background preloader

Qu'est-ce qu'un auteur ? : cours d'Antoine Compagnon

Qu'est-ce qu'un auteur ? : cours d'Antoine Compagnon
Université de Paris IV-Sorbonne UFR de Littérature française et comparée Cours de licence LLM 316 F2Antoine.Compagnon@paris4.sorbonne.fr Bibliographie Aristote, Poétique, trad. M. Barthes, Roland, Critique et Vérité, Seuil, 1966. -, « La mort de l'auteur » (1968), Le Bruissement de la langue (1984), Seuil, « Points ». Bénichou Pierre, Le Sacre de l'écrivain, 1750-1830, Corti, 1985. Bonnet, Jean-Claude, Naissance du panthéon. Borges, J. Bourdieu Pierre, Les Règles de l'art. Brunn, Alain, L'Auteur, Flammarion, « GF », 2001. Chamarat, Gabrielle, et Goulet, Alain (sous la dir. de), L'Auteur, Presses universitaires de Caen, 1996. Compagnon, Antoine, Le Démon de la théorie. -, « Un monde sans auteurs ? Couturier, Maurice, La Figure de l'auteur, Seuil, 1995. Dock, M. Foucault, Michel, « Qu'est-ce qu'un auteur ? Jakobson, Roman, et Lévi-Strauss, Claude, « Les Chats de Charles Baudelaire » (1962), dans Jakobson, R., Questions de poétique, Seuil, 1973. Leclerc, Gérard, Histoire de l'autorité, PUF, 1996. Related:  Lectures, Littératures, EcriturePropriété intellectuelle et copyright

Cécile Narjoux -TD Licence - caractérisation - stylistique - le Paysan de Paris -Aragon TD n°2 et 3 : Le syntagme nominal Identifiez les groupes nominaux dans le texte suivantPrécisez leur position syntaxique.Encadrez pour chaque groupe nominal le groupe nominal minimalIndiquez la nature des expansions du GN minimal. Blonds comme le règne de l'étreinte, les cheveux se dissolvaient donc dans la boutique du passage, et moi je me laissais mourir depuis un quart d’heure environ. Il me semblait que j'aurais pu passer ma vie non loin de cet essaim de guêpes, non loin de ce fleuve de lueurs. En liberté dans le magasin, de grands fauves modernes guettaient la femelle d’homme en proie au petit fer : le séchoir mécanique avec son cou de serpent, le tube à rayons violets dont les yeux sont si doux, le fumigateur à l'haleine d'été, tous les instruments sournois et prêts à mordre, tous les esclaves d'acier qui se révolteront un beau jour. Louis Aragon, Le Paysan de Paris, 1926, Gallimard, Folio, p. 52-53 Approche stylistique Repérer dans le texte les éléments caractérisants. Est concret :

Littérature de jeunesse À propos du site | Aller au contenu | Aller au plan de site Des ressources professionnellespour les enseignants-documentalistes Vous êtes ici : Littérature de jeunesse La littérature de jeunesse dans Savoirs CDI Pour vous orienter différemment dans les pages traitant de littérature de jeunesse dans Savoirs CDI, voici un outil graphique. Connaitre la littérature de jeunesse Sentiments et émotions : les sentiments amoureux dans les romans pour adolescents Littérature jeunesse et numérique Littérature de jeunesse et citoyenneté Les romans pour les grands adolescents : l'éclatement des codes L'album au cdi La culture manga à l'honneur archiveLes tendances actuelles de la littérature jeunesse pour le collège et le cycle 3 archiveL'album, un genre littéraire à lire et à relire La bande dessinée Chronologie sur la littérature enfantine Des structures au service de la littérature de jeunesse La Joie par les livres Les principaux éditeurs de littérature jeunesse et leurs collections Des outils

Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques Signataires de la convention de Berne (en bleu). La convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques, « matrice du droit conventionnel »[1], est un traité diplomatique qui établit les fondements de la protection internationale des œuvres. Elle permet notamment à un auteur étranger de se prévaloir des droits en vigueur dans le pays où ont lieu les représentations de son œuvre. Signée le à Berne, elle a été complétée à Paris (1896), révisée à Berlin (1908), complétée à Berne (1914), révisée à Rome (1928), à Bruxelles (1948), à Stockholm (1967) et à Paris (1971) et modifiée en 1979. Ce traité, dont les parties contractantes (pays signataires) sont au nombre de 168 en 2015[2], est géré actuellement par l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). La convention est ouverte à tous les États. Les trois principes fondamentaux[modifier | modifier le code] 1. 2. 3. Les pays considérés comme pays en développement[modifier | modifier le code]

Qu'enregistre le registre ? 1Il est toujours bon de vérifier de temps à autres le bon fonctionnement de nos outils d’analyse littéraire. La notion de registre est une de ces catégories qui méritent un réexamen critique. Plus présente dans les programmes du secondaire (du fait de sa souplesse et de son utilité pour le commentaire de texte) que dans la critique universitaire (du fait des difficultés que l’on a à en donner une définition rigoureuse), « pour être labile, est-elle pour autant caduque, impuissante à stabiliser un corpus autrement que sur un “air de famille”, impossible à définir en intension et en extension, pénalisée par son passé rhétorique et qui plus est historiquement datée ? 2En d’autres termes : « Qu’enregistre le registre ? 3Dans une introduction fournie, Lucile Gaudin-Bordes et Geneviève Salvan dressent un état des lieux de la notion, prenant pour point de départ sa relation problématique avec celle de genre. 4Mais il faut aller plus loin. 7Cette réflexion plus ferme, G. 18R. 20D.

Enseigner la littérature à l’université aujourd’hui Ce n’est pas vraiment une nouvelle : l’enseignement de la littérature à un vaste public ne va plus de soi. Depuis quelque temps, cependant, il semble que les signes se fassent plus précis, plus insistants : baisse générale des effectifs d’étudiants en lettres, réforme des concours, professionnalisation des formations universitaires, etc. Dans ces conditions, le désintérêt des politiques et des gens de pouvoir pour nos disciplines ne peut que s’accentuer. Il n’est plus tout à fait absurde, on le sent bien, d’imaginer que dans l’université rénovée d’après-demain les effectifs des départements de littérature française et comparée (et de langue française aussi bien) connaissent une réduction accélérée, comme ont fait, avant eux, les effectifs des départements de lettres classiques. Nous souhaitons, bien entendu, qu’il n’en soit pas ainsi, et que la littérature continue d’être enseignée à des étudiants nombreux.

"Le maître des livres" : la belle passerelle entre manga et littérature - Geek Junior - Hello geeks et geekettes, on est en forme cette semaine ? Après avoir abordé l’histoire la semaine passée avec « Ad Astra« , attaquons une autre matière, la littérature ! Je crois qu’on va faire l’unanimité en disant que « Le maître des livres » de SHINOHARA Umiharu s’impose comme une référence, non ?! La série est éditée en France pour les éditions Komikku (une dizaine de tomes disponibles) et qui devrait vraisemblablement arriver à sa conclusion prochainement au Japon avec un total de 15 volumes. « Le maître des livres » enchaîne les tranches de vie avec beaucoup de justesse. Sous forme de petites mésaventures, Mikoshiba est souvent amené à conseiller une lecture (en même temps il bosse dans une bibliothèque…) à un personnage qui fait face à un problème dans sa vie. Dans cette série, on s’intéresse aussi au métier de bibliothécaire, qui contrairement à l’image que l’on peut en avoir, n’est pas uniquement là pour faire « Chuuuuuuut!! © 2011 Umiharu Shinohara / HOUBUNSHA

Licence Creative Commons Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Objectif[modifier | modifier le code] Les licences Creative Commons ont été créées en partant du principe que la propriété intellectuelle était fondamentalement différente de la propriété physique, et du constat selon lequel les lois actuelles sur le copyright étaient un frein à la diffusion de la culture. Leur but est de fournir un outil juridique qui garantit à la fois la protection des droits de l'auteur d'une œuvre artistique et la libre circulation du contenu culturel de cette œuvre, ceci afin de permettre aux auteurs de contribuer à un patrimoine d'œuvres accessibles dans le « domaine public » (notion prise au sens large). Vue générale[modifier | modifier le code] Le système se base sur plusieurs paramètres binaires : commercial / non commercial (NC) ;modifiable / non modifiable (ND) ;créations dérivées à partager selon la même licence (SA) / licence au choix du créateur final. Zero : le créateur renonce à ses droits. Version courante : 4.0

ATTICISME : Définition de ATTICISME ATTICISME, subst. masc. A.−LING.Forme propre au dialecte attique; p. ext., forme ou construction attique introduite dans une autre langue : 1. ... il [Vaugelas] est, en un mot, pour les gallicismes et les atticismes.Sainte-Beuve, Nouv. lundis,t. 6, 1863-69, p. 353. 1.Ensemble des qualités de pensée et d'expression propres aux grands écrivains attiques (élégance, finesse, pureté de la langue, propriété et vigueur de l'expression, précision, simplicité, concision, etc 2. ... si Hésiode plaisait tant aux Athéniens, c'est que les qualités de son style, un peu sec, mais net, élégant et agréable, se rapprochaient beaucoup de l'atticisme. 2.Ensemble des qualités d'élégance, de politesse, de mesure propres aux Attiques.Anton. béotisme : 3. 3.P. ext. a) Dans le domaine de la crit. littér., du jugement ling.Ces mêmes qualités, indépendamment de l'époque et du lieu; idéal littéraire proche de celui des grands écrivains attiques : 4. 6. 7. 8. PRONONC. ÉTYMOL. STAT. − Fréq. abs. littér. : 38. BBG. − Bach.

« La face cachée de la culture humaine » : réflexions sur la perte des œuvres 1Dans son dernier livre, Judith Schlanger continue pour notre plus grand bien d’explorer les configurations profondes de la mémoire culturelle. Se situant cette fois aux limites du visible, devant une matière proliférante mais constamment anéantie, elle s’interroge sur la manière dont nous gardons la mémoire des œuvres perdues. En sondant cette mémoire, elle cherche à comprendre comment nous appréhendons la perte, comment nous nous accommodons du fait de perdre sans cesse. Par quels ressorts, en effet, acceptons‑nous de voir partout autour de nous tant d’œuvres refoulées et condamnées à l’inexistence ? 2Au moment d’aborder la lecture, le titre du livre de J. Schlanger peut entraîner quelques résistances. 3Le livre de J. Nous avons infiniment perdu et nous perdons sans cesse, et il est vraisemblable que nous perdrons toujours. […] La déperdition nous accompagne. 5Un des apports notables du livre de J. 7À l’autre extrême du problème, J. 10Après le chapitre introductif, J. 13J. 14J. 30J.

La littérature jeunesse | Le coin doc Définition : Champ de l’édition destiné aux enfants. Il représente 35% de la production éditoriale contemporain et 20% des ventes. Ses enjeux : – Baisse de la lecture chez les adolescents : il s’agit d’une pratique individuelle alors que l’adolescence est une période où l’individu souhaite s’intégrer à un groupe – Le lecteur d’ouvrage jeunesse n’est pas l’acheteur. – Elle participe à la formation de la personnalité et de l’identité chez le jeune – Loi de 1949 sur les publications destinées à la jeunesse garantie la protection des jeunes contre « les publications présentant sous un jour favorable le banditisme, le mensonge, le vol, la paresse, la lâcheté, la haine, la débauche ou tous crimes ou délits de nature à démoraliser la jeunesse. » – Présence d’une littérature légitimée dans les programmes scolaires (les classiques). – Questionnement concernant la mixité car la littérature de jeunesse est segmentée (âge, genre, thème, sexe). Activités au CDI : J'aime : J'aime chargement…

