background preloader

GuideGaspillage.pdf

Related:  Écodélégués

DLC, DLUO ... KÉZAKO ? GASPILLAGE ALIMENTAIRE - Le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt lance une troisième vague de campagne digitale pour vous sensibiliser à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Cette fois-ci, elle s’attaque aux dates de péremption : DLC, DLUO, connaissez-vous vraiment leur signification ? Pour bien comprendre la différence entre la DLC, date limite de consommation et la DLUO, date limite d’utilisation optimale, écoutez notre chronique « Stop au gaspillage » Pour en savoir plus DLC, DLUO ... c’est quoi ? Les produits alimentaires préemballés comportent une mention indiquant la date limite de consommation (DLC) ou la date limite d’utilisation optimale (DLUO). Pour télécharger les visuels, c’est par ici Pour visionner l’ensemble de la campagne « Manger c’est bien, jeter ça craint », c’est par là !

Pain | Vert Mongré ECO-DELEGUES … Qui sont-ils ? L’éco-délégué est une personne « relais » entre sa classe et le comité de pilotage (personnels de Mongré). Il s’intéresse à l’environnement et au développement durable, il est volontaire et source de propositions, il est « élu » pour l’année par ses camarades de classe (octobre). COMITE DE PILOTAGE … Que fait-il ? Le label éco-responsable a été obtenu en 2009 pour une durée de 3 ans. – de 5% de la consommation de papier, – de 5% de l’énergie (chauffage, électricité…), du gaspillage du pain au self. FORMATION DES ECODELEGUES … En quoi consiste-t-elle ? Le 22/11/10 se sont retrouvés les éco-délégués du collège soit à 8h, 36 éco-délégués de 6° et 5°, et à 10h, 34 éco-délégués de 4° et 3° accompagnés de leurs enseignants référents. 3 bénévoles de l’association Artisans du Monde sont venus animer cette matinée dont le thème était la sensibilisation des jeunes à l’inégale répartition des richesses dans le monde. B.Carpentier et N.Chapel

A côté de Lyon, une cantine scolaire lutte contre le gaspillage alimentaire. Voir la vidéo Francetv info Mis à jour le , publié le Chaque année 150 000 tonnes de produits alimentaires sont gaspillées dans les cantines françaises. Philippe Demaret, chef dans un collège près de Lyon, a décidé de s’attaquer au problème. Son réfectoire détonne dans le paysage des cantines scolaires. 9 grammes de déchets par personne Les enfants n’ont pas le droit au plat principal tant que leur assiette d’entrée n’est pas totalement vide. A la fin du service, les déchets sont pesés.

Un service traiteur qui utilise les légumes refusés par les supermarchés et restaurants 29/11/2012 Alimentaire Le gâchis alimentaire est l’une des dérives les plus graves compte tenu de la répartition très inégale de la nourriture entre les populations du monde. Heureusement, des entrepreneurs y font face en développant des programmes permettant de réduire les inégalités. C’est le cas de Culinary Misfits, un nouveau service traiteur situé en Allemagne, qui utilise exclusivement des aliments qui sont refusés par les supermarchés et restaurants pour leurs imperfections. L’équipe de Culinary Misfits affirme que la moitié des récoltes destinées à la consommation humaine finissent aux ordures ou sont donnés aux animaux, en raison d’un non-respect des normes visuelles définies par les fournisseurs et les restaurateurs. La vidéo suivante présente davantage ce projet (en allemand) : Culinary Misfits favorise l’utilisation des aliments délaissés malgré leurs bienfaits de base, nourrir. Idée de business repérée par Marc de Zordo

Les solutions pour lutter contre le gaspillage alimentaire On estime qu’à l’échelle de la planète, un tiers des aliments produits pour la consommation humaine est perdu ou gaspillé. Selon la FAO, ces pertes concernent environ 1,3 milliard de tonnes de denrées alimentaires par an. Nous pouvons tous lutter contre le gaspillage alimentaire. Il y a urgence ! Crises alimentaires, dilapidation des ressources (en eau, énergie, travail...), réchauffement climatique, etc., les conséquences de ce gâchis sont innombrables. Qui gaspille le plus ? Ce ne sont pas forcément ceux que l’on croit ! la restauration commerciale : si la restauration rapide est peu concernée par le gaspillage alimentaire, les restaurants traditionnels et gastronomiques ont les plus grosses pertes, avec 230 grammes de denrées perdues ou gaspillées par personne et par repas. la restauration collective (167 grammes par repas et par personne) : les plus grosses pertes se situent chez les patients en court séjour à l’hôpital. Elles existent ! En voici quelques unes :

Le gaspillage alimentaire en France Les Français et le gaspillage alimentaire Le gaspillage des aliments en France 10.000.000.000 kg / an soit 10 millions de tonnes de nourriture sont jetées en France chaque année (2015) Les Français jettent beaucoup de nourriture Voila une donnée qui fait froid dans le dos, lorsque l'on sait que des milliers de personnes dans le monde ne mangent pas à leur faim. Sans comptabiliser les pertes de la production agricole, chaque année, en France, plus de 2,3 millions de tonnes de nourriture seraient gaspillés dans la distribution, 1,5 millions de tonnes dans la restauration (collective et commerciale), et 6,5 millions de tonnes au sein même des foyers. Rapporté à la population française, ce gaspillage total se monte à 149 kg/personne/an Trop de nourriture encore consommable passe à la poubelle Chaque Français jetterait près de 20 kilos d'aliments encore consommable chaque année, ce qui représente 1.2 million de tonnes de nourriture qui finissent à la benne. 17,9 kg /an

Gaspillage alimentaire - qui jette le plus en France et dans le monde Rédigé par Jean-Marie, le 15 Oct 2015, à 12 h 16 min Les données sur le gaspillage alimentaire mondial sont édifiantes. Le monde peut produire assez d’aliments pour nourrir les 6 milliards d’habitants de la planète. Malgré tout, 82 pays n’ont pas suffisamment de nourriture pour faire vivre l’ensemble de la population décemment. Le gaspillage alimentaire est aussi un phénomène français En France, nous jetons en moyenne 21 % des aliments que nous achetons, ce qui représente 6,5 millions de tonnes de déchets alimentaires par an, soit 20 kg par an et par Français selon le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt. Le coût de cet impressionnant gaspillage alimentaire s’élève entre 100 et 160 euros par an et par habitant selon une étude menée par l’ADEME, soit 12 à 20 milliards d’euros au total en France chaque année. Autre estimation : selon France Nature Environnement, chaque année, nous jetons environ 7 kilos de produits non déballés et non consommés par personne.

A Restaurant That Hasn't Produced Trash In 2 Years (Video) We all know it's a good idea to reduce, reuse, and recycle, because creating less waste isn't just better for the environment — it's easier on the wallet, too. It's hard enough to do that on an individual level, so you can imagine what a challenge it would be for a restaurant to limit its waste, let alone eliminate it entirely. Well, one Chicago eatery has accepted the challenge, and passed with flying colors. Sandwich Me In enacted a sustainability plan not just designed to reduce waste, but to make obsolete the mere idea of throwing away food. Owner and operator Justin Vrany personally ensures that any waste the restaurant creates receives the proper disposal: biodegradable materials get composted, cardboard goes to recycling, and so forth. After two years, Sandwich Me In had produced eight gallons of waste; that's what an average restaurant throws out in a single hour. What an inspiration!

Think.Eat.Save LA DEPECHE 03/04/14 GERS - Halte au gaspillage alimentaire dans les collèges Le Conseil général poursuit et développe son action contre le gaspillage alimentaire dans les collèges du département. En pleine semaine du développement durable. «Consommer autrement». Vaste programme pour la semaine du développement durable qui a lieu jusqu'à lundi prochain. Car comme l'a rappelé Jean-Pierre Pujol : «On ne part pas de rien.» Mais la qualité a un prix - d'où les subventions du Département - et il est parfois difficile de dénicher des fournisseurs pour les quantités demandées. «Le plus dur, c'est l'hiver pour trouver des légumes et des fruits de saison», détaille Jacques Herbreteau, le chef-cuisinier du collège Salinis à Auch. Un label «collège écoresponsable» en 2015 Scolarisé dans le même établissement, François Auzan est élu au Conseil général des jeunes (CGJ) et comme ses «homologues», il a été convié hier pour partager son vécu de collégien. Alors le «jeune Gersois» est-il en train de prendre conscience de l'importance du problème ? Alors, le combat continue. repères

le magazine - n° 40 - Ça vous concerne - Contre le gaspillage alimentaire de la nourriture produite dans le monde est perdue ou jetée à la poubelle sans avoir été consommée. L’alimentation représente 30 % des impacts écologiques imputables à chaque citoyen, selon la Commission européenne. La lutte contre le gaspillage alimentaire concerne tout le monde : les entreprises agroalimentaires, les enseignes de distribution et de restauration, les collectivités locales, et bien sûr, les consommateurs. À travers son action, l’ADEME entend toucher l’ensemble de ces publics. Agir aux étapes clés de la « chaîne de production alimentaire »Favoriser les bonnes pratiques d’achat et de consommation au niveau des ménages Réduire les impacts économique, social et environnemental du gaspillage alimentaire. Lydie Ougier / responsable pour la Prévention des déchets à l’ADEME Pourquoi l’ADEME se préoccupe-t-elle du gaspillage alimentaire ? Comment lutter contre ce gaspillage et quel rôle peuvent jouer les entreprises et les collectivités ? Comment intervient l’ADEME ?

Bonne nouvelle ! Au restaurant, on pourra bientôt demander ses restes sans êt... Trop bon pour gaspiller Voilà qui devrait mettre fin à la gêne éprouvée par la majorité des français à l'idée de demander un doggy bag. La solution : une boîte à emporter associée à un concept écologique, économique et solidaire. Explications avec Laurent Calvayrac, à l'origine du projet Trop Bon pour Gaspiller. L'entrepreneur travaille depuis plusieurs mois sur un concept de boîte à emporter. Ayant passé cinq ans au Canada, il sait à quel point cette pratique est répandue en Amérique du Nord et n'est pas toujours d'accord avec l'idée selon laquelle il ne s'agirait que d'une question de portions : "Oui, les plats sont souvent plus copieux Outre Atlantique, mais certains restaurants en France servent aussi de grandes quantités. En testant son idée auprès de ses proches et sur son blog spécialisé sur les emballages écologiques, il réalise que la demande est là mais que personne n'ose franchir le pas. Boîte Trop Bon pour Gaspiller Alors, tentés par cette idée ?

Infographie-FNE Info prise ! Gaspillage alimentaire : oui, on peut manger sans jeter Au Sial, salon de l’alimentation, le ministre Garot veut que chaque Français ne jette plus entre 20 et 30 kilos de nourriture par an... Chaque Français jette entre 20 et 30 kilos de nourriture par an, un gaspillage que le gouvernement veut diviser par deux d’ici 2025, en favorisant la vente de produits à l’unité ou la récupération des invendus par les associations d’aide aux plus démunis. Parmi ces 20 à 30 kilos de nourriture jetés, "7 kilos sont constitués d’aliments encore sous emballage", explique le ministre délégué à l’Agroalimentaire, Guillaume Garot, en marge du Sial, grand salon alimentaire, qui a ouvert hier à Villepinte. Ce thème parle à une majorité de Français puisque 54 % d’entre eux considèrent que la lutte contre le gaspillage est un acte important à faire au quotidien et 57 % en parlent déjà avec leur entourage, selon un sondage TNS Sofres. Pourtant, 31 % seulement des sondés reconnaissent jeter les restes d’un repas au moins une fois par mois, 28 % du pain.

Related: