background preloader

ESRS1315717C

ESRS1315717C
La présente circulaire a pour objet de présenter les modalités de collaboration de l'enseignement scolaire et de l'enseignement supérieur dans la construction du continuum de formation articulant les trois années qui précèdent et les trois années qui suivent le baccalauréat. 1 - Rôle, fonctionnement et composition renouvelés de la commission académique des formations post-baccalauréat La commission académique des formations post-baccalauréat aborde toutes les questions relatives au continuum entre l'enseignement scolaire et supérieur. Concernant les établissements publics locaux d'enseignement (EPLE), seules sont prises en compte les formations publiques ou privées menant au baccalauréat général, professionnel et technologique, qu'elles relèvent de l'éducation nationale ou d'une double tutelle avec un autre ministère. Ses missions sont élargies à l'étude de la carte des formations. Elle est notamment composée de : - président(s) d'université et directeur(s) d'IUT ; 2.2. Fait le 18 juin 2013

Liaison inter-établissements : assurer la continuité des apprentissages et la fluidité des parcours 1. Les objectifs 1) À destination des usagers (élèves, familles), pour : faciliter l'accueil, l'information et l'accompagnement des élèves et des étudiants ;assurer le suivi individualisé (à l'aide d'outils de liaison, notamment le Livret Scolaire Unique - LSU) ; optimiser l'orientation des élèves (ex. : Folios. 2) À destination des personnels, pour : assurer la continuité pédagogique dans la mise en place des apprentissages, notamment du socle commun de connaissances, de compétences et de culture ;assurer le suivi de cohorte ;croiser des exigences, permettre des échanges d'informations, de pratiques et la connaissance réciproque des programmes (rompre avec l'isolement) ;harmoniser l'évaluation. 3) À destination de l'institution pour : 1) Les indispensables : une équipe de pilotage (équipe de direction, professeurs principaux, conseillers principaux d'éducation, psychologues de l'éducation nationale, assistante sociale, etc.) 2) Cadre de travail possible et exemples d'activités :

Repertoire de Pratiques pour la généralisation du conseil d'orientation en classe 1re La liaison entre l'école et le collège Une nécessaire continuité pédagogique Le passage de l’école au collège est un moment clé de la scolarité. Avec la mise en œuvre du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, un continuum, de l’école au collège, est renforcé pour tous les élèves de six à seize ans. Des concertations sont organisées entre les enseignants de l’école et du collège. Elles visent à préciser la progression des exigences méthodologiques et à harmoniser les pratiques d’évaluation. Renforcer l’accueil, personnaliser l’accompagnement des élèves et assurer la continuité pédagogique, aident les élèves à s’adapter au changement. Un suivi favorisé par le socle commun Les compétences du socle commun s'acquièrent progressivement sur l'ensemble de la scolarité obligatoire. Ce livret scolaire unique, du CP à la classe de 3e, rend compte régulièrement des acquis scolaires de chaque élève. Une meilleure continuité des parcours scolaires Le conseil école-collège Les missions du conseil école-collège

Orientation des élèves Article 1 - À titre expérimental et pour une durée de trois ans, en application de l'article 48 de la loi du 8 juillet 2013 susvisée, la procédure d'orientation des élèves du collège peut déroger aux dispositions des articles D. 331-33 à D. 331-35 du code de l'éducation dans les établissements scolaires dont la liste est fixée par arrêté du ministre chargé de l'éducation nationale. Article 2 - Dans ces établissements, l'expérimentation porte sur la procédure et les conditions dans lesquelles est prise la décision d'orientation des élèves scolarisés dans les classes de troisième pendant les années scolaires 2013-2014, 2014-2015 et 2015-2016. Article 5 - Le ministre de l'éducation nationale et la ministre déléguée auprès du ministre de l'éducation nationale, chargée de la réussite éducative sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 7 janvier 2014 Jean-Marc Ayrault Le Premier ministre :

Actualités - Liaison école-collège Instaurer une continuité pédagogique à un moment-clé de la scolarité Les enseignants de l'école et du collège participent à des concertations et des formations communes, qui visent à : préciser la progression des exigences méthodologiques ;harmoniser les pratiques d'évaluation. Des commissions de liaison regroupent les enseignants de l'école primaire et de 6e. Les inspecteurs de l'éducation nationale (IEN) et les chefs d'établissement les organisent avant la fin de l'année de CM2. Les équipes pédagogiques peuvent élaborer des programmes de remise à niveau pour les élèves repérés à l'école comme les plus fragiles, et définissent les aides à leur apporter. des stages de remise à niveau pendant les vacances scolaires, avant l'entrée au collège ;un accompagnement personnalisé en 6e. Le collège peut proposer un programme personnalisé de réussite éducative (PPRE) dit « passerelle » à l'élève et à sa famille. Mieux suivre les élèves avec le livret personnel de compétences (LPC)

Dossier de Presse : Permettre à chacun de bien s'orienter Le Conseil supérieur des programmes Charte relative à l'élaboration, à la mise en œuvre et au suivi des programmes d'enseignement ainsi qu'aux modalités d'évaluation des élèves dans l'enseignement scolaire Les missions du Conseil supérieur des programmes Le Conseil supérieur des programmes répond : à une demande de transparence dans le processus d’élaboration des programmes d’enseignementà un besoin de cohérence entre les contenus dispensés, le socle commun de connaissances, de compétences et de culture, les évaluations et la formation des enseignants Il émet des avis et formule des propositions sur : Le Conseil supérieur des programmes travaille sur saisine du ministre chargé de l’éducation nationale. Pour l’exercice des missions qui lui sont confiées, il peut mettre en place des groupes d’experts, dont il choisit les membres selon leurs compétences. La composition du Conseil supérieur des programmes Le Conseil supérieur des programmes réunit : Les membres du Conseil supérieur des programmes Présidente Vice-président Députés

Orientation : les priorités L'accompagnement du lycéen vers l'enseignement supérieur L'orientation post-baccalauréat dans les lycées Le décret n° 2018-120 du 20 février 2018 relatif aux rôles du conseil de classe et du chef d'établissement en matière d'orientation prévoit que :"En classe terminale des lycées, dans le cadre du dispositif d'information et d'orientation qui s'inscrit dans un processus continu de dialogue entre l'élève, ses représentants légaux si l'élève est mineur et l'équipe pédagogique, le chef d'établissement émet, après que le conseil de classe s'est prononcé, un avis sur chacun des vœux de poursuite d'études de l'élève dans l'enseignement supérieur." Le parcours Avenir Le parcours Avenir (BO du 9 juillet 2015) vise à permettre à chaque élève de la sixième à la terminale de construire son parcours d'information d'orientation et de découverte du monde économique et professionnel. Ancré dans les disciplines, le parcours Avenir vise trois objectifs : Pour en savoir plus sur le parcours Avenir

Orientation des futurs bacheliers vers l'enseignement supérieur Le renforcement du continuum du secondaire à l'enseignement supérieur Un répertoire de pratiques pour la généralisation du conseil d'orientation en classe de première est à la disposition des acteurs. Formations post-baccalauréat (Circulaire n°2013-0012 du 18 juin 2013) Des dispositions pédagogiques ont été mises en oeuvre pour renforcer le lien entre le secondaire et le supérieur : - L'orientation active contribue à l'acquision d'une compétence à s'orienter, pour chaque élève et étudiant, en fonction de ses appétences, de ses chances de réussite et des places offertes. - La généralisation du conseil anticipé en classe de première contribue à renforcer les relations entre les établissements du second degré et du supérieur. Conseil d'orientation anticipé pour la rentrée 2011 (Circulaire n°2011-1015 du 24 juin 2011) Portail d'admission Postbac - Une orientation progressive se développe tout au long du cursus.

Related: