background preloader

Homme Blanc Hétéro* : Le niveau de difficulté le plus faible qui existe

Homme Blanc Hétéro* : Le niveau de difficulté le plus faible qui existe
Une autre traduction sur ce blog…Yeah! Je précise que celle-ci a été plutôt rapide, donc elle est sûrement grandement imparfaite. Toute remarque de correction sera donc bienvenue! Sinon, je suis désolée pour les féministes racisées, ça sera encore un mec blanc (et cis hétéro en plus) ! Donc qui de mieux au final qu’un homme blanc cis hétéro pour faire cette pédagogie? Je réfléchissais à un moyen d’expliquer aux hommes blancs hétéro comment la vie est pour eux, sans utiliser le mot honni « privilège », face auquel ils réagissent comme des vampires à qui on aurait donné à manger de l’ail à minuit. Et pour ceux qui n’ont toujours pas compris, je propose que nous toutes féministes, nous mettions en quête du concepteur du jeu Le Monde Réel, pour modifier le niveau de difficulté de ces messieurs – afin de leur attribuer « Femme Racisée Queer » avec 2 points pour commencer! *Note : On me fait remarquer à juste titre, qu’il n’est pas précisé qu’on parle de l’homme blanc hétéro cis. J'aime : Related:  l'homme blanc cis heteroIntersectionnalité des dominationsinclusion

De l'urgence d'en finir avec le « racisme anti-blanc » Parler de « racisme anti-blanc » c’est confondre ce qui relève des émotions, de la colère et ce qui a trait aux discriminations. En d’autres termes, c’est confondre les relations interpersonnelles et les rapports sociaux [1]. Ainsi, si Fatima, Mohammed, ou Fatou traitent Marie et Louis de « sales français » (relation interpersonnelle), le désagrément certain que constitue l’insulte sera mis sur le même plan que le fait que Fatima, Mohammed et Fatou risquent de voir leur CV refoulés en raison de leur couleur de peau, celle-ci signifiant une origine « autre », qu’elle soit réelle ou supposée (rapport social). Par ailleurs, on pourrait réfléchir au fait qu’être anti français, c’est être anti blanc, aux yeux de ceux qui s’émeuvent des ravages dudit « racisme anti-blanc ». Or dans ce contexte, il ne peut y avoir de commune mesure entre les positions de ceux qui discriminés, peuvent insulter par rage, et ceux qui se retrouvent privilégiés par un rapport social. “il y a des blancs pauvres !

Politiquement incorrect | 13ALactu Aussi étonnant que cela puisse paraître, le vote puis la promulgation du mariage pour tous n’a pas calmé les opposants. Tandis que les élus les plus raisonnables avouent qu’un retour en arrière est impossible et que la droite ne “démariera” personne lorsqu’elle sera au pouvoir, certains militants s’enfoncent de plus en plus dans le délire – jusqu’à la grève de la faim . Leurs nouveaux modèles : Gandhi et Jean Moulin ; leurs slogans : “on lâche rien” ou des parodies honteuses du Chant des Partisans . Dans la cathédrale bien construite de ce que je n’oserais appeler une maladie mentale de crainte de vexer les vrais malades mentaux, ils en sont sûrs : ce sont des résistants ; les derniers rescapés de l’idéologie dominante, les vaillants adversaires du politiquement correct. *…la transphobie, la biphobie, le classisme (ou “racisme de classe” et toutes sortes d’oppressions que je ne peux pas citer à chaque fois.

Comment être prise au sérieux quand on a des ovaires ? | Mouise Bourgeois presents Vous êtes une femme et vous souhaitez être prise au sérieux malgré tout ? J’ai décidé de vous aider. Ne me remerciez pas, ça me fait plaisir. Bon, avant toute chose, ça veut dire quoi « être prise au sérieux » ? Être prise au sérieux c’est tout simplement être acceptée – tolérée est un verbe peut-être plus juste – par un monde, qui sans forcément vous considérer comme une paire, ne vous toise plus avec mépris. Mais n’oubliez pas : être prise au sérieux ne veut pas dire que vous êtes à égalité. Exemple (complètement choisi au hasard) : Vous discutez philosophie et vous citez Kant pour appuyer vos propos. Conclusion : vous êtes une fraude. Outre le fait que vous devez connaître toutes les réponses à toutes les questions du monde, vos réponses doivent correspondre à ce qui a déjà été dit. De plus, ne soyez pas plus intelligente que vos camarades masculins, par pitié. En plus de devoir exceller dans tous les domaines, vous vous devez aussi d’être bonne. Tout d’abord, vous devez être jeune.

Your Fave Is Problematic lsatdaddy asked: good lord idk if you've seen the trailer for the new season of Girls but it has a line "Sometimes, I think about Japan and I'm like, did I create this country in my mind?" T_T yikes no surprise there, considering Girls is the whitest white feminist piece of shit I’ve ever laid my eyes on. and Lena Dunham also wrote one this orientalist garbage too sonysportswalkman: *town crier voice* hear ye, hear ye! b-bumb: he’s beauty,he’s grace,he’s our problematic fave Your Fave is Problematic: My Mom Let the dog drink out of her glass of water and then denied it! tayloracleswift: Friend: I need receiptsMe: On who reblog if u a little problematic Azealia Banks On September 13, 2013 she tweeted “They said I look like the [t-word] from orange is the new black :(((((”. Let me know if there’s something I should add! closing ask/submissions for a little while thanks to gross-ass messages from the snotnosed sexist shitheads of the 4chan “takeover” Kerli RuPaul “T****y, it’s ridiculous!

Pour les blancs qui s’opposent au racisme : comment arrêter d’avoir tout faux! Première traduction sur ce blog :) Ayant partagée le lien originel de ce texte en anglais sur Twitter, je me suis fait la réflexion qu’une traduction pourrait être utile, tellement l’article est dense et l’anglais un peu soutenu. Ce texte traite de la position d’allié blanc opposant le racisme. Un corollaire pour le sexisme (que j’ai aussi partagé) existe chez le même auteur, mais les deux étant assez redondants et longs, j’ai décidé de traduire uniquement le premier. Je suis tombée sur cet article il y a un bon bout de temps de ça en naviguant sur les Internets, comme on dit… Bien que j’en ai lu plusieurs autres sur cette thématique (la thématique étant "Comment adopter un comportement correct d’allié?"), il me semblait important de relayer celui-ci… Pourquoi lui et pas un autre? Néanmoins, on pourrait me reprocher (Je pense déjà entendre des sœurs ;)) de ne pas avoir fait entendre ma propre voix sur le sujet, ou de ne pas relayer plutôt celles d’autres personnes noires.

Pure provocation Les gens qui se réclament de la provocation pour elle-même oublient que la provocation n’est pas un but en soi, mais un moyen. La provocation «pure» est un moyen, elle poursuit toujours un but même inconscient. L’utilité pratique de la provocation, c’est d’exprimer des valeurs. Empiriquement, on constatera que les valeurs exprimées dans le signifiant provocateur (parole ou acte) sont avant tout des valeurs de puissance individuelle, qui reprennent les formes de pouvoir symbolique que la société assigne, concède ou au contraire refuse à l’individu. On pourrait imaginer que la provocation dénuée d’idée consciente, la provocation-réflexe, exprime aussi des idées et des besoins contestés, et qu’elle constitue alors une subversion. La raison en est sans doute que la provocation implique une prise de risque. Ce risque, une fois internalisé, forme une inhibition.

De la laïcité égalitaire à la laïcité sécuritaire (première partie) " Vous aviez peur du “communautarisme”. Dans ce cas, dénonçons haut et fort le communautarisme des enseignants : il suffit d’aller faire un tour dans la salle des professeurs, on y compte la communauté des agrégés, bien blanche de peau, la communauté des certifiés, et enfin la communauté des vacataires et contractuels, composée de personnes typées, et j’en passe. " Radia Louhichi, surveillante [1] Une loi injustifiable. Si la plupart des syndicats enseignants, lors de leur audition devant la Commission Stasi, ont clairement dit leur opposition à une loi interdisant les signes religieux, leur engagement contre ce projet de loi n’est pas allé au-delà de quelques communiqués plutôt tièdes, omettant d’affirmer un refus de principe de toute exclusion pour simple port d’un foulard. Lorsque cette passivité leur a été reprochée, les dirigeants des syndicats enseignants (notamment Gérard Aschieri, de la FSU) ont mis en avant les " résistances de la base ". Une problématique imposée Seconde partie

Veille permanente féministe Get to know a White person! Mon 10 Mar 2014 by abagond Warning: This is a parody. Do not try this at home! As part of White History Month, get to know a European American! Some tips: Their English: As a courtesy, speak slowly and loudly until you know how good their English is. See also: Like this: Like Loading...

Hétérophobie, racisme anti-blanc, cathophobie et autres foutaises en fa dièse Voilà des mots que vous avez sûrement entendus récemment Et bien désolée de vous le dire mais ces termes ne sont que de la foutaise dont le seul but est de faire croire à un inversement de rapport de domination. Nous sommes dans une société de dominations et de privilèges, dans cette société être blanc-he-s, bourgeois-es, cis, (etc) sont des positions de privilégié-e-s, des positions de conforts (relatif). Pour beaucoup ici je ne fais que rappeler une évidence... enfin pour certain-e-s c'est un rappel, pour d'autres hélas il s'agit là d'une fiction, on va nous dire qu'il n'existe pas vraiment de discriminations envers les minorités, qu'il s'agit là de positions victimaires et que de toute façon quand les minorités se prennent des coups dans la gueule c'est qu'elles l'ont peut-être un peu cherché -ces minorités- à être un peu trop visibles dans la société. Une société blanche. Cathophobie? Racisme anti-blanc-he-s? Hétérophobie? La misandrie? Et pourquoi pas la cisphobie? Koala

Care et femmes noires #1 : Les ombres de Malcolm X Ella Little Collins (demi-soeur de Malcolm X) Cela fait un moment que je réfléchis à cette série d’articles, et ses composantes. Beaucoup d’articles du côté US traitent du “self care” des femmes noires, permettant à chaque femme noire conscientisée de se ressourcer et d’élaborer des stratégies de résistances dans la société. Se préserver, prendre soin de soi face à l’intersection de plusieurs violences, développer un système de soutien entre ses semblables, le rendre accessible pour éviter l’isolement et le repli… Je n’ai pas trouvé beaucoup d’éléments de ce genre du côté francophone, voire français. Le hasard a fait que, ayant vu passer çà et là des productions de femmes noires ou des traductions d’ouvrages, j’ai eu envie de faire une série sur le sujet. Néanmoins, la force et le soutien infaillibles me sont venus de ces mêmes femmes noires, tout aussi fatiguées que moi parfois. Alors, il faut bien l’écrire. TW: validisme, misogynoir, démembrement Extrait du film Vénus Noire A suivre.

Féminisme, racisme et harcèlement de rue J’ai reçu récemment un commentaire en réaction à mon article-témoignage sur le harcèlement de rue. J’ai hésité longtemps et finalement décidé de ne pas le publier car il va à l’encontre de mes critères de modération. Je le considère en effet comme raciste, mais ce racisme n’est pas évident pour tout le monde, donc je considère utile de m’expliquer sur ce sujet ici. Le commentaire en question: Je trouve incroyable que, par lâcheté intellectuelle, on ne mentionne pas l’origine culturelle des harceleurs en question. Je ne mentionne pas « l’origine culturelle » des hommes qui m’ont harcelée ou agressée parce qu’il n’y a pas d' »origine » systématique. « Ce phénomène n’existe pas en Pologne, en Russie, au Canada (trois pays dans lesquels j’ai vécu et où on peut se promener à moitié nue sans être insultée). » Ah? « Donc par pitié les Bisounours, prenez conscience du tragique d’ici-bas. AC Husson Références citées: J'aime : J'aime chargement…

Related: