background preloader

Bien-être au travail : les bonnes pratiques à adopter

Bien-être au travail : les bonnes pratiques à adopter
Tout l'été, des experts RH et des DRH vous recommandent des ouvrages incontournables publiés depuis un an. Mickaël Hoffmann-Hervé, DG délégué en charge des ressources humaines du Groupe Randstad France, a choisi "L'humain dans l'entreprise : un capital à préserver", de Sacha Genot et Philippe Tallois (Editions Eyrolles). Crédits photo : Bruno Lévy Mickaël Hoffmann-Hervé, DG délégué en charge des ressources humaines du Groupe Randstad France > Que dit ce livre ? > Pourquoi est-ce essentiel de le lire ? > En quoi cela fait sens dans votre pratique professionnelle ? > Citation choisie : « Un bon management du bien-être doit donner confiance, faire évoluer et aider les subordonnés à progresser. » "L'humain dans l'entreprise : un capital à préserver", de Sacha Genot et Philippe Tallois L’autonomie « est surtout un état d’esprit, de responsabilisation individuelle qui a pour but d’inciter le n+1 à soumettre des idées, pour améliorer la productivité. Crédits photo : Shutterstock.com La solidarité Related:  gacomb

Comment améliorer les conditions de travail 1. La prévention des risques professionnels Améliorer les conditions de travail est un levier important pour rendre l'organisation de l'entreprise plus efficace comme pour réduire les risques professionnels. Cette démarche passe par : l'analyse des sources de pénibilité activité par activité pour déterminer les mesures de prévention prioritaires sur la base des types d'accidents déjà survenus (leur gravité, leur fréquence, leur coût) et des maladies professionnelles déclarées ;l'identification des actions menées pour réduire ou pour supprimer ces risques, et les points qui restent à perfectionner après avis des partenaires institutionnels tels que les représentants des salariés, le contrôleur du travail et le . 2. Une approche globale est nécessaire pour réduire les risques professionnels. 3. Les missions du CHSCT sont notamment : Ce rôle est dévolu aux délégués du personnel dans les sociétés de moins de 50 salariés. 4. Il existe deux types de subventions possibles :

7 façons d'optimiser (comme jamais) l'intégration de vos collaborateurs ! Tribune publié le 26/08/2013 Pour faire simple, l'intégration et la façon dont celle-ci se déroule va être déterminante sur : le "time to perform", c'est à dire le temps qui sera nécessaire à la personne pour maîtriser parfaitement les compétences, les savoirs et les savoir-faire dont elle a besoin pour obtenir du résultat. la durée de vie dans le poste, c'est à dire le temps que la personne passera dans l'entreprise. De nombreuses enquêtes ont d'ailleurs pu mettre en évidence le fait qu'une mauvaise intégration précipite surtout le départ des meilleurs éléments. Vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour faire partir la coopération avec le nouveau du bon pied ? #1 - Considérez le nouveau comme le Messie... Si le Messie débarquait sur Terre, pensez-vous qu'il serait accueilli avec une tape sur le dos, un badge qui fonctionne à moitié et un ordi sur lequel les 3/4 de ses logiciels préférés ne seraient pas installés ? #2 - Fixez-lui des objectifs... quoi qu'il arrive.

Le développement de compétences en milieu professionnel Endrizzi Laure (2015). Le développement de compétences en milieu professionnel. Dossier de veille de l’IFÉ, n°103, septembre. Lyon : ENS de Lyon. Disponible au format pdf : 103-septembre-2015 L’avènement de la formation « tout au long de la vie » à la fin du XXe siècle a redonné un certaine vitalité à des débats déjà anciens sur les liens entre travail, emploi et formation, semblant fragiliser le modèle de la formation professionnelle continue tel qu’il s’est développé en France depuis les années 1970. Ce nouveau Dossier de veille de l’IFÉ aborde ainsi la formation tout au long de la vie sous l’angle du développement de compétences en milieu professionnel. L’avènement de la formation tout au long de la vie – nouvelle utopie mobilisatrice de la fin du XXe siècle, comme en écho à celle de l’école pour tous qui a marqué l’entrée dans le siècle précédent – réaffirme l’existence d’un lien étroit entre formation et action et réinterroge la professionnalisation dans une perspective temporelle.

Intégration des nouveaux collaborateurs : qui doit s'en occuper Dans l’entreprise, tous les services s’accordent généralement pour dire que l’intégration d’un nouveau salarié est importante pour qu’il se sente rapidement à l’aise. Pourtant, personne ne sait vraiment qui doit effectuer et suivre cette intégration. Pour l’auteur de cet article, c’est au manager qu’incombe cette tâche. Et ce dès que le contrat est signé, même si la prise de poste ne sera effective que dans quelques semaines ou quelques mois. Il peut par exemple, organiser des déjeuners avec ce nouveau collaborateur pour le tenir au courant de l’actualité de l’entreprise ou lui présenter ses nouveaux collègues. Cependant, les managers voient encore trop souvent les RH comme des « fournisseurs » et ne sont pas eux-mêmes impliqués dans le processus de recrutement. Lire l’article complet sur Les Talents d’Alex

Réussir son intégration en entreprise > Le premier jour : l'observateur observé Pour accueillir un nouvel assistant, certaines entreprises prévoient les croissants, la boîte mails configurée et une réunion de présentation. D'autres se contentent d'une poignée de main et d'un tour des services. Quelle que soit sa forme, cette première journée d'assistant vous permet de détailler votre nouvel environnement. Immanquablement, votre manager et vos collègues vont vous jauger en retour : alors, soyez à l'heure et souriez ! > Ajustez-vous aux coutumes locales Profitez des premiers jours pour vous mettre au diapason : style vestimentaire, distance relationnelle, réactivité aux mails, temps accordé à la pause café... > Détectez rapidement les jeux de pouvoir Dès votre arrivée, imprimez le trombinoscope de l'entreprise : il facilite votre intégration et vous permet de repérer la hiérarchie en place. Discutez un peu, et écoutez beaucoup ! > Gardez vos critiques... pour plus tard ! > Soyez opérationnel tout de suite

Accueil et l'intégration du nouveau salarié Il est nécessaire d'y consacrer du temps et d'aider le nouvel embauché à se situer dans son nouvel environnement professionnel, à donner du sens à son travail et à s'investir dans et pour l'entreprise. Une bonne intégration passe par : La mobilisation de l'équipe informer l'ensemble de l'équipe de l'arrivée du nouveau collaborateur ; préciser la raison de son recrutement, les missions qui lui seront confiées, la place de la personne au sein de l'équipe ; demander à l'ensemble de l'équipe de faciliter l'accueil et l'intégration du nouvel arrivant ; identifier un parrain ou un tuteur et définir la nature de son accompagnement. La préparation du poste de travail bureau ; fournitures ; poste informatique ; ligne téléphonique ; enregistrement au restaurant d'entreprise... Des entretiens d'accueil Selon votre entreprise, sa taille, vos habitudes (etc.), cet entretien peut être conduit par le dirigeant ou le responsable hiérarchique. Le responsable hiérarchique doit rappeler : Le rôle du parrain:

Ressources humainesLES PARCOURS D'INTÉGRATION, MÊME DÉPOUSSIÉRÉS, NE SUFFISENT PASEn pleine effervescence, les industriels réactivent leur processus d'intégration. Plus démocratiques et plus interactifs, ceux-ci fonctionnent davantage avec les managers de Quoi de neuf sous le soleil de l'intégration ? Pas grand-chose ! Les entreprises se cassent encore les dents sur la meilleure manière d'absorber l'arrivée des novices. Prises de court, elles donnent même l'impression de parer au plus pressé en ressortant leurs bon vieux parcours " découverte ". Les formations aux métiers, la sensibilisation à la culture de l'entreprise, à la qualité ou à l'environnement, les grands principes stratégiques... Des thèmes toujours au rendez-vous via quelques séminaires spécifiques ou des visites préfabriquées. Initier les jeunes aux valeurs de l'entreprise En revanche, pour réussir, certaines entreprises ont compris qu'elles ne pouvaient pas se contenter de dupliquer des recettes trop datées. Un manque d'imagination Apprendre à marcher ! Dynamiser les traditions Le bon exemple à suivre serait peut-être celui de General Electric ou d'Usinor, qui ont laissé les " bleus " de leur service ressources humaines prendre des initiatives. La signature du premier contrat

Guide du recrutement :fiche pratique sur l'accueil et l'intégration du nouveau salarié Vous avez choisi le candidat, il vous reste cependant une étape capitale: l'intégration du nouveau salarié, qui conditionnera le succès de l’entrée dans ses fonctions. Il est nécessaire d'y consacrer du temps et d'aider le nouvel embauché à se situer dans son nouvel environnement professionnel, à donner du sens à son travail et à s'investir dans et pour l'entreprise. Une bonne intégration passe par : La mobilisation de l'équipe informer l'ensemble de l'équipe de l'arrivée du nouveau collaborateur ; préciser la raison de son recrutement, les missions qui lui seront confiées, la place de la personne au sein de l'équipe ; demander à l'ensemble de l'équipe de faciliter l'accueil et l'intégration du nouvel arrivant ; identifier un parrain ou un tuteur et définir la nature de son accompagnement. La préparation du poste de travail bureau ; fournitures ; poste informatique ; ligne téléphonique ; enregistrement au restaurant d'entreprise... Des entretiens d'accueil Le rôle du parrain: Conseils :

Livret d’accueil : un outil RH à utiliser absolument - Manager GO! Qu'est qu'un livret d'accueil ? L’intégration d’un nouveau salarié représente un véritable enjeu stratégique pour votre entreprise. Le livret d’accueil constitue le premier élément du processus. Il s’agit d’un outil d’accompagnement RH transmis au salarié au premier jour de sa prise de poste dans vos locaux . Ce carnet présente l’entreprise dans son contexte et son environnement, met en évidence les méthodes de fonctionnement qui lui sont propres. Il recense toutes les informations nécessaires et éléments pratiques visant à faciliter l’acquisition rapide de repères. A noter : bien que le livret d’accueil soit un outil RH pertinent et complet, il ne peut en aucun cas remplacer l’accompagnement personnalisé apporté à votre salarié dans les premiers mois de son intégration. Objectifs du livret d’accueil Ce document a pour but de faciliter l’intégration et développer l’autonomie de votre collaborateur. S’imprégner des valeurs et du fonctionnement de la société.

Accueillir et intégrer un nouveau salarié Comment bien intégrer vos nouvelles recrues ? Avant le jour J : préparez l’arrivée de votre nouveau collaborateur Lundi matin, 9 heures. Un nouvel employé arrive dans les bureaux… Prévenez l’équipe de l’arrivée du futur collaborateur (son prénom et son poste) avant son 1er jour afin de l’accueillir dans des bonnes conditions. Les jours précédents l’arrivée du nouvel employé, il est également nécessaire de : vérifier les conditions matérielles (bureau, matériel, outils) de façon à ce qu’il puisse travailler dès son arrivée, identifier la personne responsable de son accueil et de son accompagnement sur le poste de travail, évaluer le temps que vous et vos collaborateurs pouvez lui accorder pour l’aider à découvrir son environnement de travail, prévoir si nécessaire une formation. Le jour J : accueillez personnellement le nouveau salarié Souhaitez la bienvenue au nouveau membre de l’équipe et soulignez votre volonté de l’aider à s’intégrer au mieux dans l’entreprise. Il est recommandé de :

Related: