background preloader

1789-1799 - La Révolution française

1789-1799 - La Révolution française
Du tiers état à la Nation Le 5 mai 1789, le roi Louis XVI et Necker ouvrent solennellement les états généraux. Louis XVI n'a plus d'argent en caisse et a besoin de l'accord des représentants des trois ordres (clergé, noblesse et tiers état) pour lever de nouveaux impôts et réformer ceux existants. Dès l'ouverture des débats, les représentants du tiers état dénoncent la division de l'assemblée en trois ordres qui les met automatiquement en minorité lors des votes, face aux représentants des ordres privilégiés, le clergé et la noblesse. Ces deux ordres ne représentent qu'une toute petite partie de la population française et souhaitent maintenir les privilèges leur permettant de ne pas payer d'impôts. Le 17 juin, les députés du tiers état, ainsi que quelques membres du clergé et de la noblesse proches du peuple et des idées nouvelles du siècle des Lumières, se réunissent à part. Trois jours plus tard, les députés des trois ordres se réunissent en présence du roi. Une France nouvelle

La Révolution française (1789-1792) Auteur : BelisaireVisualisations : 52591Modifié : 17/12/2014 à 20h21 L'année 1789 constitue une rupture fondamentale dans l'Histoire de la France. Le Trésor étant vide, le roi Louis XVI finit par se résoudre, sur l'avis des privilégiés, à convoquer les États généraux pour le 5 mai. Cette convocation trouve son origine dans les graves difficultés financières de la monarchie et l'opposition des « privilégiés » (noblesse et clergé) devant la volonté de mettre en œuvre des réformes novatrices (en particulier la réforme fiscale destinée à faire reposer l'impôt sur tous). Ces États généraux finissent par prendre l'ascendant sur un roi dépassé par les événements. En à peine quelques mois, ce sont des siècles de monarchie absolue qui sont mis à bas avec l'abolition des privilèges le 4 août. L'ébranlement politique de 1789 Des États généraux à l'Assemblée nationale constituante Ouverture des États généraux à Versailles le 5 mai 1789 (gravure d'Helman, 1789). Les mouvements populaires

La Révolution Française - Histoire En 1789, c’est la fin de l’Ancien Régime . Le roi a décidé le 5 mai 1789 de réunir les Etats-Généraux afin de faire remonter les Cahiers de Doléances qui sont les témoins écrits des difficultés rencontrées par le peuple. Le 17 juin les députés du tiers Etat se déclarent Assemblée nationale car ils sont déçus des séances. Dans les campagnes, c’est la Grande Peur car les paysans attaquent les châteaux des seigneurs et brulent les registres conservant les droits seigneuriaux. Dans la nuit du 4 août 1789, on abolit les droit seigneuriaux. C’est donc une nouvelle société qui se construit et qui pose les fondement de la république que nous connaissons. 1) La monarchie constitutionnelle(1789-1792) a) La France s’organise L’assemblée constituante réorganise la France. Un an après la prise de la Bastille, le 14 juillet 1791 : la fête de la Fédération célèbre la réconciliation des Français. En 1791, les députés adoptent une constitution qui partage le pouvoir avec le roi et une assemblée élue.

La Révolution Française Introduction Dès l'annonce de l'ouverture des états généraux, le souhait de changer la Nation émanait de tous les milieux et on appréhendait avec anxiété ou enthousiasme cet instant. Déjà, un fort élan politique parcourait le pays, Louis XVI et Necker étaient inquiets. Qui allait devenir le maître de la situation ? Est-ce que l'héritage des Lumières s'exprimera pour l'avenir ? Les grands événements Le tiers se déclare « Assemblée nationale » Les États Généraux furent ouverts solennellement le 5 mai 1789, très vite une discussion acharnée éclata sur la façon de voter : « par tête », une voix pour chaque homme, ou « par ordre », une seule voix pour chacun des trois états comme le voulait la tradition. Le serment du jeu de paume Le 20 juin, sous prétexte d'effectuer des travaux d'entretien, le roi interdit l'accès de la salle où se réunissaient les États généraux. Le serment du jeu de paume Au centre, Bailly, le président de l'Assemblée nationale est monté sur une table. Prise de la bastille

Les idées nouvelles au XVIIIème siècle - Histoire - Fiches de Cours pour Collège Les idées nouvelles au XVIIIème siècle sont drainées par les philosophes qui se regroupent autour de l’appellation : les Lumières. Les Lumières défendent des idées de libertés . Ils sont pour la plupart admiratifs du modèle anglais qui accorde plus de possibilités pour les artistes, écrivains et philosophes. Comment se construisent et se diffusent les idées des Lumières ? 1) La formation des Lumières a) Les philosophes Les philosophes des Lumières sont des écrivains français au XVIIIème siècle. Ces philosophes admirent le modèle anglais et des penseur anglais comme John Locke (1632-1704). b) Leurs idées Les philosophes pensent que les gouvernements doivent respecter les droits et les libertés fondamentales, comme celle de s’exprimer . Pour Montesquieu, les pouvoirs doivent être séparés et non réunis dans les mains d’un seul homme comme c’est le cas dans une monarchie absolue. La majorité des philosophes croient en Dieu mais ils souhaitent que l’Homme puisse choisir sa croyance.

Histoire des femmes. Les femmes et la Révolution de 1789 : un espoir pour les femmes. Luttes et revendications, Militantes et revendications des femmes en 1789. Histoire des femmes et République, Florence Brissieux, Aurore Rubio Les femmes attendent beaucoup de la Révolution et expriment leurs revendications par le biais de pétitions, adresses et cahiers de doléances. Leurs revendications portent sur des problèmes auxquelles elles sont traditionnellement confrontées : absence d'instruction, mortalité en couches, droit d'exercer un métier, protection des travaux féminins (couturière, brodeuse…) Les revendications touchant aux droits politiques sont rares car rares sont celles qui ont conscience de leur importance. En plus de revendications écrites, les femmes revendiquent par l'action : le 5 octobre 1789 elles constituent l'essentiel du cortège de Versailles et pénètrent dans le château. Durant l'ensemble de la période révolutionnaire, elles occupent la rue dans les semaines précédent les insurrections, et appellent les hommes à l'action, en les traitant de lâches. Ne pouvant prendre part aux délibérations des assemblées politiques, les femmes prennent place dans les tribunes ouvertes au public.

Révolution française À la fin du xviiie siècle, la bourgeoisie, dont le rôle économique s’est accru, aspire au pouvoir. Les idées des Lumières (Rousseau, Voltaire), qui combattent l’absolutisme, se propagent et la Constitution américaine fait souffler un vent de liberté sur l’Europe. À la même époque, la France connaît une crise économique grave demandant une réforme fiscale. La convocation des États généraux de 1789 est nécessaire. Réunis le 5 mai, ils se proclament Assemblée nationale constituante. La révolution française : l'affirmation d'un nouvel univers politique - Réviser le cours - Histoire Introduction La Révolution française est un événement majeur de la fin du xviiie siècle. Née des difficultés de la monarchie et des contestations de l'absolutisme, elle marque une rupture totale avec l'ancien régime (la période précédente) dans le domaine politique, mais aussi économique, social et culturel.La France se modernise et change de visage. Un nouvel univers politique et social émerge : les Français n'étaient que des sujets, ils deviennent des citoyens impliqués dans la vie politique d'une nation souveraine unifiée.Mais la Révolution crée aussi des divisions durables dans la société française, entre les plus progressistes et les plus conservateurs. I. Les contestations de l'absolutisme et les crises de la monarchie aux origines de la Révolution française (1787-1789) 1. • La France est une monarchie absolue de droit divin : tous les pouvoirs sont concentrés entre les mains du roi qui tient son pouvoir de Dieu. 2. • Les idées des Lumières n'expliquent pas la Révolution. 3. II. 1.

L’Actu Le pré-recrutement, une solution à la crise de recrutement des profs ? Le nombre de candidats au concours de profs des écoles a été divisé par 2 en 12 ans, selon le SNUIPP. Le syndicat propose de pallier la crise en instituant un pré-recrutement. « La vie de CPE est une vie que j’adore ! » Entre la gestion des violences scolaires et le suivi individualisé des élèves, le métier de CPE n’est pas de tout repos. Les enseignants stagiaires travaillent en moyenne 48h51 par semaine (enquête) Selon une enquête du syndicat Snuipp-FSU, les professeurs des écoles stagiaires déclarent travailler près de 49h par semaine. Des universitaires lancent un appel contre la semaine de quatre jours Les universitaires Antoine Prost, Jacques Julliard et Philippe Meirieu, soutenus par d’autres signataires du monde de l’éducation, ont dit non à la semaine de 4 jours dans le FigaroVox le 10 octobre. Formation des profs : « un bon enseignant n’est pas forcément un bon formateur »

Madame de Staël, Benjamin Constant et les « philosophes du XVIIIe siècle » : un héritage contrarié Nous ne postulons pas ainsi une identité de points de vue – qui n’est pas avérée – entre ces deux auteurs ; mais nous nous proposons ici de les étudier parallèlement dans la mesure même où leur parenté philosophique nous semble, malgré certaines divergences, assez peu contestable. S. Holmes, Benjamin Constant et la genèse du libéralisme moderne, Paris, PUF, 1994, p. 18. Ibid., p. 29 : « La seconde restauration se révéla plus conservatrice que la première, et sa nature réactionnaire précipita le retour de Constant à son quatre-vingt-neuvisme antérieur ». G. de Staël, De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales, Paris, GF, 1991, p. 287. Ibid., p. 293. G. de Staël, Des circonstances actuelles qui peuvent terminer la révolution et des principes qui doivent fonder la république en France, Paris-Genève, Droz, 1979, p. 271. Cf. Cf. G. de Staël, De l’Allemagne, t. Ibid., p. 181. Ibid., p. 189, où elle évoque « l’innocent [qui] meurt sur un échafaud ». J. B. B. B. J.

Hérodote est un site consacré à l'histoire. Son contenu est scientifique et permet d'approfondir nos connaissances sur certains sujets. by laetitiasellom Dec 19

Related: