background preloader

ESRS1315717C

ESRS1315717C
La présente circulaire a pour objet de présenter les modalités de collaboration de l'enseignement scolaire et de l'enseignement supérieur dans la construction du continuum de formation articulant les trois années qui précèdent et les trois années qui suivent le baccalauréat. 1 - Rôle, fonctionnement et composition renouvelés de la commission académique des formations post-baccalauréat La commission académique des formations post-baccalauréat aborde toutes les questions relatives au continuum entre l'enseignement scolaire et supérieur. Concernant les établissements publics locaux d'enseignement (EPLE), seules sont prises en compte les formations publiques ou privées menant au baccalauréat général, professionnel et technologique, qu'elles relèvent de l'éducation nationale ou d'une double tutelle avec un autre ministère. Ses missions sont élargies à l'étude de la carte des formations. Elle est notamment composée de : - président(s) d'université et directeur(s) d'IUT ; 2.2. Fait le 18 juin 2013

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=72634

Related:  liens lycées universitésromtomtogerMEMOIREBacProBTS

Liens lycée-université : l'Assemblée Nationale crée une mission d'information L’Assemblée a créé une mission d’information sur les liens entre le lycée et l’enseignement supérieur. Elle partira à la recherche de "voies" et d'exemples inspirants. Amphi/Flickr/CamilleStromboni Le passage du lycée à l’université est souvent un choc pour les nouveaux étudiants. Pour faciliter ce passage et assurer un véritable « continuum de formation entre le « bac -3 » et le « bac +3 », la Commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée Nationale a créé le 18 décembre, une « mission d’information sur les liens entre le lycée et l’enseignement supérieur ».

Pour un continuum lycée-supérieur Cahiers pédagogiques : Le lycée est aujourd’hui présenté comme la propédeutique à l’enseignement supérieur. Quel changement pour vous entraine ce nouveau positionnement ? Depuis un certain nombre d’années, nous sommes en train de voir émerger une nouvelle représentation de l’architecture du système éducatif. D’abord l’école de base, avec l’idée d’une école du socle commun (du premier degré au collège) qui s’affirme fortement à partir de l’exemple des pays d’Europe du Nord.

Pour la première fois, une circulaire entend réguler la scolarité du bac-3 au bac +3 Le lycée n’est plus l’aboutissement du secondaire mais la préparation au supérieur. C'est du moins cet esprit que promeut une circulaire tout à fait nouvelle, prise dans l’esprit de la loi d’orientation. Publiée au B.O. du 25 juillet, signée des deux directeurs généraux de l’enseignement scolaire et de l’enseignement supérieur, elle dicte des dispositions applicables du lycée aux filières du supérieur. « La présente circulaire a pour objet de présenter les modalités de collaboration de l'enseignement scolaire et de l'enseignement supérieur dans la construction du continuum de formation articulant les trois années qui précèdent et les trois années qui suivent le baccalauréat ». Le texte invite à travailler l’orientation : « La généralisation à l'ensemble des filières du lycée du conseil anticipé en classe de 1ère contribuera, dès 2013-2014, à renforcer davantage les relations entre tous les établissements du second degré et du supérieur. La circulaire

Liaison inter-établissements : assurer la continuité des apprentissages et la fluidité des parcours 1. Les objectifs essentiels 1) À destination des usagers (élèves, familles), pour : Liaison Lycée - Université Vers le supérieur Cadre Convention entre la BU de Bayonne et 2 lycées Projet : une classe de Terminale ES dans le cadre de l’ECJS avec professeurs de SES et de philo qui ont un objet d’étude commun : l’état. Le thème retenu : La justice sociale. Comptes créés pour les élèves du projet pour accéder aux bases de la BU Élèves

Le continuum bac-3/bac+3…et au-delà L’articulation entre le lycée et l’enseignement supérieur est un sujet complexe que l’on discute beaucoup ici. Aujourd’hui, Gaïa Universitas accueille une contribution collective du groupe Marc Bloch sur ce thème. A) État des lieux 1. D’importantes évolutions a. Continuum bac-3 bac+3 - wikiFAGE De wikiFAGE. Contexte et principe global La notion de continuum Bac-3/Bac+3 est instauré par la Loi du 22 Juillet 2013 relative à l'enseignement supérieur. Sont concernées par cette notion les trois années qui précèdent et les trois années qui suivent le baccalauréat. Le principe est d’assurer par un ensemble d’initiatives la continuité des enseignements du supérieur par rapport à ceux du lycée, et d’affirmer la notion de spécialisation progressive des études dans le supérieur. Cadrage de la circulaire du 18 Juin 2013

La liaison entre l'école et le collège Une nécessaire continuité pédagogique Le passage de l’école au collège est un moment clé de la scolarité. Avec la mise en œuvre du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, un continuum, de l’école au collège, est renforcé pour tous les élèves de six à seize ans. Des concertations sont organisées entre les enseignants de l’école et du collège. Elles visent à préciser la progression des exigences méthodologiques et à harmoniser les pratiques d’évaluation. Renforcer l’accueil, personnaliser l’accompagnement des élèves et assurer la continuité pédagogique, aident les élèves à s’adapter au changement.

École secondaire des Pionniers : une expérience de formation documentaire en milieu universitaire pour des élèves du secondaire L’auteure est bibliothécaire responsable des formations documentaires à la bibliothèque de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Elle a également enseigné plusieurs années à la Commission scolaire de Montréal. Qui m’aurait dit qu’en devenant bibliothécaire je renouerais avec mes anciennes amours? La réussite au bac varie selon l’origine sociale Les enfants de cadres supérieurs et professions libérales sont plus nombreux à se présenter au bac et ont plus de chances de succès que ceux des familles les plus démunies : elles atteignent 96 % pour les premiers, et seulement 82,6 % pour les seconds. La réussite au baccalauréat est inégale selon l’origine sociale des élèves et selon le type de baccalauréat préparé. Les orientations de fin de troisième vers un bac professionnel, ou de seconde vers un bac technologique ­ou général, conditionnent les poursuites d’études ultérieures. Les bacs pro conduisent rarement à une licence générale ou à un DUT, parfois à un BTS, alors que les bacs techno permettent l’entrée en BTS et en IUT et beaucoup moins vers une licence générale. Les enfants de cadres supérieurs et professions libérales ont les chances de succès les plus fortes : 96 % au bac général et 95 % au bac techno, pour respectivement 82,6 % et 85,4 % pour ceux issus des familles les plus démunies.

Related: