background preloader

Utilisations possibles des TIC en science et technologie

Utilisations possibles des TIC en science et technologie
Avant d’être conseiller en intégration des TIC, j’ai enseigné, pendant presque 12 ans, l’écologie, la physique, la science physique et finalement la science et technologie. J’ai toujours eu un faible pour les sciences en générales. Pendant mes années en classe, j’ai eu l’opportunité d’enseigner dans un programme où chaque élève avait un portable. J’ai essayé de plusieurs façons d’intégrer les TIC, mais souvent l’obstacle était la technologie en elle-même. Je suis tombé sur un bon article d’Alexandre Gaudreau. 1) La collecte de données 2) Le traitement des données 3) La production de documents 4) La communication 1) La collecte de données La collecte d’information est la première étape Le Web regorge d’informations scientifiques, encore faut-il savoir les trouver, les interpréter, les analyser et juger de leurs pertinences. Les portables ont une webcam d’intégrée, mais ceci est tellement limité en comparaison aux caméras sur les appareils mobiles. 2) Le Traitement de données 4) La Communication

Google Glass : découvrez les premières applications pro certifiées Les cinq premiers éditeurs certifiés Glass at Work proposent des applications dans la télémédecine, l'accès aux données métiers, ou encore pour le support aux visites de musée. Un peu plus de deux mois après avoir lancé son programme Glass at Work, Google a levé le voile hier sur une première liste de cinq éditeurs certifiés : APX, Augmedix, Crowd Optic, GuidiGo, et Wearable Intelligence. Les solutions qu'ils commercialisent recouvrent des domaines assez variés. La santé semble un terrain privilégié pour les Google Glass puisque une autre entreprise de la liste des acteurs certifiés par Google, Augmedix, en fait son cheval de bataille. Aux côtés de ses éditeurs d'applications pures pro figurent aussi des fournisseurs d'apps de diffusion de contenu orienté client. A lire aussi

Sommet iPad 2014 berniera@st-jean-vianney.qc.ca Chaîne YouTube Alexandra Bernierwww.youtube.com Ressources de tutoriels par Corinne Gilbertde-clic.com Pearltrees Alexandra Bernierwww.pearltrees.com Tableau d'excellencedidacti.com Sciences Plus! Didacti Alexandra Bernier - Voir les notes de cours autrement...didacti.com Projet Sciences-Françaisdidacti.com Création avec Canva et ThingLinkwww.canva.com Image ThingLink en récupérationdidacti.com Réalisation d'une présentation KeyNote - Création de vidéos explicatives par les élèves Activités interactives de révision Débat silencieux sur Twitter (2e cycle)de-clic.com Tableau d'actualité scientifique sur Pinterestwww.pinterest.com Groupe Facebook - Les TIC en éducationwww.facebook.com Groupe Facebook - Support Didactiwww.facebook.com Projet Phénomène Géophysique - Combinaison de Notability et Inspirationdidacti.com ThingLink - Document de consignes pour un projet, explication de notes de cours, etc. Développer l'esprit critique: choix de l'outil

Avec Azure ML, Microsoft met de l’intelligence dans les données Microsoft démocratise aujourd’hui le Machine Learning (apprentissage automatique), via son offre cloud Azure Machine Learning (Azure ML). Cette solution sera en mesure de traiter de vastes ensembles de données, et d’y appliquer de puissants concepts d’analyse prédictive. Un élément essentiel pour la détermination de prévisions (prévisions de pannes, détection de fraudes, détermination d’opportunités de marchés, etc.). L’utilisation du Machine Learning permet d’offrir à l’ordinateur l’intelligence nécessaire pour un traitement ad hoc des informations. Basé sur des modèles prédéfinis, Azure ML pourra être utilisé simplement. Azure ML sera dévoilé en mouture de test public courant juillet. Dépasser les limites du cerveau humain Face au phénomène du Big Data, la capacité d’analyse de l’être humain se trouve prise en défaut, la masse de données à traiter étant trop importante pour permettre d’en définir une vue d’ensemble. C’est ce que réalise aujourd’hui Microsoft avec l’offre Azure ML.

Organisez vos révisions « bac et brevet » avec le mindmapping La carte mentale au service de l’apprentissage Si vos élèves passent le brevet des collèges ou le baccalauréat ou si vous souhaitez leur proposer une méthode efficace pour structurer une fiche de révision, alors je vous conseille l’usage de la carte mentale. En effet la méthode heuristique alliée à un outil comme Xmind vous permettra de transformer un cours en une fiche de révision synthétique et visuelle. Dans cette vidéo je vous présente comment organiser et structurer vos idées autour d’un sujet de cours qui sera pour cet exemple la « 1ère guerre mondiale ». La vidéo aborde également l’habillage de la carte mais aussi son exportation vers un format d’image et son impression. Des Conseils : Avant de vous lancer je vous donne 4 conseils pour réussir vos futures cartes mentales : Une application concrète : Vous trouverez trois exemples de cartes mentales que vous pourrez télécharger au format XMIND et Jpeg. Télécharger la carte au format Xmind Télécharger la carte au format JPEG Olivier L

Maladie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal. On parle aussi bien de la maladie, se référant à l'ensemble des altérations de santé, que d'une maladie, qui désigne alors une entité particulière caractérisée par des causes, des symptômes, une évolution et des possibilités thérapeutiques propres. Un malade est une personne souffrant d'une maladie, qu'elle soit déterminée ou non. La plupart du temps ce terme est utilisé pour désigner un être humain. Signification[modifier | modifier le code] Polysémie[modifier | modifier le code] Par abus de langage, le terme maladie est parfois utilisé plus largement pour faire référence à certaines conditions causant inconfort, détresse, problèmes sociaux ou la mort chez la personne concernée, ou des problèmes similaires chez les personnes en contact avec elle. Un syndrome est un ensemble de signes ou de symptômes qui apparaissent simultanément. Mais aussi

Classification internationale des maladies Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir CIM. La Classification internationale des maladies (CIM, en anglais : International Statistical Classification of Diseases and Related Health Problems, ICD), dont l'appellation complète est Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes, est une classification médicale codifiée classifiant les maladies et une très vaste variété de signes, symptômes, lésions traumatiques, empoisonnements, circonstances sociales et causes externes de blessures ou de maladies. La Classification internationale des maladies est publiée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et est mondialement utilisée pour l'enregistrement des causes de morbidité et de mortalité touchant le domaine de la médecine[1]. Descriptions[modifier | modifier le code] La CIM est une classification statistique et mono-axiale. Historique[modifier | modifier le code] Versions[modifier | modifier le code]

Classification chinoise des troubles mentaux Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Classification chinoise des troubles mentaux[1] (CCTM ; en chinois : 中国精神疾病分类方案与诊断标准, en anglais : Chinese Classification of Mental Disorders), publiée par la Société chinoise de psychiatrie (SCP), est un guide médical utilisé en Chine pour diagnostiquer les troubles mentaux. Le manuel est actuellement à sa troisième version, la CCTM-3, rédigée en chinois et en anglais. Il est intentionnellement similaire à la structure et aux catégorisations de la CIM et du DSM, les deux manuels diagnostics les plus utilisés, bien qu'il inclut certaines variations de leurs propres diagnostics et autour de 40 autres diagnostics liés à la culture. Historique[modifier | modifier le code] Le premier schéma chinois de classification est apparu en 1979. Catégories diagnostics[modifier | modifier le code] Le diagnostic de la schizophrénie est inclus dans la CCTM. Réaction psychotique de Qigong. On peut douter de la pertinence d'un tel diagnostic.

Singular Maxima, a Computer Algebra System En savoir plus... - xSpin It ! xSpin est un outil de rédaction web. C’est un éditeur de spin polymorphe qui ne ressemble à aucun autre. Pas d’éditeur de texte, pas de synonymes à la pelle ! Vous assemblez votre texte et les relations logiques entre les portions de texte grâce à des modules visuels, en mode glisser/déposer. Ce mode de travail permet de garder une vue d’ensemble de l’objectif, garant d’une bonne lisibilité du résultat final, tout en permettant de creuser finement et d’ajuster chaque détail du spin. Le tout est modulaire: il est facile de réutiliser des portions de texte, des paragraphes, de travailler avec des modules paramétrables L’outil ingère facilement des données externes: base de données (publiques ou VOS données perso), flux rss, modules pré-définis… en mixant données et spin, vous démultipliez les variantes possibles, pour générer des textes toujours « frais » que Google indexera sans remord.

Ce n'était pas une anémone : découverte d'un nouvel ordre animal au fond des mers CNIDAIRES. "La découverte de ce nouvel ordre de cnidaires - un phylum qui comprend méduses, coraux , anémones de mer – c'est équivalent à trouver le premier représentant d'un groupe comme les primates ou les rongeurs" explique Estefanía Rodríguez, du Museum d'histoire naturelle d'Amérique Avec son équipe, Estefanía Rodríguez publie dans la revue PLOS ONE le premier arbre phylogénétique des anémones de mers et d'autres animaux apparentés qui a conduit à la découverte d'un nouvel ordre animal. Un exemple d'évolution convergente Dotée de tentacules pouvant atteindre six mètres de long et vivant à proximité des sources hydrothermales, cette créature rebaptisée Relicanthus daphneae (anciennement appelée Boloceroides daphneae) ressemble à s'y méprendre à une anémone de mer. Mais "la considérer comme une anémone, c'est comme associer ensemble serpents et vers de terre, juste parce qu'ils ne possèdent pas de pattes" explique Estefanía Rodríguez. "Imaginez ce qui nous reste à découvrir !" PHYLUM.

Page d'accueil de la Bibliothèque numérique mondiale D'étranges créatures marines bousculent la vision de l'évolution › Biologie Le système nerveux serait apparu à deux reprises au cours de l'évolution de façon totalement indépendante, suggère une étude menée sur le génome des cténophores, une créature marine d'aspect translucide. Crédits : Université de Berkeley L'analyse du génome des cténophores, des créatures marines d'aspect translucide, suggère que leur système nerveux est apparu totalement indépendamment de celui des autres êtres vivants, et ce sous une forme très différente. Les cténophores font probablement partie des animaux les plus étranges découverts à ce jour : ces animaux marins translucides connus pour diffracter la lumière en de magnifiques irisations colorées, dotés d'incroyables capacités de régénération (même si la moitié de l'organisme est détruit, la partie restante peut reformer un individu complet), comptent aujourd'hui quelques 150 espèces différentes, présentes dans tous les océans du monde. Si tel est bien le cas, alors la nouvelle a de quoi surprendre. Mais ce n'est pas tout.

In Libro Veritas

Cette perle permet de constater que les TIC peuvent être appliquées dans plusieurs buts et tâches. Au bas de la page, on nous propose de s'inscrire sur facebook afin de recevoir des idées pour l'intégration des TIC dans l'enseignement à chaque semaine. by laureannejacques Feb 4

Related: