background preloader

À la Une : La classe inversée

À la Une : La classe inversée
Par Eric Castanet Cours à la maison, activités en classe. Venez découvrir le projet primé au forum des professeurs innovants. Pascal Bihouée inverse sa classe. Tout d’abord, félicitations, vous étiez au forum des professeurs innovants cette année à Nantes et vous avez remporté le prix numérique. Dans la situation d’un enseignement type « frontal», il est souvent difficile de s’adresser à l’ensemble des élèves, surtout lorsque les classes sont très hétérogènes. Le principe est simple : mettre à disposition des élèves, des ressources numériques (vidéos, podcast, animations, etc.) accessibles en ligne et consultables à la maison, au CDI, mais aussi en classe. Le temps de classe est prioritairement consacré aux apprentissages, l’élève se trouve en situation d’activité (il n’écoute plus ou ne recopie plus un cours) : il est responsable et davantage impliqué car il travaille en groupe pour rédiger une trace écrite, une synthèse, il fait des choix, il me sollicite. Et deux points faibles ?

Des élèves plus actifs et plus autonomes avec la classe inversée en maths La classe inversée ça marche aussi en REP ? A Drancy (93), Nicolas Lemoine pratique la classe inversée au collège Liberté, un établissement REP. L'équipe de maths est en train de basculer son enseignement en classe inversée. Comment êtes-vous arrivé à inverser la classe ? Je suis arrivé à la classe inversée grâce à un de mes collègues, Loïc Asius, qui a fait le choix de la pratiquer il y a deux ans avec une classe de 5ème. Qu’apporte la classe inversée pour les élèves ? Le fait d'inverser les temps de travail et de travailler par "îlots" est, je trouve, très bénéfique pour les élèves. Le fait que les élèves doivent répondre à un questionnaire une fois la vidéo regardée me permet de savoir avant même de rentrer en classe quels sont les points qui ont posé problème. Les élèves font 80% du temps de cours des maths... et ça, ça change tout! Est-ce que les capsules sont réellement visionnées à la maison par les élèves ? Les capsules sont vues par la quasi totalité des élèves chez eux.

Khan Academy en Français | Bibliothèques Sans Frontières Les pédagogues Simonne Ramain (1900 - 1975) : de 1917, année où Simonne Ramain émerge progressivement d’une maladie invalidante qui l’avait terrassée en pleine adolescence, jusqu’à sa mort en 1975, "Simonne Ramain rechercha patiemment, systématiquement, les moyens autres que la lecture, la parole et l’écriture, de développer l’intelligence et la personnalité". Elle est convaincue que la vie est relation : "Une vie purement végétative ne serait pas une vie ; sans relation, je ne vivrais pas" - disait volontiers Simonne Ramain, pour qui la relation se déployait immédiatement en de multiples relations – à soi, aux autres, aux objets, aux idées, aux sentiments, aux sensations… De cette intuition surgit la "Méthode Ramain". élaborée "dans une recherche incessante entre création et automatisme, réalité et fantasme, liberté et engagement auprès des populations les plus variées, dans des écoles et collèges, hôpitaux de jour, instituts médico-pédagogiques, prisons, dispensaires et usines."

Meirieu : Du bon usage des « innovations » Le numéro spécial de rentrée de la Revue « Sciences humaines » (n° 263) propose un dossier sur le thème « Éduquer au XXIème ». Ce dernier se conclut par un article de Sylvain Marcelli présentant « Huit idées pour réinventer l’école » (1). L’auteur nous prévient qu’il s’agit là, d’ailleurs, plutôt d’ « innovations » que d’ « expérimentations » au sens strict, dans la mesure où c’est bien leur caractère inventif plutôt que l’évaluation de leurs effets positifs sur les progrès des élèves et la cohérence de l’école qui est mise en avant (2)… Loin de moi, pourtant, de suspecter a priori les innovateurs. Je fais, tout au contraire, partie de ceux qui s’agacent particulièrement de voir ces innovateurs faire l’objet d’une sorte de quête inquisitoriale de « résultats » alors qu’à côté, les pratiques ordinaires se reproduisent à l’identique dans une bienveillante indifférence. De la non-directivité en maternelle ? L’œuf de Christophe Colomb ? Philippe Meirieu Notes : (1) pages 50 à 53.

Etapes pour bien démarrer : guide | Classe Inversée Faire évoluer sa pédagogie pour passer à un modèle de classe inversée peut être intimidant, mais il s’agit simplement, au départ, de vous munir de vidéos ou d’autres ressources pertinentes pour vos élèves et de leur donner comme instructions de les avoir vues avant de venir en classe. C’est le cap le plus important à franchir, et il est relativement simple quand on sait comment s’y prendre. Heureusement, ce site est là pour vous aider. La suite consistera à vous familiariser avec cette nouvelle organisation et à rendre le temps de classe toujours plus riche et motivant pour vous et vos élèves. Sachez que vous pouvez démarrer progressivement, par exemple en testant ce modèle avec une classe seulement, ou sur une seule leçon. Mais avant tout, assurez-vous que la direction de votre école approuve vos projets. Une fois le feu vert obtenu, voici les étapes à suivre : 1. 1. La classe inversée ouvre de nombreuses possibilités quant à la pédagogie à instaurer auprès de ses élèves. 2. Salman Khan

Les Cahiers pédagogiques Ma classe inversée avec Evernote | Cette année, je me suis lancé dans ce que l’on peut appeler la « classe inversée ». Tout naturellement, j’ai poussé un peu plus l’utilisation d’un logiciel que les élèves connaissent déjà : Evernote. La totalité de l’espace numérique de la classe est gérée par ce puissant logiciel de notes, c’est donc sans hésitation que j’ai décidé d’y héberger une partie (un carnet pour les connaisseurs) dédiée à la classe inversée. Je partage donc avec eux un carnet nommé « Leçons, vidéos, exercices ». Dans chaque note, l’élève va retrouver le lien pour accéder à la capsule (qui se trouve sur jereviseàlamaison.com), le lien pour accéder au questionnaire (un formulaire google), des exercices supplémentaires ainsi qu’une carte mentale faisant office de trace écrite. Environ une semaine avant d’aborder la notion en classe, je demande aux élèves d’aller visionner la capsule et de répondre au questionnaire. J'aime : J'aime chargement…

Métacognition et réussite des élèves Suffit-il de mettre les élèves en activités en classe pour qu’ils s’approprient les savoirs, savoirs faire sur lesquels est construite la séance qui leur est proposée ? L’analyse ergonomique des situations d’apprentissage scolaire amène à être très réservé dans la réponse. En effet, quels que soient les modalités pédagogiques, les supports didactiques prévus, un constat s’impose : les enseignants n’arrivent pas toujours à atteindre les objectifs visés.Eviter qu’il y ait autant d’élèves en difficultés d’apprentissage, d’élèves en décrochage scolaire voire en refus scolaire, d’élèves en souffrance, d’élèves en danger, c’est bien l’ambition de tous ceux qui oeuvrent dans ce monde complexe de l’Éducation.Que faire devant cette réalité ? Les objectifs de cette réflexion sont : Pour avancer ensemble sur ce chemin, il semble fondamental que les activités pour la classe soient déterminées par des objectifs qui seraient de permettre à l’élève de construire des outils mentaux pour apprendre.

MathsLemoine Ados, nés sous une belle toile L’avènement d’Internet et la propagation des mobiles n’ont pas seulement musclé les pouces et permis à de nouveaux mots –ou embryons de mots– de parsemer les conversations de la jeunesse («lol», «mdr» et autres «hashtag»). Les moins de 18 ans ont muté en arborescence humaine, capable de surfer simultanément sur leur portable ou leur tablette tout en changeant les chaînes de la télévision (le multitasking), embrassant avec toujours plus d’aisance les dernières technologies, mettant chaque jour un peu plus à l’amende leurs chers parents. Dans les sociétés industrialisées, le portable est désormais et, dès le plus jeune âge, un prolongement de soi, le premier objet vers lequel on se tourne en se réveillant et le dernier qu’on explore avant de rejoindre Morphée. Beaucoup ont d’abord perçu cet attachement au Net et à tout ce qui lui est connecté, comme un danger potentiel, pointant la vanité des réseaux, l’addiction qu’ils créeraient, l’égocentrisme de la nouvelle génération. Moins de télé

Capsules vidéos pédagogiques : bonnes pratiques Une « capsule vidéo pédagogique » est un « clip » vidéo qui permet à un apprenant d’accéder à une connaissance de façon multimédia : on peut y trouver des images, des diapos, une personne qui parle, des personnes qui agissent, du texte… Cours gestion de projet – Rémi Bachelet Educavox : De l’usage des capsules vidéo en enseignement spécialisé Les diapos commentées : les capusles les plus basiques, fréquemment rencontrées, sont des enregistrements de diapos commentées en audio ou par des sous-titres, ou des discours enregistrés illustrés par des diapos (ce n’est pas tout à fait la même chose…) Les tutoriels vidéos pour des outils bureautiques ou des outils webs sont aussi très utilisés : une capture écran en vidéo commentée par un texte ou un enregistrement audio. exemple : tutoriel pour le LMS Moodle Les conférences enregistrées sont aussi des capsules vidéos. Les écrans animés : ce qui est expliqué à l’écran est à la fois écrit, dessiné, animé et commenté. Ressources sur les capsules

Related: