background preloader

Suivez la viralité de vos posts Google + grâce à Écho

Suivez la viralité de vos posts Google + grâce à Écho
Google + Écho est un service proposé par le réseau social pour suivre la viralité de vos posts. L’outil marche aussi bien pour les profils personnels que pour les pages. Il peut vous permettre de mieux comprendre les mécanismes de viralité et d’identifier les influenceurs de votre communauté. Étude de ses fonctionnalités dans la suite de cet article… Google a lancé récemment un tableau de bord pour son réseau social ce qui laisse sous-entendre que des statistiques sur les pages devraient bientôt arriver. En attendant d’avoir des statistiques complètes, le moteur propose son service Google + Écho qui permet d’analyser les échos d’un post et d’identifier les mécanismes de viralité et mêmes les influenceurs. Vous pouvez ainsi étudier comment les publications sont partagées sur le réseau (que cela soit les vôtres ou celles de vos contacts ou des pages que vous suivez). Pour y accéder, c’est simple. Vous arrivez alors sur Google Plus Écho et obtenez un aperçu de ce type : Related:  MOOC et Vidéo

izi.TRAVEL. Une solution d’audioguide simple et gratuite. Afin d'améliorer votre expérience de navigation, izi.TRAVEL utilise des cookies. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique de gestion des cookies. Un monde nouveaude visites audioguidéesde villes et de musées Recherchez votre destinationComment le système fonctionne Faites l'expérience dequelques-unes de nos visites audioguidéesde villes et de musées Brésil • Rio de Janeiro Rio de Janeiro Visite guidée d'une ville deenfr+ 2 Suisse • Genève Genève. enfrru Paris Paris, capitale mondiale de la mode, est aussi pour certains la ville la plus romantique du monde. tous les audioguides pour Paris Espagne • Manresa Le Musée de la Téchnique de Manresa Musée caenesfr Genève La capitale de la Suisse francophone, Genève, réserve à ses touristes de nombreux attraits. tous les audioguides pour Genève Sur les pas des Confédérés fr Téléchargez l'appli gratuite izi.TRAVEL Créez vos propres visites audio! L'utilisation du système et de l'appli de guide mobile est totalement gratuite Commencer

Découvrez qui sont les destinataires de vos posts sur Google+ Pour chaque post sur Google+, vous devez choisir des destinataires qui seront autorisés à les lire. Mais, entre vos abonnés (ceux que vous suivez) et ceux qui sont dans vos propres Cercles, qui lit quoi et comment ? C'est vrai, entre les profils qui sont dans nos Cercles Google+ et ceux qui nous ont mis dans l'un de leurs Cercles, on n'arrive pas toujours à savoir qui lit nos posts publiés et partagés sur Google+. Or, tant en matière de content marketing que d'activités sur les réseaux sociaux, connaître son audience est capitale. Il est donc intéressant de savoir à qui on s'adresse à chaque fois qu'on partage une information. J'ai déjà décrit sur ce site sur les destinataires des posts sur Google+ en fonction d'où vous partagez. Découvrez aussi des conseils de pros pour plus de performances avec Google Plus. Aucune visibilité de vos posts.

MOOC et classe inversée : Les défis pédagogiques posés par l’ère numérique On considère aujourd’hui l’arrivée du numérique et des nouvelles technologies comme un bouleversement culturel comparable à la découverte de l’écriture et à l’invention de l’imprimerie. Historiquement, chacune de ces révolutions a eu un impact majeur sur l’enseignement. La situation actuelle n’échappe pas à la règle et soulève des interrogations inédites sur les pratiques éducatives. Le MOOC est un cours en ligne massivement ouvert, qui connecte et rassemble des étudiants (mais pas uniquement) qui décident de se former à un domaine de connaissances. La classe inversée est une démarche pédagogique qui s’appuie sur les nouvelles technologies pour transmettre les éléments de contenu de la matière avant la séance de cours afin de la rendre plus interactive et plus orientée sur la mise en application des connaissances (10). Qui est l’étudiant face à nous ? Ces jeunes vivent dans un espace qui n’est plus limité par des distances. De quel savoir parle-t-on ? Quel est le rôle de l’enseignant ?

5 erreurs courantes à éviter sur Google Plus - Google + évolue constamment et sa place dans le paysage des médias sociaux n’est plus à prouver. Le réseau est récent, mais n’en demeure pas moins être une plateforme au potentiel énorme qu’il serait judicieux de maîtriser pour tous les types de business. Malheureusement, peu croient en son pouvoir et ignorent de ce fait de nombreuses choses à son sujet. En effet, ce que l’on peut entendre en bien ou mal de Google+ n’affecte en rien sa popularité étant donné qu’il s’agit du second plus grand réseau social après Facebook. Pour rappel, Google+ a été lancé il y a un peu plus de 2 ans et l’intérêt qu’y portent ses utilisateurs s’accentue davantage avec le temps. Il convient toutefois avant de se lancer d’éviter un certain nombre d’erreurs très souvent commises sur la plateforme. 1. Peu importe le réseau sur lequel nous sommes présents, il est primordial d’avoir un profil bien complété et encore plus si vous représentez une entreprise ou une marque. 2. Ainsi, il est possible de : 3. 4. 5.

Enseigner et former avec le numérique » Le cours est assuré par un collectif d’auteurs de différentes institutions. Il est coordonné par Éric Bruillard, professeur des universités à l'école normale supérieure de Cachan, pour l’institut français de l’éducation. Le cours est sous la responsabilité des école normales supérieures de Cachan et de Lyon. Plusieurs auteurs sont membres de ces deux ENS : Pierre Bénech (ENS Lyon), Matthieu Cisel (ENS Cachan), Mehdi Khaneboubi (ENS Lyon), Isabelle Quentin (ENS Lyon), Françoise Tort (ENS Cachan). Les autres auteurs viennent de différentes institutions et régions de France : Jacques Audran (INSA Strasbourg), Georges-Louis Baron (université Paris Descartes), Béatrice Drot-Delange (université Clermont 2), Cédric Fluckiger (université Lille 3), Caroline Ladage (université d’Aix-Marseille), Marie-Joëlle Ramage (université Paris 11), Christophe Reffay (université de Besançon), André Tricot (ESPE Toulouse), Emmanuelle Voulgre (université Paris Descartes).

10 URLs à connaître pour mieux utiliser Google Google est une machinerie incroyable d'applications en ligne, de services, d'outils en tout genre pour travailler depuis Internet, qui non seulement rendent des services appréciables, car ils sont gratuits et performants, mais en revanche comme tout à un prix, rien dans ce bas monde n'est gratuit, la contrepartie à payer est l'affichage publicitaire et le ciblage du profil des utilisateurs (consommateurs) par la multinationale à l’appétit insatiable. En gros, en utilisant la galaxie de logiciels de Google, la firme finit par tout savoir de vous et de vos petites habitudes : âge, profession, adresse, téléphone, études suivies, opinions politiques, centre d'intérêts, loisirs, vie familiale... Rien qu'en analysant l'historique des navigations Web de n'importe qui, Google est en mesure de réaliser un portrait sociologique parfait d'une personne. Pour créer un compte Google il faut en premier lieu fournir une adresse mail de type Gmail.

Tubechop. Un outil de montage simple pour Youtube Mise à jour le 27 janvier 2015 Tubechop est un outil en ligne gratuit qui permet de réaliser des montages simples à partir de n’importe quelle vidéo YouTube. C’est un petit utilitaire en ligne qui mérite une petite place dans votre boite à outils multimédia. Tubechop n’st pas à proprement parler un outil de montage vidéo, il permet surtout et avant tout d’extraire un passage d’une vidéo Youtube très facilement. L’utilisation se passe de mode d’emploi en trois étapes simples à la portée de tous : La première étape consiste à copier puis coller l’url de la vidéo Youtube qui vous intéresse dans la page d’accueil de TubeChop ou de taper un mot puis cliquez sur “search”. La vidéo s’affiche dans le studio de montage de Tubechop. Si vous êtes satisfait du résultat, il ne vous reste plus qu’à couper. Le service TubeChop est gratuit et ma foi bien pratique si vous avez l’habitude de manipuler des vidéos dans vos cours. Lien: Tubechop

Images interactives : 5 outils Ajouter des éléments interactifs à une image permet souvent d’économiser de nombreux paragraphes d’explication et d’exploiter tout le potentiel visuel d’un article. Trois outils en ligne permettent aujourd’hui de créer des images interactives. Si vous n’êtes pas convaincu(e) par l’intérêt pour les journalistes d’utiliser l’image interactive, lisez notre liste des 7 raisons de le faire. ↑1 » Thinglink Thinglink a tout de l’outil idéal. C’est à dire qu’en indiquant l’adresse d’une vidéo Youtube, d’une photo Flickr ou d’une compte Twitter, l’outil embedde automatiquement leur contenu dans son infobulle. Deuxième avantage : la variété des icônes disponibles, qui permet au lecteur de différencier aisément une vidéo d’un lien Amazon ou d’un compte Facebook. Troisième point fort : la facilité d’utilisation. Quatrième atout : la dimension très sociale du service. Voilà ce que cela donne : Des utilisations de Thinglink par France Diplomatie, CNN, le HuffPost ou L’Echo. ↑2 » Stipple [/MàJ] Décevant :

Related: