background preloader

Apprenons à apprendre

Apprenons à apprendre
Related:  Apprendre à apprendre - Métacogniton, méthodologie

Métacognition - Idées ASH " Si tu donnes un poisson à un homme, il se nourrira un jour, si tu lui apprends à pêcher, il se nourrira toujours." La métacognition consiste à avoir une activité mentale sur ses propres processus mentaux, c'est à dire " penser sur ses propres pensées ". Dans le domaine de la psychologie de l'éducation, le terme désigne la composante du savoir d'un individu qui concerne les processus mêmes d'acquisition de ce savoir, en quelque sorte " ce qu'il sait de sa façon d'apprendre ". La métacognition se rapporte à la connaissance qu'on a de ses propres processus cognitifs, de leurs produits et de tout ce qui touche, par exemple, les propriétés pertinentes pour l'apprentissage d'information ou de données... La métacognition se rapporte, entre autres choses, à l'évaluation active, à la régulation et l'organisation de ces processus en fonction des objets cognitifs, ou des données sur lesquelles ils portent, habituellement pour servir un but ou un objectif concret.

Comment apprendre efficacement ? Les méthodes qui ne fonctionnent pas... ou pas toujours ! Le système éducatif français est encore beaucoup tourné vers l’apprentissage de sujets spécifiques, par exemple les tables de multiplication, la conjugaison, ou encore les intégrales. Cependant, si emmagasiner des connaissances peut être important, apprendre à apprendre est l’est encore plus. Ainsi, des chercheurs en psychologie cognitive ont évalué des méthodes d’apprentissage, telles que la relecture des notes prises, la confection de résumés, l’auto-évaluation. Leurs conclusions sont édifiantes, mais malheureusement n’ont pas encore franchi les portes de notre système éducatif…Qu’est-ce qu’une bonne méthode d’apprentissage ? Pour suivre les autres épisodes de la synthèse de ces recherches sous forme de mind maps, inscrivez-vous à nos actualités, en renseignant votre email.Source : Cerveau & Psycho n°60 de novembre-décembre 2013 Les articles suivants sont aussi en lien avec ce sujet :

Jeu Cartes Colorées (pour l’entraînement de l’attention et de la flexibilité mentale) Jeu Cartes Colorées (pour l’entraînement de l’attention et de la flexibilité mentale) rsam logopédie, Matériel, Orthophonie attention, cartes, concentration, effet stroop, flexibilité mentale, inhibition, jeu, jeux Présentation Il s’agit d’un jeu de 72 cartes (8 planches) comprenant des noms de couleur, écrits dans différentes couleurs : JauneVertBleuRougeNoirOrange Cartes Colorées Les cartes sont distribuées entre les deux joueurs. Principes pour poser une carte compatible Il est possible d’ajouter la contrainte de toujours avoir trois cartes en main sous peine de pénalité (comme par exemple récupérer le tas de cartes central) pour compliquer la tâche. Si un joueur est bloqué, l’autre peut poser une ou plusieurs cartes compatibles, puis l’adverse pioche dans sa pile et ainsi de suite. Le but du jeu est de liquider la pioche et de ne plus avoir de cartes. De nombreuses variantes sont possibles selon chaque patient. Objectifs Selon les règles et/ou consignes : Téléchargement La notice du jeu Licence

Les fonctions cognitives de l'enfant et leurs dysfonctionnements L’INSERM a organisé et mis en ligne en 2013 un séminaire de formation qui explique, pour les parents et les enseignants, le cerveau de l’enfant, ses principales fonctions cognitives, et la manière dont elles peuvent dysfonctionner chez certains enfants “dys”. Destiné aux associations de parents concernées par les troubles de la cognition chez l’enfant, ce séminaire de formation est organisé à l’initiative de la Mission Inserm Associations. Il a été conçu et animé par Michèle Mazeau, médecin en rééducation, spécialisée en neuropsychologie infantile et Pierre Laporte, psychologue clinicien spécialisé en neuropsychologie, docteur en psychologie. seminaires-de-formation-ketty-schwartz Le Cerveau, organe d’apprentissage, avec Michèle Mazeau & Pierre Laporte Accéder à la vidéo Quelques notions de bases sur les réseaux neuronaux et la plasticité cérébrale, leurs relations avec les fonctions cognitives et les comportements. Le langage oral, avec Michèle Mazeau Le langage écrit, avec Michèle Mazeau

Rallye-liens : Moyens mnémotechniques - L'école d'Ailleurs Par Ailleurs dans Accueil le 17 Septembre 2013 à 17:01 23/08/2013 : Mise à jour de cet article pour ajouter les participations de pépins & citrons et de Loustics ! Il y a bien longtemps que j'ai envie de lancer cette idée : collecter nos moyens mnémotechniques ! des moyens mnémotechniques en français, en mathématiques, en éveil,...! Comment participer ? - Soit vous écrivez un article sur votre blog et vous insérez le bouton ci-dessus. - Soit vous n'avez pas de blog et dans ce cas, vous m'envoyez votre idée que je m'engage à publier ici en votre contribution. J'attends vos idées avec impatience ! Pour commencer, voici ma contribution : Moyen mnémotechnique pour multiplier par 11 plus facilement et plus rapidement Les participants : Quelques moyens chez Gandalf :- en grammaire pour différencier nature et fonction lien avec Hannah Montana et Miley Cyrus ICI - en maths terme croissant/décroissant en jouant avec le terme de croissance humaine Lala participe à ce rallye-liens.

Comment apprend-on à lire ? Dyslexie : comment apprend-t-on à lire ? L’apport des neurosciences et des nouvelles techniques d’imageries cérébrales nous permettent aujourd’hui d’avoir une certaine connaissance sur le sujet. La science avance sur le sujet, il reste encore tellement de choses à découvrir, le fonctionnement et l’organisation de notre cerveau étant complexes. Actuellement, nous commençons donc à avoir quelques réponses dont certaines sont des certitudes et d’autres qui même si elles sont encore au stade d’hypothèses commencent à être bien argumentées. Stanislas Dehaene dans son livre « Les neurones de la lecture » explique que notre cerveau n’a pas été conçu pour apprendre à lire. Entendons par « conçu » le fait que notre cerveau n’a pas subi d’évolution depuis le stade de l’Homo-Sapien ». Au regard d’une vie d’homme, ce temps parait considérable mais en terme d’évolution, ce n’est qu’une goutte d’eau. Comment apprend-t-on à lire ? Au vu des connaissances actuelles D’ailleurs si je mets cette image là.

Jeux de mémoire Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par <img width="80" height="15" src=" alt="WebAnalytics" /> Mots mélangés Mots croisés Jeux Sudoku Juniors Quiz Les Mots codés de 1 à 5 Les Mots codés de 6 à 10 Ademimot : des centaines de jeux de réflexion Jeux pour filles Jeux avec les mots : 1 - 2 - 3 Les mots déplacés : 1 - 2 - 3 Jeux de mémoire avec les mots : 1 - 2 - 3 (nouveau) Les chiffres déplacés : 1 - 2 - 3 Les nombres déplacés : 1 - 2 - 3 Quiz TV : 1 - 2 - 3 Jeu des bulles, trouvez les mots secrets Sur jeuxdememoire.net Autres sites de jeux

Apprendre à retenir, à mieux mémoriser Repères pour aider les élèves à retenir A. Pour bien retenir une leçon, s’assurer de ce qu’on comprend. 1. Repérer pour quoi on apprend : Pour exprimer des informations sur des notions : leur définition, leur réseau de signification, des exemples, des notations, … Pour exprimer des informations sur les situations et évènements : faits, contexte, chronologie, causes et conséquences. B. a. D. a. E. a. F. a. G. a. H. Eléments caractérisant la sphère. Remarque : Il existe divers logiciels chacun performant pour réaliser des cartes mentales avec les élèves.

Metacognition : Qu'est-ce que la métacognition Décomposition du terme Pour commencer, voyons de quels termes le mot "métacognition" se compose. Cognition : faculté de connaître, acte mental par lequel on acquiert une connaissance, opération cognitive relative à la connaissance. Méta : du grec méta – au delà de – après – qui indique le changement – la postérité, la supériorité, le dépassement. Exemples de la vie quotidienne: Afin d'illustrer le terme de métacognition, et bien comprendre à quoi il se réfère, voici quelques exemples de la vie quotidienne impliquant la métacognition: Monter un meuble implique de regrouper les éléments à assembler, de planifier les tâches (s'occuper d'abord de mettre les vis sur chaque élement, respecter ou pas l'ordre de la notice de montage, mettre toutes les étagères ou juste un certain nombre (s'il y en a), etc). Pour améliorer ses performances, un sportif fait appel à la métacognition. Les domaines d'application sont donc très vastes. Quelques définitions: Un concept composite Pour résumer Bibliographie

Atelier Mémoire - Idées ASH Dans l'école, les résultats des évaluations de GS, CP et CE1 mettent en évidence que de nombreux élèves sont en situation de difficulté scolaire dès le cycle 2. Ils semblent présenter un problème de traitement de l'information. En mars 2007, avec mes collègues de GS et de CP, nous faisons l'hypothèse qu'une re-médiation à ce problème cognitif est possible en agissant sur l'enrichissement des processus et de l'élaboration. Dans le cadre de notre projet d'école, nous décidons de créer une mallette de jeux pédagogiques pour alimenter un ATELIER MEMOIRE hebdomadaire. Cet ATELIER MEMOIRE fonctionne depuis 2007 dans les classes de GS et de CP, et l'enthousiasme des élèves est incontestable. Nous souhaitons aujourd'hui que d'autres élèves puissent en profiter. Cet atelier se déroule : selon une progression annuelleen veillant à travailler :la maîtrise des processusattentionmémoire de travailet des élaborationscatégorisationespacetempsdiscrimination visuellediscrimination auditive

Les fonctions exécutives : Un outil pour la réussite scolaire Par Annie Bernier, Université de Montréal Les fonctions exécutives (FE) sont des fonctions mentales d’une grande importance pour la réussite des enfants à l’école. Elles sous-tendent plusieurs habiletés fort utiles pour assurer le fonctionnement optimal de l’enfant en classe et en contexte scolaire : Contrôler ses impulsions, résister aux distractions, passer aisément d’une activité à une autre, se souvenir de ce que l’on vient d’apprendre même si une distraction a eu lieu, ou encore choisir de maintenir son attention sur une tâche ennuyante mais importante. Plusieurs chercheurs se sont donc intéressés à évaluer formellement si les FEs sont bel et bien associées à la réussite scolaire. Il semble donc utile pour les enseignants et autres éducateurs d’être au fait de quelques notions de base concernant les FEs. [Consulter le résumé] [Projet Grandir Ensemble]

L'art de donner l'envie d'apprendre Socle de Pédagogie, donner l'envie d'apprendre est vraisemblablement un des objectifs les plus difficiles à atteindre en formation. Envie d'apprendre et étymologie du mot "Savoir"... Un peu d'étymologie ne fait jamais mal ... et mon ancienne professeure de latin-grec serait ravie de cette référence de ma part, elle qui m'en a tant voulu d'avoir abandonné les langues mortes en terminale ! Le mot "savoir" vient du latin SAPERE - "avoir du goût"- "exhaler une odeur" - "sentir par le sens du goût" et, au figuré - avoir du discernement, du jugement, être sage. La Pédagogie, l'Art de donner du goût ? Pour donner l'envie d'apprendre, le pédagogue pourrait être, en quelque sorte, un cuisinier chargé de relever les saveurs et de délivrer les goûts. Thierry Tournebise est un des auteurs qui a illustré cette métaphore : "La pédagogie est l'art de donner le goût, l'art de relever les saveurs. Pourquoi donner l'envie d'apprendre est-il important ? -d'une composante affective, le plaisir d'apprendre,

MODULE 2 Dans un premier temps, nous verrons comment aborder un document écrit afin de le comprendre et d'en retenir l'essentiel. Nous réfléchirons ensuite au comportement à adopter pendant un cours pour en retirer le maximum d'enseignements. Nous verrons également qu'il est indispensable de garder des traces écrites des informations reçues. C'est pourquoi la troisième partie de ce module sera consacrée aux différentes techniques de prise de notes. Nous savons, toutes les études le prouvent, que nous étudions et retenons mieux lorsque nous sommes impliqués. Un comédien vous le dira, lorsqu'il apprend son rôle, il se projette dans le futur. Pendant les séances de mémorisation, imaginez la situation dans laquelle vous allez devoir restituer vos connaissances. Une deuxième étape de la « mise sur orbite » consiste à délimiter, pour chaque séance, la quantité et la durée du travail. Toujours durant ce temps de « mise en orbite » essayez de faire le tour de vos connaissances sur la question.

Déficit de l'attention, trouble déficitaire de l'attention (tdah)

Related: