background preloader

Coworking Europe conference 2011 blog

Coworking Europe conference 2011 blog
Related:  TRAVAIL CO-Working - collab - coop

Sans bureau fixe, unissez-vous ! C’est une cour intérieure cernée d’immeubles, au cœur du quartier de Belleville (XIXe arrondissement), comme il y en a des centaines à Paris. Au milieu, trône un bâtiment atypique : un ancien atelier d’ouvriers du nouveau Paris du baron Haussmann qui ressemble à un paquebot pris dans une banquise de pavés. A l’intérieur, des bureaux, tout ce qu’il y a de plus ordinaire : ambiance studieuse, ordinateurs, étagères Ikea et dossiers multicolores. Après la colocation en appartement, voici venu le temps de la colocation de bureau. Telle une Arche de Noé du travail, le Lawomatic accueille «architectes, paysagistes, stylistes, journalistes, informaticiens, éditeurs, salariés d’associations, et une conseillère en développement durable», égrène Anne-Claire Pâris, 34 ans, cofondatrice de la société. Gagnant gagnant Dans l’arche du Lawomatic, René Buttin représente une espèce encore rare, mais en voie d’expansion en milieu de coworking : le salarié. Ecoresponsables Diviser pour mieux régner

Coworking lab C’est une question de partage ! Depuis 2006, nous partageons nos locaux avec des start up et sociétés de service. Cette expérience nous a permis d’enrichir nos savoirs faire, d’ouvrir nos réseaux et de créer de la richesse. 50A dédie dorénavant 20% de ses locaux au coworking et expérimente de nouvelles manières de travailler. C’est une question de recherche & développement ! 50A initie un programme de recherche dans lequel 15% de la masse salariale s’y consacre avec passion. 50A a ouvert à Marseille son Auberge.

First results of Global Coworking Survey Today Deskmag presented the preliminary results from the 2nd Global Coworking Survey at the Coworking Europe Conference. The study discovered a wealth of information about the benefits of coworking, including increased productivity and networks. The study confirmed that “community” is the most important value among members at coworking spaces. Here’s a brief summary of the key facts. The 2nd Global Coworking Survey ran from October 19 to November 2, and was the work of a large community of partner organizations. 96% of respondents said community is an important value among members in their coworking space. Another indication of community is trust. The importance of community was repeated in the answers to the question, “What do you like most about your coworking space?”. And finally, the study shows that coworkers are satisfied with their coworking spaces. The first results couldn't consider the responses of the last day before the survey had closed. The 2nd Global Coworking Survey:

Ingenious Entreprise - Coworking Généralement, il s’agit de grands espaces de travail ouverts, avec des bureaux et des postes indépendants, des connexions internet, mais aussi une cafétéria, des espaces de détente. Pour y accéder, chacun paie une cotisation, ou réserve sa place au mois, à la journée voire à la demi-journée. Ces espaces dédiés au coworking, s'adressent principalement aux travailleurs « nomades », c'est-à-dire à ceux qui peuvent travailler de n'importe où avec un ordinateur et une simple connexion Internet. Toutefois, nous pensons que ce concept peut être étendu à toutes celles et tous ceux qui ont, périodiquement, besoin d’un espace de travail distinct de leur lieu de vie. Ainsi, depuis 4 ans, les endroits dédiés aux coworking se sont multipliés en France. Liens utiles : - La Cantine : - La Ruche : - La Bo[a]te :

Citizen Space |  > Our Philosophy Citizen Space is a coworking space. What that means is Citizen Space isn’t just another ‘rent a desk’ type of place. This space (and the idea of coworking) is built on the following values: Collaboration: One of the great benefits of working in a coworking space is that you will meet all sorts of people with all sorts of knowledge.Openness: We believe in transparency and openness. In a world where people are free, but ideas are not, only a few benefit. When ideas are free, everyone benefits. As individual businesses, we also bring our own values to the table. For a good summary of the essence of coworking, Ryan Hodson and Jay Dedman have created a video of the original founders Tara Hunt, Chris Messina & Brad Neuberg sharing their thoughts on coworking: Member Perks 15% Off Tasks 40% - 50% Off FOUNDERS25% Off

The Future of Work II : comment la technologie transforme le travail | Groupe Manpower Après un premier billet sur les transformations du lieu de travail et de la place des salariés dans l’entreprise à l’ère des nouvelles technologies, l’Atelier de l’emploi vous livre ici les éléments majeurs du Livre blanc de l’Aspen Institute sur “Le monde du travail au 21ème siècle” (The Future of Work) en ce qu’ils concernent l’organisation du travail et des entreprises -notamment quand l’information devient surabondante. Pour Jacques Bughin, directeur du bureau de Bruxelles de McKinsey & Company comme pour l’ensemble des intervenants, c’est la liberté qui caractérise le monde nouveau. C’est elle qui guide, selon lui, les transformations de l’orthodoxie du business par les nouvelles technologies : NDLR : Cette typologie des transformations recoupe en bonne partie celle établie par ManpowerGroup dans le cadre du Human Age. Le crowdsourcing, nouvelle norme du travail Le crowdsourcing devient un business model à part entière. Quel avenir pour les entreprises? >>> Pour aller + loin

Les valeurs du Coworking 1/5 : Durabilité Au fur et à mesure des discussions et des débats qui animent la communauté du coworking à travers le monde, un certain consensus s’est peu à peu dessiné autour des valeurs spécifiques au coworking. Les réflexions ont été menées par des acteurs tels que Citizen Space, Indy Hall, ainsi que par les membres de la communauté du Coworking Group. Ces échanges ont abouti à la définition de valeurs centrales du coworking qui peuvent être résumées en 5 piliers : L’objectif des billets qui suivent sera de détailler, de préciser ce que recouvrent ces valeurs, ce qu’elles signifient vraiment pour les acteurs du coworking et ce qu’elles impliquent à tous les niveaux de l’organisation et de la gestion de ces espaces collaboratifs. Car il ne suffit pas d’affirmer des valeurs comme des déclarations de bonnes intentions ; celles-ci doivent être inscrites dans l’ADN du mouvement du coworking. Je me suis inspiré d’une série d’articles très intéressants d’Alex Hillman que je vous remets ici : Super Green ?

Le blog - coworking à Lille Notre vision du coworking « Toute leur vie était dirigée non par les lois, statuts ou règles, mais selon leur bon vouloir et libre-arbitre. Ils se levaient du lit quand bon leur semblait, buvaient, mangeaient, travaillaient, dormaient quand le désir leur venait. Nul ne les éveillait, nul ne les forçait ni à boire, ni à manger, ni à faire quoi que ce soit… Ainsi l’avait établi Gargantua. Toute leur règle tenait en cette clause : FAIS CE QUE VOUDRAS » L’abbaye de Thélème, Gargantua, chapitre LVII (1534) Voilà bien notre ambition. Mutinerie existe pour servir de catalyseur à celles et ceux qui partagent nos valeurs. Le monde du travail connait actuellement de profondes mutations. Les nouvelles technologies de l’information permettent à l’individu d’interagir avec le monde d’où qu’il soit. Le travail n’est plus un lieu mais ce que l’on fait alors autant le faire avec des gens que l’on choisi. Le coworking est un mouvement en pleine explosion : le nombre d’espaces de coworking dans le monde double tous les ans.

Coworking. L’union fait leur force Marre de bosser seul chez soi, besoin d'un local pour être crédible, recherche de collaborations avec d'autres travailleurs... Ces Brestois ont tous des motivations plus ou moins différentes pour se lancer dans le coworking. Coworkoi ? Ils travaillent à peu près tous dans des domaines différents mais ils veulent bosser ensemble. «Se rendre au travail» Les avantages? Pour autant, la motivation principale des travailleurs brestois intéressés par ce projet est ailleurs. Emulation «En fait on peut presque parler de communauté. Cyrille Baudouin, cofondateur de la société JiVé Création, spécialisée notamment dans le développement de jeux vidéo éducatifs, est lui aussi intéressé par le projet de SC-Synapses. Le local déjà trouvé Le coworking pose tout de même une question. > Une autre forme de coworking : le Fablab > Cantine numérique : réunion publique lundi 13 février

Le coworking à la Cantine Le coworking n’est pas une simple sous-location de bureaux, de salle de réunion ou d’imprimante en réseau. L’idée à l’origine est de permettre aux travailleurs indépendants de ne pas rester isolés chez eux et de pouvoir trouver, dans ce lieu et à travers ce réseau, un espace de socialisation propre à l’entreprise. En créant des communautés d’entrepreneurs qui partagent, agissent et innovent, l’espace de coworking devient un vivier de dynamisme, de réseautage et de créativité… Un véritable écosystème. Ainsi, le coworking est devenu un concept rimant avec création de projet et innovation et ce, en raison de la réunion dans un même lieu d’individus aux compétences et aux idées différentes. Que vous souhaitiez rompre votre isolement, partager, rencontrer, créer ou innover, la Cantine numérique rennaise met son espace de coworking à votre disposition : Un open space d’environ 12 places avec connexion wifi ou filaire Un espace réunion (6 personnes) pour vos réunions de travail avec grand écran

First, Let's Fire All the Managers Management is the least efficient activity in your organization. Think of the countless hours that team leaders, department heads, and vice presidents devote to supervising the work of others. Most managers are hardworking; the problem doesn’t lie with them. A hierarchy of managers exacts a hefty tax on any organization. Second, the typical management hierarchy increases the risk of large, calamitous decisions. Third, a multitiered management structure means more approval layers and slower responses. Finally, there’s the cost of tyranny. Hierarchies Versus Markets No wonder economists have long celebrated the ability of markets to coordinate human activity with little or no top-down control. That’s why we need corporations and managers. Wouldn’t it be great if we could achieve high levels of coordination without a supervisory superstructure?

At this company everybody’s a boss, and nobody’s a boss! | Scott Flegal My column from the Nashua Telegraph, January 18, 2012 – At Morning Star, Everybody’s a Boss, and Nobody’s a Boss I have never had the pleasure of working in a large organization with lots of managers. Now that I think of it, I have really never had a boss. When I look at companies that have a lot of managers, I usually see hierarchical organizations with a “top-down” management system. So all of this begs an interesting question: Could a company exist without managers? Gary Hamel is a professor at Harvard Business School. Unlike other companies, Morning Star’s culture is completely rooted in self-management. In addition, each year every colleague negotiates a Colleague Letter of Understanding with other colleagues who will be most impacted by the objectives set forth in their personal mission statement. That analogy is not only spot on, but evidences what are perhaps the greatest advantages provided by the Morning Star model: extreme flexibility and nimbleness.

Welcome to the Bossless Company

Related: