background preloader

Multicanal : fluidifier le parcours du client pour booster la rentabilité

Multicanal : fluidifier le parcours du client pour booster la rentabilité
Un client qui se renseigne sur Internet avant d'aller en magasin, ou l'inverse… doit être retrouvé par la marque où qu'il soit. ©DR Une étude McKinsey, réalisée auprès de 100 000 internautes dans 15 pays, dont la France, montre que le prochain défi pour les entreprises est de fluidifier au maximum le parcours multicanal du client. Pour Marc Lolivier, délégué général de la Fevad : "Le e-commerce est en train de réinventer le commerce et même au-delà, de transformer en profondeur la relation client, jusque dans le rapport à la marque. Face à ce mouvement, les enseignes n’ont d’autre choix que de s’adapter à cette digitalisation du parcours client qui permet au consommateur d’interagir avec l’enseigne en temps réel, sur Internet ou en magasin, selon ses besoins et ses envies". Opportunité de croissance Néanmoins, l’importance de chaque point de contact varie par catégorie de produit. Catalina Cueto Related:  Q2 - La mercatique cherche-t-elle a répondre aux besoins des conmarketing de service

Vidéo : la relation client vue par Augustin Paluel-Marmont, de Michel et Augustin Chaque mois, le cofondateur de Michel et Augustin, également chroniqueur de l'émission L'entreprise BFM, avec Les Echos, vous fait partager, en exclusivité pour Les Echos Business son quotidien de dirigeant d'entreprise de croissance, et les trouvailles qui lui permettent, tant en matière de management que de communication, de cultiver son approche singulière du management. Cette manière de voir, d'avancer, d'exprimer les choses, qui en font un modèle pour bon nombre de créateurs d'entreprise. Une quête incessante d'innovations qu'il qualifie de " chasse aux papillons ", et qui est au coeur de son management. Gérer le management particulier lors des fêtes et du début d'année : tout un art ! Cette fois, il évoque avec Arnaud Le Gal, rédacteur en chef des Echos Business, la manière dont il gère cette période si particulière de fin d'année et de début d'un nouvel exercice.

Omni Retail Tribune | Comment l’omnicanal bouscule la sainte trinité du retail traditionnel L’évolution du retail est une réalité à laquelle vous n’échapperez pas, et c’est tant mieux. Là où le multicanal avait vocation à servir le plus grand nombre et à toucher une multitude de clients, l’omnicanal s’attache à servir chacun en érigeant en lettres d’or les principes d’individualité et de personnalisation. Aujourd’hui, peu importent les détails de votre feuille de route, la finalité est la même que vous soyez fin stratège chez Burberry ou digne héritier d’une PME familiale : vos produits devront être accessibles à tous vos clients, à tout moment, et où qu’ils soient ; vos clients achèteront partout et n’importe où, depuis une multitude de plateformes et de points de vente ; vos commandes seront envoyées, réceptionnées, et retournées selon une variété déboussolante de scénarios. Produit, stock et pricing : toujours plus de sur-mesure Rendre au client son individualité : acquisition et fidélisation en omnicanal Savoir-faire et adaptabilité : de la gestion des commandes en omnicanal

Distribution : les défis de l’omni canal - Marketing Professionnel - Marketing professionnel – Le marketing pour les professionnels La distribution en point de vente vit actuellement une phase de mutation comme elle n’en a probablement pas vécu depuis les années 70 avec l’essor de la grande distribution. En une décennie, le E Commerce tend aujourd’hui à représenter en moyenne 7 à 15% du chiffre d’affaire des marchés développés des biens de consommation, Il représente 37 milliards € en 2011 en France. Surtout, il s’agit d’un levier exceptionnel de croissance : +22% en 2011 par rapport à 2010 en France. A tel point que de nombreux leaders sont issus du E Commerce : AMAZON ou ITUNE dans la distribution de biens culturels, CDISCOUNT dans la distribution de produits bruns, FREE dans la téléphonie et SNCF dans l’industrie du voyage … Les distributeurs historiques font donc face à des concurrents puissants dont le business model implique en sus une adaptation rapide de leur part. Appréhender l’innovation A ce jeu, le point de ventes physiques est redéfini. Les nouveaux défis de la distribution

Media - Les Français et les marques : ce qui change Publié le 11 juin 2013 Les marques font passer leurs intérêts avant ceux de leurs clients. Pour autant elles peuvent et doivent changer la société. Les jugements des Français sur leurs relations avec les marques sont impitoyables : résultats d’un sondage exclusif INfluencia-BVA réalisé à l’occasion du numéro 7 de la Revue, consacré au changement. « Il y avait un avant la crise : il y aura un après… jamais les circonstances n’ont autant poussé les consommateurs et les marques à changer ; mais certains changements s’avèrent irréversibles », commente Richard Bordenave, directeur marketing & innovation du groupe BVA, qui a interrogé en exclusivité pour INfluencia les consommateurs français*. La défiance Nos compatriotes affirment (à plus de 60%) que « les marques font passer leurs propres intérêts avant les intérêts du client ». Pourtant avec la révolution numérique les marques se sont ouvertes au dialogue. Des marques à l’écoute Suite de l’enquête dans le document pdf ci-dessous. La rédaction

L'Omni-Shopper 2013 Avec un accès à un large choix de canaux de vente et de modes de livraison, les consommateurs français affichent une plus grande appétence pour la distribution omni-canal que leurs homologues britanniques, allemands et américains. Symphony EYC (éditeur de solutions d'optimisation pour les métiers du CPG, de la grande distribution et de la logistique) annonce les principaux résultats d'une étude menée en décembre dernier par Vision Critical, auprès d'un échantillon de 1 012 individus représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Ce sondage a été réalisé en parallèle en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Un consommateur véritablement omni-canal Les français aimeraient avoir accès par ordre de préférence : Adoption omni-canal : la France en avance En comparaison avec les autres pays étudiés, il apparaît que les consommateurs français font preuve d'une adoption plus diversifiée et plus équilibrée entre les canaux de vente et les modes de livraison.

Indicateurs de performances: un langage commun... mais surtout un langage pour tous - Business Intelligence Un langage commun mais surtout communément partagé. Dans la foulée d'une refonte de ses systèmes de gestion et d'encaissement, le groupe Galeries Lafayette a donné à pas moins de 2 000 de ses salariés des outils pour piloter leur activité au jour le jour. Le projet d'analyse de l'information que nous avons mené est l'aboutissement d'une longue démarche de refonte des systèmes utilisés dans les magasins du groupe Galeries Lafayette. Tout a démarré par une remise à plat des systèmes d'encaissement et de gestion, avec le passage à une véritable gestion à l'article sur toute la chaîne, de l'approvisionnement à la vente. Le volet décisionnel s'inscrit dans la continuité de cette refonte. Un passage obligé vers le multicanal En magasin par exemple, l'outil sert à faire le lancement de journée.

«Omnicanal» et Click & Mortar: Les nouveaux relais de croissance Dans cette tribune, Luc Romano, Président Directeur Général d’Addonline, explique que la Distribution doit glisser vers un modèle « omnicanal ». De ce point de vue, le secteur a quelques points communs avec le Tourisme. Luc Romano, PDG d'Addonline Développer son activité commerciale est un enjeu-clé pour l’ensemble des acteurs économiques. Dans ce contexte, les entreprises et notamment celles de la distribution innovent en permanence pour proposer des services à valeur ajoutée à leurs clients et étendre leur zone de chalandise naturelle qui se limite à leurs points de vente. Il semble désormais que les commerçants aillent plus loin en abordant la notion de « omnicanal ». Qui ne s’est jamais rendu dans une boutique physique suite un problème lié à une commande Web Š et s’est vu répondre « Désolé, c’est une commande Internet, nous ne pouvons rien faire « . L’approche humaine est également un enjeu stratégique.

Le marketing sensoriel - Les jeudi d’Emilie » ExpertinBox Publié par Emilie Moronvalle le juin 4, 2013 dans le Blog | 0 commentaire 1. Pour faire simple Le marketing Sensoriel regroupe l’ensemble des techniques marketing visant à utiliser un ou plusieurs des 5 sens pour favoriser l’achat d’un produit ou service. 2. Le marketing sensoriel, créant ainsi une intimité avec les consommateurs, est devenu un outil incontournable pour les entreprises afin de renforcer leur image de marque. 3. Comme en marketing classique, chaque stratégie doit être définie en fonction des particularités de l’entreprise. Il existe 5 types de marketing sensoriel : a. La vue est le premier contact avec un produit ou un point de vente. La tendance la plus récente en terme de marketing visuel repose sur la présence d’un « espace vidéo » dans les points de vente. b. Qui de vous n’a pas répété inconsciemment une mélodie écoutée lors d’une publicité ou dans un point de vente ? c. d. e. Choisir minutieusement la matière et la forme de son produit est un gage de réussite. 4.

Related: