background preloader

La Permaculture - Ré-cultivons des réponses simples! Interview avec Charles Hervé-Gruyer

La Permaculture - Ré-cultivons des réponses simples! Interview avec Charles Hervé-Gruyer

http://www.youtube.com/watch?v=ZraLama_EmI

Related:  C'est génial les alternativesMSA > La suiteprésentation générale

À Notre-Dame-des-Landes, un atelier citoyen... pour imaginer un autre avenir De dangereux citoyens écologistes bloquent les hautes ambitions de notre pays. Horreur ! Ils refusent le bétonnage des terres agricoles, ne s’émerveillent pas devant une centrale nucléaire et questionnent la croissance. Ils sont anti-tout et ne proposent rien... Faux ! L’expertise citoyenne pense les alternatives.

Emilia Hazelip Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Emilia Hazelip (Barcelone, 1938 - Carcassonne, 1er février 2003)[1] était une agronome et naturaliste espagnole pionnière de la permaculture en France[2]. Biographie[modifier | modifier le code] Emilia Hazelip s'est installée en Provence au début des années 1960. Cette fois, ça y est, l'iPhone 4 est officiellement obsolète TECHNO - Si vous disposez toujours d'un iPhone 4, vous feriez bien de prier pour que celui-ci ne tombe pas en panne, car vous ne pouvez plus le faire réparer. Apple a en effet rajouté le smartphone, sorti en 2010, à sa liste des produits obsolètes. Alors que l'ajout était prévu pour le 31 octobre, il n'a eu lieu qu'entre le 3 et le 4 novembre, a constaté Le HuffPost. Concrètement, cela veut dire que la marque "n'effectue plus de réparations matérielles sur les produits obsolètes, sans aucune exception". De plus, "les centres de services ne peuvent pas commander de pièces pour les produits obsolètes". L'iphone 4 n'est bien sûr pas le seul concerné: tous les produits Apple dont la fabrication a été arrêtée depuis plus de 5 ans (7, pour la Turquie et la Californie) sont considérés comme obsolètes.

Permaculture, agroécologie, agriculture bio : quelles différences ? par Cyril Dion L’agriculture biologique recouvre potentiellement le nombre le plus large de pratiques. Cultiver en bio veut dire ne pas utiliser d’intrans, ni de produits phytosanitaires issus de la pétrochimie. Pour autant, il existe un bon nombre d’agriculteurs bio, qui, à cette exception près, travaillent presque comme des agriculteurs conventionnels : cultures de plein champs, en rang, sur une terre dénudée, beaucoup de travail du sol, très peu de biodiversité, beaucoup de mécanisation. Agroécologie L’agroécologie (en tant que pratique agricole) va plus loin.

Trémargat, laboratoire d'alternatives et de démocratie participative à ciel ouvert Un samedi matin gris de novembre. Il pleut des cordes sur Trémargat, un village des Côtes d’Armor, perdu au cœur du Kreiz-Breizh (Centre Bretagne). Pourtant, sur la place centrale, une armée silencieuse a adopté le ciré pour uniforme et, bravant les gouttes, ratisse, bine et nettoie les parterres de fleurs. « On organise un chantier participatif pour terminer l’aménagement du bourg, explique Yvette Clément, la maire, une brouette à la main. Nous, on s’occupe des espaces verts, et une autre équipe, installée sous un hangar plus loin, construit six bancs en bois qui seront installés sur la place. » L’initiative est loin d’être une première : l’an dernier, le centre du village a été totalement transformé grâce à la participation d’habitants bénévoles. « C’est une idée du précédent conseil municipal, raconte Yvette, élue en mars dernier à la tête de cette commune de 180 habitants.

Masanobu Fukuoka Masanobu Fukuoka (1914 – 2008) est microbiologiste de formation , il s’est spécialisé en phytopathologie, avant de commencer à douter des progrès apportés par l’agriculture scientifique. Il abandonne alors son poste de chercheur et part cultiver sa ferme familiale sur l’île de Shikoku. Dès lors, il consacre sa vie à développer une agriculture plus conforme à ses convictions, qu’il qualifiera d’agriculture naturelle. Ses recherches, inspirées de ses racines culturelles zen, taoïste, shinto, vont dans le sens d’une unification spirituelle entre l’Homme et la Nature. A partir des années 1980, ses travaux rencontrent progressivement une reconnaissance mondiale, et il multiplie les conférences et rencontres internationales. Sa ferme devient un lieu d’échange sur ses pratiques pour des experts et curieux venus du monde entier.

16 citations difficiles à entendre tirées du documentaire «Before the Flood» avec Leonardo DiCaprio Le documentaire sur les changements climatiques Before the Flood a fait beaucoup jaser ces dernières semaines. Leonardo DiCaprio, qui est désormais le Messager des Nations Unies pour la Paix du changement climatique, a accepté de participer au tournage qui a duré plus de 2 ans et qui a été réalisé aux quatre coins de la planète. Before the Flood est désormais disponible gratuitement sur YouTube afin de faire passer l’information au plus grand nombre. Voici 16 citations poignantes tirées du documentaire : 1. «Les changements climatiques arrivent plus vite que prévu.

LA PERMACULTURE UNE PRATIQUE ET UNE PHILOSOPHIE DE VIE Qu’est-ce que la permaculture ? Un bon nombre de nos lecteurs habitués le savent, mais pour tout ceux qui, comme moi, ex rat des villes, en ont une idée un peu approximative, voici un article d’un site entièrement dédié au sujet qui m’a semblé très documenté : Permaculture: Vers la survie heureuse, pérenne et diverse de la planète et de tou(te)s ses habitant(e)s.

Elmapelki ++++++++++++++++++++++++++++++­++++Le plastifiage contre la compaction du sols. . La solution sans trop d'efforts . Quelques remarques sur notre environnement à 700 alt.Sol : argileux calcaire. Nous avons en général des hivers au sol gelé (dur) et des étés extrêmement secs et chauds (dur aussi). Les plantations, semis, cultures se font presque de la mi-Mai, après les dernières gelés, jusqu'aux premières nuits de gel à la mi-Aout.

Loin de l’agrobusiness, une coopérative favorise l’alimentation solidaire et l’économie locale Structurer une filière de l’alimentation locale et biologique, depuis la transformation jusqu’à la distribution des aliments. C’est tout l’enjeu du Groupement régional alimentaire de proximité (Grap), une coopérative lyonnaise autour de laquelle gravitent des épiceries, des magasin de producteurs, des restaurants, des boulangers… Ensemble, ils mutualisent des moyens, s’entraident, se forment, le tout dans un état d’esprit d’économie solidaire. Et lancent de nouveaux projets avec la volonté que la consommation responsable change d’échelle. Reportage auprès de professionnels engagés. Ici, pas de concurrence. Ni de célébration du self made man.

L’agriculture naturelle de Masanobu Fukuoka et la permaculture L’article suivant est la traduction d’un article de Larry Korn sur les liens entre agriculture naturelle et permaculture. Cet article est d’autant plus intéressant qu’il existe souvent une confusion entre les deux concepts dans le monde francophone. Je détaille un peu plus ma compréhension de leurs différences dans ce billet. Masanobu Fukuoka est un agriculteur/philosophe qui vit[1] sur l’île de Shikoku dans le sud du Japon.

Le mouvement perpétuel Le mouvement perpétuel a été pendant très très longtemps (et est encore aujourd'hui parfois) une sorte de graal de l'inventeur, comme la transmutation des métaux l'était chez les alchimistes. L'idée est simple : et si quelqu'un inventait un jour une sorte de moteur universel, qui mettrait tout seul en mouvement n'importe quel mécanisme, bref, qui fournirait de l'énergie à volonté ? Ce serait à coup sûr pour l'inventeur la gloire éternelle... Seulement, il semble bien que l'existence d'une telle machine contredirait les lois de la physique classique, et plus particulièrement une des lois les plus essentielles de la physique : la conservation de l'énergie, qu'on retrouve bien sûr en thermodynamique (la science qui a été inventée au départ justement pour étudier les machines - à vapeur, en fait), mais aussi en mécanique, en relativité et en mécanique quantique ! L'énergie que contiennent nos muscles vient de ce que nous mangeons.

Les principes de la permaculture On voit sou­vent la per­ma­cul­ture pré­sen­tée par des ap­pli­ca­tions concrètes au jar­din, ce qui peut don­ner l’impression que la per­ma­cul­ture n’est qu’une ac­cu­mu­la­tion de ‘tech­niques’ de jardinage : culture sur buttes pour ne pas labourerpaillage épais et sys­té­ma­tique pour que le sol ne soit ja­mais à nucom­pos­tage en sur­face pour perdre moins d’azote que dans un tas de compostjardin-forêt pour imi­ter l’écosystème-roi de nos contréeszones pour moins s’embêter quand il pleutjar­dins man­dala pour ré­duire l’espace ré­servé aux alléesspi­rales d’herbes aro­ma­tiques pour faire jolitrac­teur à poules pour désher­ber et fertiliserbais­sières (swales) pour pié­ger l’eau de ruis­sel­le­ment dans le paysagetours à patatesto­mates non-tailléesetc. Quoique in­té­res­santes et même sou­vent ef­fi­caces, ces tech­niques mises bout-à-bout ne font pas la per­ma­cul­ture. Prendre soin de la terrePrendre soin de l’humainPar­ta­ger équitablement

En Allemagne, le tiers financement, ça fonctionne "Les restrictions budgétaires dans les communes entravent souvent la mise en œuvre de projets de rénovation thermique. La ville de Stuttgart a donc mis en place une structure financière innovante lui permettant de mener à bien ses projets. Nous l’appelons intracting, ou contracting interne", rapporte Jürgen Görres, à la tête de la Direction de l’énergie de la ville de Stuttgart. Qu’est-ce que l’intracting, exactement ?

Related: