background preloader

Fab Labs: la grande bidouille

Fab Labs: la grande bidouille
«Do it yourself, do it with others» («faites-le vous-même, faites-le avec les autres») : telle est la devise des Fab Labs, ou Fabrication Laboratories. Vous n’en avez jamais entendu parler ? Normal, le mouvement est encore underground. Créés il y a une dizaine d’années au Massachusetts Institute of Technology (MIT) par Neil Gershenfeld, un professeur de physique qui proposait un cours de prototypage rapide intitulé «comment fabriquer (à peu près) n’importe quoi», les Fab Labs sont les ateliers de fabrication communautaires de l’ère numérique. Des plans en open source, quelques machines-outils à commande numérique, un peu d’apprentissage collectif, beaucoup de patience et d’ingéniosité… et voilà un meuble sur mesure, une pièce pour réparer sa machine à laver ou carrément le prototype d’un vélo électrique ! Les Fab Labs se sont mis en tête de transposer au vieux monde industriel la philosophie ouverte et collaborative du logiciel libre. Apprendre ensemble Faire son prototype

La finance participative est dans la place Etant par monts et par vaux ces temps-ci afin de parler CoRévolution, je peux vous assurer que ça bouge dans les territoires : en ces temps de crises, un vent de changement et d'enthousiasme souffle chez les acteurs de l'économie collaborative. Une preuve encore en ce jeudi 11 octobre avec le forum FinPart qui se tenait non loin de Limoges, à la Fondation La Borie, afin de promouvoir ces nouvelles formes de financement. Le B.A.BA de la finance participative Infographie du crowdfunding, réalisée par Julien Ledru et Pauline Le Gall - Avril 2012 Le crowdfunding (de "crowd", la foule) est un mécanisme de financement, via Internet, de projets d’innovation et de création permettant de collecter les apports financiers d’un grand nombre d’épargnants. Pour illustrer le propos, prenons quelques exemples : depuis 2007, le site MyMajorCompany vous donne la possibilité de soutenir des artistes et des projets culturels. Un mouvement de fond

Plateforme Ipamac | Un site utilisant Réseau Culture 21 Depuis 2006, les Parcs naturels du Massif central se mobilisent autour des politiques d’accueil à travers l’art et la culture, contribuant à l’objectif des six Régions du Massif central et de la Délégation interministérielle à l’Aménagement du Territoire et à l’Attractivité Régionale (DATAR) de donner un souffle de jeunesse, d’attractivité et de dynamisme au Massif central à travers des politiques d’accueil actives et innovantes. L’arrivée de nouvelles populations est un enjeu fort pour nos territoires qui connaissent un attrait certain et pour une partie d’entre eux un renouveau démographique. Elle transforme en profondeur nos différents espaces de vie et interroge nos relations sociales et culturelles : Comment créer du lien entre les habitants des territoires ruraux du Massif central aujourd’hui ? Dans le cadre de ses activités, l’association a rencontré et capitalisé un certain nombre d’expériences menées par les territoires sur le thème de l’accueil.

La France regarde passer le train des FabLabs Vu de loin, cela ressemble à un garage pour bidouilleurs. Vu de près, c'en est exactement un . C'est d'ailleurs pourquoi les FabLabs croissent et se multiplient en Californie. Là où l'université Stanford les a inventés et codifiés il y a plus de dix ans. Là où, dans d'autres garages à bidouilleurs, s'est construite la Silicon Valley. Question de culture. Mais le décollage est poussif. Avec un bon logiciel de CAO pour virtualiser une idée, une imprimante 3D peut tout faire, des jouets comme des bras articulés, une reproduction de la Venus de Milo ou un robot faucheur de maïs. « DIY », mais aussi, explique Fabien Eychenne, chef de projet à la Fondation Internet nouvelle génération (FING), qui est allé visiter ce qui se faisait de mieux dans le monde du FabLab, « DIWO », « Do It With Others ». Une R&D à bon marché pour les grands groupes « Le FabLab, c'est transdisciplinaire, explique Nathalie Routin de la FING, elle aussi. Quand un village isolé deveient "the place to be"

Acolab La Maker Faire, le rendez-vous des créateurs de l'extrême | Makers | Tracks | Culture #Psychovinyle #Trackshare #Replay faire émerger et connecter des FabLabs en France L’innovation ouverte en France a besoin qu’émergent des "Fab Labs". En coopération avec d’autres acteurs de l’innovation, de la création, de l’éducation et de la recherche et des technologies, la Fing s’engage pour les aider à émerger et se connecter. Qu’est-ce qu’un Fab Lab ? Un Fab Lab (abréviation de Fabrication laboratory) est une plate-forme ouverte de création et de prototypage d’objets physiques, "intelligents" ou non. Il s’adresse aux entrepreneurs qui veulent passer plus vite du concept au prototype ; aux designers et aux artistes ; aux étudiants désireux d’expérimenter et d’enrichir leurs connaissances pratiques en électronique, en CFAO, en design ; aux bricoleurs du XXIe siècle… Son origine Le concept de Fab Lab a été défini en 2004 par Neil Gershenfeld, directeur du Center for Bits and Atoms, au sein du MIT (Massachussets Institute of Technology). D’autres équipements plus avancés, tels que des imprimantes 3D, peuvent également équiper certains Fab Labs. Le Fab Lab en images

FabLab Net-iKi « Fablab Innovation, ruralité, économie et production locale impression 3D, industrie, reconversion développement économique et humain 1 an après son ouverture à Biarne, village du Jura de 350 habitants, le 1er FabLab rural de France a démontrer qu’il est possible d’innover et de travailler en mode collaboratif. Un FabLab ? Un lieu, ici une ancienne école dans le bâtiment de la mairie, des habitants d’une dizaine de villages autour de Dole, qui viennent créer, travailler ensemble, créer des objets, des mécanismes, des systèmes numériques, mais aussi partager des savoir-faire et collaborer autour de leurs projets. En réseau et collaboratif Parce qu’on ne peut pas continuer à tout fabriquer en Asie, de façon massive, ce concept mis au point au MIT à Boston fin des années 1990 s’est lentement répandu dans le monde anglo-saxon et en France depuis 2 ans. Un tissus local mis en mouvement Pragmatisme, encrage local et transversalité Nos convictions Essaimage et partage de ressources (machines, ingénierie)

Des grainothèques : cultiver son jardin et l'esprit de partage Le dialogue est connu probablement plus que l'hymne national : - Je sais aussi, dit Candide, qu'il faut cultiver notre jardin.- Vous avez raison, dit Pangloss : car, quand l'homme fut mis dans le jardin d'Éden, il y fut mis ut operaretur eum, pour qu'il travaillât, ce qui prouve que l'homme n'est pas né pour le repos.- Travaillons sans raisonner, dit Martin ; c'est le seul moyen de rendre la vie supportable. Mais si l'on proposait dans les bibliothèques que ce soient les usagers qui "cultivent" leur jardin, en proposant des graines à disséminer ? Avec S.I.Lex Mon intérêt pour les biens communs m'a peu à peu fait découvrir la problématique des semences, dont les enjeux sont aujourd'hui considérables et rejoignent par certains côtés ceux de la Culture libre. Le sujet est donc de première importance et récemment, une initiative a attiré mon attention. La médiathèque de Lagord en Charente maritime a déjà adopté une de ces grainothèques proposées par Graines de Troc.

Electrolab Hackerspace / Fablab in nanterre Le Co-Lab | Coopération, co-opétition, collaboration, co-opportunité, économie collaborative, co-management, Co-Révolution… KesaCO? Liaisons Entre Action de Développement de l'Economie Rurale Cet axe fait suite à trois générations, depuis 1990, de programmes d’initiative communautaire (PIC) Leader I, Leader II et Leader + co-financés d'abord par les trois fonds structurels puis par le seul FEOGA-Orientation. La période 2007-2013 marque un tournant pour Leader puisque cette méthode est à présent intégrée à part entière dans le deuxième pilier de la Politique agricole commune (PAC) et déclinée en France à travers les six programmes de développement rural. L’autorité de gestion du programme de développement rural hexagonal (PDRH) est le Ministère de l’agriculture, de l'alimentation et de la pêche y compris pour l’axe Leader; il apporte également son appui aux autorités de gestion et accompagne la mise en œuvre de l'axe 4 dans le cas des cinq programmes régionaux. Les 7 principes qui résument l'approche Leader

Related: