background preloader

Nantes Museum of fine Arts : Home

Nantes Museum of fine Arts : Home
Related:  Programmation muséale

Toulouse en vue(s) : 500 ans d'aventure C'est un dessin comme on en verrait dans les illustration pour enfants, un ensemble de bâtiments tassés entre des remparts, des clochers, un pont enjambant un large fleuve. Le trait est alerte, les proportions assez rocambolesques. Voilà la première « vue » figurée de Toulouse,une gravure sur bois illustrant l'ouvrage Gesta Tholosanorum de Nicolas Bertrand. « Civitas Tholosa ». 1515. En 2015, Toulouse célèbre donc les 500 ans de la première vue de la ville. L'aventure de la carte A travers les espaces de l'exposition, Toulouse se redécouvre : cartes, plans, photos aériennes, panoramas, une gigantesques maquette de 1935 jusqu'aux images spatiales. La carte aujourd'hui : prévoir, comprendre et promouvoir Si les objectifs de la cartographie ont peut évolué : ils servent à représenter, gérer mais aussi se projeter et rêver la ville ; les technologies ont révolutionné la disciplines. Un espace enfant pour imaginer la ville de demain Infos pratiques www.archives.toulouse.fr

Site officiel du musée du Louvre Autour du canal du Midi #1 : l'écluse Garonne - Série "Autour du canal du Midi" Le premier ouvrage du canal royal des Deux-Mers. L'écluse de descente en Garonne et le port de l'embouchure, 1873 (détail). Delon Eugène (photographe). Collection particulière. La première écluse du canal du Midi… La pose de la première pierre de l'écluse de Garonne, permettant la liaison entre le fleuve et le canal du Midi, se déroule le 17 novembre 1667, lors d'une cérémonie solennelle, associant les prélats de la Province, les capitouls et les membres du Parlement. Plan et élévation des trois écluses du canal à son embouchure dans la rivière de Garonne, vers 1780. … désaffectée lors de l'ouverture du canal latéral à la Garonne… En 1856, l'ouverture du canal latéral à la Garonne, reliant Bordeaux à Toulouse, rend l'écluse inutile : les barques n'ont plus à emprunter l'impétueux fleuve pour rejoindre l'Atlantique ; elles ont désormais à leur disposition le doux lit du canal latéral. … et détruite en 1973 lors de la construction de la rocade Pour aller plus loin www.toulouse-tourisme.com

Parcours muséographique © Archives Municipales de MontpellierInstallé dans l’Hôtel de Varennes, ce musée présente des collections d’objets très divers, liés à l’histoire de Montpellier, du Moyen Age, au 20ème siècle. Il est situé dans un appartement d’un ancien hôtel particulier, décoré de boiseries du 18ème, de plafonds à la française, gypseries et bars au sol. Pour vous guider lors de votre visite, une borne interactive est à votre disposition. Parmi les objets remarquables : une statue de Vierge à l’enfant datant du 13ème siècle, ou encore le «cabinet doré des consuls», qui abritait les chartes de la Ville. © Archives Municipales de MontpellierOn découvre également des tableaux de Guillaume Ranc (1685-1742) ou Edouard Marsal (1845-1929).

Espace Bordeaux patrimoine mondial (CIAP) - Histoire, patrimoine et architecture Histoire, patrimoine et architecture Histoire de Bordeaux Bordeaux sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco Bordeaux sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle Bordeaux, Ville d'art et d'histoire La Cité du vin Centre d'interprétation Bordeaux Patrimoine Mondial - CIAP Arc en rêve Le 308 - MA Musée d'Aquitaine Centre Jean Moulin Archives Bordeaux Métropole Archives départementales Fonds patrimonial de la bibliothèque municipale Vin et vignoble Le kiosque Guides sur l'architecture et le patrimoine de Bordeaux Découvrir et sortir Remarque, complément d’information, suggestion... Les sites de Bordeaux Plan du site Accueil Bordeaux et vous Pratique Découvrir et sortir Entreprendre Bordeaux politiques Mairie de Bordeaux Adresse postale : Contact Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h Tél : 05 56 10 20 30 Personnes malentendantes Transcription via Acceo du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h30 Espace presse Bordeaux tourism Mentions légales

J'AIME LES PANORAMAS Du 4 novembre 2015 au 29 février 2016MuCEM J4 – Niveau 2 – 1150 m2 Exposition temporaire, organisée conjointement par le MuCEM avec les Musées d’Art et d’Histoire de Genève. Commissariat : Laurence Madeline, conservateur en chef, responsable du pôle Beaux-Arts des Musées d’Art et d’Histoire de Genève, et Jean-Roch Bouiller, conservateur en chef, responsable du secteur art contemporain au MuCEM.Scénographie : Adrien Rovero StudioGraphiste : Camille Sauthier, Atelier Valenthier Massifs de montagne ou côtes méditerranéennes, certains lieux ont la faculté d’offrir à leurs visiteurs des points de vue privilégiés qui procurent le sentiment de dominer le monde, de le posséder voire de s’y dissoudre. Le mot « panorama » naît une première fois en Angleterre en 1787. "Cette exposition est née d’un quiproquo autour de la réplique « J’aime les panoramas », prononcée par Jean Dujardin dans le film de Michel Hazanavicius, OSS 117 : Le Caire, nid d’espions.

Les jeudis littéraires Un jeudi par mois, dans une ambiance de salon littéraire, l’écrivain Aurélie de Gubernatis, organise et anime « les Jeudis littéraires » afin d’offrir un moment de partage entre le public, les écrivains et leur œuvre. Des écrivains prestigieux sont déjà venus présenter leur dernier ouvrage, tels qu’Irène Frain, David Foenkinos, Didier Van Cauwelaert, Eric Giacometti, Gonzague Saint Bris, Frédéric Beigbeder, Didier Van Cauwelaert, Daniel Picouly. La programmation pour les mois à venir est tout aussi exceptionnelle : Jeudi 18 février 2016 à 18h ●●● Mathieu MENEGAUX Rencontre autour de son livre Je me suis tue, paru chez Grasset Du fond de sa cellule de la maison d'arrêt des femmes à Fresnes, Claire nous livre l’enchaînement des faits qui l’ont conduite en prison : l’histoire d’une femme victime d’un crime odieux. Extrait : "Dites à Antoine que je lui demande pardon. Mathieu Menegaux est né en 1967. "Je crois que j'aurais eu envie d'être une femme, ce sont elles qui donnent la vie.

Expositions Les expositions du moment au musée ou hors les murs. A l’occasion du centenaire de sa mort, un hommage est rendu au sculpteur rémois René de Saint-Marceaux (1845-1915) par une exposition visible jusqu’au 28 février 2016. Outre L’Arlequin ou Le Gisant de l’abbé Miroy, une sélection d’œuvres venant du fonds d’atelier donné par son épouse Marguerite en 1922 à la Ville de Reims, est exposée. Autour de l’exposition Un Petit Journal de l’exposition et une bibliographie sur cet artiste sont disponibles gratuitement à l’accueil.Le service des publics propose des activités pour tous, en janvier et février, autour de l’exposition.Pour s’approprier les œuvres, connues et moins connues de Saint-Marceaux, une visite croisée est programmée le Jeudi 14 janvier 2016 à 12h30. LES PASSIONS MODERNES D’UN COLLECTIONNEUR AUDACIEUXDu 6 novembre 2015 au 22 mai 2016

Related: