background preloader

Emploi et handicap : établissements et services d'aide par le travail (Esat)

Emploi et handicap : établissements et services d'aide par le travail (Esat)

Formation : choisir un organisme et trouver des financements - Dossiers pratiques - Personne handicapée Conseils pour bien choisir une formation adaptée au handicap et trouver l’organisme qui vous convient. 1. Quelle formation, comment la choisir ? En tant que personne handicapée, vous avez accès aux formations de droit commun ouvertes à tous les demandeurs d’emploi mais également aux formations spécifiques pour les personnes handicapées. Les formations pour tousIl existe 4 grands types de formations Les formations diplômantes et professionnalisantes. 2. L'ensemble des formations conventionnées pour accueillir des demandeurs d'emploi sont ouvertes aux personnes handicapées. Trouver le bon organisme Questionnez les professionnels autour de vous afin de vérifier que l’organisme est reconnu dans le secteur d’activité qui vous intéresse. 3. Les aides de l’Agefiph L’Agefiph peut participer au financement de formation si vous êtes demandeur d’emploi et reconnu handicapé. Votre conseil régional Qui peut vous aider ?

Offres de formation Offre de formation continue Base de données inter-Carif sur l’offre de formation professionnelle continue en France recensant les organismes de formation continue et leur potentiel, les actions de formation mises en place pour les demandeurs d’emploi, l’offre de formation en apprentissage et, en fonction des régions l’offre de formation en direction des salariés. Base de données Certif Info sur l’offre de certification en France. Handipole - Emploi, formation et insertion des travailleurs handicapés Lois et décrets qui régissent les ESAT La loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. La loi du 4 mai 2004 relative à la formation professionnelle tout au long de la vie et au dialogue social. La loi du 2 janvier 2002 rénovant l'action sociale et médico sociale. La loi du 10 juillet 1987, en faveur de l'emploi des personnes handicapées. Le décret du 20 mai 2009 relatif à la formation, à la démarche de reconnaissance des savoir-faire et des compétences et à la validation des acquis de l'expérience des travailleurs handicapés accueillis en établissements ou services d'aide par le travail. Le décret du 16 juin 2006 relatif aux établissements et services d'aide par le travail. Le décret du 31 décembre 1977, modifié par le décret du 26 mars 1993, et le décret du 9 mai 1995 relatif aux centres d'aide par le travail. L'ESAT doit du fait de son statut médico-social répondre à une double finalité :

Mise à disposition L'entreprise déterminée à intégrer un travailleur handicapé peut trouver dans la Section d’Accompagnement en Entreprise (SAE) le partenaire susceptible de faciliter cette démarche.La réglementation permet à un ESAT de signer avec une entreprise du milieu ordinaire une convention de mise à disposition. Celle-ci autorise un travailleur handicapé bénéficiant d’une orientation CDAPH en ESAT d’occuper un poste de travail dans une entreprise. Le travailleur handicapé n’est pas salarié de l’entreprise d’accueil, il conserve son statut d’usager d’ESAT et bénéficie à ce titre des aides et du soutien individualisé nécessaire à son adaptation au poste de travail et à l’entreprise. En contre partie de cette mise à disposition l’entreprise devra à l’ESAT un coût de prestation horaire de 4.90€ (au 1er juillet 2012, indexé sur la variabilité du SMIC), soit 743€/mois pour 35h/semaine. Le calcul est le suivant : (coût de la mise à disposition) / (1600*9.40) Exemple de mise à disposition

Handicap et travail : mesures incitatives handicap et travail Le travailleur handicapé bénéficie de mesures destinées à faciliter son insertion professionnelle. Au terme de la procédure de RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé), celui-ci bénéficie de mesures d'accès prioritaire ou facilité à l'emploi. Selon l'importance de son handicap, le travailleur handicapé peut s'orienter vers un milieu ordinaire ou un milieu protégé. Handicap et travail : accès prioritaire à certains emplois Des emplois prioritaires dans les Esat et les CDTD. Deux types d'entreprises offrent un accès prioritaire ou exclusif aux travailleurs handicapés. Handicap et travail : le milieu protégé des Esat Les Esat sont les établissements et services d'aide par le travail. Ces entreprises sont exclusivement réservées aux personnes handicapées dont le manque d'autonomie est un obstacle à l'obtention d'un travail en milieu dit « ordinaire ». Un Esat représente un milieu dit « protégé » au sein duquel la personne handicapée : En savoir plus : travail en Esat

(3) Baisse des aides à l'embauche des handicapés : une mauvaise nouvelle ? Depuis le 1er avril, certaines aides versées par l’Agefiph ont baissé. Une traduction concrète de la chute continue des ressources de cet organisme chargé de gérer le fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Ainsi, par exemple, un employeur touchera désormais 2 000 euros au moment de recruter une personne handicapée, contre 4 000 précédemment. «On avait des aides qui étaient extrêmement généreuses, on n’a fait que les recalibrer. Elles restent attractives», revendique Hugues Defoy, directeur du pôle «emploi» de l’Agefiph. Si la baisse de l’aide à l’insertion professionnelle (les 4 000 euros devenus 2 000) «crée un souci», selon Gilles Lenice, il n’y a pas de quoi s’alarmer non plus. A lire aussi Rebondir malgré l’accident ou la maladie Plus d’embauches, moins d’aides Car s’il n’y a pas de quoi s’affoler aujourd’hui, c’est le futur qui préoccupe. Revoir le modèle économique de l’Agefiph A lire aussi«Voilà, c’est au sujet de tes problèmes de dos…» Elsa Maudet

ESAT de Toulon L’Etablissement et Service d’Aide par le Travail (E.S.A.T.) vise la réinsertion sociale et professionnelle des adultes handicapés. Un ESAT vous offre des activités professionnelles protégées, accompagnées d’un soutien médical et social, si vous etes dans l’impossibilité de travailler dans un autre cadre. Le travail est adapté selon votre handicap, souvent dans les secteur d'entretien ou de conditionnement. Pour être accueillie en ESAT, vous devez avoir au moins 20 ans (voire exceptionnellement dès l'âge de 16 ans). Vous devez obtenir une notification d'orientation de la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) pour accéder à un ESAT. Vous n'avez pas de contrat de travail et n'avez pas le statut de salarié. Vous percevez une rémunération comprise entre 55 % et 110 % du Smic horaire, dans la limite de la durée légale du travail. Vous bénéficiez d'un droit à congé annuel, au bout d'un mois de présence, à raison de 2,5 jours par mois d'accueil dans l'ESAT.

L'obligation d'emploi en faveur des travailleurs handicapés Dernière mise à jour le 12 février 2014 Synthèse Tout employeur du secteur privé et tout établissement public à caractère industriel et commercial occupant au moins 20 salariés, doit employer, dans une proportion de 6 % de son effectif salarié. Cette obligation d’emploi s’applique établissement par établissement pour les entreprises à établissements multiples. A savoir Sommaire Fiche détaillée Quels sont les bénéficiaires de l’obligation d’emploi ? La liste des bénéficiaires de l’obligation d’emploi est donnée par l’article L. 5212-13 du Code du travail. Les personnes reconnues travailleurs handicapés par la « Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées » (CDAPH). Le salaire des bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés et assimilés travaillant en milieu ordinaire de travail ne peut être inférieur à celui qui résulte de l’application des dispositions législatives et réglementaires ou de la convention ou de l’accord collectif de travail.

Related:  Sources