background preloader

Osez-l-innovation.pdf

Osez-l-innovation.pdf
Related:  Business ModelinnovationInnovation

The Money Making Techniques every startup should know (by @boardofi... Le Design – Management stratégique et opérationnel A l’occasion de la sortie de l’ouvrage Le Design – Management stratégique et opérationnel aux éditions Vuibert, nous échangeons quelques mots avec son auteur: Christophe Chaptal de Chanteloup. Vous sortez chez Vuibert un livre intitulé Le Design – Management stratégique et opérationnel. En premier lieu, pourriez-vous nous décrire ce qu’est le design management? A qui s’adresse votre ouvrage? Quel est l’intérêt, pour les designers, de savoir comment fonctionne le design management? Dans une première partie assez longue, votre ouvrage revient sur quelques “bases” décrivant ce qu’est le design, ses champs d’application, les types d’agence de design, etc. En quoi le design est-il une discipline qui se “manage”? Quelle peut-être la part stratégique du design dans une entreprise? Le Design – Management stratégique et opérationnel Editions Vuibert. 208 pages, 26 euros. A noter que quelques pages de l’ouvrage sont consultables sur le site calameo.com.

Innovation, innovation, innovation, innovation, innovation, innovation… Qui aujourd’hui peut être contre l’innovation ? Personne, explique Evgeny Morozov (@evgenymorozov) dans un remarquable billet pour New Republic. Aux Etats-Unis, le Parlement a voté l’Innovation Act sans réelle opposition. L’innovation est-elle de droite ou de gauche ? Pour la gauche, se réclamer de l’innovation est plausible, estime Morozov. Prenez quelque chose d’aussi fondamental que l’accès à la connaissance, un thème classique de la gauche depuis l’époque des Lumières. “Sans politique, la gauche préfère imaginer que l’accès démocratique au savoir va magiquement se matérialiser, que l’innovation va produire des projets qui ressemblent à Wikipédia, promouvant l’accès libre avec une forte dimension sociale. “L’innovation sans permission” : pour qui est-elle une liberté ? La position conservatrice sur l’innovation est plus ambiguë, estime Morozov. L’innovation, n’est pas un substitut à une politique industrielle De quoi l’innovation est-elle l’injonction ? Hubert Guillaud

Media - La revue INfluencia : Le boom de la consommation collaborative Publié le 17 septembre 2013 Parmi les nouvelles tendances de consommation qui se sont développées ces dernières années, la consommation collaborative est certainement l’une des plus impressionnantes. Elle a même été désignée par le très sérieux Time Magazine comme l’une des dix idées qui peuvent changer le monde. Le phénomène de la consommation responsable a pris une ampleur considérable au cours de la dernière décennie. Depuis le début des années 2000, aussi bien le commerce équitable que le bio ont connu un développement important et une croissance rapide à l’échelle mondiale. Mais à en croire les spécialistes, c’est aujourd’hui la consommation collaborative qui a le vent en poupe. L'usage prédomine sur la propriété L’ADEME définit la consommation collaborative comme « une pratique qui augmente l’usage d’un bien ou d’un service, par le partage, l’échange, le troc, la vente ou la location de celui-ci, avec et entre particuliers ». Trois systèmes Comment expliquer son succès ?

Le business model d'une application mobile gratuite | On Business Plan Avec cet article sur le business model d’une application mobile gratuite, nous poursuivons une série estivale sur les stratégies de monétisation les plus courantes pour les startups du numérique. Le but est de vous accompagner dans la recherche d’un modèle de revenus viable, répétable et scalable pour reprendre la définition d’une startup chère à Steve Blank. Pour pouvoir suivre la série d’articles dans son intégralité, nous vous invitons à rejoindre gratuitement notre communauté en laissant votre adresse électronique dans l’encart situé à droite. Comme nous l’avons déjà dit, sentez-vous libre de prendre des éléments dans les différents business models évoqués pour bâtir le vôtre. L’approche à adopter pour une application mobile gratuite est assez similaire au modèle de revenus propre au SaaS : les deux business models cultivent l’engagement des utilisateurs, cherchent à avoir des dépenses récurrentes et veulent diminuer le taux d’attrition. Réussir à exister sur les app stores

ING Direct s’approprie le concept de café Clients et conseillers peuvent ainsi se rencontrer dans un lieu moins formalisé, autour d’un bar. Cette nouvelle conception de l’espace renforce la proximité entre la banque et ses clients : une banque à l’écoute, des clients qui sont invités à entrer (devanture claire et transparente), quels que soient leur âge, leur sexe ou leurs capacité financière. Une banque avant tout pensée comme un espace de convivialité, avec des lounges et des accès Wifi. Pour en savoir plus, voir l’article diffusé dans la nouvelle rubrique LOCAL d’INfluencia écrite en partenariat avec IdeesLocales.fr L'échec des méthodes d'innovation Cela fait longtemps que j’ai renoncé à lister les méthodes promettant de produire une innovation de façon contrôlée, fiable et à moindre risque. Vous les avez vous aussi croisées à de nombreuses reprises dans votre activité. Qu’elles soient présentées sous forme de livre, de sessions de formation, voire même de logiciels, elles promettent de vous faire franchir pas à pas des étapes prédéfinies qui vont vous livrer l’amour le succès l’innovation. Méthode : nom féminin (latin methodus, du grec methodos, de hodos, chemin) “Ensemble ordonné de manière logique de principes, de règles, d’étapes, qui constitue un moyen pour parvenir à un résultat” (dictionnaire Larousse). Il y a quelque chose de fascinant dans cette promesse pour toute entreprise technologique, qu’elle soit une startup ou un grand groupe. A ce stade ceux qui me connaissent un tant soit peu, savent que je répète régulièrement que non, il n’y a pas de méthode en innovation ! C’est une mauvaise nouvelle pour tout le monde. 1. 2.

SRI3S - Acueil - Accueil

Related: