background preloader

Pourquoi le sexisme dans les jeux-vidéo est loin d’être un faux problème

Pourquoi le sexisme dans les jeux-vidéo est loin d’être un faux problème
Je me suis longtemps tâté avant d’écrire cet article même que ça m’a fait tout chaud dedans mon corps sur le sexisme dans les jeux-vidéo, sujet qui me tiendrait à cœur si je n’en étais pas totalement dépourvu. Il faut dire que ce thème déchaîne tellement les passions que je me sentirais plus en sécurité à caresser la tête d’un vélociraptor avec mon pénis ou à beugler "tournée générale de lasagnes" lors d’une convention Mon petit poney qu’a taper hystériquement sur mon clavier en ce moment même ! Les nombreux précédents sur ce sujet qui agite le monde frais et bigarré des geeks ne font rien pour me rassurer. Hélas, dans leur légitime détermination à défendre leur passion, beaucoup utilisent des arguments à côté de la plaque qui, au final, ne servent qu’à transformer le débat en remake internetesque du vietnam pour esquiver le fond du problème. Les arguments minimisant/occultant le problème Argument : Comment oses-tu dire du mal des jeux-vidéos sale hérétique !!! Pourquoi ? Conclusage

Sexisme dans les programmes pour enfants : Geena Davis part en guerre Sexisme dans les programmes pour enfants : une étude internationale pour le comb © Disney Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook C'est une première mondiale. Une étude internationale portant sur la représentation des femmes dans les films pour enfants : tel est le projet de l’ONU Femmes et du Geena Davis Institute on Gender in Media, soutenus par la Fondation Rockfeller. Car, comme l’a rappelé Lakshmi Puri, directrice d’ONU Femmes, lundi, lors de l’annonce du lancement de cette étude, « les stéréotypes de genre dans les médias sont des facteurs socio-psychologiques qui influencent la façon dont sont perçues les femmes et les filles. Des personnages féminins représentés de façon hypersexualisée Le vocabulaire de la pub renforce les stéréotypes de genre Trucs et astuces contre le sexisme ordinaire France Télévisions : une représentation exemplaire de femmes expertes ?

Sexisme chez les geeks J’aimerais préciser quelque chose. Quand Mar_Lard a publié son article sur Joystick en août dernier sur ce blog, nous avons décidé de publier tous les commentaires afin que tout le monde puisse se rendre compte de la violence des réactions. Je suggère à ceux qui voudraient réitérer ce genre d’exploits (histoire de contribuer à la démonstration de Mar_Lard, merci les mecs) de lire la charte de modération désormais en vigueur sur ce blog au lieu de perdre leur temps. [EDIT] Devant le nombre de confusions, 2ème précision: ce blog appartient à AC Husson mais l’auteure de cette contribution est Mar_Lard. Si vous voulez la contacter par mail, je transmettrai. Attention, cet article inclut de nombreux exemples susceptibles de choquer : images d’une grande violence ou sexuellement explicites, insultes et propos à caractère fortement sexiste/homophobe/raciste, menaces de violences sexuelles et autres. Ce paragraphe a suscité des réactions extrêmes. 1. Le problème est dans l’industrie. Bref. Ouais.

Pour dénoncer les clichés, hommes et femmes échangent leurs rôles dans la publicité Lassés de voir les stéréotypes sur les hommes et les femmes se multiplier dans la publicité, ces trois étudiants canadiens ont décidé d'inverser les rôles dans une vidéo à la fois choc et parodique. On vous en dit plus tout de suite ! Sarah Zelinski , Kayla Hatzel et Dylan Lambi-Raine , trois étudiants de l'université canadienne de Saskatchewan n'en peuvent plus de vivre dans une société où les clichés sexistes dominent, particulièrement dans la publicité. C'est pourquoi ils ont choisi d'exprimer leur mécontentement à travers une vidéo sur YouTube où ils inversent les stéréotypes. Comme ils l'expliquent, "Ces standards de beauté mis en avant affectent la manière dont les hommes et les femmes perçoivent le corps féminin. E ntre 2000 et 2009, il y a eu une augmentation de 36% des opérations d'augmentation mammaire ". "Les médias jouent un rôle important dans la manière dont nous voyons les autres et nous-mêmes". Malheureusement, les clichés du genre existent toujours dans notre société.

Michel Puech - site personnel Quand on a faim d’idées ! Les Goûters Philo aident les enfants à réfléchir sur les questions importantes qu’ils se posent. Toute une série de livres clairs, directs et drôles pour éveiller aux idées. L’idée de cette collection En 1999, Brigitte Labbé et moi sommes partis de l’idée que la philosophie n’était pas réellement accessible à tous, qu’il fallait inventer un moyen de la transmettre en sortant complètement des habitudes et des codes du lycée, des examens, des manuels. L’idée de vrais livres de philosophie pour les enfants s’est imposée assez vite : les adultes qui n’ouvriraient jamais un livre sur "la vie et la mort" ou "l’être et l’apparence", parce qu’ils ont derrière eux une longue histoire d’humiliation culturelle, pourraient s’y intéresser s’il s’agit de livres "pour enfants", donc garantis accessibles. Milan, l’éditeur qui a accepté le projet, Dominique Auzel, et Jacques Azam, le dessinateur, ont apporté l'enthousiasme et le talent qui ont permis le succès de ce pari.

Lara croft et l'affaire Joystick J'ai rarement eu l'habitude de parler sur ce blog du traitement médiatique de la presse spécialisée. Or le dernier dossier de Joystick sur Tomb raider est des plus intéressants dans un contexte de crise de l'industrie (le raz le bol de la violence de l'E3). En bref, le dossier se concentre non pas tant sur la série que sur l'héroïne, Lara Croft. Ce qui frappe à la lecture du premier article est le champ lexical du porno : "lara morgane", "brunette", jeux de mots sur "débandade", passé cet angle d'attaque grivois qui fait croire au lecteur adolescent d'être un adulte, l'article atteint son paroxysme avec un passage sur la scène de viol (présupposée, n'ayant pas joué) et sa "tension sexuelle malsaine". Franchement, en terme de mise en scène, Tom Raider part dans une direction que je trouve à la fois culottée (ahah) et originale. Cachez cet asset que je ne saurais voir Capacités transformatives, violence et réaffirmation des genres Donc trois lectures possibles :

En finir avec le genre ? (Le Monde, 15 août 2013) | Sébastien Chauvin En finir avec le genre ? Chiche ! (Op-ed, Le Monde) Par Laure Bereni, Sébastien Chauvin, Alexandre Jaunait et Anne Revillard. [Une version réduite et modifiée de ce texte est parue dans Le Monde daté du 15 août 2013 sous le titre : « Il faut d’urgence parler du genre à l’école ».] Ce n’est pas le moindre paradoxe des contempteurs français des études sur le genre que leur crainte que les découvertes de ce champ de recherche ne trouvent une traduction à l’école sous la forme d’enseignements et de matériaux plus neutres. Mais un système d’inégalité reproduit de siècle en siècle serait-il aussi fragile que sa simple mise à jour suffirait à le faire s’effondrer comme un château de cartes ? Une partie du grand public a récemment découvert que la notion de « genre » pouvait être utilisée au-delà de son usage courant (qui renvoie au « genre grammatical », féminin ou masculin) pour désigner, plus largement, les rapports sociaux entre les femmes et les hommes, entre le masculin et le féminin.

Sexe : la littérature jeunesse pour concurrencer l'influence du porno sur les ados Un garçon à Zizi sexuel l'expo !, exposition qui explique aux jeunes de 7 à 14 ans l'amour et le sexe, le 24 octobre 2007 (I.SIMON/SIPA). Que les ouvrages pour pré-adolescents et adolescents comprennent des scènes de sexe réalistes, comme le souhaite la nouvellement nommée Children’s Laureate Malorie Blackman, n’a rien d’irraisonné. Il est vrai que les jeunes manquent de repères positifs pour construire leur sexualité en dehors du porno. Certes, il existe déjà des guides d’éveil à la sexualité qui sont très bien faits. La littérature jeunesse est un moyen différent d’aborder la question de la sexualité. Il est en effet possible d’écrire des passages de sexe explicite, d’aller dans le détail sans faire du porno, du scabreux, ni être dans le cru, sans tomber pour autant dans le médical. Lire du sexe médiocre Il est important que les ados sachent qu’il n’y a pas de figure imposée et que les organes ne sont pas tout, qu’il s’agisse de la musculature, de la taille du sexe ou de la pilosité.

Culture du viol et Lara Croft Dans un de ses articles sur le dernier opus du jeu video Lara Croft, voici ce qu'écrit Joystick Magazine à propos de la tentative de viol de l'héroïne : "faire subir de tels supplices à l'une des figures les plus emblématiques du jeu video, c'est tout simplement génial. Et si j'osais, je dirais même que c'est excitant". Revenons tout d'abord sur l'idée que "violer Lara Craft est une idée géniale". Si géniale que, depuis la Bible, en passant par Angélique marquise des anges, Orelsan et autres, l'idée perdure et est vue et revue. La littérature, le cinéma, la télévision regorgent de femmes qui sont violées et qui sont vengées ou, plus rarement, se vengent. Femme avant un viol (Irreversible, Noé). Parlons ensuite de cette fameuse excitation autour du viol qu'aurait ressentie notre journaliste devant cette scène. Il ne s'agit pas de se demander s'il est mal d'être excité devant un viol mais de comprendre très exactement de quoi on parle.

Pourquoi l’immense majorité des viols ne terminent jamais aux assises Procédures longues, policiers sans tact... Souvent, les victimes de viol que Nolwenn Weiler rencontre soupirent : « Si j’avais su, je n’aurais pas porté plainte. » Entretien. Nous l’avons appris en fin de semaine, la justice rennaise a tardé six mois avant de faire un test ADN dans une enquête pour viol. Une analyse qui aurait peut-être pu éviter trois viols supplémentaires, vraisemblablement commis par celui qui est poursuivi pour l’agression. La victime et son avocat dénoncent un dysfonctionnement dû, selon eux, à un manque de budget, tandis que le parquet rétorque que son choix a été guidé par un souci d’efficacité : il aurait pris la décision de ne pas demander l’analyse, puisqu’il estimait que les chances d’obtenir des preuves étaient faibles. Les réactions des médecins, de la police, voire des proches dans les affaires de viols ne sont pas toujours très compréhensives ou appropriées. Seulement 3% des viols sont jugés Les peurs légitimes des victimes Une procédure éprouvante

Plaidoyer libertin d’une jeune fille (dé)rangée La liberté sexuelle, c’est ce qui transpire le plus quand on s’approche des personnes prostituées ou des actrices porno et de toutes celles et ceux qui pratiquent la sexualité hors format. Cette liberté de choisir un homme, de montrer son corps, ou pas, de partager son intimité ou la manière dont on va prendre ou donner du plaisir en groupe ou seul, rappelle combien la sexualité accomplie à des fins non reproductives reste un enjeu crucial de l’égalité des sexes. On le sait, la liberté sexuelle est un trésor qui a été historiquement confisqué aux femmes. Considérée comme dérangeante, cette forme d’affranchissement sexuel a été encastrée de tout temps dans un ordre moral. Et c’est une litote de le redire : pendant des siècles, la liberté et le sexe constituaient deux domaines appartenant exclusivement aux hommes. Être libertaire Être libertaire, c’est tout le contraire. L’ordre moral Pourtant, les combats ne sont pas gagnés. "Il n’y a que le consentement qui nous distingue de l’animal.

« Si on mettait des meufs dans nos jeux vidéos ? » C’est une bonne idée ça non ? Mettre des meufs dans un jeu. Ça devrait faire plaisir à tout le monde. Sauf qu’en vrai ça marche pas vraiment comme ça En effet, si il suffisait de rajouter un personnage féminin dans un jeu pour le rendre irréprochable, on serait en droit de se croire au pays des bisounours et les féministes pourraient simplement se détendre en allumant leur console et profiter paisiblement de cette incroyable bulle sans sexisme. Zone sans sexisme explosant suite à l’intrusion du premier individu venu Dans la vraie vie justement la partie « Les joueurs ils vont kiffer de pouvoir mater » est prépondérante et la quasi totalité des personnages féminins dans les jeux vidéo sont là pour être reluqués. Rayman et les filles Rayman 1 Il y a fort fort longtemps (dans le 1er opus) il y avait 2 personnages féminins: La fée Bétilla et Space Mama. Rayman 2 Dans le second épisode, les choses diffèrent un peu. Rayman 3 Le troisième opus comprend deux personnages féminins. Les Rayman suivants

Préface de Christine Delphy au livre de John Stoltenberg : Refuser d’être un homme – Pour en finir avec la virilité Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse Pourquoi publier le livre d’un homme dans une collection féministe, qui publie d’ordinaire des livres écrits par des femmes ? Est-ce une entorse aux principes du féminisme radical ? Et c’est bien ce que l’on constate, en étudiant l’histoire du féminisme, ou en observant les pratiques contemporaines : des experts blancs discourent sur l’oppression des groupes racisés, des expert·es hétérosexuel·les discourent sur l’oppression des lesbiennes et des gays. Et « parce que les hommes sont concernés aussi par le sexisme », des experts-hommes se mêlent de théorie féministe : donnent leurs définitions de ce dont souffrent les femmes, des définitions qui ne sont pas forcément les mêmes que celles données par les femmes. Il est donc juste de leur refuser ce rôle. John Stoltenberg est un de ces hommes. Ce qu’il voit le conduit à « refuser d’être un homme », et pour cette raison, ce livre est un brûlot. Christine Delphy Like this: J'aime chargement…

Le Lego, jeu le plus populaire de tous les temps Le Lego est le jeu le plus populaire de tous les temps. Fast Company rapporte qu'une enquête réalisé auprès de 3.000 personnes a révélé que le jeu de briques devance Barbie, la Game Boy et une douzaine d'autres jeux. L'enquête, réalisée par le site de jeux en ligne Firebox.com et le site d'informations sur les jeux Toyology.com, a concerné des adultes âgés de 20 à 40 ans. Les résultats démontrent que le Lego est le jouet le plus populaire à travers les âges et les sexes. Il a été le premier choix des hommes et le deuxième choix des femmes après Barbie. Christian Robinson, le directeur général de Firebox a déclaré à Fast Company que ce résultat n'est pas surprenant dans la mesure où le Lego est intemporel et populaire à travers les âges. Fast Company estime que même si la licence de Lego a récemment expiré et que des entreprises de moindre envergure ont investi le marché des jouets, il semble que cette concurrence n'ébranle pas Lego. Christian Robinson a déclaré à ce propos: publicité

Méchants et méchantes chez Disney (1) : Femmes fortes Dans l’univers manichéen de Disney, le bien et le mal sont facilement identifiables, généralement incarnés respectivement par le héros ou l’héroïne d’un côté, et le méchant ou la méchante de l’autre. Les enfants apprennent ainsi très rapidement ce qu’il convient d’aimer et de haïr, ce qu’il faut devenir et ce qu’il faut au contraire absolument éviter d’être. A force de visionnages et de re-visionnages, ils/elles intègrent de la sorte les normes véhiculées par le studio avec une redoutable efficacité. Or si, dans cet apprentissage, les héros/héroïnes ont une place privilégiée puisque c’est avec eux/elles que l’identification et le mimétisme fonctionnent le plus, les méchant-e-s ont également un rôle important même si uniquement négatif : ils/elles servent de repoussoir, incarnant non seulement ce dont il faut avoir peur, mais aussi ce qu’il faut mépriser et donc ne surtout pas devenir dans sa vie. Femmes fortes Le cauchemar des hommes Les usurpatrices du pouvoir masculin L’origine du mal

Related: