background preloader

Les méthodes concrètes du Community Manager pour surveiller l'e-réputation d'une marque

Les méthodes concrètes du Community Manager pour surveiller l'e-réputation d'une marque
Cette semaine, je vais m’intéresser aux différentes méthodes à disposition du Community Manager pour veiller sur l’e-réputation d’une marque. Enjeu crucial des marques sur le web et réseaux sociaux, l’e-réputation se définit par la perception globale des internautes vis-à-vis d’une marque ou d’une personne. Celle-ci se forgera par les différents contenus produits visibles de manière publique et privée. Je vais donc analyser les différents espaces où les internautes peuvent parler de votre société en bien ou en mal, afin de vous aider à constituer un panorama exhaustif et prendre les mesures nécessaires si besoin. 1) Par l’analyse des plateformes dédiées au dépôt d’avis Certains sites web sont destinés à recevoir les avis des internautes concernant différents types de services ou de produits. Exemple Booking.com Booking.com est une plateforme permettant aux internautes d’effectuer plusieurs actions différentes mais complémentaires : Ce récapitulatif se présente de la manière suivante :

Médias sociaux : Quand Nestlé apprend intelligemment de ses erreurs passées Cloué au pilori pour sa calamiteuse gestion d’un bad buzz avec Greenpeace en 2010, Nestlé revient sur les réseaux sociaux avec une approche radicalement nouvelle qui est basée sur l’écoute et la conversation numérique en temps réel. Le n°1 mondial a récemment ouvert les portes d’un centre unique en son genre aux journalistes de Reuters. Désormais, il est hors de question d’ignorer les alertes émergentes ou d’y répondre de manière inappropriée. Dans les manuels de gestion de crise sur les réseaux sociaux, Nestlé incarne certes encore le parfait contre-exemple de l’entreprise multinationale aux antipodes de la communication moderne. En 2010, le géant suisse avait été en effet confronté à une vaste offensive activiste menée sur Internet par Greenpeace. Du bad buzz à l’électrochoc ! L’épisode Greenpeace fut un douloureux apprentissage L’épisode malencontreux aura néanmoins eu un mérite : celui de créer un salutaire électrochoc au sein du top management de Nestlé. Le digital aux manettes

Bad buzz : Starbucks boit la tasse sur Twitter Le 16 juillet dernier, une mésaventure corsée a plongé la célèbre chaîne américaine de salons de café dans un embarras sans précédent en Argentine. En cause : un tweet maladroit qui a heurté la fierté « gaucho » et déclenché un bad buzz sans précédent sur les réseaux sociaux argentins. Au-delà de la prolifération des critiques assassines qui n’ont pas manqué, cette crise souligne également l’importance du facteur multiculturel dans la pratique de la communication 2.0. Bonne intention ne fait pas loi Le tweet fatal de Starbucks Au départ, l’intention du community manager de Starbucks était louable. Pourtant, ce qui pourrait passer de prime abord pour une anodine phrase d’excuse envers les adeptes de Starbucks, s’est aussitôt avéré être une quasi insulte envers les consommateurs argentins. L’Argentine 2.0 se défoule Défoulement intégral sur la Toile argentine ! Sitôt l’émission du fameux tweet effective, le fil Twitter de Starbucks a reçu une bordée d’injures et de moqueries tous azimuts.

10 générateurs en ligne de faux texte qui sortent de l’ordinaire Le lorem ipsum vous sort par les yeux ? Venez donc découvrir cette sélection chobienne d’applications en ligne qui génèrent du faux texte. Du classique au trash, il y en a pour tous les goûts ! Faux texte, bolo bolo, lorem ipsum : la terminologie varie mais le besoin demeure ! La création d’un site web nécessite souvent de remplir les pages pour ajuster le calibrage des différents types de textes : titraille, texte principal, listes, etc. Faux Texte Seul francophone de cette sélection ; il offre un nombre d’options impressionnant, surtout dans le type de texte : en français, en anglais, en langue de bois et même en Jean-Claude Van Damme ou en Patrick Sébastien ! Pour les littéraires Fillerati Un de mes préférés, sur le fond et sur la forme. Pour les cinéphilesSamuel L. Star Wars Ipsum Réservé donc au fans de la Guerre des étoiles, il génère un charabia version Padawan ou Jedi Grand Master. Vous n’avez pas trouvé votre bonheur ?

Related: