background preloader

Découvrir Bruegel

Découvrir Bruegel
Related:  Les p'tites poulesPieter Bruegel l'Ancien

L'enluminure en Occident. La plus grande partie de notre héritage médiéval se compose de manuscrits, les vestiges les plus visibles du Moyen Age se trouvent dans les églises paroissiales et les bibliothèques. Les textes religieux – évangéliaires et psautiers - étaient à l’origine enluminés pour la gloire de Dieu, mais ces livres n’étaient pas seulement sacrés par la simple présence d’un décor esthétique, mais parce qu’ils étaient le support d’un message spécifique, surnaturel. Les décorations, très souvent somptueuses n’avaient pas pour unique objet de soutenir la dévotion mais avaient aussi une fonction de repère. Dans les évangéliaires, par exemple, chaque évangile était précédé de pleines pages décorées qui, avec des initiales enluminées, permettaient d’identifier rapidement le contenu du texte. En outre, certaines miniatures étaient exécutées pour être vues de loin par un auditoire nombreux. Psautier de Dagulf. L’Evangéliaire de Godescalc. Commandité par Charlemagne et sa reine. Heures de Marie de Bourgogne

Biographie de Pieter Bruegel Pieter Bruegel - Le résumé de sa vie Considéré comme le peintre nordique le plus important du milieu du XVIe siècle, Bruegel dont la date de naissance reste à déterminer (autour de 1525) est l'auteur d'une peinture inclassable et novatrice. Probablement né à Breda dans le Brabant septentrional, l'artiste est d'abord apprenti chez Pieter Coeck Van Aelst à Anvers. Dès 1552, il est reçu comme maître à la Guilde des peintres d'Anvers avant de voyager en Italie, à Lyon et dans les Alpes suisses. Pieter Bruegel - La biographie détaillée Pieter Bruegel : Jeunesse et formation Pieter Bruegel : Grâce à la date de sa mort (1569), « dans la fleur de l'âge » soit entre 35 et 45 ans, et celle de son admission comme maître dans les registres de la Guilde de Saint-Luc à Anvers (en 1551), soit habituellement entre 21 et 25 ans, on peut situer sa date de naissance entre 1525 et 1530, ce qui en fait un contemporain de Charles Quint et de son successeur Philippe II d'Espagne. Pieter Bruegel : Sa personnalité

Pieter Brueghel l'Ancien Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Brueghel. Pieter Brueghel l'Ancien Autoportrait. Avec Jan van Eyck, Jérôme Bosch et Pierre Paul Rubens, il est considéré comme l'une des quatre grandes figures de l'École hollandaise, et l'une des principales de l'École d'Anvers. Biographie[modifier | modifier le code] La biographie de Pieter Brueghel l'Ancien est extrêmement lacunaire et en l’absence de sources écrites, car les historiens en sont souvent réduits aux hypothèses. Naissance[modifier | modifier le code] Grâce à la date de sa mort (1569), « dans la fleur de l'âge » (« medio aetatis flore ») soit entre 35 et 45 ans, et celle de son admission comme maître dans les liggeren (« registres ») de la Guilde de Saint-Luc à Anvers (en 1551[1]), soit habituellement entre 21 et 25 ans[2], on peut situer la date de naissance de Brueghel entre 1525 et 1530, ce qui en fait un contemporain de Charles Quint et de son successeur Philippe II d'Espagne.

Bruegel, l'ancien - _Généralité Peter Bruegel l'ancien (1525-1569) est considéré comme le peintre nordique le plus important du milieu du 16ieme siècle. On connait peu de choses au sujet de la vie de Bruegel. Bien qu'il ait fréquemment dépeint des scènes de la vie rurale, Bruegel n'était pas un paysan mais un homme de la ville. Plusieurs peintures de Bruegel ont été interprétées en tant que critique déguisée de l'occupation espagnole de la Hollande. Les chercheurs modernes ne peuvent également pas déterminer sa croyance religieuse. A la fin de sa formation artistique en 1551, Bruegel a voyagé en Italie. Le style de peinture de Bruegel a changé considérablement pendant sa courte carrière. Deux peintures religieuses, "Suicide de Saul" (1562) et "Conversion de Saint Paul" (1567; musée, Vienne Kunsthistorisches), donnent un exemple des changements qui sont intervenus dans le style de Bruegel pendant les annees 1560. Deux enfants de Peter Bruegel ont été peintres.

Les chevaliers de la table ronde - Lancelot Lancelot Lancelot est le chevalier de la table ronde par excellence. Son nom complet étant en réalité Lancelot du Lac, il s’avère être le fils adoptif de la Dame du Lac, Viviane, et du roi Ban de Benoïc. Les valeurs de courtoisie et de courage qu’il incarne lui valent le titre de meilleur chevalier de la Table Ronde, car au sein de cet ordre, on ne peut se distinguer autrement que par les valeurs chevaleresques et les vertus que l’on possède, ce qui explique cette sorte de gradation existante parmi les membres de celui-ci. Cependant, toutes les épreuves que traversent Lancelot et qui lui confèrent son titre de meilleur des chevaliers ont pour unique but le sauvetage de la reine Guenièvre et l’accomplissement de toutes les péripéties qui en découlent. Lire le document complet

Tableaux de Pieter Bruegel  Éternels Éclairs L'adoration des mages en hiver, par Pieter Bruegel La chute des anges rebelles, par Pieter Bruegel La Fuite en Égypte, par Pieter Bruegel La moisson, par Pieter Bruegel La pie sur le gibet, par Pieter Bruegel La tour de Babel, par Pieter Bruegel Le portement de la croix, par Pieter Bruegel Les chasseurs dans la neige, par Pieter Bruegel Le triomphe de la mort, par Pieter Bruegel Margot la folle, par Pieter Bruegel Proverbes flamands, par Pieter Bruegel Tête de paysanne, par Pieter Bruegel Éloge à Pieter Bruegel « On sait combien Rubens l'admirait ; il peignit pour son tombeau une œuvre qui est aujourd'hui en Amérique, et, parmi les quarante tableaux de maîtres anciens que possédait le peintre de la Descente de Croix, figuraient quatorze Bruegel. * Extrait de l'Agora, écrit par Fiérens-Gevaert Découvrez aussi sur ce site Les Peintres Stéphen Moysan L’instant en sa présence A des allures d’éternité

Bruegel, Pieter the Elder Pieter Bruegel (about 1525-69), usually known as Pieter Bruegel the Elder to distinguish him from his elder son, was the first in a family of Flemish painters. He spelled his name Brueghel until 1559, and his sons retained the "h" in the spelling of their names. Pieter Bruegel the Elder, generally considered the greatest Flemish painter of the 16th century, is by far the most important member of the family. Peasant wedding c. 1568 (150 Kb); Oil on wood, 114 x 164 cm (45 x 64 1/2 in); Kunsthistorisches Museum, Vienna He developed an original style that uniformly holds narrative, or story-telling, meaning. Landscape with the Fall of Icarus c. 1558 (180 Kb); Oil on canvas, mounted on wood, 73.5 x 112 cm; Musees royaux des Beaux-Arts de Belgique, Brussels The Fall of the Rebel Angels (110 Kb); Oak; Musée des Beaux-Arts at Brussels Netherlandish Proverbs 1559 (220 Kb); Oil on oak panel, 117 x 163 cm; Staatliche Museen zu Berlin - Gemaldegalerie, Berlin The Beggars 1568 (90 Kb); Wood; Louvre

Pieter Bruegel , dit Bruegel l'Ancien ou Pieter Brueghel , dit Bruegel l'Ancien ou Pieter Breughel , dit Bruegel l'Ancien Peintre flamand ( ? vers 1525-1530 - Bruxelles 1569 ). Introduction Pieter Bruegel, les Aveugles Avec Jan Van Eyck, Jérôme Bosch – son père spirituel – et Petrus Paulus Rubens, qui possédait plusieurs de ses tableaux, Pieter Bruegel l'Ancien occupe un des quatre sommets de la peinture flamande. L'homme L'orthographe correcte de son nom est « Brueghel » ou « Bruegel » et non « Breug(h)el ». Les données fournies par les chroniqueurs étant incomplètes, voire équivoques, on ignore le lieu exact de sa naissance, vraisemblablement en Brabant. Bruegel l'Ancien, Rixe de paysans Les dates qui figurent sur ses dessins et ses estampes fournissent quelques renseignements supplémentaires au sujet de l'itinéraire de son voyage en Italie, mais notre source principale est, jusqu'à nouvel ordre, le chapitre que Carel Van Mander lui consacre dans son Schilder-Boeck ( Livre des peintres ), ouvrage qui parut à Haarlem en 1604. L'œuvre Bruegel avait l'habitude de signer et de dater ses œuvres.

Basilic (mythologie) Attention à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Basilic. Oublié dans l'arsenal des mythes et légendes d'un passé révolu, il a connu récemment un regain d'intérêt avec l'apparition des jeux de rôle et sa grande diffusion à travers les aventures d'Harry Potter, où il est décrit comme un reptile terrifiant qui peut tuer d'un seul regard. Son nom veut dire « petit roi ». On dit qu'il est le roi de tous les serpents, et qu'il naît d'un œuf de coq, couvé par un crapaud. L'apparence du basilic varie beaucoup selon les auteurs et les époques : comme il est réputé capable de tuer ceux qui le regardent, il est logique que bien peu l'aient vu en réalité, et que l'on ne puisse que l'imaginer. Dans l'Antiquité, le basilic est imaginé comme un serpent très venimeux, parfois doté d'une crête. Le basilic nait d'un œuf de coq, couvé par un crapaud. Animal nocturne, il ne supporte pas l'aurore, et s'enfuit terrorisé s'il entend le chant du coq.

L'Art en Question 10 : Les Moissonneurs de Bruegel - Le Bonheur est dans le pré ? (13 min) Soutenez la production et la diffusion de cette nouvelle série. En savoir plus.Objectif:

by anamada Oct 5

Related: