background preloader

Blog du Modérateur

Blog du Modérateur

http://feeds.feedburner.com/captainjob

Related:  Construction de l'identité virtuelleConstruction de l'identitité virtuelleConstruction de l'identité virtuelleLes comportements addictifs liés à l’usage du numériqueluquot_grouped_psy

Le design de la visibilité : un essai de typologie du web 2.0 (de : Loisel_groupec_psy) La manière dont est rendue visible l’identité des personnes sur les sites du web 2.0 constitue l’une des variables les plus pertinentes pour apprécier la diversité des plateformes et des activités relationnelles qui y ont cours. Que montre-t-on de soi aux autres ? Comment sont rendus visibles les liens que l’on a tissés sur les plateformes d’interaction ? Comment ces sites permettent-ils aux visiteurs de retrouver les personnes qu’ils connaissent et d’en découvrir d’autres ?

Identité numérique : ce miroir déformant (de : Papon_groupe1_psy) Ronan Boussicaud est webmarketeur et Community Manager pour l’agence Useweb. Profondément attaché aux relations humaines, il blogue sur « La Psyché du web social« , un site faisant le pont entre la psychologie sociale et le web 2.0. Collaborateur pour le site My Community Manager, il y développe des analyses liées au Community Management et aux médias sociaux. Il partage sa veille qualitative et ses coups de cœur sur son compte Twitter @Rboussicaud. Il intervient aujourd’hui dans le cadre de notre Débat du mois sur l’identité numérique.

La figure de l'avatar dans la construction identitaire contemporaine (de : Loisel_groupec_psy) Cet article vise à présenter une réflexion sur les spécificités du processus d’individuation dans les sociétés post-modernes et questionne la condition humaine. Au regard de C. Olievenstein (1971), en constituant un phénomène social (le « problème drogue ») l’usage de psychotropes invite à identifier des indicateurs de transformations sociales. L'avatar, voie royale de la thérapie, entre espace potentiel et déni (de : Loisel_groupec_psy) Grâce aux avatars, chacun peut donc mettre en scène ses difficultés relationnelles, présentes ou passées, par exemple avec une mère jugée possessive, un père jugé trop autoritaire ou permissif, un frère envahissant, une sœur chérie ou honnie… Le petit théâtre familial de chacun s’y trouve ressuscité à volonté, avec la possibilité d’y jouer un autre rôle que le sien, d’inverser les générations, de se mettre en scène sous un autre sexe… Mais derrière ce premier niveau s’en profile souvent un second : la mise en scène de ce que nous avons été nous-mêmes par le passé, des disparus que nous avons connus et de ceux dont nous nous sommes formé l’image en écoutant nos proches. Ce n’est plus le petit théâtre des vivants, mais celui des revenants et des fantômes que nous convoquons à volonté pour les voir accomplir sous nos yeux ce qu’ils ont fait un jour, ou que nous désirons leur voir faire…

Related: