background preloader

Michel Serres : Abécédaire numérique

Michel Serres : Abécédaire numérique

Très peu de cours d'eau échappent aux pesticides INFOGRAPHIE - Les grandes régions agricoles sont celles où les rivières sont le plus polluées, parfois avec des produits interdits depuis longtemps. Le pourcentage n'est pas très glorieux: il ne reste que 7 % de cours d'eau en France vierges de toute trace de pesticide. Pas de quoi pavoiser. Tels sont les dernières données (2011) publiées par le CGDD (Commissariat général au développement durable). «La présence de pesticides dans les cours d'eau est généralisée, cette contamination est principalement due à des herbicides en France métropolitaine, à des insecticides en outre-mer», souligne le CGDD (ministère de l'Écologie). Sur 550 pesticides recherchés, 377 ont été décelés au moins une fois et, dans 19 % des cas, la présence de 20 pesticides a été constatée. Dans la majorité des rivières, les quantités prélevées sont faibles. (1) Tout savoir sur l'eau du robinet, CNRS Éditions, sous la direction d'Agathe Euzen et Yves Levi.

Michel Serres : "Nous sommes face à une renaissance de l’humanité" - Société Parler de demain, n’est-ce pas avant tout savoir décrire le monde d’aujourd’hui ? Seule Madame Soleil peut décrire le monde de demain. D’ailleurs, si vous consultez des personnes qui font de la prospective, cela devient vite tout à fait comique : ils se trompent à chaque coup… Forcément. Pour la simple et bonne raison que l’innovation est toujours inattendue. Comment doit-on alors s’y prendre pour évoquer l’avenir ? La question pertinente est : qu’y a-t-il de nouveau aujourd’hui ? Dérangez-nous encore une fois. L’avènement de Petite Poucette. Poucette est donc celle qui crée le monde nouveau. Rien de moins. Pour Petite Poucette, la question de savoir dans quelle ville elle habite et travaille et à quelle communauté elle appartient a-t-elle un sens ? C’est une vraie question, sur laquelle j’ai beaucoup travaillé. Vous dites qu’une nouvelle humanité commence. Nous sommes à un moment qui ressemble à la Renaissance. Tout simplement, dites-vous. L’Atlas du monde de demain

Les effets de la pollution sur la santé ont-ils longtemps été sous-estimés Atlantico : Il est établi que la pollution atmosphérique est une constituante importante des problèmes respiratoires. Connaissons-nous, toutefois, ses répercussions réelles sur la santé ? Quelles sont les conséquences sanitaires de la pollution à court et long terme ? Pierre Souvet : Sur le court terme, il y a deux impacts principaux dûs à l’exposition aux divers polluants. Tout d’abord l’impact cardio-vasculaire qui comprend un sur-risque d’infarctus du myocarde - multiplié par trois les jours de pollution. D’autre part, on observe à court terme un impact sur le système respiratoire. En ce qui concerne les effets appréciables sur le long terme, on observe un impact cardio-vasculaire qui comprend une augmentation de 15 à 30% des pathologies coronariennes. Le système hormonal subit, lui aussi, les effets de la pollution ce qui se traduit par une baisse de la fertilité masculine, une mortalité intra-utérine plus forte, des naissances prématurées et donc de faibles poids à la naissance.

Michel Serres - Petite Poucette, la génération mutante Michel Serres, diplômé de l’Ecole navale et de Normale Sup, a visité le monde avant de l’expliquer à des générations d’étudiants. Historien des sciences et agrégé de philosophie, ancien compagnon de Michel Foucault, avec qui il a créé le Centre universitaire expérimental de Vincennes en 1968, il a suivi René Girard aux Etats-Unis, où il enseigne toujours, à plus de 80 ans. Ce prof baroudeur, académicien pas tout à fait comme les autres, scrute les transformations du monde et des hommes de son œil bleu et bienveillant. Vous annoncez qu’un «nouvel humain» est né. Je le baptise Petite Poucette, pour sa capacité à envoyer des SMS avec son pouce. Nos sociétés occidentales ont déjà vécu deux grandes révolutions : le passage de l’oral à l’écrit, puis de l’écrit à l’imprimé. Cette mutation, quand a-t-elle commencé ? Pour moi, le grand tournant se situe dans les années 1965-1975, avec la coupure paysanne, quand la nature, notre mère, est devenue notre fille. Cela vaut pour tous les domaines.

Le gaspillage alimentaire dans le monde Combien d'aliments gaspillés dans le monde ? 1 300 000 000 000 kilos Selon une analyse menée en 2011 par la FAO, on estime que la quantité de gaspillage alimentaire dans le monde s’élève à 1,3 milliard de tonnes par an, 1 300 000 000 000 kilos par an soit environ un tiers de la production totale de denrées alimentaires destinée à la consommation humaine Au niveau mondial, 1/4 de la nourriture produite est jetée sans avoir été consommée. Ce gaspillage représente 750 milliards d'euros. Une autre étude (Smil, 2010) indique que 43% seulement des produits cultivés mondialement dans un but alimentaire sont directement consommés par les humains. voir l'Encyclo écolog : le gaspillage alimentaire Que représente le gaspillage alimentaire dans le monde ? Pour l'ensemble des pays développés, le gaspillage alimentaire est évalué entre 30 et 40% de la production de nourriture. En Allemagne, 11 millions de tonnes de nourriture sont jetés ou perdus chaque année. 1) FAO, Annual Report 2013.

Eduquer au XXIe siècle Entre 1900 et 2011, tout a changé pour les écoliers qui vivent à présent dans le virtuel et dans une société multiculturelle, analyse Michel Serres. Il faut aider l'école à prendre la mesure de cette nouvelle ère. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Michel Serres, de l'Académie française Avant d'enseigner quoi que ce soit à qui que ce soit, au moins faut-il le connaître. Ce nouvel écolier, cette jeune étudiante n'a jamais vu veau, vache, cochon ni couvée. - Il habite la ville. - Son espérance de vie va vers quatre-vingts ans. - Depuis soixante ans, intervalle unique dans notre histoire, il et elle n'ont jamais connu de guerre, ni bientôt leurs dirigeants ni leurs enseignants. - Alors que leurs parents furent conçus à l'aveuglette, leur naissance est programmée. - Alors que leurs prédécesseurs se réunissaient dans des classes ou des amphis homogènes culturellement, ils étudient au sein d'un collectif où se côtoyent désormais plusieurs religions, langues, provenances et mœurs. Je répète.

Agriculture et consommation : l’écologie ambiguë de Bill Gates Bill Gates à Berlin, le 29 janvier 2013 (IPON-BONESS/SIPA) On savait Bill Gates lecteur assidu et chroniqueur critique à ses heures sur son blog « The Gates Notes ». Son dernier billet est dédié au livre de Vaclav Smil, « Moissonner la biosphère : ce que nous avons pris à la nature » (MIT Press, 2013). « Il comprend un rayon phénoménal de sujets, de l’énergie à l’agriculture. Et pour rendre hommage à la rigueur et la richesse de l’auteur, le fondateur de Microsoft a lui-même pondu un billet riche, multimédia et interactif, et surtout bourré d’informations qui, sans être vraiment neuves, restent passionnantes. 17% de tout ce qui pousse récolté Bill Gates cite quelques chiffres impressionnants : en 2013, l’être humain récoltera 17% de tout ce qui a poussé dans la biosphère ; ou que 12% des surfaces terrestres sont employées pour l’agriculture. La productivité et la fertilité des terres, elles, chutent drastiquement. USA : 40% de la nourriture produite gaspillée Bill Gates, les OGM et Monsanto

Le temps des crises : quand le « raisonnable » devient mortel Michel Serres a bien titré son essai. Nous sommes entrés dans le temps des crises, inévitable quand l’enjeu est tout simplement pour l’humanité, donc pour chacun d’entre nous, de quitter une ère géologique « l’anthropocène »pour entrer dans le « noocène ». L’historien Eric Hobsbawm voyait, dans le XXème siècle, en observant conflits sanglants et totalitarismes, l’âge des extrêmes. Il ne s’agissait pourtant que d’une mise en bouche. Les risques majeurs dont celui d’une mort sans phrases de…milliards d’individus, sont de notre temps, de notre siècle. A l’évidence nos valeurs, nos représentations du monde, nos modes de raisonnement, de gestion doivent être réévalués de fond en comble, que nous le voulions ou non. Il s’agit de vivre consciemment une métamorphose. Par cécité ou par simple défaut d’outils nous permettant de voir et de comprendre ce qui se passe, nous nous raccrochons encore aux bonnes vieilles recettes. « In medio stat virtus ». Alain Grandjean

Related: