background preloader

Lighting Diagrams made easy by Sylights

Lighting Diagrams made easy by Sylights

Apprendre la mise en lumière – 1 – Le matériel | Photoblog @ Tchap Je dresse ici la liste exhaustive du matériel que j'ai utilisé, pour référence. J'explique un peu plus loin leur utilité .. les gros morceaux d'abord : 2 KINO FLO FIX 480 (4 tubes) avec leur ballast KINO 4 BANK1 ARRI 650 PLUS avec un CTB et deux diff1 Manda VARIBEAM 800 de IANIRO1 PAR 38 FLOOD no images were found Les KINO FLO Ce sont des lumières fluorescentes à tubes (KINO, c'est la marque), dont la température de couleur est très proche de celle de la lumière du jour (soit en moyenne 5500 K). C'est la pièce maîtresse de mon éclairage pour cet atelier, comme on va le voir. Le ARRI 650 Le Arri 650 est une lampe Fresnel (c'est le nom de la lentille devant l'ampoule, et accessoirement du mec qui l'a inventée …) à incandescence. L'ampoule est donc une ampoule à incandescence classique ou halogène, qui émet donc une lumière "jaune", qui est à la température de 3200K. La lentille de Fresnel devant l'ampoule permet de diffuser la lumière de manière homogène. La manda Le PAR 38 Les "consommables"

Comprendre la photo Flash » Accéssoires pour flash cobra : les rendus en photo Vous l’attendiez avec impatience, je vais vous donner en photo les rendus de mes différents accéssoires flash. J’ai commandé ces accéssoires, un ring flash, et un parapluie. Ces accéssoires donnent des rendus de lumières différents des uns des autres. De la lumière dure à la lumière douce, tout y est. Gary Fong,Parapluie,Ring Flash,Snoot,Nid d’abeille,Barn door,Grosse lampe,Diffuseur blanc et de couleurs En fonction de l’utilisation de ces accessoires, de leur placement par rapport au sujet, et de la puissance du flash, il existe un nombre infini de combinaison pour éclairer un sujet. Pour mes tests, j’ai pris une poupée qui présente un aspet plastique et tissu. Les conditions de prise de vue sont les suivantes : Le sujet est situé à 8 cm du mur, et est adossé la pochette du flash. Le flash direct sur sujet sans accessoire La photo est prise en portrait. Le flash avec rebond sur le plafond La lumière devient plus douce. Le ring flash Le Gary Fong, flash vers le haut Le diffuseur Photo floue.

Making-of du shooting Borealis (introduction au strobism) Aujourd’hui, je vous propose une vidéo un peu différente de celles que je vous ai proposées jusqu’à présent. Elle a été tournée à Paris, dans notre appartement, et ne vous fera donc pas vraiment voyager ! Pas de contrées lointaines, pas de paysages exotiques. Par contre, ça parle photo. Mieux, je vais essayer de vous présenter succinctement une technique qui pourrait vous intéresser. Mais tout d’abord, parlons de la vidéo. Ainsi, Mony Cazamea, Tania et son associé Guillaume sont venus passer l’après-midi « dans mon studio » (vous noterez le double emploi de ce mot). Je vous laisse regarder la vidéo : Maintenant, parlons du strobism. Ça a plusieurs avantages. Le deuxième avantage est celui qui va nous intéresser, en tant que voyageurs : c’est transportable ! Donc, je ne m’éloigne pas tant que ça de ma première thématique ! Pour ce shooting : nous avions deux flashs à l’arrière avec des coupe-flux, une soft-box à l’avant (à droite) et un parapluie à gauche.

Comment régler son reflex / faible lumière Le sujet de la photo par faible lumière revient souvent dans les discussions sur notre forum, aussi nous avons pris le temps de compiler les différentes informations fournies par ceux de nos membres qui maîtrisent le sujet afin de vous proposer ce tutoriel collectif. Après « la prise de vue en meeting aérien« , premier tutoriel du genre, voici donc quelques conseils pour photographier lorsque la lumière à votre disposition est faible. Quel mode utiliser lorsque vous devez faire de la photo « reportage » par faible luminosité ? La plupart des sondés répondent : le mode A, ouverture moyenne f/8 Mais si toutefois, en adoptant ce réglage, on se retrouve avec une faible vitesse comme le 1/40ème de sec., que faire ? Une possibilité offerte par les reflex numériques est de passer en mode ISO auto. Si l’objectif est de bonne qualité, ne pas hésiter à ouvrir au maximum (f/2 ou f/4 par exemple), vous aurez de beaux fonds flous et pour le reportage c’est parfait. Le réglage ISO Auto Méthode de réglage

Comment utiliser un flash / reflex Article proposé par Jean-Pascal Bailliot pour Nikon Passion Au sommaire : quelques bases sur la photo au flashles différents types de flashsla synchronisation avec le boîtierles différentes utilisations du flashles pièges du flash Les flashs électroniques modernes peuvent fonctionner de différentes façons sur les reflex numériques actuels et il est parfois un peu difficile de s’y retrouver. Ce dossier fait le point sur les différents modes de fonctionnement, il comprend également des informations génériques sur le flash, son fonctionnement et le couplage avec un boîtier photo. Quelques bases Le flash est un accessoire qui permet, lors de la prise de vue, d’ajouter une source de lumière artificielle d’une température comprise entre 5000 et 6000 Kelvin (la lumière du soleil est de 5400 K). La puissance d’un flash est indiquée en Nombre Guide (NG). Cette valeur est actuellement exprimée par Nikon avec un objectif de 35 mm à 100 ISO. Il est possible de calculer le NG pour une autre sensibilité :

Related: