background preloader

L'offre numérique destinée aux jeunes dans les bibliothèques de lecture publique

L'offre numérique destinée aux jeunes dans les bibliothèques de lecture publique
La question de l’offre numérique destinée à la jeunesse dans les bibliothèques de lecture publique est très riche d’enjeux, à l’heure où les supports de lecture se diversifient ; à l’heure aussi où les « générations Y 1 » puis « Atawad 2 », nées et éduquées au milieu d’une pluralité d’écrans, pratiquent une diversification sans précédent dans leurs pratiques culturelles, et tendent à s’éloigner des établissements de lecture publique. Les bibliothèques, qui proposaient jusque-là aux jeunes une offre principalement imprimée, regroupant pour l’essentiel des albums pour les jeunes enfants, des bandes dessinées, des romans, des livres documentaires, doivent ainsi tenir compte des nouveaux supports tels que les ebooks, liseuses, consoles de jeux, en plus des postes informatiques traditionnels, afin de repenser leur offre destinée aux jeunes. Comment les bibliothèques de lecture publique intègrent-elles le numérique dans leur offre destinée aux jeunes ? L’offre numérique en bibliothèque

http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2013-02-0052-008

Related:  Numérique et secteur jeunesseemelinegaspardargelisiemelinedu88Les tablettes et liseuses en bibliothèque

SOS Dinos en détresse Résumé : Voici Hippolyte Résoutout, détective, génie et champion olympique de Rubik’s Cube depuis la maternelle. C’est pas pour frimer, mais il est plutôt du genre hyper fortiche. Alors quand un petit problème de rien du tout comme la disparition des dinosaures pointe le bout de son museau, Hippolyte Résoutout empoche sa fidèle loupe, enfourche son fidèle tricycle et file en quête d’enquête. Aucun mystère ne lui résiste. Pas vrai?

Pratiques d’emprunt de livres numériques en bibliothèques : la plateforme grenobloise Bibook - épisode 1 Une étude quantitative sur le « lectorat numérique » en bibliothèque ? Après 6 mois d’activité, il a paru pertinent et nécessaire à la Bibliothèque municipale de Grenoble (BMG) de chercher à caractériser les degrés d’appropriation de sa plateforme de prêt de livres numériques, Bibook, et de tester la pertinence envisagée du dispositif dans ses différentes composantes. C’est dans ce cadre précis que la bibliothèque municipale de Grenoble (réseau de 13 bibliothèques réparties sur la ville, ainsi que 8 autres bibliothèques d'institutions culturelles locales) et l’enssib ont envisagé une étude visant à qualifier le lectorat numérique dans son écosystème d'usages à travers une analyse statistique des données de Bibook. La demande formulée par la Bibliothèque municipale de Grenoble portait alors sur l’exploitation des fichiers d’emprunt de Bibook. Pour autant, nous pouvons supposer, sans pouvoir le vérifier, que les ebooks empruntés sont peu ou prou effectivement lus.

Les idea Stores Les Idea Stores 1 sont un concept mêlant services de bibliothèque, d’étude et d’information, proposés à travers un réseau de lieux répartis dans l’arrondissement londonien de Tower Hamlets 2. Situé à l’est de la ville, Tower Hamlets compte 215 000 habitants 3, dont 49 % de « non-blancs », pour un tiers originaires du Bangladesh, le reste se répartissant entre Somaliens, Chinois, Vietnamiens, Africains ou Caribéens. L’arrondissement est caractérisé par une riche diversité et par la coexistence de deux extrêmes : d’un côté, la quatrième zone la plus défavorisée du Royaume-Uni, avec un très fort taux de chômage et d’illettrisme, de l’autre le quartier d’affaires de Canary Wharf, qui abrite les sièges de nombreuses multinationales et attire chaque jour 100 000 travailleurs, pour la plupart très bien payés. Le concept des Idea Stores a démarré en 1999. Une stratégie de reconquête Nous eûmes ainsi immédiatement la colonne vertébrale de notre stratégie.

Quels modèles pour le prêt numérique en bibliothèque ? 30 novembre 2014 | Focus sur le prêt numérique en bibliothèque, en partenariat éditorial avec Karoo A l'occasion la semaine prochaine de la tenue du colloque annuel du PILEn sur les futurs de la mise à disposition du livre numérique, Karoo et le PILEn vous proposent un focus sur le prêt numérique en bibliothèque. En complément de cet article, retrouvez une interview de Sophie Perrusson, directrice adjointe de l’action culturelle en charge des savoirs et du patrimoine à Levallois-Perret et responsable de la Médiathèque, qui participera à la journée d’étude annuelle du PILEn le 2 décembre prochain.

Livre numérique : offres et usages L’offre de livres numériques s’enrichit et se structure. Elle se diversifie au niveau des contenus, des modalités techniques et commerciales de diffusion et de commercialisation, des publics destinataires. Comment s’y retrouver, tant pour les professionnels que pour les particuliers ? Comment situer l’offre nationale par rapport à celle des acteurs étrangers et internationaux ? Proposer des applications jeunesse en bibliothèque Quelques conseils dans un article sur Tablette-tactile.com En résumé : - Attention la pub (notamment pour les applications gratuites). - Les prix des applications ne sont pas garants de qualité. - Attention aux liens vers les réseaux sociaux. - Testez les applications avant de les proposer (faute d'orthographe, mauvaise traduction en français,...). Applications et logiciels pour enfants, quelles bonnes pratiques ? (article Déclickids) En résumé :

L'avenir du livre numérique est sur smartphone, pas sur tablette Plus de la moitié des acheteurs de livres numériques utilisent parfois leurs smartphones pour lire. Aux États-Unis, un nombre croissant de lecteurs de livres numériques lisent non plus sur tablette mais sur smartphone, souvent par petits bouts, un peu dans le métro, entre deux réunions ou à la pause déjeuner. Selon un sondage Nielsen portant sur 2.000 personnes, environ 54% des acheteurs d'ebooks utilisent parfois leurs smartphones pour lire des livres, alors qu'ils n'étaient que 24% à le faire en 2012, rapporte le Wall Street Journal. Le nombre de personnes qui lisent essentiellement sur leurs téléphones est passé de 9% en 2012 à 14% en 2015. En même temps, la part de ceux qui lisent surtout sur tablette est tombée de 50% à 32%.

Les jeunes ados et la bibliothèque publique Tout a commencé par la requête d’une jeune fille de 12 ans. Elle demandait la permission d’aller se balader chez Barnes & Noble 1 avec ses copains un jour d’été où la chaleur était accablante. Ils voulaient qu’on les dépose tous là-bas pour qu’ils puissent feuilleter des ouvrages, écouter de la musique, grignoter à la cafétéria et qu’un parent/chauffeur pas trop indiscret vienne les chercher un peu plus tard. Pourquoi ces jeunes ne demandaient-ils pas plutôt qu’on les dépose à la bibliothèque, alors que les bibliothèques à Springfield, Missouri, la ville des auteurs, y sont exemplaires, remplies de livres et de musique, magnifiquement décorées et disposent de cafés accueillants ? Qu’est-ce qui faisait de la librairie une destination naturelle dans l’esprit de ceux que nous appellerons les jeunes ados 2, alors que la bibliothèque publique n’était pas même envisagée ? Recherche

La France pourrait devoir remonter la TVA sur le livre numérique à 20 % Le SNE avertit ses adhérents de l'éventualité d’un retour au taux normal pour le second semestre 2015, en raison du risque de condamnation de la France par la Cour de justice européenne. “Saisie en 2013 par la Commission européenne, la Cour de Justice de l’Union Européenne devrait statuer sur l’application par la France et le Luxembourg d’un taux de TVA réduit aux livres numériques au début de 2015. La France risquant d’être condamnée pour infraction au droit communautaire, elle pourrait donc rétablir un taux normal de TVA pour le livre numérique d’ici la fin du 1er semestre 2015” Lire la suite (2 980 caractères)

Réflexion sur les tablettes en bibliothèques J’ai eu l’occasion d’intervenir ou de discuter à plusieurs reprises des tablettes en bibliothèques. On se rend compte que certaines questions reviennent assez régulièrement chez les collègues qui souhaitent mettre en place ce service. J’aimerais apporter quelques éléments de réponses qui, je l’espère, aideront celles et ceux qui veulent franchir le pas et proposer des ardoises numériques à leurs publics. Evidemment, les réponses reposent sur mon expérience et sur ma conception de ce service. Vous n’êtes pas obligés d’être d’accord. 1) Le matériel :

Vos enfants aiment votre iPad ? Oui, mais vous devriez faire attention à ça… C’est aujourd’hui un fait: l’Ipad est entré dans nos vies et dans celle de nos petits. De plus en plus de foyers s’équipent de tablettes numériques et l’Ipad est le support qui proposent le plus grand nombre d’applications destinées aux enfants. Pas étonnant alors que, selon une étude américaine récente, 57% des parents possesseurs de tablettes téléchargent des applications pour leurs enfants. Appel à projets FabLabs solidaires 2015 par la Fondation Orange La Fondation Orange lance l’appel à projets FabLabs solidaires 2015 pour les lieux de fabrication numérique associatifs en France ayant la volonté d’aider des jeunes en situation difficile ; un appel à projet avec une dotation totale de 300 000 EUR. Le but de l’appel à projets FabLabs solidaires 2015 est de proposer à ces jeunes des parcours adaptés à leur profil. Ils enrichiront leurs compétences numériques grâce à une pédagogie innovante tournée vers la confiance, la conduite de projet, les pratiques collaboratives et l’apprentissage entre pairs. Pour déposer votre projet Le dépôt des dossiers en ligne est ouvert jusqu’au 30 novembre 2015 : déposez ici votre dossier en ligne. Saisissez les informations principales en complétant le questionnaire en ligne.

Related: