background preloader

45 réseaux sociaux analysés : Etude comparative (bibliothèques de la Ville de Paris)

45 réseaux sociaux analysés : Etude comparative (bibliothèques de la Ville de Paris)
45 réseaux sociaux analysés et passés au crible de 4 famille de critères formels : c’est l’impressionnant travail d’une mission de configuration du projet de la bibliothèque municipale Canopée (Ville de Paris). Objectif du dossier en libre téléchargement : Benchmark, les réseaux sociaux en bibliothèque : étude comparative – Etude coordonnée par la préfiguration de la bibliothèque Canopée – Ville de Paris (juin 2013), disponible en pdf (54 pages) et également consultable en ligne : offrir à un instant T des repères aux bibliothèques pour assurer une présence sur les réseaux sociaux. Ce dossier complet et actualisé permet aux bibliothèques d’optimiser leur présence sur les réseaux sociaux en ligne et donc "de toucher un public étendu, d’assurer une médiation vers ses ressources et celles de ses partenaires, de développer la participation des usagers, et de montrer la connexion entre l’établissement et son quartier". Approche stratégique comparative 45 réseaux sociaux analysés Les "Twitter" :

L’analyse des réseaux sociaux (partie 1 : historique) Cet article situe l’analyse des réseaux sociaux au sein de la recherche scientifique en sciences humaines, en esquissant ses origines, ainsi qu’en évoquant quelques personnages-clés. On peut considérer qu’il fait suite à l’article de Martin Grandjean publié à la fin du printemps par Pegasus Data Project : "Analyse de réseaux et méthode quantitative en histoire". Il sera suivi d’un second article présentant les concepts les plus importants de ce domaine (centralité, communautés, équivalence structurale, liens faibles, …) en les illustrant. Puis d’un troisième article dissertant de la situation de la recherche aujourd’hui – soit comment l’analyse des réseaux sociaux s’est étendue à d’autres domaines de recherche (physique, biologie), quels sont les sujets en vue, etc. – et des applications faites au quotidien (tel l’algorithme PageRank, basé sur l’analyse de réseaux, ayant permis à Google de devenir le leader des moteurs de recherche). Un extrait d’échanges lors d’un débat sur Twitter.

L’analyse longitudinale de réseaux sociaux totaux avec Siena Analyse des réseaux sociaux Cet article traîte des possibilités d'études que l'analyse des réseaux sociaux offre au marketing. La présentation traîtant des liens fructueux qu'il est possible d'établir entre analyses des réseaux sociaux et marketing est à télécharger ici : ARSETMARKETING.ppt et voici quelques extraits de l'article correspondant parue dans Management et Avenir : Maria Mercanti-Guérin Maître de conférences Université d'Evry Val d'Essonne 2 rue du Facteur Cheval 91000 Evry (France) Centre de recherche DMSP, DRM (CNRS UMR 7088), Université Paris Dauphine Résumé : l’objectif de cette communication est d’étudier les apports de l’analyse des réseaux sociaux (ARS) sur l’étude et l’observation des communautés en ligne. Les communautés en ligne sont un objet d’étude prometteur pour le marketing. Qu’est ce que l’ARS : des origines du réseau à la théorie des graphes Définition de l’ARS Racines de l’ARS Avec la densité, elle introduit la notion de « connexité » des réseaux. La contextualisation de l’analyse

Panorama des médias sociaux 2012 (The english version of this article is here: Social Media Landscape 2012) Il y a quelques années une analyste disait que dans cinq ans, les médias sociaux seront comme l’air (omniprésents). Nous sommes en 2012 et les médias sociaux n’ont jamais occupé une place aussi importante sur le web, à tel point que l’on en vient à se demander dans quelle mesure il est encore pertinent de dissocier les médias sociaux et le web. Pourtant, si l’on s’en tient à la définition que j’ai donnée (“Les médias sociaux désignent un ensemble de services permettant de développer des conversations et des interactions sociales sur internet ou en situation de mobilité”), il existe bien une différence entre un site web classique et les médias sociaux, surtout si l’on étudie de plus près les différents types de médias sociaux. J’insiste sur le fait que c’est bien un panorama des médias sociaux, et non des réseaux sociaux, car je croise encore beaucoup trop d’interlocuteurs qui confondent les deux.

Related: