain Hommage aux combattants canadiens de la Première Guerre mondiale, ce film fait la chronique du conflit à travers les mots de six participants. Entre les lignes des correspondances intimes adressées à des proches, on devine l'innommable, toute cette horreur censurée par la guerre et la pudeur. Dans un montage habile, le film présente des extraits d'époque, des photos, des passages manuscrits de lettres et du journal de bord. Le talent de mise en scène de Claude Guilmain redonne à ces artefacts vieux de quatre-vingt-dix ans une dimension humaine et insuffle à ces images anonymes une vie et une intensité qui nous font vivre ce conflit de l’intérieur. Afin de répondre aux besoins du milieu de l'éducation, cinq capsules documentaires ont été tirées du film : Les infirmières au front, Le rôle de l'officier, La vie du soldat, L'espoir et la foi et Les tranchées. Ces documents apportent des informations supplémentaires sur chacun des sujets abordés.

Centenaire de 14-18 - L'album Le nombre actuel de photographies contenues dans l'album du site est de 2030.Elles y sont classées dans l'ordre d'insertion. Les plus récentes sont donc à la fin. Il est également possible de feuilleter les albums d'origine, comme celui de Bibi, en respectant la pagination. Page : [ 1 ] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 Les monuments aux morts, mémoire de la guerre - 1918, la Grande Guerre s'achève... - Dossiers Le monument aux morts d’Annot (Alpes-de-Haute-Provence). Photo : Xavier Lambours © La Documentation française. Agrandir l'image C’est juste au sortir du conflit que sont érigés partout en France des monuments aux morts de la Grande Guerre ; dans chaque ville, chaque village, là où ces hommes vivaient et travaillaient.

ARCHIVES MEDICALES des HOPITAUX MILITAIRES (1914-1918) - hopitauxmilitairesguerre1418.overblog.com Historique de la conservation des archives hospitalières militaires 14-18 – Statistique médicale de la guerre 14-18 – Bureaux d’archives des hôpitaux fermés (1917) Lors de la Première guerre mondiale il n’existait pas d’organisme central de conservation des archives médicales à l’instar du Service des archives médicales et hospitalières des armées (SAMHA de Limoges) actuel dont l’historique succinct, l’organisation et le fonctionnement ont fait l’objet d’un article de MM. Bessière et Merlet mis en ligne par le CRID 14-18 Mon objectif, au travers des notes qui suivent, est de présenter, après un rapide « survol » des origines, l’historique des archives médicales des hôpitaux militaires dans la Guerre 1914-1918, période qui n’a pas été développée par les précédents auteurs. I - Aux origines des archives hospitalières militaires.

Documents d'époque, Cartes-photos, Cartes photos écrites, Cartes-postales, Cartes postales écrites, Dans les tranchées, Photos aériennes, Photos autres Il y a quelques temps j'ai récupéré quelques cartes illustrées écrites par un soldat et des membres de sa famille, souvenirs émouvants quand on sait qu'il a été, peu de temps après, tué au combat. (1) Originaire de l'Yonne, il était né et habitait Ancy-le-Franc. Comme tous ses compagnons du front, il profitait d'un moment de repos ou de calme pour écrire quelques mots à sa famille. Les gueules cassées de la Grande Guerre ... Document 2004 - " Sophie Delaporte comble un vide comme si l'expérience était proprement indicible. Pionnier et précieux. " Le Monde. " Elle a accompli un travail remarquable, remontant le chemin de croix de ces soldats, traitant aussi bien de la médecine d'urgence, de la chirurgie réparatrice de la face que de leurs souffrances et de leur détresse morale. " Anne Muratori-Philip, Le Figaro. " L'ouvrage écrit par Sophie Delaporte fait partie de ceux qu'on a le devoir de regarder en face. Comme le visage de ces hommes défigurés qu'on ne pouvait, littéralement, plus dévisager ". Christophe Violette, Ouest-France. " L'auteur s'est penchée sur ces " oubliés de l'histoire ", dont beaucoup, défigurés, ont terminé leur vie à l'écart des leurs et du monde, vivant en autarcie dans des institutions spécialisées. " Antoine de Gaudemar, Libération.

Photographier la Grande Guerre Contexte historique Au moment où éclate la Première Guerre mondiale, la photographie est encore considérée comme le meilleur moyen de s'approcher de la réalité. On parle d'objectivité irréfutable et, à ce titre, on estime que l'image instantanée est parfaitement adaptée pour rendre compte du nouveau conflit moderne. Ainsi, pendant toute sa durée, un nombre incalculable de clichés sont pris, à l'aide d'appareils de formats divers, par des photographes professionnels ou de simples amateurs, en l'occurrence des soldats partis avec leur propre matériel.

Related:  Ressourceshistoire de guerrePhotos1ère guerre mondiale (1914-1918)Première Guerre Mondialemicka63