background preloader

La DGSE a le « droit » d’espionner ton Wi-Fi, ton GSM et ton GPS aussi

La DGSE a le « droit » d’espionner ton Wi-Fi, ton GSM et ton GPS aussi
La Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE, les services spéciaux français) ne serait pas, en l'état, en mesure de collecter "systématiquement les signaux électromagnétiques émis par les ordinateurs ou les téléphones en France". Une chose est de stocker "tous les mots de passe" qu'elle a pu intercepter sur les "réseaux grand public", comme je l'avais écrit en 2010 (voir Frenchelon: la DGSE est en « 1ère division »), une autre est de pouvoir espionner "la totalité de nos communications", en France, comme l'écrivait Le Monde, la semaine passée, avec ses "Révélations sur le Big Brother français". A contrario, et comme l'écrivait Le Monde mi-juin, la DGSE est bien "au cœur d'un programme de surveillance d'Internet" lui permettant de surveiller "le flux du trafic Internet entre la France et l'étranger en dehors de tout cadre légal"... Le monde a bien changé depuis les plombiers de la DST Espionner les FAI ? Comment les internautes sont mis sur écoute Son article date de 2001. Related:  Il n'y a pas de vie privée sans libertésf_depointzero

La totalité de nos communications espionnées par un supercalculateur Enquête. La DGSE collecte et stocke l'ensemble des mails, SMS, relevés d'appels téléphoniques, accès à Facebook, Twitter..., en dehors de tout contrôle. Si les révélations sur le programme d'espionnage américain Prism ont provoqué un concert d'indignation en Europe, la France, elle, n'a que faiblement protesté. Pour deux excellentes raisons : Paris était déjà au courant. Et fait la même chose. Le Monde est en mesure de révéler que la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE, les services spéciaux) collecte systématiquement les signaux électromagnétiques émis par les ordinateurs ou les téléphones en France, tout comme les flux entre les Français et l'étranger : la totalité de nos communications sont espionnées. Si cette immense base de données n'était utilisée que par la DGSE qui n'officie que hors des frontières françaises, l'affaire serait déjà illégale. > Lire aussi : "Tous les services de renseignement occidentaux s'espionnent" Un dispositif clandestin Absence de contrôle

Un frigo rempli de bières canadiennes ne s'ouvrant qu'à des Canadiens… C’est en quelque sorte « l’Excalibur de la bière » ! Molson Canadian est une marque qui revendique fièrement ses origines, comme en témoigne son titre de campagne : « I’m a Canadian ». Vouloir conquérir l’Europe avec une bière provenant d’outre-Atlantique n’est pas chose aisée à première vue. Dans son périple entre l’Angleterre, la France ou encore la Belgique, ce frigo rouge orné de la célèbre feuille d’érable a surpris bon nombre d’européens par son mode d’ouverture. Une campagne qui joue ainsi très bien la carte patriotique en faisant des canadiens les plus dignes et les meilleurs représentants de la marque. De cette façon, Molson Canadian parvient à parfaitement légitimer son positionnement sur nos terres. Ne reste plus qu’à prendre l’accent … Et pour en savoir un peu plus sur la manière avec laquelle ce distributeur unique a été conçu, voici quelques explications… via Share and Enjoy

De la surveillance de masse à la paranoïa généralisée Il y aura un avant et un après Snowden. Avant, ceux qui dénonçaient la montée en puissance de la société de surveillance passaient pour de doux paranoïaques (alors que les paranos, c’était pas eux, mais la NSA, ce que Snowden a amplement démontré). Depuis, tout le monde ou presque est persuadé d’être espionné par la NSA, ou encore que la DGSE espionnerait toutes les télécommunications, en France… ce dont je me permets de douter : la NSA ou la DGSE (& Cie) ont certes les moyens de tenter d’espionner n’importe qui, mais les documents Snowden ne permettent aucunement de conclure qu’ils espionneraient tout le monde, a fortiori tout le temps, façon « Big Brother« . Mise à jour, juin 2015 : vous trouverez plus bas la vidéo de la suite de cette conférence, donnée à Pas Sage en Seine 2015, où j’ai tenté d’expliquer pourquoi je n’avais pas particulièrement peur des « boîtes noires » du Projet de loi relatif au renseignement, et pourquoi le problème me semble être ailleurs… Problème.

Pourquoi condamnons-nous l'antisémitisme et pas l'islamophobie? A travers le monde, certains discours de haine sont interdits, d'autres sont autorisés voire défendus au nom de la liberté d'expression. Le point de vue d'un journaliste américain. Les juifs ont trop d'influence sur la politique étrangère américaine. Ces récriminations sont bien mal formulées. Les libertariens, les conservateurs culturels ou les racistes s'insurgent depuis des années contre de telles législations. Si nous voulons être en droit de prêcher la liberté d'expression à travers le monde, nous devons la mettre réellement en pratique. Défendre ou limiter la liberté d'expression? De nombreux dirigeants musulmans veulent étendre ces lois. Pour le président égyptien, la liberté d'expression ne devrait pas permettre des discours qui sont «faits pour inciter la haine» ou «dirigés contre une religion spécifique». Le président yéménite en a appelé à une «législation internationale» qui interdirait les discours qui «blasphèment les croyances des nations et diffament leurs effigies».

La vie privée, un problème de vieux cons ? Le livre En résumé : La vie privée, un problème de « vieux cons » ? (le livre) peut donc être commandé sur Amazon, la Fnac, l'AppStore (pour iPhone & iPad), et dans toutes les bonnes librairies... Depuis que j'ai écrit cet article intitulé La vie privée, un problème de vieux cons ?, en mars 2009, je ne compte plus le nombre de gens qui sont persuadés d'être des "vieux cons", alors que non : la vie privée, ce n'est pas un problème de "vieux cons", la preuve : jamais on en avait autant parlé que depuis que l'internet est arrivé. A contrario, depuis que j'ai aussi écrit Vie privée : le point de vue des “petits cons”, je ne compte plus le nombre de gens qui m'ont remercié d'avoir ainsi décrit ce que les internautes vivent et sont, au-delà des clichés dont ils sont affublés... mais qui n'ont pas forcément pour autant pris la mesure de la "société de surveillance" qui, pour le coup, attente gravement à nos libertés. Et ça s'appelle donc bien évidemment La vie privée, un problème de « vieux cons » ?

Un tour du monde à trottinette Deux potes, deux trottinettes, vingt-et-un pays, 3.500 kilomètres en roulant. Ca ferait un bon scénar', mais là ce n'est pas du cinéma. Hugues Renou et Alban Lanthier viennent de rentrer de leur Trott My World - Tour. Benjamin Damade, de la rédac du Mouv', est allé maudir leur bronzage : Vous vous souvenez peut-être de leur départ, l'été dernier. Eric Lange les avait recontactés à plusieurs reprises pour Allô la planète.

Les « petits cons » parlent aux « vieux cons » (la version courte) « Superbe, excellent, remarquable, passionnant, très intéressant, pertinent et indispensable, rafraîchissant, à lire absolument… » Mon article sur la « Vie privée : le point de vue des “petits cons”« , portrait de ces internautes décomplexés en terme de liberté d’expression, initialement publié sur InternetActu et repris sur LeMonde.fr, soulève, sinon les foules, tout du moins des centaines de gazouillis d’approbation. L’an passé, « La vie privée, un problème de vieux cons ? » (qui dressait un parallèle entre la liberté d’expression sur le Net et la révolution sexuelle) avait lui aussi été très lu, discuté, et, tout comme mes « petits cons« , figuré en tête du classement des articles les plus envoyés par les lecteurs du Monde.fr. Le portrait de ces « petits cons » étant un peu long, en voici une « version courte« . Mieux : imprimez-en la « version longue » (en .pdf, et tant qu’à faire « La vie privée, un problème de vieux cons ? Vie privée : le point de vue des “petits cons”

Comment Goldman Sachs manipule le marché de l’aluminium (à votre détriment) | Une Vigie Rue89 Il est des fraudes quasiment indolores. Par exemple, si quelqu’un prélevait sur chaque canette de soda une fraction de centime, le consommateur ne s’en rendrait pas compte. Mais lui s’enrichirait chaque année de centaines de millions d’euros. Eh bien ce quelqu’un existe, rapporte le New York Times. Les journalistes du quotidien ont constaté que Goldman stockait dans ses 27 entrepôts à Detroit, dans le Michigan, des barres d’aluminium achetées par ses clients. Selon le New York Times, la manipulation de Goldman et d’autres acteurs aurait ainsi coûté depuis trois ans plus de 5 milliards de dollars (3,7 milliards d’euros) aux consommateurs et aux industriels (constructeurs automobiles, etc.). Goldman a acheté la compagnie de stockage Metro International Trade Services, qui gère les entrepôts de Détroit. Ce délai fait monter artificiellement le cours de l’aluminium sur le marché. Pourquoi les norias de camions ?

Note moyenne : | 0 avis Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier ! Tana Editions Paru le : 19/10/2006 Lire le résumé Neuf - Définitivement indisponible Votre note Nous sommes un couple (presque) comme les autres. Tu aimeras tes prochains comme nous-mêmesTu partageras sans compterEn tout lieu tu jouirasLe commerce tu bannirasTous les profils tu accepterasTous les goûts tu respecterasAux regards tu te livrerasL'anonymat tu garderasTes cadets tu initieras Date de parution : 19/10/2006 Editeur : Tana Editions Collection : Je de mots ISBN : 2-84567-276-4 EAN : 9782845672765 Présentation : Broché Nb. de pages : 142 pages Poids : 0.19 Kg Dimensions : 14,5 cm × 19,0 cm × 1,0 cm Aucun avis sur Avis aux amateurs pour le moment. Avis aux amateurs. Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible.

VIDEO. L'attaque d'un Grand requin blanc vue du ciel ANGLE. Les côtes qui bordent le village de Gansbaai, en Afrique du Sud, sont réputées pour leur concentration élevée en Grands requins blancs. C'est là qu'une équipe de tournage s'est efforcée de filmer le squale sous des angles jamais vus. BRÈCHE. RALENTI. À noter que Discovery Channel propose une programmation dédiée aux requins tous les jeudis du mois d'août.

3 lois pour surveiller Internet 6 Octobre 2001 Le gouvernement français dépose des amendements au projet de loi pour la sécurité quotidienne (LSQ) [1] [2], destinés à insérer dans cette loi des "dispositions renforçant la lutte contre le terrorisme" [3] : « Afin de renforcer l’efficacité des services d’enquêtes et combattre plus efficacement les menées du terrorisme, le Gouvernement dépose sous ce nouveau chapitre de la loi sur la sécurité quotidienne plusieurs amendements destinés à assurer la plus grande sécurité des Français dans une période où le risque est accru et actuel. » L’amendement n°2 [4] (qui donnera naissance à l’article 22 de la LSQ) indique clairement que ces dispositions sont exceptionnelles et temporaires : L’amendement n°9 [5], qui donnera naissance au fameux article 29 de la LSQ, impacte directement la vie privée des internautes en permettant aux FAI de ne pas effacer les données de connexions (logs) de leurs abonnés, et de conserver ces logs pendant au plus un an : 15 Novembre 2001 23 Octobre 2002

Related: