background preloader

Pourquoi la NSA espionne aussi votre papa (#oupas)

Pourquoi la NSA espionne aussi votre papa (#oupas)
Les révélations d'Edward Snowden, le "lanceur d'alerte" américain, sur l'ampleur des opérations d'espionnage et de surveillance des télécommunications de la National Security Agency (NSA), ont incité de nombreux journalistes à me demander si cela pouvait aussi concerner des Français. En l'espèce, votre papa, votre maman, vos grands-parents, vos enfants, collègues, amis, tous ceux avec qui vous êtes en contact peuvent effectivement être espionnés, ou l'ont peut-être même déjà été. L'explication figure noir sur blanc dans un rapport top secret de l'inspecteur général de la NSA révélé par le Guardian. L'objectif est en effet de constituer un "graphe social" des personnes et organisations ciblées ("targeted") par la NSA, la CIA et le FBI, en demandant à ses analystes d'effectuer ce qu'elle qualifie de "contact chaining" : « En général, ils analysent les réseaux situés à deux degrés de séparation de la cible. » Moins de 6 degrés de séparation L'homme qui a vu l'homme qui a vu l’ours Related:  Jan. 2o14

Le système Echelon, par Philippe Rivière Les Etats-Unis sont-ils désormais si puissants qu’ils ne craignent plus les réactions de leurs alliés européens ? Il avait fallu l’obstination d’un chercheur néo-zélandais, Nicky Hager, pour dévoiler l’existence d’un formidable réseau de surveillance planétaire, le système Echelon, en place depuis les années 80... Son enquête (1) exposait en détail, pour la première fois, comment l’Agence de sécurité américaine (National Security Agency, NSA), un des organismes américains les plus secrets, surveille, depuis presque vingt ans, l’ensemble des communications internationales (2). M. Zbigniew Brzezinski, conseiller à la sécurité nationale sous la présidence de M. « La clé de l’interception, continue Nicky Hager, repose sur de puissants ordinateurs qui scrutent et analysent ces masses de messages pour en extraire ceux qui présentent un intérêt. Adresses et mots-clés que les services de renseignement s’échangent sous forme de « dictionnaires » reflétant leurs préoccupations du moment.

Internet : les acteurs français du numérique organisent un forum de la gouvernance en mars Alors que la justice américaine se penche à nouveau sur la neutralité du Net et la possibilité par les opérateurs de proposer des accès différenciés, alors que la gestion par les Etats-Unis du nommage sur le Web fait de plus en plus débat, alors que les questions de saturation, de censure et de contrôle prennent de plus en plus d'ampleur, les acteurs français du numérique entendent faire entendre leur voix. Objectif : donner à l’IGF-France (Internet Governance Forum) "une place dans le réseau des nombreux forums régionaux ou nationaux inspiré de l'IGF afin de renforcer la voix des acteurs français sur la scène internationale". Enjeu majeur "Pour faire face aux défis politiques, techniques et sociétaux auxquels le réseau est confronté, un dialogue entre tous les acteurs est plus que jamais nécessaire.

Echelon : le projet de rapport final du Parlement européen est disponi Echelon a défrayé la chronique en 1999 et 2000 : il s'agit d'un système d’écoute anglo-saxon (USA, Angleterre, Nouvelle Zélande, ...) mis en place lors de la guerre froide pour intercepter les télécommunications mondiales. A la fin de la guerre froide, ses concepteurs ont commencé à l'utiliser à des fins d'espionnage industriel contre ... leurs alliés. Saisi du problème, le Parlement européen a nommé une commission temporaire dont le projet de rapport final a été rendu public le 18 mai. Il sera soumis le 21 juin 2001 à la Commission spéciale, et son vote en séance plénière du Parlement est prévu pour le 4 septembre 2001. Dans un rapport sollicité par le Parlement européen ayant pour thème l'évaluation des techniques de contrôle politique, la Fondation Omega chargée de l’étude avait conclu en 1997 à l’existence du système ECHELON. Le Parlement européen a officiellement chargé une commission temporaire d’en savoir plus. Le projet de rapport final a été rendu public ce 18 mai.

Dites adieu à la neutralité du net ! Une cour d'appel des États-Unis vient "seulement" d'invalider les règles de neutralité du net mises en place par la FCC. Elles interdisaient aux entreprises de télécommunications de favoriser certains types de trafic au détriment d'autres. Oui, c'est grave. Le tribunal a jugé que la Commission n’avait pas le pouvoir de mettre en œuvre et de faire respecter ces règles incorporées dans un cadre juridique complexe. Le tribunal décrit son raisonnement dans la décision : « Étant donné que la Commission a choisi de classer les fournisseurs d’accès internet d’une manière qui les exempte de pouvoir être traités comme des transporteurs publics, la loi sur les communications interdit expressément à la Commission de les réglementer en tant que tel. » En d’autres termes, la FCC n’a pas le pouvoir d’imposer ses règles de non-concurrence, car elle définit Internet comme un service d’information plutôt qu’un service de transport commun réglementé, comme les téléphones. Ce sont de mauvaises nouvelles.

Prism : la NSA espionne aussi les échanges financiers via SWIFT et Visa La NSA surveille largement les paiements internationaux, les transactions bancaires et les opérations par carte de crédit, selon des documents consultés par le Spiegel. Ces informations, venues à nouveau du lanceur d’alertes Edward Snowden, montrent que l’agence américaine de renseignement a une branche appelée "Follow the Money" (FTM, "Suivez l’argent") qui mène un programme d’espionnage financier. Il alimente une base de données financière de la NSA, nommée Tracfin*, qui en 2011 contenait 180 millions d’enregistrements. 84% de ses données viennent de transactions par carte de crédit. Europe, Moyen-Orient et Afrique ciblés D’autres documents de la NSA de 2010 montrent que l’agence cible aussi les transactions des clients de grandes entreprises de cartes bancaires comme Visa. Des espions britanniques trouvent que les opérations vont trop loin L’opérateur téléphonique Belgacom victime d’une intrusion L’entreprise a déposé une plainte contre X.

Infiltrons les services secrets... car ils infiltrent nos disques durs Infiltrons les services secrets... car ils infiltrent nos disques durs Publié le 30-12-2013 à 22:49:49 dans le thème Authentification Pays : International - Auteur : La rédaction Pub : Tous les logiciels antiphishing gratuits disponibles sur Internet Le fondateur de WikiLeaks demande aux hackers du monde entier d'infiltrer les services secrets au nom de la liberté. Via Skype, Julian Assange a lancé son invitation depuis l'ambassade d'Équateur à Londres. Pendant ce temps, le journal Allemand Der Spiegel revient sur un nouveau feuillet proposé par Snowden. Un autre logiciel, Quantumtheory, serait capable de cibler une personne avec 97% de réussite. Bref, à ce rythme là, le film "Complot d'Etat" avec Will Smith et l'excellentissime Gene Hackman va finir par devenir un simple documentaire ! Tweet Derniers contenus Fuite de données chez SEDO 16-04-2014 à 01:28 - 0 commentaire(s) La premiére plate-forme mondiale d'achat et de vente de noms de domaine aurait été en partie visitée.

Prism, Snowden, surveillance de la NSA : 7 questions pour tout comprendre Les services de renseignement américains espionnent l'ambassade de France à Washington, mais aussi les institutions européennes, et ont même mis en place un système de surveillance des utilisateurs de Google, Facebook ou Skype. Pendant ce temps-là, Edward Snowden est en cavale, mis en examen pour espionnage et vol d'informations confidentielles. Vous n'avez pas tout suivi ? Le Monde.fr vous explique les principaux points de cette affaire : 1. Qu'est-ce que la NSA ? La NSA, pour National Security Agency (agence nationale de sécurité américaine), est l'une des quinze agences de renseignement des Etats-Unis. Les effectifs et les moyens de la NSA ne sont pas connus précisément. Historiquement, les objectifs de la NSA ont toujours été de nature militaire. Mais les activités de la NSA sont suspectées d'avoir régulièrement dépassé ce cadre. 2. Ces premières révélations ont été suivies d'autres mises en cause dans des affaires plus classiques. 3. Lire : "Pourquoi la NSA espionne aussi votre papa"

Hadopi, CSA, Arcep, Cnil : une seule autorité pour les rassembler toutes ? Fusion Hadopi/CSA, agrandissement du champ des compétences du CSA, le sujet du rapprochement entre les autorités publiques traitant du numérique est récurrent. Mais y'a-t-il un besoin de centralisation en la matière ? Pour répondre au questionnement, les responsables de la Hadopi, du CSA, de l'Arcep et de la Cnil étaient reçus ce jeudi par le Sénat. Les administrations publiques traitant du numérique étaient entendues au Sénat ce jeudi matin à l'occasion d'une table ronde. Dans ce cadre, chaque autorité était donc auditionnée afin de livrer sa position sur le sujet et sur le visage que la régulation du numérique doit prendre à l'avenir sur le territoire. Isabelle Falque-Pierrotin (Cnil) : « Il faut réfléchir à des rapprochements, des synergies » La présidente de la Cnil rappelle les compétences de l'autorité qu'elle dirige en précisant qu'elle demeure compétente en matière de téléphonie mobile, d'objets connectés, dans le milieu professionnel ou encore dans celui de la vidéosurveillance.

La NSA peut surveiller les smartphones Android, BlackBerry et iOS La NSA serait en mesure de collecter nombre de données en provenance des smartphones. L'autorité de surveillance se serait attelée à pénétrer tour à tour chacun des OS. Les efforts de la NSA pour accroître son potentiel de surveillance ont également été portés sur les mobiles. Le journal cite aussi bien les iPhone que les terminaux BlackBerry et Android. À l'insu des fabricants, des équipes de la NSA auraient été chargées de travailler sur chacun des OS, afin de déceler des failles potentielles et pénétrer les systèmes. Le coup est également rude pour BlackBerry, dont la réputation s'est longtemps forgée sur les garanties apportées en termes de sécurité. La NSA a fini par franchir ces obstacles en mars 2010, se félicitant dans une note l'accès aux données des terminaux BlackBerry. Der Spiegel explique cependant que l'ampleur de ce programme de surveillance semble restreinte.

La NSA espionne aussi ceux qui communiquent avec ceux qui communiquent avec ceux qui sont espionnés La seule limite imposée aux analystes de la NSA est d'estimer sûr à 51% que l'individu qu'il suit est étranger; by laurapouget Mar 31

Le métier des services de renseignement est d'être prudent, voire suspicieux. Le problème, c'est que depuis le 11 septembre 2001, les espions américains sont devenus paranoïaques, au point de vouloir surveiller tout le monde ou presque, comme si nous étions tous des suspects potentiels. En 2001, des chercheurs d'AT&T avaient ainsi théorisé la notion de "culpabilité par association" pour décrire leurs façons d'identifier les n° de téléphone de ceux qui étaient en contact avec les n° de téléphone en contact avec les véritables suspects. by laurapouget Mar 31

Related: