background preloader

C'est pas sorcier -Les jeux de hasard

C'est pas sorcier -Les jeux de hasard

Pourquoi devient-on dépendant? Le joueur qui a développé une dépendance aux jeux de hasard et d’argent finit le plus souvent par atteindre une phase de désespoir en voyant son univers s’écrouler. Il se retrouve isolé de sa famille, de son entourage et de son milieu de travail. Et c’est dans ces moments difficiles qu’il mesure pleinement les conséquences du jeu sur sa vie et qu’il entreprend une démarche pour s’en sortir. Mais avant d’en arriver là, plusieurs facteurs ont interagi pour développer et installer sa dépendance aux jeux de hasard et d’argent. L’illusion de pouvoir contrôler le hasardIl existe un élément sur lequel l’être humain n’a aucun pouvoir : le hasard. L’appât du gainLes émotions que procure le jeu sont très séduisantes. La fièvre du jeuLa grande majorité des joueurs excessifs ont connu une phase de gains au cours de leurs premières expériences à des jeux de hasard et d’argent.

L'addiction aux jeux est-elle comparable aux autres addictions ? Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le , mis à jour le L'addiction aux jeux est-elle comparable aux autres addictions ? Les réponses du Dr Marc Valleur, psychiatre spécialiste des addictions à l'hôpital Marmottan (Paris) : "Quand ils arrêtent, un certain nombre de joueurs se sentent mal. "Les jeux de sensation, les machines à sous, le Rapido, le "course par course" du PMU et le poker sont des jeux de sensation, c'est-à-dire des décharges d'adrénaline très fréquentes et répétées. En savoir plus Dossier : Addiction : quand le jeu devient une drogue Questions/réponses : Pour le sevrage de la dépendance aux jeux, doit-on hospitaliser les patients ? * Les réponses du Dr Marc Valleur, psychiatre spécialiste des addictions à l'hôpital Marmottan (Paris)

Il dépense 100 €uros par jour aux jeux à gratter - On le sait tous, les jeux d’argent font chaque année des heureux qui voient leur vie radicalement changer après avoir remporté le jackpot. Mais les jeux d’argent sont également à l’origine de la ruine ou de la déprime de certains joueurs qui sont devenus totalement addicts aux jeux. Pour illustrer cette addiction, un joueur habitué à dépenser 100 euros par jour aux jeux de grattage à accepter de témoigner. Chaque année, en moyenne, un Français perdrait environ 400 € aux jeux. Mais pour certains, la perte s’avère beaucoup plus lourde pour la simple et bonne raison qu’ils ont développé une addiction aux jeux d’argent, donc ils ne maîtrisent plus leur consommation de « rêve » de jackpot. Comment François est devenu addict aux jeux de grattage ? C’est tout à fait ce qui est arrivé à François, alors que ce dernier ne semblait initialement présenter aucun « symptôme » pour devenir un joueur addict. En effet, son ticket de grattage « CASH » lui rapportera la jolie somme de 100 €.

Jeux de hasard et d'argent. Contexte et addictions Avant-propos L'industrie du jeu de hasard et d'argent constitue un secteur économique et financier important qui draine de l'emploi (direct et indirect), de la fiscalité et concerne une population de joueurs qui se chiffre en millions de personnes. D'après l'Insee, en 2006, près de 30 millions de personnes en France, soit trois sur cinq en âge de jouer, ont tenté leur chance au moins une fois par an à un jeu d'argent. Les jeux de hasard et d'argent sont des pratiques sociales et culturelles inscrites dans une histoire très ancienne des loisirs. Les méfaits possibles du jeu attirent de plus en plus l'attention des pouvoirs publics et des opérateurs de jeu eux-mêmes. Afin de répondre à cette demande, l'Inserm a réuni un groupe pluridisciplinaire d'experts en histoire, sociologie, économie de la santé, épidémiologie, psychologie, neurobiologie, psychiatrie et addictologie. Le groupe d'experts a consulté plusieurs rapports et auditionné 8 personnalités engagées sur ces problématiques.

Jeux d’argent : sortir de la dépendance Loterie, grattage, casino, paris sportifs, jeux en ligne… Près d’une personne sur deux déclare jouer à des jeux d’argent et de hasard. Et certains en deviennent accros au point de se transformer en joueurs pathologiques. Explications. La dépendance aux jeux d’argent et de hasard a été une première fois mentionnée en 1561, décrite en 1914 puis analysée par Freud en 1928. Un million de Français à risque Selon un rapport de l'Observatoire des jeux, (ODJ), plus de la moitié des Français (56,2 %) a joué au moins une fois à un jeu en 2014. Les signes qui doivent alerter Certains signaux d’alerte symptomatiques permettent de déterminer notre degré de dépendance. Jouez au Loto plutôt que sur Internet En savoir plus : Joueurs Infos Services : ce site est géré par « Addictions, drogues, alcool, info service », groupement d’intérêt public dépendant du Ministère de la Santé et placé sous l’autorité de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES). A lire aussi sur le blog

La dépendance au jeu | Information jeux d'argent De manière quasi invariable, on estime que cette pathologie concerne un peu plus de 2 % de la population adulte ; le consensus est admis sur ce chiffre par l’ensemble des études internationales. L’étude référence date de 1996 (Ladouceur, Jacques, Ferland et Giroux) et situe le taux de prévalence à 2.1 %. On remarque que les taux ont tendance à augmenter dans le temps signifiant aussi que plus il y a accès aux jeux de hasard, plus l’incidence augmente, comme tend à le démontrer l’expérience australienne, un pays qui détient un record en terme de nombre de loteries-vidéos et de joueurs pathologiques, estimés à 7 % de la population. A Las Vegas, capitale mondiale du jeu, on dénombre aussi plus de joueurs accros que dans la moyenne nationale… Seule certitude, on peut admettre que les joueurs en difficultés se recrutent majoritairement au sein des joueurs réguliers, dont les études de clientèles montrent clairement l’importance : Synthèse ► Parler de dépendance, ce n'est pas parler d'excès ! 1.

L’addiction aux jeux de hasard et d’argent Le jeu est une activité humaine essentielle. Le jeu est universel, il apporte plaisir et récompense. La grande majorité des joueurs a une pratique « sociale » ou « récréative ». Que classe-t-on dans les jeux de hasard et d’argent ? Se classe dans la catégorie « Jeux de hasard et d’argent » : les jeux de loterie (loto, jeux de grattage, Rapido, Keno, etc.)les jeux de casinos (machines à sous, roulette…)les paris hippiques ou sportifs le poker. Est-ce que je suis un joueur excessif ? Je peux jouer sans me rendre compte des heures que j’y passe.J’accorde la priorité au jeu au détriment d’autres occupations. A quel moment je peux devenir un joueur pathologique Le parcours du joueur pathologique Le joueur pathologique passe par des phases qui se succèdent sur une période de 10 à 15 ans avec des moments où il ne jouera plus et des périodes de « craving » (envie irrépressible) , de rechute. Combien de joueurs à risque ou excessifs en France ? ... Quelles sont les conséquences du jeu pathologique ?

Les Jeux d'Argent : définitions - Les Jeux d'argent source d'aliénation On peut définir le jeu comme une activité de loisirs d'ordre physique ou bien psychique, soumise à des règles conventionnelles, à laquelle on s'adonne pour se divertir, tirer du plaisir et de l'amusement. La plupart des jeux d'argent sont des jeux où le hasard a sa place : jeux de hasard pur (loterie, roulette...), jeux de hasard raisonné se pratiquant avec des cartes comme le poker ou avec des dés comme le backgammon. Dans les jeux de hasard pur, les stratégies qui tentent d'augmenter les chances sont appelées martingales. Les personnes qui s'adonnent à ces jeux de hasard et d'argent ((en) gambling) peuvent développer une forte dépendance à ceux-ci. Dans certains pays, les États tirent une part importante de leurs revenus de jeux organisés à l'échelle du pays : loterie ou loto national, pari mutuel urbain, etc. Également, les jeux d'argent clandestins varient en importance relative selon les pays. Le jeu pathologique est semblable à la dépendance à l'alcool et aux drogues.

Conditions de vie-Société - Les jeux d'argent en France Imprimer la page Éric Rakedjian et Marina Robin, division Services, Insee Résumé En France, l’attirance pour les jeux d’argent n’a cessé de progresser jusqu’en 2004-2006 (0,9 % de la consommation des ménages) et s’érode un peu depuis (0,8 % en 2012). Avant 2010, le secteur des jeux s’organisait autour de trois grands pôles : la Française des jeux (FDJ), le Pari mutuel urbain (PMU) et les casinos. L’autorisation de jouer légalement en ligne, depuis juin 2010, n’a pas modifié l’équilibre et la hiérarchie du secteur des jeux d’argent : les jeux en ligne ne représentent que 7 % du marché en 2012. Les prélèvements obligatoires représentent 11 % des mises. Un joueur mise en moyenne environ 2 000 euros par an, soit une dépense de 400 euros, nette des gains. Sommaire Encadrés Publication La moitié des adultes en France s'adonne aux jeux d'argent, même occasionnellement En 2012, en France, les ménages ont parié 46,2 milliards d’euros dans les jeux d’argent. Retour au sommaire Un secteur très concentré

Quand les jeux d'argent et de hasard deviennent une drogue en bref Certaines personnes sont dépendantes aux jeux d’argent et sont prises dans un engrenage infernal. Les conséquences peuvent être graves : isolement, précarité, dépression, tentatives de suicide. Le jeu est un sport national ! Plus de 48 % des 18-75 ans jouent de manière occasionnelle. A quel moment devient-on dépendant ? En France, on estime à 0.4% le nombre de "joueurs excessifs" c’est-à-dire les personnes qui sont dépendantes au jeu. Les jeux d’argent et de hasard On appelle "jeux de hasard et d’argent" (JHA) ceux pour lesquels on mise de l’argent ou des objets de valeur, alors que le résultat dépend en partie ou totalement du hasard. La spirale infernale du jeu : une chute en trois temps Comment tombe-t-on dans la spirale de la dépendance ? Au début, avec les premiers gains, c’est l’euphorie. Quel est le profil type d’un "joueur problématique" ? Le plus souvent, ce sont des hommes (beaucoup plus que des femmes). Quels sont les risques pour les "accros" du jeu ? Où trouver de l’aide ?

Les réseaux sociaux au service des parieurs sportifs, l’exemple Pronostico.fr ~ INTOBET, pronostics et conseils en paris sportifs Cet article est un article invité de Julien du site Pronostico.fr Tout bon parieur sportif se doit d’analyser en profondeur les matchs sur lesquels il parie en décortiquant toutes les informations disponibles (classement, effectif, forme, blessures, …). Il cherche également à connaitre la tendance du marché et à savoir sur quelle équipe ou joueur parient les meilleurs pronostiqueurs. C’est en permettant un meilleur partage de l’information que les réseaux sociaux peuvent vous apporter un avantage décisif dans vos pronostics sportifs et que Pronostico.fr peut radicalement changer votre façon de parier. Pronostico a été pensé et conçu pour répondre aux besoins des parieurs sportifs : vous pouvez y suivre les matchs en direct, accéder en un coup d’œil à de nombreux classements et statistiques, partager vos pronostics, découvrir l’avis de la communauté, retrouver les meilleurs parieurs, ainsi que bien d’autres possibilités... A bientôt !

Il remporte pour la deuxième fois la cagnotte du loto Après avoir empoché 2,9 millions d'euros en 1996, un Montpelliérain très chanceux a de nouveau décroché le jackpot au tirage du 27 juillet. La probabilité qu'un tel événement se produise est infinitésimale et pourtant : Pierre, un quinquagénaire de Montpellier qui souhaite rester anonyme, a empoché pour la deuxième fois de sa vie la cagnotte du loto. Il doit toucher de la part de la Française des Jeux un chèque d'un peu plus de 3 millions d'euros pour le tirage du 27 juillet, après avoir remporté un jackpot équivalent en avril 1996 (19 millions de francs, soit 2,9 millions d'euros). «J'ai une bonne étoile», a-t-il concédé. «Même si j'ai déjà vécu cette expérience, je la vis toujours avec la même joie et la même reconnaissance au destin», a confié l'homme sur Europe 1, tout en reconnaissant que ce gain lui avait fait moins d'effet. «La première fois, j'ai cru que j'allais avoir une syncope.» Une chance sur 1,7 milliard » L'improbable jackpot de l'Euro Millions

Aux jeux de hasard, c'est l'Etat qui touche le gros lot 7 numéros à cocher pour un pactole à 9 chiffres. De quoi faire rêver autant les joueurs confirmés que les néophytes. Mardi soir, pas moins de 190 millions d'euros seront mis en jeu par Euro Millions, soit la plus grosse somme dans l'histoire de la loterie européenne. Plafond oblige, le montant n'augmentera pas plus en cas d'absence de gagnant, précisent les organisateurs du jeu. Des millions de joueurs des neufs pays européens adhérant au jeu devraient donc sauter sur l'opportunité, et ce malgré une chance de réussite extrêmement basse. Jouer plus... pour que l'Etat empoche plus Si le gain proposé par Euro Millions peut paraître mirobolant, il n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan des recettes de l'Etat français. Mais que les joueurs de l'Euro Millions se rassurent: les gains obtenus aux jeux ne sont soumis ni à l'impôt sur le revenu ni aux prélèvements sociaux.

Related: