background preloader

Partage des tâches et cheminement vers l’égalité : comment j’ai bidouillé mon petit coin de parité

Partage des tâches et cheminement vers l’égalité : comment j’ai bidouillé mon petit coin de parité
J’ai lu avec intérêt le dernier article de Valérie concernant les tâches ménagères et l’appropriation du travail des femmes. Et les commentaires sous l’article m’ont également paru très intéressants. J’ai un peu hésité à apporter un témoignage personnel au sujet de cette fameuse répartition des tâches et plus globalement de la vision de la parité et de l’économie domestique, car je ne pense pas détenir une solution générale et universellement applicable. Mais sur les encouragements de Valérie, qui estime que toute proposition et retour d’expérience (y compris en termes de difficultés rencontrées) peut être utile et éventuellement répondre à des interrogations, je me lance. Situons le contexte dans lequel j’évolue : concrètement, je suis une espèce de « cliché de normalité ». Quand j’ai emménagé avec mon compagnon, j’avais une très forte envie de nid. MAIS COMMENT FAIT-ELLE, CETTE SALOPE, te dis-tu, écoeuré-e ? Et pourtant, la femme que je suis adore faire le ménage. A lire aussi :

http://www.acontrario.net/2013/07/11/partage-des-taches-parite-feminisme/

Related:  FéminismesassieIntersectionalityFéminisme

Les TED de la semaine — Le féminisme Pondu par Lady Dylan le 18 septembre 2013 Cette semaine nos orateurs sont toutes des oratrices. Le thème de la semaine : le féminisme ! « Les femmes musulmanes sont une vraie chance pour le féminisme ». Entretien avec Zahra Ali Zahra Ali est engagée depuis de nombreuses années au sein de dynamiques musulmanes, féministes et antiracistes. Elle est doctorante en sociologie à l'EHESS et à l'IFPO. Elle vient de publier Féminismes islamiques où elle donne la parole à des chercheuses et militantes investies dans les mouvements du féminisme islamique (Omaima Abou-Bakr, Zainah Anwar, Margot Badran, Asma Barlas, Malika Hamidi, Saida Kada, Hanane al-Laham, Asma Lamrabet et Ziba Mir-Hosseini). Dans cet ouvrage, elle défend la nécessité de « décoloniser le féminisme » afin de le renouveler. Contretemps : La parution de ton livre paraît d'autant plus importante aujourd’hui que parler de féminisme islamique suscite en France des réactions immédiates de surprise voire d’incompréhension. On se rappelle par exemple le tollé suscité par les propos d'Olivier Besancenot, qui avait affirmé, au moment de la de la candidature d'Ilham Moussaïd au NPA, « on peut être féministe et voilée ».

CX Break et Dinosaures J’ai longtemps considéré que le féminisme, c’était un truc de grande personne auquel je ne pouvais pas prétendre, comme si mon profil me valait d’être d’emblée exclue du casting des militantes féministes. C’est que les clichés ont la vie dure et que même avec une jugeote certaine, on finit par y adhérer. Ainsi me suis-je très longtemps sentie exclue du débat féministe pour la simple raison que j’estimais si mal cadrer avec l’image que je me faisais des militantes et penseuses de la cause, que je me mettais moi-même sur la touche, assistant à ce débat depuis le banc des remplaçants, comme si je n’avais pas la légitimité requise pour y prendre part. J’ai grandi dans une famille qui m’a toujours inculqué que venir au monde avec un vagin faisait de moi une personne forcément destinée à en chier largement plus que si j’étais née avec un pénis mais que voulez-vous, c’est comme ça depuis la nuit des temps il paraît, c’est pas aujourd’hui que ça va changer. L’adolescence bat son plein.

Harvard lutte contre le sexisme, dans la douleur La Harvard Business School a tenté de lutter contre le sexisme qui limite les opportunités de carrière des femmes (étudiantes et certaines profs). Deux ans après, le premier bilan est mitigé. Retour sur cette expérience sociologique grandeur nature. La Harvard Business School est l’école de commerce de la prestigieuse université américaine Harvard, l’une des plus réputées au monde. Les étudiant·e·s qui sortent de cette école sont promis à de brillantes carrières, au sein des lieux de pouvoir économique.

Comment apprendre l'espagnol du Chili en 3 minutes ? Vous avez choisi anglais et allemand lors du cursus scolaire ? Pas de panique, j’ai eu les mêmes bases! Apprendre l’espagnol du Chili n’est pas très compliqué. Les luttes féministes peuvent-elles se passer des hommes ? (oui mon moral est olympique) Lorsque je suis fatiguée, que le militantisme m'épuise et l'inertie me tétanise, je suis tentée de relire ces mots de Rochefort : "Il y a un moment où il faut sortir les couteaux. C’est juste un fait. Purement technique. Il est hors de question que l’oppresseur aille comprendre de lui-même qu’il opprime, puisque ça ne le fait pas souffrir : mettez vous à sa place. Ce n’est pas son chemin.

Les femmes et la pauvreté : à la rencontre des « mères courageuses » La pauvreté progresse en France en 2013, les mères seules étant particulièrement exposées. Marie.Charlotte s’est rendue au Secours Populaire Français, à la rencontre de ces « mères courageuses ». Jeudi 5 septembre, le Secours Populaire présentait avec Ipsos les résultats du baromètre 2013 sur la pauvreté. Cette année, l’enquête se concentrait sur la pauvreté des femmes et plus particulièrement des mères célibataires. La conférence de presse a eu lieu au siège du Secours Populaire Français, en présence de Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des droits des femmes, et de Marie-Arlette Carlotti, Ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion. La pauvreté comme « manque de vie »

[Pouce levé] « Tellement vrai » En s'appuyant sur les études de genre, les activistes féministes, LGBTQQIA, anti-racistes, m'ont aidé à me transformer et, j'aime le croire, à m'améliorer. Harder, better, faster, stronger. Ce mois-ci, je compte réfléchir à la manière dont les études sur le genre, les activistes m'ont transformé. La pilule du féminisme – Entrez dans la matrice J’ai avalé la pilule du féminisme. Cette expression, on l’entend souvent de la part des féministes, ou – si vous préférez – dans la bouche de celles et ceux qui se sont rendus compte. Une métaphore bien trouvée et dans laquelle on peut lire une référence à la pilule contraceptive, cette pastille journalière pour laquelle les féministes se sont battu·e·s et ont vaincu. Mais pas seulement.

Le blog d'une gentille Et inutile de nier : je sais que vous avez eu la chanson de Mimi Sardou en tête. Ah oui et la presse parle du blog, au fait ! Ce qu’elles veulent « Elles ont déjà le droit de vote, mais que veulent-elles de plus ? » Elles veulent Féminisation de la langue: quelques réflexions théoriques et pratiques Les personnes lisant régulièrement ce blog auront sûrement remarqué que j’essaie au maximum d’éviter d’employer le masculin universel (j’explique ci-dessous ce que j’entends par là). Je voudrais tenter d’expliquer pourquoi (c’est le côté théorique) et surtout comment, par quelques réflexions liées à mon parcours sur cette question et à ma pratique comme féministe, blogueuse, mais aussi comme prof de français langue étrangère. Cette pratique est en évolution constante. Alors que j’étais d’abord extrêmement réticente, je me suis habituée à ces graphies à force de lectures et d’échanges militants, et j’aurais du mal aujourd’hui à faire marche arrière.

Related: