background preloader

Prism : la NSA espionne aussi l'Union européenne

Prism : la NSA espionne aussi l'Union européenne
© AP/Kin CheungLa NSA espionnait dans le cadre du programme de surveillance Prism plusieurs bureaux de l'Union européenne, montrent des documents secrets dont "Der Spiegel" a pris connaissance. Les services de renseignement américains espionnaient dans le cadre du programme de surveillance Prism plusieurs bureaux de l'Union européenne, dont ils avaient réussi à pénétrer les réseaux informatiques, montrent des documents secrets dont l'hebdomadaire allemand Der Spiegel a pris connaissance. Le magazine allemand cite dans un article publié samedi 29 juin un document classé "strictement confidentiel" de la National Security Agency (NSA) daté de septembre 2010, que l'informaticien Edward Snowden a emporté dans sa fuite après avoir dévoilé l'existence de Prism et que les journalistes du Spiegel ont pu lire en partie. Edward Snowden se trouve depuis presque une semaine dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou, en attendant la réponse de l'Equateur à sa demande d'asile politique. Related:  NSA/CSS National Security Agency/Central Security Service

La manière dont les services secrets allemands surveillent Internet Les autorités allemandes ont réagi officiellement avec une grande retenue aux révélations du lanceur d'alerte Edward Snowden sur les enregistrements de communications par les services de renseignement américains et britanniques, alors que des millions de citoyens allemands sont concernés. La chancelière Angela Merkel a soulevé la question durant la visite officielle du président Barack Obama. Ils ont convenu d'un « dialogue », qui n'a aucune conséquence politique. Le ministère de l'Intérieur allemand a envoyé un questionnaire à l'ambassadeur britannique. C'est tout. Le porte-parole du gouvernement Steffen Seibert a souligné que la chancelière ne soulèverait pas cette question au sommet européen à la fin de la semaine. La réticence allemande sur cette question vient du fait que les services de renseignement du pays (BND) espionnent eux aussi intensivement sur internet, et sont en train d'étendre massivement leurs capacités à le faire. Le BND se développe massivement.

L'arnaque Ed Snowden, suite Du même auteur que les précédents articles sur le sujet. Je ne lis même pas les infos sur cette histoire tirée par les cheveux, le "Dallas" version espionnage, sur fond d'opération psychologique (Tavistock ?). Comme pour les attentats sous fausse bannière, c'est tellement gros, qu'on en rigolerait presque. On en saura plus ensuite, dès que cette histoire aura été décryptée.Alors Edward Snowden aurait quitté Hong Kong pour la Russie, se trouverait d'après les infos dans une zone de transit de l'aéroport de Moscou. Mais la NSA ne sait pas où il est...Hi, hi. 25 juin 2013 par Jon Rappoport Il arrive parfois qu'une dissonance cognitive, qu'on nomme habituellement une contradiction, émet un bruit de cloche si puissant qu'elle vous fait tomber de votre chaise. Mais si vous êtes un androïde dans ce merveilleux monde de réalité synthétique, vous vous levez, plaquez un sourire sur votre visage et continuez à avancer en traînant les pieds... Voyons voir. Et ils n'arrivent pas à le retrouver. Non.

Espionnage des Etats-Unis : comment nous écoutent-ils ? Plusieurs pays d’Europe, dont la France, ont été espionnés par la NSA, l’agence de sécurité américaine. Que recherchent exactement les Américains et quels techniques utilisent-ils ? Courriels, coups de téléphone ou télécopies : pour espionner leurs enemis comme leurs alliés, les Etats-Unis ont recours à des techniques très diverses. Washington dispose de plusieurs bases d’écoute dont les antennes interceptent les communications des satellites dont les signaux ne sont pas cryptés. Un système capable d’effectuer une reconnaissance vocale et d’isoler une voix parmi toutes les communications. L’espionnage passe aussi par le contrôle d’internet : la NSA, l’agence de sécurité intérieure, a porte ouverte chez neuf sites américains, les plus utilisés du monde. Des micros dans les cabines des traducteurs des ambassades A travers ces techniques, 600 millions d’échanges sont analysés chaque mois, y compris ceux qui passent par des câbles sous marin. Source+vidéos: Lci.tf1.fr

Y aurait-il de sérieuses failles dans l'histoire d'Ed Snowden ? Traduit par le BBB. D'abord, je ne doute pas des documents qu'Ed Snowden a mis en lumière. Je ne doute pas de l'atteinte à l'illégalité pratiquée par la NSA en espionnant les américains et le monde. Mais sur la manière dont cette récente révélation s'est passée et si l'histoire d'Ed Snowden tient la route... Aurait-on pu donner à Snowden un accès inhabituel à des infos classifiées dans le cadre d'un complot plus important ? Ok. En 2003, à l'âge de 19 ans, sans diplôme de fins d'études, Snowden s'engage dans l'armée. Snowden se brise les deux jambes dans un exercice d'entraînement. S'il a été accepté dans le programme d'entraînement des Forces Spéciales parce qu'il avait des dons spéciaux pour l'informatique, alors pourquoi le renvoyer simplement parce qu'il s'est fracturé les deux jambes ? Aux alentours de 2003 (?) En 2007, Snowden est envoyé à Genève. Snowden est-il à ce point naïf ? En 2009, Snowden quitte la CIA. Mais il accepte tout de même le travail. Voilà le signal d'alarme. (...)

L'escale forcée d'Evo Morales indigne l'Amérique du Sud -- Enfant de la Société L'escale forcée, liée à l'affaire Edward Snowden, de l'avion transportant le président bolivien Evo Morales mardi soir à Vienne a provoqué une crise diplomatique entre l'Amérique du Sud et l'Europe qui pourrait trouver de nouveaux prolongements ce jeudi. Six chefs d'Etat latino-américains de l'Union des nations sud-américaines (Unasur, qui compte douze membres) ont confirmé qu'ils se réuniraient en urgence ce jeudi à Cochabamba, en Bolivie, pour évoquer le traitement réservé à Evo Morales, qualifié d'« enlèvement virtuel ». Le président bolivien regagnait son pays mardi soir après une conférence internationale à Moscou quand la France et le Portugal ont interdit à son avion d'emprunter leur espace aérien après des rumeurs selon lesquelles Edward Snowden, l'informaticien à l'origine des révélations sur les programmes de surveillance américains, se trouvait à bord. Une « humiliation pour toute l'Amérique du Sud » Washington n'a fait aucun commentaire.

Le FBI a accès aux serveurs de Google, Skype et Facebook Un centres de données de Google. La NSA et le FBO ont accès notamment aux serveurs du géant du Web - Google Depuis 2007, le FBI et la NSA ont accès aux serveurs des plus grands acteurs du Web afin de consulter des informations sur les utilisateurs. L'Agence nationale de sécurité américaine (NSA) et le FBI ont accès aux serveurs de neuf géants américains de l'internet, dont Microsoft, Yahoo! Le quotidien américain Washington Post a été contacté par un ancien employé du renseignement qui a fourni des documents, dont une présentation PowerPoint de formation décrivant le partenariat entre l'agence d'espionnage NSA et les sociétés internet. Le programme secret, au nom de code « PRISM », est en place depuis 2007 et permet à la NSA de se connecter aux serveurs des entreprises, via un portail, pour consulter des informations sur des utilisateurs dont il existerait des éléments permettant de penser « raisonnablement » qu'ils sont à l'étranger, le tout sans ordonnance de justice. Tous les détails

SAURON Edward Snowden, le lanceur d’alerte qui a récemment dévoilé le programme d’écoute électronique de la NSA PRISM, a révélé un autre système de surveillance : SAURON ou Semi-Autonomous Ultra-high Resolution Orbital Network. Ce système est composé de centaines de caméras en orbite basse qui peuvent distinguer des objets aussi petits qu’un centimètre en taille. Il y a tellement de satellites dans ce réseau qu’ils sont capables de contrôler toute la surface habitée de la planète sans interruption. Selon les diapos que Snowden a partagées, prises de la présentation de SAURON par la NSA, chaque satellite-espion est relié à une banque de données qui peut enregistrer les images capturées indéfiniment. SAURON est également une référence à un personnage maléfique du Seigneur des Anneaux, un démiurge du mal et de la discorde qui apparaît dans le monde comme un œil unique, perpétuellement en recherche. Source : global relay network - info aussi relayée par Salim.

NSA Snowden VS Satanist General Michael Aquino AND Dick Cheney Affaire Snowden : "Le courage est contagieux" pour Glenn Greenwald Je crois qu'il est de la plus haute importance de diffuser au maximum le témoignage bouleversant de Glenn Greenwald, le journaliste américain - écrivant dans le journal britannique The Guardian - qui a diffusé au monde entier les révélations d'Edward Snowden sur les écoutes systématiques et illégales de toutes les communications mondiales par les services de renseignements américains. Ce témoignage a été fait dans le cadre d'un discours prononcé à Chicago devant la Conférence Annuelle du Socialisme. Chacun doit le lire de façon attentive et en méditer les enseignements. J’ai été contacté par Edward Snowden il y a de ça plusieurs mois. Il m’a contacté par mails. Et j’ai passé de nombreuses heures à discuter en ligne avec lui à Hong Kong mais j’ignorais, son nom. Ces documents étaient les choses les plus extraordinaires que j’avais jamais vues. J’allais dédier ma vie à faire justice à l’incroyable acte de sacrifice personnel qu’Edward Snowden a accompli. Le courage est contagieux. M. M.

Michael Aquino Videos: Youtube Video Round Up Back in the 1980s, U.S. Army Lt. Col. Michael Aquino reportedly faced child molestation charges but officials never charged him. Aquino, an admitted Satanist, founded the Temple of Set in 1975 and also served at The National Security Agency (NSA) with top level security clearance. Born October 16, 1946, Aquino established the Temple of Set with some members of the priesthood of the Church of Satan. Information about Aquino used to be public — but it was cloaked and hard to find. ED: The material in this story is not suitable for office viewing or in homes with young children. Aquino wrote a letter to Gunderson, pictured above at the front of the Geraldo video. In April 2012, military historian Douglas Dietrich came forward on the UK show Exopolitics with a new round of questions about U.S. mind control experiments and whether Aquino led or was personally involved in mind control experiments and child abuse. The mind control experiments he describes are disturbing, proven or not.

De la servitude moderne (vidéo géante pour réveiller les morts !)… Accueil » Argent et politique, Manipulation, Réflexion » De la servitude moderne (vidéo géante pour réveiller les morts !)… Pour les retardataires….. « Toute vérité passe par trois stades : En premier lieu on la ridiculise ; en deuxième lieu on s’y oppose violemment; enfin on l’accepte comme si elle allait de soi. » Schopenhauer De la servitude moderne est un livre et un film documentaire de 52 minutes produits de manière totalement indépendante ; le livre (et le DVD qu’il contient) est distribué gratuitement dans certains lieux alternatifs en France et en Amérique latine. (…)L’objectif central de ce film est de mettre à jour la condition de l‘esclave moderne dans le cadre du système totalitaire marchand et de rendre visible les formes de mystification qui occultent cette condition servile. Auteur : Jean François BrientSource : www.youtube.comNous, les esclaves modernes !

NSA Atrocities – Part III – Brain Rape and General Michael Aquino | The Story Behind The Story Truth is stranger than fiction, my friends. There is a reason why the massive NSA “Data Collection Center” is located in Utah. Make no mistake – the NSA is not about keeping America safe. The truth is, it is without a doubt TARGETING AMERICA for totally tyranny and mass mind control through electromagnetic E.L.F. technology deployment in the very near future. See this video example below of how quickly and totally the human brain can be affected by a pulsed magnetic wave. The majority of Americans are blissfully unaware of the dark and sinister forces that are in reality controlling the NSA, CIA, and NASA from their very inception. “I don’t want to see this country ever go across the bridge. Abyss is exactly right – as in the PITS OF HELL my friends. Fact: Mormon “Presiding Bishop” Glenn Pace documented Satanism in Mormonism at the highest levels in an internal memo he issued in 1989 – and then released to the media a year later. Like I said, Truth is stranger than fiction. Like this:

Video business de la sécurité routière Tout ce que vous devez savoir sur (pour accéder directement à la Consultation Nationale sur la Sécurité Routière, cliquez ici ) Comme beaucoup de conducteurs, vous vous êtes peut-être déjà fait flasher par un radar dans un endroit qui, de toute évidence, n'avait rien de dangereux. Peut-être même avez-vous fait l'expérience d'un excès de zèle manifeste des forces de l'ordre, sans que vous en compreniez vraiment la raison. La communication des pouvoirs publics affirme que ce système ultra-répressif permet de faire baisser la mortalité routière. L’année dernière, 15,5 millions d'avis de contravention ont été dressés (sans compter le stationnement], le bilan est de plus en plus lourd pour ceux qui prennent la route souvent. Face à une répression de plus en plus étouffante, le mécontentement grandit et la résistance s'organise du côté des usagers comme des policiers. Qui sont donc ces mécontents de la répression routière? 3 avril 2012. Et où la sécurité n'est pas un but, mais un prétexte.

Related: