background preloader

Que ReFaire ? Le “manifeste” des manifestes

Que ReFaire ? Le “manifeste” des manifestes
Dans leurs ateliers, Fab Labs, Techshops et autres Hackerspaces, les « nouveaux artisans », makers, DIYers, bricoleurs du XXIe siècle inventent, transforment, personnalisent, réparent, produisent et reproduisent. Le mouvement semble puissant. Il se répand partout dans le monde, il fonctionne en réseau, il suscite ses plates-formes et ses espaces d’échange, il dispose de médias (Make Magazine au premier rang) et d’événements (Maker Faire).Mais quelles sont leurs intentions ? Pour quoi, contre quoi les makers se battent-ils ? Qu’espèrent-ils accomplir au-delà du fait de vivre une expérience enrichissante ? Que veulent-ils changer et quelles alternatives dessinent-ils ? Une histoire des manifestes En 1986, peu après avoir été arrêté (apparemment pour avoir pris le contrôle d’une partie du réseau téléphonique américain), le « hacker » américain Loyd Blankenship publie le « Manifeste du Hacker« . Beaucoup d’autres textes ont depuis exprimé la vision et l’éthique des hackers. Faire, ensemble

Revenu minimum d'existence: la réussite sociale ne doit plus être synonyme d'accumulation de biens matériels Un revenu minimum pour subvenir aux besoins primaires, pour tous : une bonne idée ? L'idée est en tout cas défendue, entre autres, par les partisans du paradisme. Pour eux, «pratiquer la redistribution des richesses par l'octroi à chacun d'un revenu minimum d'existence» serait le résultat d'une «volonté politique orientée vers le bonheur des humains». Cette allocation de base pourrait permettre d'assurer à chacun «sa nourriture physiologique et intellectuelle», de trouver un abri et «la sérénité quant à son avenir», mais aussi d'assurer la réalisation de ses projets familiaux, philosophiques et professionnels, explique Jean-Pierre Saulnier, le président du Mouvement pour le paradisme français. Allouer une certaine somme d'argent - variable selon les différents mouvements soutenant cette idée - permettrait d'améliorer la qualité de vie et, par voie de conséquence, le bonheur des êtres humains. Pour ou contre un revenu minimum d'existence ?

Liste des partis et mouvements politiques français Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Définition légale[modifier | modifier le code] si elle a bénéficié de l’aide publique (art. 8 et 9 de la loi du 11 mars 1988) ou si elle a régulièrement désigné un mandataire financier (art. 11 à 11-7) ;ou si elle a déposé des comptes certifiés par deux commissaires aux comptes auprès de la CNCCFP (art. 11-7)[1]. » Selon cette définition, la CNCCFP comptabilisait 378 formations politiques en 2012[2]. Principaux blocs politiques[modifier | modifier le code] Principaux partis ou coalitions mis à jour après les élections sénatoriales 2014 Partis parlementaires[modifier | modifier le code] Représentation au Parlement européen[modifier | modifier le code] L'Assemblée comprend aussi deux DVG (un proche des socialiste, une proche du Front de Gauche). Partis suivant leur positionnement politique[modifier | modifier le code] Extrême droite[modifier | modifier le code] Centre[modifier | modifier le code] Extrême gauche[modifier | modifier le code]

Comment le groupe Total va financer la réforme de l'Éducation nationale - Mécénat A court d’argent et d’idées, le gouvernement a signé un accord avec le groupe Total, qui s’engage à verser plusieurs millions d’euros pour soutenir la réforme des rythmes scolaires, concoctée par le ministre de l’Education nationale. L’entreprise aidera financièrement les associations qui prendront le relai lorsque les enfants ne seront plus en classe. Les municipalités auront-elles également recours au mécénat d’entreprises pour financer leurs politiques éducatives ? Promu grand mécène d’État, Total semble en tout cas bien décidé à s’impliquer dans les politiques à destination de la jeunesse. Explications. Comment financer une réforme de l’Éducation nationale qui bat de l’aile ? Du côté des pouvoirs publics, le flou plane sur le financement de cette réforme. Y a-t-il un pilote ? L’éducation, nouveau « produit » ? Total et l’UIMM siègent au conseil de gestion de ce Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse, avec une voix délibérative, c’est-à-dire un droit de vote. Agnès Rousseaux

Jardinons la planète | L'écologie sans l'anesthésie Ne pas reconnaître nos différences est une grave erreur Pourquoi la fiction ? Est-il fondamental de reconnaître nos différences biologiques ? A quoi ressemble le processus de création ? Conversation avec Nancy Huston, écrivain, essayiste, musicienne canadienne et française, auteur de plus d’une quarantaine d’ouvrages parmi lesquels Instruments des ténèbres (Prix Goncourt des Lycéens et prix du Livre Inter 1996), Lignes de faille (prix Femina 2006 et prix France Télévision) et tout dernièrement Reflets dans un œil d’homme, essai qui fit couler beaucoup d’encre… Cyril Dion : Vous êtes en train de finir un nouveau roman. Pouvez-vous déjà en parler ? Nancy Huston : Il s’appelle Danse Noire. D’où vous vient cette soif de raconter des histoires ? Avec ce livre, j’ai compris un peu mieux d’où me venaient les voix auxquelles je peux donner corps dans mes romans. Et pour la société ? Selon moi, raconter des histoires est une capacité sélectionnée à travers les âges, donc une question de survie pour l’espèce humaine aussi. Bien sûr. Oui.

Agir concrètement contre le nucléaire Plutôt que de manifester contre le nucléaire, René Bickel a décidé d'agir à son échelle pour limiter sa dépendance à l'énergie atomique. Avec sa femme, il a donc construit une maison quasiment autonome en énergie. René porte autant de casquettes qu’un cumulard du Cac40. Mais c’est une autre raison qui m’a poussé à venir le rencontrer dans son village d’Ostheim, non loin de Colmar. « Le point de départ, c’est la construction de la centrale de Fessenheim dans les années 70. Agir concrètement contre le nucléaire Il a d’abord choisi la voie du militantisme pour tenter de faire cesser la prolifération de l’atome. En 1985, il entame alors la conception d’une maison qui lui permettra de donner corps à son envie de changement. 20 ans avant que les bâtiments à haute qualité environnementale soient à la mode, il décide, avec sa femme Huguette, de bâtir la sienne, « brique par brique ». Énergie locale et renouvelable Un radiateur naturel La véranda ne sert pas uniquement de radiateur naturel.

Dans l'Education Nationale, on aime bien les expériences? Par le LAP (Lycée Autogéré de Paris) « Le Lycée Autogéré de Paris a 31 ans d’existence, n’en déplaise à certains. Et depuis 31 ans, il se donne comme objectif d’aider des élèves à reprendre goût aux études, s’impliquer dans des projets de longue haleine, apprendre à vivre en collectivité par le biais d’une expérience autogestionnaire. Dans un article du Monde daté du 22 juin (« Liberté, égalité, morosité »), des études croisées montraient que l’école française, contrairement à d’autres, créait très tôt un climat d’anxiété et de pessimisme chez les jeunes en les confrontant dès leur plus jeune âge à une forte compétition, à un système de sélection sévère ainsi qu’à une hiérarchie rigide et verticale. Au Lycée Autogéré, le travail en groupe et la participation concrète à la gestion de l’établissement permettent à nos yeux de prendre des initiatives et d’éprouver une satisfaction qui aidera l’élève à oser s’emparer d’autres tâches de manière autonome. site du LAP :

Editions REPAS - Une fabrique de libertés - Le lycée autogéré de Paris Retour à la liste Collection Pratiques utopiques Nouveau Collectif d'élèves et de professeurs,Une fabrique de libertés Le lycée autogéré de Paris Préface de Patrick Boumard 2012 ISBN 978-2-919272-05-1 430 pages Prix de vente : 23 € Quand un lycée réinvente l'éducation L'histoire Depuis 1982, existe à Paris un lycée public autogéré. Un mot, qui comme l'indique Patrick Boumard, le préfacier de ce livre, soulève souvent des réactions très vives : « Autogestion ! Quoi de plus naturel ? Dans la première partie de cet ouvrage, le Lycée est présenté à plusieurs voix dans sa forme et ses activités actuelles. Les auteurs Ouvrage collectif, ce livre a été écrit par plus d'une vingtaine de personnes. Le commentaire des éditeurs À lire l'histoire et le quotidien du Lycée autogéré de Paris tel qu'il est décrit dans ce livre deux questions aussitôt nous viennent à l'esprit : « Mais comment donc a-t-il été possible que se crée un tel lycée, tellement atypique, au sein de l'éducation nationale ?

Editions REPAS - Edition REPAS - Réseau d'Échanges et de Pratiques Alternatives et Solidaires Le RSA à 800€, le minimum vieillesse à 1000€, c’est possible : c’est le cas en Belgique ! Les Français qui auraient le plus intérêt, en proportion de leur revenu, à un exil en Belgique, ne sont pas les Depardieu et autres Bernard Arnaud. Ce sont les « bénéficiaires » du RSA, autrefois RMI : 483 euros en 2013 pour une personne seule sans revenu, SOIT LA MOITIE DU SEUIL DE PAUVRETE DE 2010 (964€). Pour les autres types de ménages, voir l’annexe. Chez nos voisins belges, dont le PIB par habitant est légèrement supérieur au nôtre (10 % de plus), l’équivalent du RSA se nomme « revenu d’intégration », autrefois Minimex (minimum de moyens d’existence). Quant à l’équivalent belge du « minimum vieillesse » (allocation de solidarité aux personnes âgées), c’est la GRAPA (garantie de revenu aux personnes âgées). Des amis lillois (au RSA), réunis dans le MDR (Mouvement Des Rmistes « pour un exil social en Belgique ») ont décidé de pratiquer l’humour corrosif dans un clip, sur un air de Jean-Jacques Goldmann, « là-bas ». ANNEXE : le RSA 2013

Dog Sees Her Owner For The First Time In 6 Months Ressources Solidaires, Emploi et Actualité de l'économie sociale

Related: