background preloader

Y'a pas que les jeux vidéo dans la vie !: Dixième art A quelle distance sommes-nous de considérer le jeu vidéo comme le 10e art ? Margherita Balzerani : Le jeu vidéo est rentré dans la culture populaire et sa popularité et sa démocratisation ne cessent pas de s’accroitre. Il y a sans doute dans le médium du jeu vidéo une matrice esthétique qui le rend différent des autres formes de création. Si cela est important en termes de légitimisation du médium on peut sans doute le considérer comme 10e art. Eric Viennot : Il est encore trop tôt pour le dire de manière catégorique mais le jeu vidéo a en main tous les atouts pour devenir l’art du XXI ème siècle. Quels critères catégorisent une discipline en tant qu'art ? MB : La notion d'art est à réviser. EV : Le jeu a tout pour être un art accompli, parce qu’il possède sa propre spécificité par rapport aux arts antérieurs : il s’agit de l’interactivité et plus précisément de cette notion complexe qu’on appelle le gameplay autour duquel s’articule toute sa grammaire. MB : Considérations désuètes.

Storytelling + Interactivité + Transmedia = Storytelling 2.0 : S Les hommes aiment à se raconter des histoires. Au-delà de la simple communication interpersonnelle, les formes narratives qui ont toujours imprégné notre rapport au monde et aux autres, notre façon d’exprimer notre ressenti et donc notre mode de compréhension du réel sont multiples. Le récit a historiquement épousé différents contours : la prégnance antique de l’oralité a laissé place à l’écrit, l’image, l’imprimé, le cinéma etc. Autant de nouvelles formes complémentaires au service de la transmission du savoir, de l’alimentation d’une mémoire collective, de la construction d’une culture commune… mais aussi du divertissement. . Ce dispositif, le média, détermine en effet les formes du récit : une même histoire peut être racontée de vive voix ou mise en scène, jouée, filmée et diffusée au cinéma, donnant lieu à deux productions radicalement différentes. D’une part, l’interactivité propre aux médias informatisés affecte la structure de la narration.

Guerre ouverte chez les francs-maçons Le 4 décembre 2009, jour où tout dérape: le souverain grand comité de la Grande Loge nationale française (GLNF), obédience affichant 43 000 frères, se réunit dans son grand temple, au coeur de son siège parisien, digne d'une multinationale. Une trentaine de frères se lèvent, quittent leur tablier maçonnique et avancent sur le pavé mosaïque. Un porte-parole tente de poser une longue liste de questions critiques sur l'utilisation des 17 millions d'euros de capitations (cotisations) comme sur le renforcement des relations de l'obédience avec les sommets du pouvoir de l'Etat. "Pour qui vous vous prenez? Le 5 décembre, François Stifani signe 24 ordonnances suspendant les "mutins" qui avaient défié son autorité. Dans leurs commentaires, des frères internautes entrés en résistance s'alarment du rythme effréné des recrutements de profanes. "La fuite en avant dans la course aux effectifs a d'abord une cause financière", affirme Jacques Perret. "J'ai la lourde tâche d'être un guide spirituel"

YouTube sort dans la rue Voici une opération qui date du mois de Janvier, mais qui semble t-il n’a pas fait parler beaucoup d’elle. Et pourtant cette opération semble intéressante. D’une part, c’est assez rare que Youtube en tant qu’annonceur sorte des écrans d’ordinateurs pour investir des écrans – interactifs – dans la rue. Et d’autre part, parce que c’est aussi rare que Youtube fasse la promotion de ses contenus. L’opération qui suit a été réalisée à Londres (Carnaby Street). La vitrine interactive invitait alors les passants à choisir un des cinq programmes les plus populaires que sont les suivants (“Father Ted,” “Derren Brown,” “The IT Crowd,” “Peep Show” et “Shameless”) et à leur proposait un teaser de ces programmes… que les passants pourront probablement voir en intégralité sur Youtube. Source : Youtube

ITW> "Le cinéma a besoin du jeu vidéo" Gamekult : à quand remonte la relation entre le cinéma et le jeu vidéo ? Alexis Blanchet : Cette relation remonte à partir du moment où le jeu vidéo devient un marché, entre 1971 et 1972. Le cinéma n'y est pour rien, car on retrouve plutôt les jeux vidéo dans les sociétés de l'armement, dans les laboratoires, chez les géants de l'électronique grand public. Mais au début des années 70, aux Etats-Unis, le cinéma d'Hollywood connaît une mutation - ce que les chercheurs appellent le "New Hollywood". Positionnés sur le divertissement, ces conglomérats vont s'intéresser au secteur émergent du jeu vidéo. A vous entendre, la relation cinéma et jeu vidéo ne se serait faite que dans un seul sens : celui de l'intérêt des grosses majors du film... Si on regarde l'histoire du jeu vidéo, on constate qu'il y a des crises récurrentes. ... mais il est toujours question du besoin des majors du cinéma vis-à-vis du jeu vidéo ? L'impulsion se fait aussi dans l'autre sens. C'est peu, en 40 ans.

Noam Chomsky à Paris La venue de Noam Chomsky à Paris permettra aux Français de rencontrer et d’entendre l’homme dont le New York Times, un journal qui pourtant ne l’aime guère (et la réciproque est sans doute vraie), a dit qu’il était « sans doute le plus grand intellectuel vivant aujourd’hui ». Il est aussi celui qu’on a qualifié de « dissident numéro un de l’Amérique ». Linguiste qui a révolutionné sa discipline, Chomsky est plus largement connu dans le monde pour sa critique du pouvoir, inspirée par la tradition libertaire, pour son ironie mordante envers les bonnes intentions proclamées de la politique étrangère américaine (« démocratie », « droit des peuples », etc.) et pour les critiques redoutables qu’il a toujours adressées au « clergé séculier » des intellectuels et des journalistes. Chomsky n’a jamais hésité à épouser des causes impopulaires, dont la défense du droit d’exprimer des points de vue honnis, y compris par lui-même. À NOTER : La conférence est complète. Dans le Monde diplomatique

Vidéo 360° à la portée de tous avec Bloggie et Dailymotion ? - t Par Romain, lundi 29 mars 2010 à 18:41 Un petit tour du web :: #2637 :: rss A petits pas, la débarque dans le paysage audiovisuel. Je me souviens, il y a plus de 15 ans déjà, du , véritable sensation à l'époque. Sur le net, c'est la société qui depuis quelques années s'est fait une spécialité des vidéos panoramiques. Cependant les lecteurs vidéos en ligne affichaient jusqu'ici ces vidéos à plat, ce qui ne permettait pas de les exploiter à leur juste valeur. Simple coup promotionnel en alliance avec Sony ou véritable volonté de développer un nouvel usage ?

Le storytelling digital Paris Le storytelling digital Une conférence proposée par le Social Media Club France Jeudi 8 avril 2010 à 19h00 à La Cantine* L’émergence des nouveaux médias numériques a à la fois profondément redéfini les formats de production du récit et bouleversé les usages, les pratiques de consommation de contenu par l’audience. L’interactivité et la multiplication des modes d’accès sont désormais de mise, et permettent une implication forte du public en des expériences nouvelles, qu'elles relèvent de la construction d'un univers fictionnel ou de la représentation du réel. Comment la production audiovisuelle, le cinéma, l’édition et de façon générale l’ensemble des industries culturelles réagissent-ils face à ces bouleversements ? Intervenants : Cécile Cros, co-fondatrice de Narrative : Nouveaux formats de production journalistique, nouveau regard ? Animation des débats par Alban Martin, cofondateur du Social Media Club France, auteur du livre "Et toi, tu télécharges? - Blogueurs: readwriteweb etc

Marché des contenus pour mobiles, bilan et tendances Avec ce bilan complet du marché des contenus pour téléphones mobiles et smartphones, l’institut d’études marketing GfK Retail & Technology fournit un éclairage sur les tendances observées en 2009 et sur les perspectives pour l’année en cours. Les férus d’Internet se convertissent massivement aux smartphones, appareils qui introduisent de nouveaux modes de consommation nomade, bouleversant ainsi les équilibres préexistants. Un bilan en demi-teinte pour le marché des contenus mobiles Source : GfK m2 – Panels Contenus Mobiles – France – 2009 Le marché des contenus pour téléphones mobiles et smartphones se restructure et continue d’évoluer avec à la fois des croissances et des déclins remarquables selon les types de contenus. Certains segments ont ainsi connu des difficultés : Les contenus de personnalisation du mobile, que sont les sonneries et les images, ont vu leurs ventes reculer à nouveau en 2009. Source : GfK – Panel Musique – France – 2009 Au chapitre des réussites sur ce marché :

REGARDS SUR LE NUMERIQUE : Blog - Mobilité, ubiquité : qui fait (visuel : "Panorama newsroom", au Sunday Telegraph par victoriapeckham, licence CC) MSN.fr, RSLNmag.fr, Le Figaro, France Culture, M6, et l’Ecole de journalisme de Sciences Po Paris organisent, mardi 13 avril à partir de 14 heures, un après-midi d’échange autour des nouvelles manières de faire de l’info. « Mobilité, ubiquité : qui fait l’info au temps des réseaux sociaux ? » Autour de ce thème général, deux débats réuniront professionnels et experts des médias et nouvelles technologies : RSLNmag.fr retransmettra les échanges en direct et en vidéo, mais également avec un dispositif de type "Cover it Live", qui vous permettra d'intervenir pendant le débat. Du lecteur-spectateur au cyber-citoyen : l’info vous appartient Cet échange sera notamment une tentative de dresser un premier bilan du traitement des élections régionales, en confrontant les expériences utilisées par les médias traditionnels et les médias « sociaux ». Les cyber-médias : les médias face au défi la nouvelle information :

Les mirages de l'iPad Qu'on ne s'y trompe pas : je serai l'un des premiers à faire la queue pour acheter l'iPad à 9h, samedi à New York. Un produit créé par un homme qui est à l'origine de 4 révolutions des usages , ne peut pas être boudé. Steve Jobs est en effet le créateur du Macintosh, de l'iPod, de l'iPhone. C'est même lui qui a "fait" les studios Pixar. Bref. Quand Steve Jobs sort un nouveau jouet, il n'est pas naïf de se dire qu'il a peut-être encore mis le doigt sur le point de rupture d'une nouvelle révolution. C'est tout le mal que je leur souhaite. Soit. Je suis convaincu que les perspectives de micropaiement offertes par le système iTunes sur iPhone (et demain sur iPad) ouvrent une nouvelle voie pour faire payer les utilisateurs. Je trouve également passionnant le succès (aux US) du Kindle d'Amazon: 35% des livres achetés sur Amazon sont des e-books. Sauf que... 1- Un livre n'est pas un journal. 2- Il y a de plus en plus d'applications de médias. 6- Cela veut dire que:

Related: