background preloader

Les 500 plus fortunés de France se sont enrichis de 25 % en un an

Les 500 plus fortunés de France se sont enrichis de 25 % en un an
La richesse cumulée des 500 premières fortunes de France s'établit désormais à 330 milliards d'euros, et n'a jamais été aussi élevée depuis 1996, année où "Challenges" a lancé le classement des "500". Les 500 premières fortunes de France ne connaissent pas la crise et ont même vu leur richesse globale augmenter de près d'un quart en un an, rapporte l'hebdomadaire Challenges à paraître jeudi 11 juillet. Leur richesse cumulée s'établit désormais à 330 milliards d'euros et n'a jamais été aussi élevée depuis 1996, année où Challenges a lancé le classement des "500". Elle a quadruplé en une décennie et représente 16 % du produit intérieur brut du pays. Ce groupe de 500 compte 55 milliardaires, soit 10 de plus que l'année dernière, précise l'hebdomadaire. En tête de liste, Bernard Arnault, PDG de LVMH, affiche une fortune de 24,3 milliards d'euros, en hausse de 3,1 milliards. L'année n'a cependant pas été aussi profitable à tous les riches de France. Related:  Montée des inégalités, concentration des richesses

jeunes, bobos, coupables : et si on n'avait rien compris à la gentrification ? Beaucoup d'encre a coulé sur le Sephora qui s'est installé rue du Faubourg du Temple. Belleville Hills est à la mode, en voici la preuve tangible. Déjà cet hiver, Vetements organisait un défilé de mode au Président, le restaurant chinois emblématique du quartier. Journalistes, sociologues et politiques s'en donnent à coeur joie pour décrier ce phénomène urbain qui embourgeoise les quartiers populaires parisiens et détruit sur son passage l'âme prolétaire qui y règne depuis toujours. Parmi les pourfendeurs, nombreux sont ceux qui y habitent, y vivent et aiment (à demi-mot) son éclectisme. Ce sont les premiers à courir les vernissages des artist-run spaces qui y fleurissent, à boire en terrasse des troquets qui brassent les générations et à s'émerveiller devant les boucheries halal et les karaoké chinois. Pour Anne Steiner, maître de conférences en sociologie à Paris Ouest Nanterre, le coupable n'est pas nécessairement celui qu'on croit. Le quartier de Belleville se gentrifie, non ?

Convertisseur de revenus en unités Liliane Bettencourt Une fois ses 75% d'impôts payés, Lilliane B. met 65 minute(s) pour gagner votre salaire annuel. Pour vous, l'achat d'une baguette de pain à 1€ est équivalent, pour Liliane, à une dépense de 9300 €. Malgré son imposition. Soit 3 mois de votre salaire. Vous mettrez 7777 année(s) pour atteindre le revenu annuel après impôts de Liliane, soit en l'an 9790. Ce qui correspond à votre arrière arrière arrière (278 fois) petit enfant. Pour avoir la même fortune aujourd'hui il aurait fallu commencer à économiser en 510800 Avant JC (sans rien dépenser de votre salaire !) Depuis que vous avez commencé à lire cette page Liliane B. a gagné, une fois ses impôts déduits, 17.76 €.et vous avez gagné 5 € auxquels il faut probablement déduire encore des impôts.

Patrick Savidan: «En France, plus on est pauvre, plus on s’appauvrit» L'ONG Oxfam tire la sonnette d'alarme sur l'explosion des inégalités dans le monde. Qu'en est-il en France ? Patrick Savidan, philosophe, a cofondé en 2003 l’Observatoire des inégalités, l’association qui multiplie les études et les réflexions approfondies sur ce thème dérangeant, et qui a publié cet été un copieux rapport qui tente de faire le tour de la question.

Cinq idées reçues sur "l'assistanat" Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent L'assistanat est un "cancer de la société française". Si on lui a reproché les mots employés, Laurent Wauquiez, en s'attaquant au revenu de solidarité active (RSA), a surfé sur un cliché bien implanté. Quelque 80 % des classes moyennes sont d'accord avec l'idée qu'il "y a trop d'assistanat et [que] beaucoup de gens abusent des aides sociales", selon une étude menée par l'IFOP en octobre 2010, citée par Le Post.fr. Peut-être le ministre des affaires européennes pensait-il à cet électorat quand il a émis l'idée, dimanche 8 mai, de plafonner les minima sociaux à 75 % du smic et d'obliger les personnes au RSA à effectuer des travaux "d'intérêt civique" ? 1. C'est faux. Or, ces derniers ne sont pas distribués à tort et à travers. Mais, en ce qui concerne le seul revenu minimum – équivalent du RSA ou du RMI –, on se rend compte que la France n'est pas plus généreuse que ses voisins européens. 2. C'est une autre idée reçue. 3. "M. 4. 5.

En Europe, les riches se portent bien Dans un récent rapport, publié le 9 septembre, l’ONG britannique Oxfam pointe un accroissement des inégalités en Europe. En témoigne la hausse du nombre de milliardaires. Ils sont 342 à résider en Europe, selon Forbes, et détiennent au total une fortune combinée de 1500 milliards de dollars. C'est plus de trois plus qu'en 2002 où ils n'étaient que 99. Nombre de milliardaires dans les pays de l'UE C'est en Allemagne qu'ils sont le plus nombreux mais c'est en France que leur nombre a le plus fortement augmenté depuis la crise: +236% entre 2008 et 2015! Autre indicateur éloquent: l’accaparement des richesses par une petite part de la population. Répartition des richesses en Europe, en %

Le « blog » de Jb… 剑白的博客 » Mot d’humeur… Lorsque l’on me demande ce que je fais, en général, je réponds. Je n’aime pas mentir. Mais je me demande si je ne vais pas m’y mettre quand je vois les réactions que suscitent ma réponse. A l’énoncé des diplômes que j’ai pu passer, en effet, les réactions n’ont rien pour me plaire. Soit mes interlocuteurs ouvrent des yeux effarés, soit ils me traitent comme une sorte de demi-dieu qu’il faudrait traîter avec un respect particulier. Que les choses soient claires : on ne passe pas des diplômes pour en faire collection. Car les diplômes ne sont assurément pas une preuve de l’intelligence de leur titulaire. J’accepte que les diplômes puissent être à la limite le témoignage d’un courage ou d’une volonté particulière. Que les choses soit claires. En réalité, penser que si l’on a des diplômes, c’est parceque l’on est doté d’une intelligence particulière serait un peu vite oublier toutes les conditions sociales nécessaires à l’obtention d’un diplôme.

40 Milliards de profits en 6 mois : et si les patrons du CAC 40 les rendaient aux salaires et à l'emploi ? En six mois, au premier semestre 2015, 38 des grands groupes du CAC 40 ont réalisé 39,5 milliards d’euros de bénéfice net. Près de 11 milliards de plus qu’en 2014, dans la même période. Soit une hausse de plus de 37 %. Cette reprise des profits offre un contraste saisissant avec les « performances » de l’économie nationale (0 % de croissance au 2e trimestre, après un petit 0,7 % au 1er) et la situation de l’emploi (200 000 chômeurs supplémentaires au 2e semestre). À l’évidence, les profits de nos « champions » ne sauraient être interprétés comme le signe de la reprise tant attendue. Que traduisent-ils alors ? Et rien ne laisse augurer un changement de cap. Carrefour : pressure les salaires, régale les actionnaires Le numéro un de la grande distribution se targue de la « forte croissance », au premier semestre, de son profit (+ 17,7 %). Peugeot et Renault : sur le dos de ceux qui produisent Michelin : profits gonflés, salaires aplatis Société générale : chasse aux « coûts » salariaux

Le privilège bourgeois | Le côté biaisé de la Force ! Je viens de retoucher cette article, pour étudier le privilège bourgeois sous plusieurs axes. Ce sera plus pertinent. Je continue de prendre en compte les suggestions, merci de les poster en commentaire, car sur twitter, ce sera noyé dans les discussions et je finirai par oublier. Note accessibilité : si on utilise le clavier pour naviguer sur le blog, après avoir répondu au quizz pour poster un commentaire, on revient au titre, et il faut alors retabuler pour atteindre le champ d’écriture. Je suis vraiment désolée, mais je ne peux pas enlever le quizz pour l’instant et je ne sais pas comment le réparer. Les nouvelles rencontres sont chose commune pour une jeune citadine. J’ai subi bien des déconvenues à cause de ce fossé qui se présente de manière quotidienne, et que je m’efforce d’enjamber. J’ai été extrêmement déçue, dans des milieux militants variés, de voir ramper un mépris de classe à m’en donner la nausée. À continuer…

Prime du PDG d’Alcatel-Lucent : comment aimer les prédateurs ? Une phrase célèbre du dialoguiste Michel Audiard ressurgit régulièrement : « Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît. » On pourrait le paraphraser avec l’affaire de la prime de départ du PDG d’Alcatel Lucent, Michel Combes, qui quitte ses fonctions ce lundi : « Les patrons indécents, ça ose tout. Michel Combes, le PDG sortant d’Alcatel Lucent, à l’Assemblée nationale en juin 2015 (KENZO TRIBOUILLARD/AFP) Oui, ça ose tout. A une réserve près : il devait rester trois ans dans l’entreprise. Cette volte-face est d’autant plus surprenante que Michel Combes lui-même – et c’est tout à son honneur – avait déclaré, lors de la vente que « les conditions de [son] indemnité de départ n’étaient pas réunies ». Les défenseurs de la prime au PDG sortant font valoir que Michel Combes, lors de son bref passage, a multiplié par six la valeur d’Alcatel-Lucent. Et c’est là que le bât blesse : qu’est-ce qui fait la « valeur » d’une entreprise ? La fable du « fabless »

Le suicide relève aussi du fait social Réagissant au suicide de Djamal Chaar le 13 février devant une agence Pôle emploi de Nantes, le président socialiste François Hollande a dès le lendemain renvoyé l’acte à un « drame personnel ». La perte d’emploi, l’expérience du chômage et de l’instabilité constituent effectivement une profonde remise en cause individuelle, quels que soient la situation professionnelle antérieure et le milieu considéré. Le travail constitue toujours dans notre société la principale source de reconnaissance, le perdre fait courir le risque de l’inexistence sociale. Le suicide est un phénomène que les sociologues éclairent à leur mesure de longue date. Au-delà des drames individuels qui émergent régulièrement dans l’espace public, nous ne pouvons ignorer que le suicide est un fait social. Une situation professionnelle instable Un courriel envoyé à Presse Océan la veille de son suicide indique qu’il avait compris : " J’ai travaillé 720 heures et la loi, c’est 610 heures.

Je n'ai toujours pas digéré cette nouvelle en ce qui me concerne.
Je te pique le PT, merci ! :) by alwen Feb 26

Related: