background preloader

L'Indépendante : l'épicerie dont vous êtes le héros

L'Indépendante : l'épicerie dont vous êtes le héros
A L'indépendante, les clients décident ensemble des achats, mettent en rayon et encaissent eux-mêmes. Créée il y a presque 2 ans, cette épicerie autogérée permet à ses adhérents d'acheter des produits sains à des prix abordables tout en expérimentant collectivement une alternative au supermarché. Jusqu’en 2008, Hervé était un doux rêveur qui pensait qu’en « jouant du rock’n roll on était en action contre le système. Mais je me suis trompé », reconnait-il. C’est par l’assiette que ce musicien de profession est rentré dans la sphère militante. « Il m’a semblé que l’alimentation était un point central de l’action possible. « On a senti que l’on touchait à une certaine aspiration réelle d’un certain nombre de personnes », raconte Hervé. Sortir du supermarché « L’idée était de sortir du supermarché, de ne plus approvisionner les comptes de multinationales qui détruisent la planète », rappelle Hervé. Une fois par semaine, ils vont « faire leur marché » dans les placards. Emmanuel Daniel Related:  Epicerie solidaire

A Paris, un supermarché collaboratif veut rendre les bonnes choses accessibles à tous Ce n'est pas un loup, mais une louve qui est aux portes de Paris. Venue d'outre-Atlantique, elle couve une jolie portée d'idées coopératives pour développer un modèle de distribution alternatif pour bons produits locaux et pas chers. Rencontre avec ses instigateurs. La passion des bonnes choses Tom, Brian et Maëlanne - 5 novembre 2013 - Photo: @SoAnn Brian Horihan vient du Minnesota, et Tom Boothe de l’Indiana. Brian a lui aussi fait du cinéma, tout en s'intéressant au jardinage, à l’agriculture, aux potagers urbains, aux coopératives... « Ni Tom ni moi ne venons de familles riches, on vient des lower middle class, on ressentait le besoin de trouver un lieu où l'on peut acheter les produits bons et pas chers », souligne-t-il pour expliquer comment a germé en eux l'idée de créer à Paris un supermarché coopératif. Trouver un bon équilibre de valeurs L'idée, simple, consiste à créer un espace de vente de bons produits pas chers. A Paris, La Louve ouvrira ses portes dans le 18e arrondissement.

Agir au quotidien | Générations FUTUR Citoyens en transition : Promouvoir la transition individuelle afin de recentrer l’individu comme acteur du changement. Notre approche se résume en citant Gandhi, « Sois le changement que tu veux voir dans le monde ». Nous voulons rendre le changement plus accessible à chacun en partageant des expériences de voyages mais aussi de choix de vie encore à la marge. La permaculture grand format La permaculture est une approche globale que l’on peut mettre en pratique à l’échelle d’un jardin, d’une maison, d’un hameau, mais qu’en est-il à une échelle beaucoup plus grande ? Nous avions déjà évoqué dans le premier dossier de Kaizen consacré aux villes comestibles la ferme urbaine de l’éco-quartier de Lanxmeer à Culemborg, petite ville de 27 000 âmes au sud d’Utrecht aux Pays-Bas. Ce quartier unique à plus d’un titre est justement le fruit d’une réflexion globale qui prend racine dans la permaculture. Retour à Culemborg Le projet a démarré en 1993, impulsé par la dynamique Marleen Kaptein. Du lien avec l’humain et la nature Les réflexions sur le quartier ont duré six ans durant lesquels les futurs habitants se sont impliqués via des ateliers coordonnés par Marleen. Lanxmeer est ainsi composé de plusieurs îlots comme des petites oasis qui ont chacun leur identité propre. Bicyclettes et paniers bios Autour de ces îlots se trouvent des espaces publics eux aussi investis par la nature.

Citations à méditer « Coop à Paris » : une épicerie bio, solidaire et participative De plus en plus d’initiatives voient le jour pour proposer des modes de consommation différents : respect de l’environnement, du producteur, des travailleurs, des prix abordables, des produits de qualité et accessibles… « Coop à Paris » s’inscrit totalement dans cette mouvance en proposant aux habitants du quartier de la Goutte d’Or la possibilité d’accéder à des produits alimentaires de qualité. « Coop à Paris » a vu le jour grâce à quelques habitants du quartier déterminés à consommer des produits de qualité à prix doux. Selon, Christophe Pradal, un des fondateurs, il est difficile à Paris de trouver du bio à un tarif abordable. C’est donc devenu leur objectif ! Pour cela, ils ont choisi le statut associatif, démarché de nombreux producteurs et engrainé les habitants du quartier ! A LIRE : La Recharge : la première épicerie sans emballage ! A DÉCOUVRIR : L’habitat partagé, une alternative au logement traditionnel

Arnaud Gossement ITyPA saison 3 : MOOC connectiviste et mindmapping collaboratif | Formation 3.0 Vous connaissez ITyPA ? Le MOOC connectiviste entame bientôt sa troisième saison. Et j’y proposerai une activité de mindmapping chaque semaine, du 26 septembre au 11 décembre 2014. ITyPA a été le premier MOOC francophone. Un MOOC, c’est un Massive Open Online Course. Un MOOC connectiviste en français C’est un cours où chacun peut s’inscrire gratuitement. Les inscriptions sont ouvertes depuis le 1er septembre, sur une plateforme SpeachMe : une particularité de cette troisième saison dont j’aurai encore l’occasion de vous reparler… Le programme est intense mais progressif comme vous pouvez le constater sur cette mindmap Mindomo. Programme d’ITyPA 3 Cliquez sur ce lien pour voir une présentation interactive du programme. Lorsque la carte est ouverte en ligne, attendez un peu qu’elle se charge complètement : cliquez sur l’image du centre, c’est une vidéo Youtube qui vous en dira plus sur le MOOC. Flèches de contrôle Vous y êtes ? Programme d’ITyPA : Internet, Tout y est Pour Apprendre C’est bien.

MIKE HARVEY

Related: