background preloader

Blade Runner (film)

Blade Runner (film)
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Blade Runner[n 1] est un film américain de science-fiction, réalisé par Ridley Scott et sorti en 1982. Son scénario s'inspire assez librement du roman Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? Le développement du projet ainsi que le tournage du film sont difficiles. Une version restaurée, baptisée « final cut », sort en 2007. Les réplicants sont fabriqués par la seule Tyrell Corporation, dirigée par Eldon Tyrell, dont le siège est installé dans une haute et massive tour pyramidale qui domine la ville. Six réplicants du modèle Nexus-6, génération extrêmement perfectionnée mais d'une durée de vie limitée à quatre ans (pour éviter qu'ils ne s'humanisent), détournent un vaisseau spatial, dont ils massacrent l'équipage et les passagers, avant de regagner la Terre. Gaff, un policier amateur d'origami, contacte alors Rick Deckard, un ancien Blade Runner qui a quitté le service. Au même moment, Roy Batty rejoint Pris chez J. Related:  Science FictionScience fiction my best

Total Recall Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Synopsis[modifier | modifier le code] Sur Terre, Douglas Quaid mène une vie tranquille : il a un travail, des amis et une femme, Lori. Cependant, il ne se sent pas à sa place et rêve très fréquemment de Mars, se voyant explorer la colonie en scaphandre, en compagnie d'une femme brune, alors qu'il avoue lui-même ne jamais être allé sur cette planète. Obsédé par ce rêve récurrent, il semble intéressé par les offres de la société Rekall qui propose à ses clients l'implant de souvenirs factices, mais qui paraissent aussi réels que de vrais souvenirs. Contre l'avis de sa femme et les avertissements de son meilleur ami Harry, qui a entendu parler d'un client lobotomisé accidentellement, il décide de se faire implanter un souvenir chez Rekall. Alors que Quaid discute du souvenir à implanter avec l'employé de Rekall, il choisit sans hésitation la planète Mars comme destination de son souvenir. Venusville est libérée du joug de Cohaagen.

→ film streaming, films en streaming vf gratuit 2013 en ligne : stream filmze, streamiz video vf film dvd vostfr xvid BladeZone: The Online Blade Runner Fan Club and Museum Souvenirs à vendre (nouvelle) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Souvenirs à vendre[1] (We Can Remember It for You Wholesale[2]) est une nouvelle de science-fiction de l'écrivain américain Philip K. Dick, publiée en . Douglas se rend donc chez Rekal Inc., une société qui implante de faux souvenirs. Il est reçu par le gérant, un dénommé McLane, qui lui explique que moyennant le paiement de 1 040 postcreds, des souvenirs concernant un prétendu voyage de deux semaines sur Mars lui sera implanté. Il recevra ensuite par la poste des accessoires (dague martienne, photographies, exemplaires de la faune et de la flore martiennes, etc.) lui laissant penser qu'il aura effectivement vécu ce dont il croit se souvenir ; de plus il aura complètement oublié être venu chez Rekal. Le jour dit, après avoir payé, il se rend chez Rekal et est endormi. Groggy, Douglas se réveille dans le taxi. Très étonné, Douglas rentre chez lui. Il erre sans but, en se cachant[3]. Interplan accepte sa proposition.

Stanley Kubrick, aux croisements d'une œuvre Déterminé à faire un film scientifiquement juste, Kubrick porte le plus grand soin aux décors et aux trucages, loin du futur de pacotille des autres films de science-fiction. En 1965, il recrute artistes traditionnels et talents novateurs pour la supervision des nombreux effets spéciaux : les vétérans anglais Wally Veevers et Tom Howard (1) et les jeunes Américains Douglas Trumbull et Con Pederson (2). Combinant trucages optiques et mécaniques, les effets spéciaux dirigés par le cinéaste multiplient les innovations techniques : l'usage intensif de la projection frontale pour les paysages de "L'aube de l'humanité" ou l'invention de moteurs pas-à-pas asservis à un ordinateur pour le déplacement des vaisseaux. La centrifugeuse du vaisseau Discovery, imposante roue de 11,59 mètres de diamètre, donne lieu à des effets surprenants, comme le jogging de Poole dans son couloir circulaire. (1) Veevers a débuté sur La Vie future (Things to Come, William Cameron Menzies, 1936) et a collaboré à Dr.

Minority Report Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Minority Report (Rapport minoritaire au Québec et Nouveau-Brunswick) est un film de science-fiction américain réalisé par Steven Spielberg, sorti sur les écrans en 2002. Présentation générale[modifier | modifier le code] Situation initiale[modifier | modifier le code] Résumé[modifier | modifier le code] Dans cette première scène, son équipe est en train d'appréhender un suspect. Anderton est depuis quelque temps supervisé par Danny Witwer, un agent du Ministère de la Justice envoyé pour évaluer le système car les Américains vont bientôt être consultés par référendum pour étendre à tout le pays le programme Précrime, uniquement utilisé à Washington. Après l'intervention et le placement en état de stase du pré-criminel, Anderton retourne dans son appartement et y regarde des vidéos holographiques de son fils de six ans. Le lendemain, Witwer visite la salle où les trois précogs reposent dans un bassin rempli d'une substance translucide.

Philip K. Dick : Blade Runner, un préquel ou un séquel ? ActuaLitté Encore une fois, Philip K. Dick, homme de lettres et de drogues, sera adapté au cinéma. L'oeuvre de ce romancier, maître de la SF aura servi une fois et une autre à des réalisations pour Hollywood. Les films qui en découleront pourront puiser dans l'univers de Blade Runner, mais sans pouvoir reprendre la trame du livre ni du scénario original. Alors préquel ou séquel, impossible de savoir pour le moment. L'intention sera bien, dans tous les cas, de proposer quelque chose de nouveau, en puisant dans l'imaginaire de K. D'un autre côté, on est bien en train de parler d'exploitation commerciale de ce qui ressemble manifestement à un filon juteux... Sources : , , , Pour approfondir

Rapport minoritaire (nouvelle) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Rapport minoritaire (titre original : The Minority Report) est une nouvelle de science-fiction de Philip K. Dick publiée pour la première fois en . Elle parle d'une société future où les meurtres peuvent être prédits à l'aide de mutants doués de précognition : les précogs. Paradoxes et réalités conditionnelles commencent à émaner de ces précogs, lorsque le chef de la police reçoit une précognition, révélant qu'il tuera prochainement un homme qu'il n'a jamais rencontré ni connu. En 2002, la nouvelle a été adaptée au cinéma, Minority Report, réalisé par Steven Spielberg. Fondée 30 ans avant le début de l'histoire, Précrime est un organisme qui condamne d'emprisonnement des personnes pour meurtres qu'elles auraient commis, ceux-ci n'ayant pas été accomplis. Portail de la science-fiction

2001, l'Odyssée de l'espace Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le film est divisé en quatre actes distincts. Daniel Richter incarne le personnage de Moonwatcher dans le premier acte et William Sylvester joue le docteur Heywood R. Floyd dans le second acte. Produit et distribué par le studio américain Metro-Goldwyn-Mayer, le film est presque entièrement tourné au Royaume-Uni, dans les studios MGM British (il est d'ailleurs l'un des derniers films à user de ces locaux) ainsi qu'à Shepperton, du fait des plateaux de tournage plus vastes que ceux des studios américains. Le film est reçu de manière partagée par la critique et le public à sa sortie mais, au fil du temps, il acquiert un statut de film culte et connaît un énorme succès au box-office. §Synopsis[modifier | modifier le code] Un costume utilisé pour le film 2001, l'Odyssée de l'espace retrace, à travers différentes époques, le rôle joué par une intelligence inconnue dans l'évolution de l'humanité. L'aube de l'humanité. Maquette du Discovery One

Siva Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode. Shiva (sanskrit IAST : Śiva ; devanagari : शिव ; transcrit parfois par Çiva, « le bon, celui qui porte bonheur ») est un dieu hindou, membre de la Trimūrti avec Brahmā et Vishnou. Shiva est quelques fois considéré comme le dieu du yoga[1] et est représenté en tant que yogi qui possède la connaissance universelle, suprême et absolue, voire dans un état « au-delà de la connaissance ». Doté d'un grand pouvoir, il mène une vie de sage sur le mont Kailash[2]. Shiva est souvent vénéré sous la forme abstraite de Shiva linga. Fonctions et attributs[modifier | modifier le code] Le symbolisme de Shiva est d'une grande complexité du fait des nombreux courants qui l'ont vénéré au cours des siècles. Représentation ou mûrti[modifier | modifier le code]

Blade Runner - Wikiquote, le recueil de citations libre Rick Deckard (faisant le test de Voight-Kampff) : Vous lisez un magazine et vous tombez sur toute une page de photos de filles nues.Rachel : Vous me testez pour savoir si je suis un réplicant ou une lesbienne, monsieur Deckard ? Eldon Tyrell : Le commerce est notre seul but chez Tyrell. Plus humain que l'humain est notre devise. Joe Turkel, Blade Runner (1982), écrit par Hampton Fancher et David Peoples Chew : Vous Nexus. Rick Deckard : Je voudrais jeter un coup d'œil dans votre loge, si vous permettez.Zhora : Pourquoi ? Harrison Ford et Joanna Cassidy, Blade Runner (1982), écrit par Hampton Fancher et David Peoples Leon Kowalski : T'endors pas, c'est l'heure de mourir. (en) Wake up! Rick Deckard : Secouée ? Harrison Ford et Sean Young, Blade Runner (1982), écrit par Hampton Fancher et David Peoples J. Eldon Tyrell : Qu'est-ce qui vous pose un problème ? Joe Turkel et Rutger Hauer, Blade Runner (1982), écrit par Hampton Fancher et David Peoples

Related:  Anticipations au cinéma- my bestFilmsPhilip K Dick adapté au cinémaFilms 2