Licence Art Libre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Logo de la Licence Art Libre Description[modifier | modifier le code] Elle autorise tout tiers (personne physique ou morale), ayant accepté ses conditions, à procéder à la copie, la diffusion et la transformation d'une œuvre, comme à son exploitation gratuite ou commerciale, à condition qu'il soit toujours possible d'accéder à sa source pour la copier, la diffuser ou la transformer. Autrement dit, selon le principe d'une licence copyleft, les œuvres dérivées de l'original (modification, extension, incorporation…) doivent être également être diffusées avec une licence libre et copyleft. Elle a été rédigée en juillet 2000 grâce aux contributions de la liste de diffusion <copyleft_attitude Cette licence est consultable sur le site artlibre.org[2] ; elle est également disponible en anglais[3], en allemand[4], en espagnol[5], en italien[6] et en portugais[7]. Historique[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code]

Au fait... ça veut dire quoi "paradigme" ? Avant re rentrer dans le détail, c'est quoi, en quelques lignes, un paradigme ? un modèle de référence. On verra ci-dessous que les travaux de Kuhn, dans le cadre de l'approche systémique, définissent le paradigme comme : Les règles admises et intériorisées comme « normes » par la communauté scientifique, à un moment donné de son histoire, pour délimiter et problématiser les « faits » qu'elle juge dignes d'étude. Ainsi, dire que java respecte le paradigme objet signifie que ce langage permet de mettre en oeuvre une programmation avec des objets qui ont bien des propriétés d'héritage, d'encapsulation et de polymorphisme. Ceci étant posé, ceux qui en ont le courage peuvent s'attaquer à l'origine même de ce mot, origine justement liées aux mots et à la linguistique. Exemples linguistiques s'appuyant sur la notion de paradigme On retrouve la notion de paradigme toujours en linguistique pour la déclinaison : déclinaison n. fém.

Kant – Critique de la faculté de juger, et détour du côté de Schelling I. Schelling et Kant : retour sur la notion de génie. a. Le génie Kantien Kant revient dans ce texte sur la définition de l’art en général. Souvenons-nous de l’articulation qui fonctionne chez Schelling entre particulier et universel, et chez Hegel entre sensible et esprit. Batteux, ainsi qu’il l’écrit dans son texte, attribue au génie artistique la tâche de découvrir dans la nature ce qui déjà y existe. 1. 2. L’artiste n’imite plus la nature, mais se découvre – à travers ses œuvres – en être l’expression, un peu à la manière de ces artistes qui, dans l’Antiquité, n’étaient que les interprètes d’entités divines. Permettez-moi ici une petite digression, afin de bien cerner les origines possibles et les implications de cette pensée. Et un peu plus loin Une autre piste d’interprétation de cette définition du génie est plus sûrement à chercher parmi les autres penseurs de l’idéalisme allemand. b. On entrevoit alors une divergence significative entre les pensées de Kant et de Schilling. II.

Nuit de la lecture : le livre papier a-t-il encore un avenir ? par Florence Cohen , Ludovic Galtier Pour la première fois, une Nuit de la lecture est organisée dans toute la France ce samedi 14 janvier. Les librairies et les bibliothèques vont rester ouvertes plus longtemps pour vous faire découvrir ou redécouvrir le plaisir de lire. Depuis plusieurs années, la mort du livre papier au profit du numérique est annoncée. Qu'en est-il vraiment ? En réalité, le livre papier se porte bien. 2015 et 2016 ont été de bonnes années : avec des ventes en hausse par rapport aux années précédentes. Le livre numérique ne représente que 2% du marché. Libraire, un métier qui s'est transformé Lysa Leone est responsable de la librairie Chantelivres à Issy-les-Moulineaux, près de Paris.

Related: