background preloader

La libération sexuelle: une supercherie pour exploiter sexuellement les femmes

La libération sexuelle: une supercherie pour exploiter sexuellement les femmes
Un extrait des Femmes de droite d’Andrea Dworkin (Montréal, Les Editions du remue-ménage, 2012, pp. 93-104) Source : La révolution sexuelle, le droit à l’avortement, la gauche et les femmes – Andrea Dworkin « Norman Mailer a noté, durant les années soixante, que le problème de la révolution sexuelle était d’être tombée entre les mauvaises mains. Il avait raison. Elle était entre les mains des hommes. L’idée à la mode était que la baise était une bonne chose, tellement bonne que plus il y en avait, mieux c’était. La philosophie de la révolution sexuelle date d’avant les années soixante. Les filles étaient de véritables idéalistes. Le radicalisme sexuel était alors défini de façon classiquement masculine : nombre de partenaires, fréquence des rapports, variété de sexe (par exemple, le sexe collectif), degré d’enthousiasme à y participer. Espérer cette égalité n’en fit pas une réalité. Ou, pour citer Robin Morgan en 1970 : « Nous avons rencontré l’ennemi et il est notre ami.

http://rememberresistdonotcomply.wordpress.com/2013/08/01/la-liberation-sexuelle-une-supercherie-pour-exploiter-sexuellement-les-femmes/

Related:  SexualitésexeRape culture et sexualité

Les deux conseils sexo que me demandent les hommes (Photo : Le Dernier Tango à Paris) Je reçois régulièrement des demandes de conseils sexo, tant de la part d’hommes que de femmes. Mais ce qui me perturbe est que les courriers de provenance masculine sont systématiquement structurés de la même manière et relèvent de fantasmes identiques. Voici les deux questions que me posent le plus souvent les hommes. Mon premier soutien-gorge : histoire d'un acte manqué Avant de porter des maxi-push-up en béton armé, Amélie a dû acheter son premier soutien-gorge. Et ça ne s’est pas vraiment passé comme elle l’avait prévu. Il se passe pas mal de trucs dans la vie d’une gamine qui grandit. Du jour au lendemain, elle n’aime plus les même choses et se rend compte que son corps se transforme, tel un super-héros mais sans les pouvoirs cool. Je suis passé par cette période X-Men un peu étrange. Un matin, je me suis réveillée sans avoir envie de faire réciter la table de 4 à mes peluches.

Comprendre la culture du viol A Steubenville, une jeune fille a été violée. Plus exactement, après qu'elle soit en plein coma éthylique, elle a été transportée de lieu en lieu par deux adolescents rigolards, violée et filmée, sous le regard d'autres personnes. Des photos et videos ont été publiées sur les réseaux sociaux dont certaines plaisantant sur ce viol. Certains ont même twitté la scène en direct avec le hashtag #rape. La pilule du féminisme – Entrez dans la matrice J’ai avalé la pilule du féminisme. Cette expression, on l’entend souvent de la part des féministes, ou – si vous préférez – dans la bouche de celles et ceux qui se sont rendus compte. Une métaphore bien trouvée et dans laquelle on peut lire une référence à la pilule contraceptive, cette pastille journalière pour laquelle les féministes se sont battu·e·s et ont vaincu.

Arc en Ciel Toulouse Une association LGBT a Toulouse - Arc En Ciel Arc En Ciel est une association LGBT qui fédère des personnes et des associations Lesbiennes Gays Bi et Trans. Arc En Ciel milite pour la visibilité LGBT et a inlassablement travaillé jusqu’à février 2012 pour la création d’un centre LGBT à Toulouse. Aujourd’hui existe enfin ce lieu d’accueil et de convivialité pour les personnes LGBT et leurs proches à Toulouse. Situé au sein de l’Espace des Diversités et de la Laicité ouvert par la municipalité, son adresse est au 38 rue d’Aubuisson, métro Jean Laures. Tél : 05 81 91 79 60 Mythes, légendes et femmes : pour une réhabilitation de la Sirène Quand on parle de femmes dans la mythologie, on pense bien souvent en premier à la Sirène, symbole qui a traversé les siècles. Mais que retenons-nous vraiment de cette figure mythique qui a marqué plus de civilisations qu’on ne le pense ? S’il y a bien une figure mythique que l’on tient pour acquise, tant elle est présente depuis des siècles dans l’imaginaire populaire, c’est la sirène. Quand on parle de « sirène », les premières images qui nous passent par la tête sont en général celles de la sirène d’Ulysse, la tentatrice à la limite du monstre marin, qui s’oppose aux peintures troublantes de femmes-oiseaux sur les vases grecs… Ou bien la célèbre rouquine du monde de Disney qui rêvait de « partir là-bas » — un peu, à son tour, comme la petite ondine du conte d’Andersen qui l’a inspirée.

Candy prend son fusil ! Et voilà que j’écris sur le viol. C’est m’attaquer à un gros morceau. C’est prendre le risque d’exprimer un point de vue peut-être en décalage avec la réalité, un point de vue peut-être bien entaché de clichés, un point de vue qui pourrait être blessant sans le savoir. Rhéa Jean, philosophe Pour vous, c’est bien parce que les abolitionnistes sont attachés à la liberté sexuelle, dont se revendiquent les réglementaristes, qu’ils s’opposent à la professionnalisation de la prostitution ? Les réglementaristes reprochent aux abolitionnistes de privilégier une vision « essentialiste » de la sexualité, en clair une idée de ce qui serait « bien » ou « pas bien », plutôt que les choix des individus. Or, pour moi, l’abolitionnisme est loin d’être en contradiction avec les valeurs de droit à l’autonomie, de liberté individuelle et de droit à la vie privée que prétendent défendre les libéraux. Ce n’est pas au nom d’un ordre social ou d’une définition de la « normalité » sexuelle que la plupart des néoabolitionnistes s’opposent à la prostitution. C’est justement au nom de la liberté de chaque individu de pouvoir vivre sa sexualité selon ses choix et préférences, et non selon la nécessité économique.

Abolitionnistes du système prostitueur : ce que nous sommes, ce que nous voulons ! Le Monde.fr | | Par Mouvement du nid, Collectif féministe contre le viol, Fédération nationale solidarité femmes, Centre national d'information sur les droits des femmes… A voir les réactions passionnelles – et souvent outrancières – qui pimentent le débat sur la prostitution et l'éventuelle pénalisation des clients prostitueurs (qui après tout sont une minorité), on est en droit de penser que la question touche un point douloureux du corps social : celui de la mise à disposition sexuelle des femmes pour le plaisir masculin. Nous, abolitionnistes, défendons une idée audacieuse et novatrice : celle d'en finir avec ce symbole de la domination des hommes sur les femmes. Sexualité : Les pouvoirs insoupçonnés d'un vagin musclé ! © Thinkstock Le vagin est un organe qui recèle bien des mystères. Entouré de muscles, il peut, après un certain entraînement, vous permettre non seulement d'avoir des orgasmes décuplés mais également vous doter de capacités bien plus surprenantes. C'est en tout cas ce que promet, non sans humour, la coach en intimité Kim Anami.

Violée à 13 ans, cassée quand je porte plainte, sept ans après Je fais partie de ces femmes qui ont eu le malheur d’être au mauvais endroit, au mauvais moment. J’ai été violée. A l’époque, j’avais 13 ans, je n’avais même jamais embrassé un garçon. Passons sur les détails sordides. En rentrant chez moi, j’ai fait comme si de rien n’était.

Related: