background preloader

10 faits choquants sur l’industrie de l’eau en bouteille

10 faits choquants sur l’industrie de l’eau en bouteille
D’après Likes.com : ✔ Un phénomène récent. Cette tendance a débuté en 1976 avec l’eau gazeuse française Perrier. Ce n’est que dans les années 1990 que les bouteilles d'eau sont devenues communes sur le marché et qu’elles sont devenues un symbole de notre volonté de remise en forme et de notre préoccupation pour notre santé. Les États-Unis sont aujourd'hui le plus gros marché de l'eau en bouteille, suivis du Mexique, de la Chine et du Brésil. ✔ Des marges de profit énormes. ✔ Un engouement fabriqué par la publicité. ✔ Des coûts environnementaux. ✔ La présence de produits nuisibles pour la santé. ✔ Un impact sur les écosystèmes. ✔ Le pouvoir des multinationales. ✔ Le filtrage. ✔ La même eau. ✔ L’eau, un droit humain? Mise à jour du 12/08/2013 à 23H00 : Suite à une remarque de l'un de nos lecteurs, nous rappelons les faits suivants: - La source de l'article est américaine (

http://www.express.be/business/fr/economy/10-faits-choquants-sur-lindustrie-de-leau-en-bouteille/193907.htm

Related:  Multinationales (fournisseurs)Conso

Nestlé, Yoplait, Danone... Ces marques qui font des yaourts aux fruits sans fruits L'association belge Test-Achats a analysé la composition d'une trentaine de yaourts aux fruits industriels. Résultat ? Ils comportent très peu de fruits et sont bourrés d'additifs. L’organisation de défense des consommateurs belge Test-Achats a passé au crible une trentaine de yaourts aux fruits vendus en grande surface. Parmi les marques analysées, on retrouve Danone, Yoplait, Nestlé, Bonne Maman, Carrefour Bio ou Carrefour Discount. Pourquoi manger belge? Pour raccourcir la distance entre la fourche et la fourchette M anger local ? C’est retrouver un lien au temps, aux saisons, aux saveurs », explique Marie, la petite vingtaine et fidèle adepte du « locavorisme ». « Les produits du terroir apportent une garantie de fraîcheur. De plus, leur production étant exclusivement locale, ils n’ont pas subi de longs trajets, et donc la consommation de carburants due aux transports est réduite.

Vous serez bientôt insectivore : 7 points pour comprendre pourquoi Depuis deux ans, 3 sociétés néerlandaises qui produisent normalement de la nourriture pour les zoos se sont mises à élever des criquets et des ténébrions (un coléoptère ndlr) pour la consommation humaine. Ils sont désormais en vente auprès de deux douzaines de grossistes de la restauration. Le gouvernement hollandais finance un programme de recherche d’1 million d’euros pour développer des moyens d’élever des insectes comestibles sur les débris végétaux sous-produits de l’industrie (enveloppes des graines de soja, pulpes résiduelles après pressage de fruits, déchets des brasseries…) D’autres recherches portent sur l’extraction des protéines présentes dans les insectes pour développer des ingrédients de l’industrie agro-alimentaire du futur. Car c’est certain, les insectes seront bientôt au menu pour tous.

sans titre L’avenir de l’alimentation mondiale sous l’emprise des multinationales aux Nations unies : Plus de 100 organisations de la société civile tirent la sonnette d’alarme à l’ouverture de la réunion de la FAO sur les biotechnologies (Rome, lundi 15 février 2016) Juste au moment où les entreprises de biotechnologie qui fabriquent les semences transgéniques renforcent leur contrôle du commerce mondial, la FAO leur offre une tribune pour appuyer leur vision. La déclaration et la liste des signataires peuvent être téléchargés ici. Le mouvement paysan international La Via Campesina a invité les organisations de la société civile à signer cette déclaration en réaction au programme du symposium. La consommation responsable lentement mais sûrement La consommation responsable a le vent en poupe, plusieurs études le montrent. La plus récente indique que plus de la moitié des Français souhaitent consommer autrement. Rédigé par Jean-Marie, le 1 Jun 2016, à 15 h 15 min

L'analphabétisme au Québec - Un fléau pour toute la société Ce sont 49 % des Québécois qui ont des difficultés de lecture, qui cherchent à éviter les situations où ils ont à lire et, lorsqu'ils parviennent à décoder une phrase, qui n'en saisissent pas forcément le sens. Or, si l'on pouvait s'arranger de la situation à une époque où la majorité des emplois se situaient dans le secteur manufacturier, il n'en va pas de même aujourd'hui, alors que la plupart des postes à pourvoir résident dans le tertiaire. «Le monde a changé, les stratégies doivent changer», clame Maryse Perreault, p.-d.g. de la Fondation pour l'alphabétisation... sans être réellement entendue. Les enquêtes internationales instituent cinq niveaux d'alphabétisation, le niveau 3 étant établi comme le seuil «souhaité» pour naviguer aisément dans la vie de tous les jours en tant que travailleur, citoyen, parent, consommateur, et être capable de suivre le mouvement dans une société où les exigences sont croissantes et nécessitent une grande capacité d'adaptation. Collaboratrice du Devoir

Crise agricole : « La responsabilité des industriels du lait est énorme » Elsa Casalegno, ingénieure agronome de formation, est journaliste à La France agricole et Karl Laske est journaliste d’investigation à Mediapart. Ils publient en février Les Cartels du lait, aux éditions Don Quichotte. Depuis le 20 janvier, des agriculteurs bretons, mais aussi de la Sarthe, de Charente-Maritime, de Lozère, et d’ailleurs, se mobilisent pour protester contre les cours très bas, inférieurs aux coûts de production, auxquels le porc, le lait et la viande bovine sont achetés par les industriels de la transformation. « Aujourd’hui, nombre de paysans sont au bord de la faillite, explique Dominique Raulo, de la Confédération paysanne. Ils sont surendettés et les prix du lait sont en chute libre depuis la fin des quotas. » Une situation dramatique corroborée par les chiffres : d’après l’Institut de l’élevage, un quart des éleveurs dégagera en 2015 un revenu inférieur à 10.000 €. Reporterre – Quel rôle joue la toute puissante industrie laitière dans la crise actuelle ? .

Gary Yourofsky prêche le végétalisme et c'est convainquant... Gary Yourofsky un activiste américain défenseur des droits des animaux. Voici l'un de ses discours sur les droits animaux et le végétalisme donné a Georgia Tech à l'été 2010. Je vous recommande de le lire jusqu'au bout, il est bougrement intéressant et convainquant. Questions-Réponses Bonjour à tous, mon nom est Gary Yourofsky. S’il vous plaît prenez un moment, écrivez mon adresse de messagerie et l’adresse de mon site internet au cas où vous voudriez me contacter plus tard.

Related: