background preloader

L'ADN décrypté : et maintenant

L'ADN décrypté : et maintenant
Related:  Sur les épaules de Darwinémissions du moment

Faut-il avoir peur des robots L’impact des mutations technologiques n’a rien d’anodin, il bouleverse l’image que l’être humain a de lui-même. Ce que nous considérions jusqu’ici comme l’identité humaine, comme la conditio humana, est remise en question. Ainsi, la toute dernière génération des neurosciences tente d’augmenter la liberté de l’être humain en pénétrant le corps pour en faire éclater les limites. Grâce aux implants cérébraux, il est désormais possible de créer une interaction homme-machine directement au niveau neuronal. Mais nul ne sait ce qu’il adviendra de l’homme et de son identité si l’on parvient à supprimer ses limites physiques et physiologiques. Le corps est au centre de ces recherches. Cette mutation technologique est encouragée par l’émergence de nouvelles idéologies, dont la plus importante est le transhumanisme. Quand la technologie vient remplacer la culture et la civilisation… Cela dit, le transhumanisme connaît une montée en puissance. Cela change tout. Par Roland Benedikter

Charles-Robert DARWIN, 1809-1882 Charles-Robert Darwin (1809-1882), La descendance de l’homme et la sélection sexuelle. Traduit de l’Anglais par Edmond Barbier d’après la seconde édition anglaise revue et augmentée par l’auteur, 1874. Préface par Carl Vogt. Edition définitive ornée de 38 planches hors texte. Paris: Librairie C. Charles-Robert Darwin (1809-1882), Observations géologiques sur les îles volcaniques explorées par l’expédition du «Beagle». (1844) Traduit de l’Anglais sur la 3e édition par Alphonse-François Renard. Charles-Robert Darwin (1809-1882), L'origine des espèces au moyen de la sélection naturelle ou La lutte pour l'existence dans la nature. (1859). Charles-Robert Darwin (1809-1882), Les plantes insectivores. (1877). Charles-Robert Darwin (1809-1882), Voyage d’un naturaliste autour du monde fait à bord du navire le Beagle de 1831 à 1836.

Le Big Bang, mes ancêtres et moi Comment l'univers a-t-il pu tenir dans une tête d'épingle et la vie naître des astres et des galaxies ? Ce documentaire propose un voyage dans le mystère des origines du monde en compagnie de scientifiques passionnés : le paléoanthropologue Pascal Picq, l’astrophysicien Hubert Reeves, le physicien spécialiste du temps Étienne Klein et Abhay Ashtekar, théoricien de la gravité quantique. Organisée autour de trois moments-clés – la naissance de l'univers, l'apparition de la vie et les origines de l'espèce humaine – cette enquête nous mène, entre autres, sur les lieux de recherches emblématiques : l’observatoire du Pic du Midi, perché à 3 000 mètres d’altitude, le site préhistorique d’Atapuerca, où ont été retrouvés les plus anciens spécimens du genre humain d'Europe occidentale, le grand accélérateur de particules souterrain du Cern... Manière de faire le point sur les nouvelles découvertes mais aussi sur les zones d'ombre qui persistent.

Alimentaire Ce que veut et EST le transhumanisme Charles Darwin - Biographie - Dossiers Dès son retour, Charles Darwin étudie tous les spécimens rapportés, les rapproche, et commence à élaborer sa théorie de l’évolution. A la même époque, d’autres scientifiques remettent en cause les théories officielles : le catastrophisme et le fixisme. Jean Baptiste Lamarck parle d’évolution des espèces par adaptation au milieu (le fameux cou de la girafe qui s’allonge). L’apport de Lyell et de Malthus En 1842, Darwin publie The Distribution of Corals Reefs, véritable compilation de ses observations sur les récifs coraliens recueillies pendant son voyage.. Alfred Wallace En 1858, Darwin apprend que Alfred Wallace (naturaliste) prépare également une théorie sur son sujet de prédilection: l’évolution… Cette « concurrence » et le géologue Lyell vont le convaincre de présenter le fruit de ses recherches. Le 1er juillet 1858, Charles Darwin et Alfred Wallace présentent conjointement leurs travaux à la Linnean Society de Londres… Un aparté célèbre opposa Huxley à l'évêque d'Oxford.

Planètes habitables Notre galaxie, la Voie lactée, comporte entre 200 et 300 milliards d'étoiles. Bon nombre d'entre elles ont dans leur orbite des planètes de la même taille que la Terre, qu'on appelle exoplanètes, puisqu'elles se situent hors de notre système solaire. Lancé en 2009 par la Nasa, le télescope spatial Kepler en a détecté des centaines de milliers. Une large proportion de ces exoplanètes pourrait accueillir la vie, si la température permettait d'y disposer d'eau sous forme liquide, condition sine qua non à la naissance d'organismes vivants. Or, si les exoplanètes tournent trop près de leur étoile, l'eau y devient de la lave en fusion. Trop loin, elle se transforme en glace. Créatures extraterrestres À partir des données collectées par Kepler – dont le fonctionnement est aussi décrypté –, le documentaire s'articule entre d'étonnantes reconstitutions en images de synthèse de planètes quasi similaires à la Terre et d'éclairantes interventions d'astrophysiciens et d'astrobiologistes.

Génétique brouillon Requiem pour Darwin - L'évolution du col blanc selon le site listicles.com - Requiem pour Darwin. Tel est le titre d'un livre que vient de publier en janvier 2009 un religieux dominicain français, Jacques Arnould, docteur en histoire des sciences et en théologie, chargé de mission au Centre national d'études spatiales (CNES). Sa formule est pertinente si l'on veut bien prendre au sérieux, comme le fait cet expert reconnu, les attaques encore menées contre le naturaliste anglais Charles Darwin, père de la théorie de l'Evolution, dont le monde scientifique a célébré, le 12 février, le deuxième centenaire de la naissance. L'auteur de "L'origine des espèces" - ouvrage qui comptera 150 ans en 2009 - est à l'initiative d'une révolution dont Freud pensait qu'elle a renouvelé de fond en comble toute notre représentation du monde, comme l'avait déjà fait Galilée avant lui au XVIéme siècle. publicité Ce mouvement se dote de prétentions scientifiques à partir des années 1970. On en est là aujourd'hui. Devenez fan sur

Le ventre, notre deuxième cerveau Comment agit cette transplantation ? Elle reconstitue une « flore digestive » équilibrée. Sous ce nom fleuri se cachent un menu peuple bactérien, mais aussi des virus et des champignons pullulant dans le secret de nos entrailles. Mais qu’il se dérègle, et ce bon docteur Jekyll se transforme en Mister Hyde, favorisant de nombreuses maladies. « Voilà des lustres que le microbiote vit en symbiose avec notre organisme. « Cela fait longtemps que je n’avais vu un sujet scientifique ouvrant de telles perspectives, pour le développement d’une nouvelle industrie du diagnostic et du médicament », assure Pierre Belichard. Mais ces promesses tiendront-elles ? Difficile de trouver des donneurs Pour l’heure, les infections à C. difficile récidivantes restent la seule indication dans laquelle une greffe fécale est recommandée. Le procédé actuel est un rien plus sophistiqué. « Il y a trois ans, à l’hôpital Saint-Antoine, nous réalisions un transfert de flore tous les six ou sept mois.

Reproduction critique abrégée au Projet Vénus - pro scientistes

Related: