background preloader

À la Une : La classe inversée

À la Une : La classe inversée
Par Eric Castanet Cours à la maison, activités en classe. Venez découvrir le projet primé au forum des professeurs innovants. Pascal Bihouée inverse sa classe. Tout d’abord, félicitations, vous étiez au forum des professeurs innovants cette année à Nantes et vous avez remporté le prix numérique. Dans la situation d’un enseignement type « frontal», il est souvent difficile de s’adresser à l’ensemble des élèves, surtout lorsque les classes sont très hétérogènes. Le principe est simple : mettre à disposition des élèves, des ressources numériques (vidéos, podcast, animations, etc.) accessibles en ligne et consultables à la maison, au CDI, mais aussi en classe. Le temps de classe est prioritairement consacré aux apprentissages, l’élève se trouve en situation d’activité (il n’écoute plus ou ne recopie plus un cours) : il est responsable et davantage impliqué car il travaille en groupe pour rédiger une trace écrite, une synthèse, il fait des choix, il me sollicite. Et deux points faibles ?

Faire ses premiers pas vers la classe inversée - L'École branchée - actualité Un dossier conjoint Infobourg – Carrefour Éducation Peut-être avez-vous entendu parler dernièrement de la fameuse dynamique de « classe inversée »? Elle semble être sur toutes les lèvres! Parmi les enseignants qui l’ont expérimentée, certains ne peuvent plus s’en passer et y voient des avantages énormes, notamment grâce aux nouvelles possibilités de personnalisation de l’enseignement entraînée par l’augmentation du temps disponible pour les élèves. Mais tout d’abord, qu’est-ce que la classe inversée? Présentement, au primaire et au secondaire, on voit certains cas d’application du modèle « mixte », un contexte dans lequel une partie de l’année se déroule de façon « inversée » et, l’autre, de façon traditionnelle. Ce dossier conjoint de Carrefour Éducation et d’Infobourg propose de faire le tour de la question et de prendre connaissance de l’expérience de certains enseignants. Plan du dossier : 1. 2. 3. 4. À propos de l’auteur Audrey Miller Pour suivre l’auteur :

Khan Academy en Français | Bibliothèques Sans Frontières Les pédagogues Simonne Ramain (1900 - 1975) : de 1917, année où Simonne Ramain émerge progressivement d’une maladie invalidante qui l’avait terrassée en pleine adolescence, jusqu’à sa mort en 1975, "Simonne Ramain rechercha patiemment, systématiquement, les moyens autres que la lecture, la parole et l’écriture, de développer l’intelligence et la personnalité". Elle est convaincue que la vie est relation : "Une vie purement végétative ne serait pas une vie ; sans relation, je ne vivrais pas" - disait volontiers Simonne Ramain, pour qui la relation se déployait immédiatement en de multiples relations – à soi, aux autres, aux objets, aux idées, aux sentiments, aux sensations… De cette intuition surgit la "Méthode Ramain". élaborée "dans une recherche incessante entre création et automatisme, réalité et fantasme, liberté et engagement auprès des populations les plus variées, dans des écoles et collèges, hôpitaux de jour, instituts médico-pédagogiques, prisons, dispensaires et usines."

La classe inversée Introduction La classe inversée, ici mise en place, repose sur la mise à disposition la veille du cours d’une capsule. Cette capsule vidéo courte n’est pas un résumé mais se présente plus comme une “mise en bouche” de la notion. Que met-on dans la capsule ? Avec l’iPad, on a des applications qui permettent de réaliser des capsules facilement. J’utilise Adobe Voice qui est gratuite. Visionnage la veille de la capsule L’élève visionne une capsule de deux minutes servant de point d’accroche à la notion abordée. Je joins à la capsule un formulaire Google pour vérifier qu’il n’y a pas eu de problème de connexion. Dans le formulaire, il y a 3 questions : “Quel est le nom de l’élève ?”

Etapes pour bien démarrer : guide | Classe Inversée Faire évoluer sa pédagogie pour passer à un modèle de classe inversée peut être intimidant, mais il s’agit simplement, au départ, de vous munir de vidéos ou d’autres ressources pertinentes pour vos élèves et de leur donner comme instructions de les avoir vues avant de venir en classe. C’est le cap le plus important à franchir, et il est relativement simple quand on sait comment s’y prendre. Heureusement, ce site est là pour vous aider. La suite consistera à vous familiariser avec cette nouvelle organisation et à rendre le temps de classe toujours plus riche et motivant pour vous et vos élèves. Sachez que vous pouvez démarrer progressivement, par exemple en testant ce modèle avec une classe seulement, ou sur une seule leçon. Mais avant tout, assurez-vous que la direction de votre école approuve vos projets. Une fois le feu vert obtenu, voici les étapes à suivre : 1. 1. La classe inversée ouvre de nombreuses possibilités quant à la pédagogie à instaurer auprès de ses élèves. 2. Salman Khan

Les Cahiers pédagogiques maclassest2s EXCELLENT SITE ! Cela fait déjà quelques années que je m'interroge sur mes pratiques pédagogiques. A force d'être confrontée à des élèves plutôt passifs et d'avoir le sentiment d'être celle qui travaillait le plus j'ai commencé ma remise en question. Ma propre lassitude et incompréhension face à leur manque de réactions m'ont également fait douter et prendre conscience qu'il fallait que je fasse autrement. J'ai commencé par consulter des sites dédiés aux nouvelles pédagogies, et c'est au cours d'une conversation avec une collègue que j'ai entendu pour la première fois le terme de "classe inversée". Après plusieurs nuits de recherches, de consultations, de croisements d'informations, l'évidence quant aux bénéfices de cette pratique m'a forcée à franchir le pas. Lancement dès le retour des vacances d'hiver 2015 de mes premières capsules vidéo, formulaires et tâches complexes! - "Mais pourquoi on change Madame? - "Je n'ai pas envie de travailler en groupe, je préfère me débrouiller seul" Mai 2015 Février 2016

Ados, nés sous une belle toile L’avènement d’Internet et la propagation des mobiles n’ont pas seulement musclé les pouces et permis à de nouveaux mots –ou embryons de mots– de parsemer les conversations de la jeunesse («lol», «mdr» et autres «hashtag»). Les moins de 18 ans ont muté en arborescence humaine, capable de surfer simultanément sur leur portable ou leur tablette tout en changeant les chaînes de la télévision (le multitasking), embrassant avec toujours plus d’aisance les dernières technologies, mettant chaque jour un peu plus à l’amende leurs chers parents. Dans les sociétés industrialisées, le portable est désormais et, dès le plus jeune âge, un prolongement de soi, le premier objet vers lequel on se tourne en se réveillant et le dernier qu’on explore avant de rejoindre Morphée. Beaucoup ont d’abord perçu cet attachement au Net et à tout ce qui lui est connecté, comme un danger potentiel, pointant la vanité des réseaux, l’addiction qu’ils créeraient, l’égocentrisme de la nouvelle génération. Moins de télé

Related: