background preloader

Système éducatif français

Système éducatif français
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le système éducatif français est très centralisé, piloté par le ministère de l’Éducation nationale. Depuis 1959 (réforme Berthoin), l’instruction y est obligatoire de 6 à 16 ans, mais l’école à la maison est légale (quoique marginale). Il existe plus de 65 000 établissements scolaires, relevant pour la plupart du ministère de l’Éducation nationale, même si environ 15 % (primaire) à 20 % (secondaire) des élèves sont dans des établissements privés. Les effectifs totaux d’élèves et d’étudiants atteignent 15 millions, c’est-à-dire qu’un quart de la population suit des études. Selon le programme PISA de comparaison des systèmes éducatifs nationaux, les résultats du système éducatif français sont moyens par rapport aux autres États membres de l'OCDE, et régressent en matière de lutte contre les inégalités[3]. Histoire[modifier | modifier le code] Organisation générale[modifier | modifier le code] L’État est par conséquent responsable : Related:  Systeme éducatif

Le cycle 4 en 4 pages SE-Unsa, secteur éducation Page 2 Les programmes du cycle 4 Compétences Thématiques H i s t o i r e d e s A r t s Décrire une oeuvre d’art en employant un lexique simple adapté. Associer une oeuvre à une époque et une civilisation à partir des éléments observés. (1-5) Proposer une analyse critique simple et une interprétation d’une oeuvre. Construire un exposé de quelques minutes sur un petit ensemble d’oeuvres ou une problématique artistique. (1-2-5) Rendre compte de la visite d’un lieu de conservation ou de diffusion artistique ou de la rencontre avec un métier du patrimoine. (1-2-5) 1. Moyen Âge 2. 3. -début XVIIe s.) 4. 5. révolutions (1750-1850 6. l’ère des avant -gardes (1870-1930) 7. 8. e la consommation de masse (de 1945 à nos jours) Développer sa motricité et construire un langage du corps (1) S’approprier seul ou à plusieurs par la pratique, les méthodes et outils pour apprendre (2) Partager des règles, assumer des rôles et des responsabilités (3) S’approprier une culture physique ssage 1. 2. 3.

Le système scolaire français Français(pdf, 1,26 Mo)Albanais(pdf, 329 Ko)Anglais(pdf, 521 Ko)Arabe(pdf, 219 Ko)Armenien(pdf, 474 Ko)Chinois(pdf, 112 Ko)Espagnol(pdf, 121 Ko)Portugais(pdf, 233 Ko)Romani(pdf, 239 Ko)Russe(pdf, 269 Ko)Tchetchene(pdf, 251 Ko)Turc(pdf, 231 Ko)Vietnamien(pdf, 267 Ko)

Composition conseil administrastion Publics concernés : chefs d'établissement, personnels des collèges et des lycées, élèves et parents d'élèves, collectivités territoriales. Objet : composition du conseil d'administration des établissements publics locaux d'enseignement. Entrée en vigueur : les dispositions des articles 2 à 8 du présent décret entrent en vigueur à compter du 3 novembre 2014. Les dispositions de l'article 9 du présent décret entrent en vigueur le lendemain de sa publication. Notice : le décret précise notamment les conditions de désignation des représentants des collectivités territoriales au conseil d'administration de l'établissement, qui diffèrent selon qu'une même collectivité compte un ou deux représentants dans cette instance. À cet égard, il tient compte de la création, par l'article 26 de la loi n° 2014-58 du 27 janvier 2014 de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles, de la métropole de Lyon. « 6° Un représentant de la commune siège de l'établissement.

Socle commun de connaissances, de compétences et de culture: un sept à cinq révélateur? Le conseil supérieur des programmes, présidé par Alain Boissinot, achève d’examiner le 22 mai la proposition qu’il va soumettre au ministre concernant le socle commun de connaissances, de compétences et de culture, prévu par la loi de refondation de l’école du 8 juillet 2013. Entre la version du 11 juillet 2006 du socle commun de connaissances et de compétences, instauré par la loi du 23 avril 2005, et sa description par cette loi, on avait pu mesurer une remarquable évolution : de cinq compétences en 2005, on était passé à 7 en 2006, avec l’ajout des compétences civiques et sociales et de l’autonomie et l’initiative aux cinq initialement retenues : maîtrise de la langue, pratique d’une langue vivante étrangère, principaux éléments de mathématiques et culture scientifique et technologique, maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication, culture humaniste. Premier constat : les 5 domaines du socle commun 2014[1] ne reprennent pas les 5 de 2005.

Fonctionnement des collèges et lycées - Les EPLE Les collèges et les lycées sont des établissements publics locaux d'enseignement (EPLE), une catégorie d'établissements publics relevant du ministère de l'Éducation nationale. Ils ont été créés par les lois de décentralisation du 2 janvier 1983 et du 22 juillet 1983 modifiées par la loi n°85-97 du 25 janvier 1985, reprises dans le code de l'éducation. Ces établissements publics à caractère administratif regroupent les collèges, les lycées d'enseignement général, technologique et professionnel et les établissements d'éducation spéciale. Comme tous les établissements publics, les EPLE ont la personnalité morale et disposent d'une autonomie administrative et financière qui leur a été conférée par le décret du 30 août 1985 relatif aux établissements publics locaux d'enseignement qui organise leur fonctionnement. Ils disposent également d'une autonomie pédagogique et éducative. Elle a pour corollaire l'évaluation des résultats atteints par l'établissement au regard des objectifs fixés.

Les lieux pour apprendre : repenser l(es) espace(s) scolaire(s) - Les centres de connaissances et de culture Télécharger la vidéo " Du CDI au centre de connaissances et de culture " La transcription du clip Les centres de connaissances et de culture, dits "3C", sont des projets éducatifs et pédagogiques à part entière. Ils s'appuient sur les compétences du professeur-documentaliste, qui peuvent s'appuyer sur les CRDP. Les 3C font cohabiter le livre et le numérique. Les centres de connaissances et de culture répondent aux changements qu'ont induit les évolutions technologiques dans l'accès à l'information et aux connaissances. Les centres de connaissances et de culture permettent aussi de décloisonner espaces et temps scolaires, pour donner aux élèves plus d'autonomie dans leur parcours et plus d'occasions de collaborer entre eux. Un centre de connaissances et de culture est un lieu d'accueil.

Les missions Les principaux textes de la rentrée 2013 parus Fiche sur l’évolution des missions (20/02/2014) - Site du Ministère de l’Éducation nationale : Enseignants du second degréExtrait : Les enseignants du second degré effectuent trois types de missions : Une mission d’enseignement ;Des missions liées à l’activité d’enseignement ;Des missions complémentaires liées à des responsabilités dans et hors de l’établissement d’affectation.L’ensemble de ces missions constitue la déclinaison, pour le corps concernés, de la réglementation sur le temps de travail applicable à l’ensemble de la fonction publique.../..Le référentiel de compétences des enseignants : Compétences spécifiques aux professeurs documentalistes . BO du 25 juillet 2013Circulaire d'orientation et de préparation de la rentrée 2013 : circulaire n° 2013-060 du 10-4-2013, en ligne sur le site du ministère Les principaux textes de la rentrée 2012 parus Extrait (7. Les principaux textes de la rentrée 2011 parus

Related: