background preloader

AGGIR : évaluer la perte d'autonomie d'une personne âgée

AGGIR : évaluer la perte d'autonomie d'une personne âgée
Dans l’acception courante, la notion de dépendance correspond au besoin d'une personne de faire appel à un tiers pour effectuer les actes de la vie courante : se laver, s'habiller, s'alimenter, se déplacer, etc. Aujourd'hui en France, la grille AGGIR (Autonomie, Gérontologie Groupe Iso Ressources) permet d'évaluer le degré de dépendance des personnes âgées. Elle détermine, au travers d'une série de questions, leur appartenance à un des 6 groupes GIR ('Groupes Iso-Ressources') de la nomenclature, de GIR 1 à GIR 6. Cette grille a été élaborée par des médecins de la sécurité sociale, de la Société Française de Gérontologie et par des informaticiens. Elle s'est imposée comme l'outil de référence national, et est notamment utilisée dans le cadre de l'attribution de l'APA (Allocation Personnalisée d'Autonomie). Mesurer sa perte d'autonomie permet à une personne âgée - et à son entourage - de prendre conscience de ses difficultés et de se situer de manière objective. Toilette : se laver seul

http://www.capretraite.fr/aggir-176-138-47.html

Related:  emiliegallaissophie159melissou35000jujuanger35

Allocation personnalisée d'autonomie Ressources prises en compte L’attribution de l’APA n’est pas liée à une condition de ressources. Toutefois, ces dernières sont prises en compte lors de l’établissement du montant de l’APA qui est attribuée. Si les trois conditions sont remplies (âge, résidence et perte d’autonomie) le versement devrait être acquis après instruction du dossier, mais l’allocation réellement versée est affectée d’un « ticket modérateur » selon les ressources déclarées et la fraction du plan d’aide utilisée : les revenus pris en considération sont : Les revenus imposables ou non, perçus par la personne âgée et son conjoint ou concubin, figurant sur le dernier avis d’imposition ou de non imposition. Les revenus soumis au prélèvement libératoire (art. 125A du Code général des impôts).

Dépendance et perte d'autonomie Grille AGGIR GIR 1 GIR 2 GIR 3 4 5 ou GIR 6 Elle concerne les personnes à domicile ou en établissement et sert de support pour déterminer le montant de l'APA ( Allocation Personnalisée d'Autonomie) qui sera versé. Cette grille comprend 17 variables se rapportant au comportement, à la communication, à l'orientation dans l'espace, et dans le temps, à la réalisation de la toilette et de l'habillage, à l'alimentation, à l'élimination, aux transferts et aux déplacements à l'intérieur. Chacune de ces variables sera évaluée et codifiée (A, B ou C) en fonction du degré de dépendance : • A : Fait seul, spontanément et totalement et habituellement et correctement

Evaluer la perte d'autonomie Retrouvez toutes les informations pratiques sur la perte d’autonomie : l’évaluation à l’aide de la grille Aggir et des groupes iso-ressources (Gir), le rôle du médecin traitant, les lieux où s’informer sur la perte d’autonomie comme le centre communal d’action sociale (CCAS) ou le centre local d’information et de coordination (Clic). Comment évaluer la perte d'autonomie ? La perte d’autonomie des personnes âgées est évaluée selon des critères précis, à l’aide d’une grille "Autonomie gérontologie groupes iso-ressources" (Aggir). L’évaluation est faite par des professionnels de la prise en charge des plus âgés. C’est à l’issue de cette évaluation qu’est déterminée l’éligibilité d’une personne à bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie (Apa). Qui évalue la perte d'autonomie ?

Animateur en gérontologie L'animateur en gérontologie intervient auprès de personnes âgées. Il vise à favoriser le bien-être des résidents d’une structure et à leur permettre de retrouver ou de développer une vie sociale au sein de la structure ou dans son environnement. Un animateur travaille sous la responsabilité du directeur de la structure avec l'ensemble de l'équipe (personnel de soins, équipe de cuisine …) avec lesquels il coordonne l'ensemble des animations si nécessaire. Il peut également être amené à coordonner l'action des bénévoles et de nombreux partenaires intervenant dans la structure (coiffeur, socio-esthéticienne, intervenant gym douce, artistes, écoles…).

Allocation personnalisée d'autonomie (Apa) : grille Aggir La grille nationale Aggir permet d'évaluer le degré de dépendance du demandeur de l'allocation personnalisée d'autonomie (Apa), afin de déterminer le niveau d'aide dont il a besoin. Les niveaux de dépendance sont classés en 6 groupes dits "iso-ressources" (Gir). À chaque Gir correspond un niveau de besoins d'aides pour accomplir les actes essentiels de la vie quotidienne. La grille Aggir évalue les capacités de la personne âgée à accomplir 10 activités corporelles et mentales, dites discriminantes, et 7 activités domestiques et sociales, dites illustratives. Seules les 10 activités dites discriminantes sont utilisées pour déterminer le Gir dont relève la personne âgée.

APA - Allocation personnalisée d’autonomie : définition L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) s’adresse à l’ensemble des personnes âgées dépendantes ou en perte d’autonomie. Elle a pour but de leur permettre de recourir aux aides aux personnes âgées dont elles ont besoin pour accomplir les actes de la vie courante (se déplacer, se nourrir, etc.). Elle permet également de veiller aux personnes ayant besoin d’une surveillance régulière. Les règles de fonctionnement de l'Allocation personnalisée d’autonomie (Apa) L’Apa – Allocation personnalisée d’autonomie – est financée par les départements, mais elle est attribuée selon les mêmes conditions sur tout le territoire. Par ailleurs, les barèmes de la prestation sont identiques d’un endroit à l’autre.

Qu’est-ce que l’APA L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) a été créée en 2001 dans le cadre de l’émergence progressive d’un cinquième risque de sécurité sociale lié à la dépendance des personnes âgées. Elle est entrée en vigueur en janvier 2002. Cette aide légale est destinée aux personnes âgées de 60 ans ou plus qui ne peuvent plus, ou difficilement, accomplir les gestes simples de la vie quotidienne (par exemple se lever, se déplacer, s’habiller, faire sa toilette, ou prendre ses repas). Personnes âgées : faire face à la perte d'autonomie Même si vieillir n'est heureusement pas synonyme de perte d'autonomie ou de dépendance, aujourd'hui en France, plus d'un million de personnes âgées de plus de 60 ans bénéficient de l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA). Comment obtenir de l'aide ? Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le , mis à jour le

Comment évaluer la perte d'autonomie ? La perte d’autonomie des personnes âgées est évaluée selon des critères précis, à l’aide d’une grille "Autonomie gérontologie groupes iso-ressources" (Aggir). L’évaluation est faite par des professionnels de la prise en charge des plus âgés. C’est à l’issue de cette évaluation qu’est déterminée l’éligibilité d’une personne à bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie (Apa). Les grilles utilisées par les professionnels : Aggir et les Gir L’évaluation à l’aide de la grille Aggir permet aux professionnels de déterminer le degré de dépendance d’une personne âgée. Il existe six degrés de dépendance, correspondant à six « groupes iso-ressources » (Gir).

Allocation personnalisée d'autonomie (APA) Sites utiles Adessa, le réseau des associations d’aide à domicile.Le site de notre fédération vous présente les services d’aide à domicile et vous permet de trouver une association correspondant à vos besoins. <div id="xiti-logo-noscript"><img width="1" height="1" alt="" src=" >/></div> L’'APA, Allocation Personnalisée d'Autonomie Vous désirez connaître vos droits aux aides financières et subventions ? Pour une évaluation personnalisée du montant de votre aide, bénéficiez de l'aide gratuited'un conseiller Cap Retraite en remplissant ce formulaire. * champs obligatoires L'allocation personnalisée d'autonomie (APA) est entrée en vigueur le 1er janvier 2002 (lois du 20 juillet 2001 et du 1er avril 2003), remplaçant ainsi la Prestation Spécifique Dépendance (PSD). Alors que la PSD, qui datait de 1997, ne s'adressait qu'aux personnes fortement dépendantes (GIR 1 à 3), l'allocation personnalisée d'autonomie offre un soutien beaucoup plus large, même aux personnes ne présentant qu'une dépendance mesurée.En cela, l'APA est un droit universel, qui concerne l'ensemble des personnes âgées de 60 ans et plus, quel que soit leur revenu.

Related: