background preloader

Tout savoir sur la multiplication des végétaux sur Deco

Tout savoir sur la multiplication des végétaux sur Deco
“ Faites comme la nature, semez et multipliez vos plantes ! ” Si les raisons de multiplier les végétaux sont évidentes, le choix du procédé à mettre en œuvre l'est beaucoup moins. Le semis La méthode la plus douce, mais aussi la plus naturelle est celle du semis. Son faible coût est aussi un avantage – quelques euros le sachet de graines –, ce qui en fait la méthode la plus utilisée et préférée des jardiniers. La mise en œuvre est simple. Le marcottage Le marcottage consiste à provoquer l'enracinement d'un rameau issu d'un pied mère, en enfouissant une partie sous terre et en laissant l'extrémité ressortir. La nature pratique aussi le marcottage. Le marcottage est utilisé principalement pour la reproduction rapide et maîtrisée des espèces ou des variétés qu'il serait difficile d'obtenir par d'autres méthodes. Le bouturage La méthode consiste à prélever (couper) un rameau ou une tige sur la plante mère, et à le planter directement en terre pour provoquer l'enracinement de la bouture. Related:  plantation et taille

Tout ce qu'il faut savoir sur le bouturage des plantes sur Deco “ Bouturer sans erreurs ” Chacun sait que bouturer (du vieux français bouter, pousser, germer) est une nécessité, pour tous les jardiniers en herbe ou confirmés, afin de conserver, rajeunir ou multiplier les plantes préférées du jardin ou de la maison. Rien de plus simple et de plus facile à mettre en œuvre, à condition de soigner quelques détails qui augmentent les chances de réussite. Le bouturage permet de reproduire une plante à partir d'un morceau de tige, de feuille ou de racine. Cette multiplication végétative - hors reproduction sexuée - permet de recréer la plante d'origine, par un véritable clonage, et de conserver fidèlement ses caractéristiques : taille, port, couleur des feuilles et des fleurs. Je réunis les conditions favorables au bouturage La principale époque pour bouturer est sans doute la fin de l'été, de fin juillet à fin septembre. Je me lance dans le bouturage Les boutures herbacées (beaucoup de plantes d'intérieur) sont les plus simples. Les autres types de boutures

les techniques du bouturage - les dossiers La bouture de feuilles:Cette technique consiste à piquer des feuilles entières dans le substrat ou des fragments de limbes nervurés. On multiplie ainsi les Bégonias, les Saintpaulias, les Streptocarpus, les kalanchoes et les Peperomias. Ces végétaux ont la faculté d'émettre des racines directement des nervures et des pétioles puis de fabriquer un bourgeon végétatif qui donnera naissance à une jeune plante. Si vous respectez tous ces petits conseils, il y a de fortes chances que vous réussissiez vos boutures.

Bouturage de vivace, plante et arbuste Arbres et arbustes | 22/04/2013 Voici venue l’une des grandes périodes de bouturage. Profitez de ce moyen facile et économique pour obtenir de nombreuses plantes contre simplement un peu de temps. Bouturer pour multiplier au jardin sans se ruiner - F. Marre - M. Marcat - Rustica Le matériel et les différentes techniques de bouturage Tout jardinier amateur peut bouturer ses plantes sans équipement coûteux. Il vous faut : • des godets ou des pots • des caissettes, une miniserre, un châssis • des tessons, des billes d’argile pour le drainage • des verres ou des flacons (pour les boutures à réaliser dans l’eau) • de la tourbe blonde, du sable ou de la perlite, du terreau, de la terre de jardin • de la poudre d’hormones de bouturage • des étiquettes pour bien identifier les plantes • un sécateur propre, affûté et désinfecté • un transplantoir, un bâtonnet (pour faire des avant-trous) • une table de jardin

Les boutures Les boutures Par Martial IRASTORZA Le bouturage est le mode de multiplication des plantes le plus simple pour obtenir des plants ayant les mêmes caractères que le pied mère. Plusieurs types de boutures : - bouture sur bois de l’année : rameaux de l’année de mai à juillet. Elles s’enracinent rapidement ; Bouture sur bois de l'année (fusain). - bouture semi-aoûtée : pousse de l’année dont la base est aoûtée et le sommet de la tige en croissance (été et fin d’été) ; Bouture semi-aoûtée de fuchsia. - bouture à l’étouffée : si cette méthode permet de bouturer quelle que soit l’époque, elle demande une bonne surveillance car, et c’est le but, le taux d’humidité peut atteindre 100 % et les risques de pourriture sont grands. - bouture aoûtée : rameaux dormants à la fin de l’automne, en hiver ou au début du printemps ; - bouture herbacée : rameaux de plantes non ligneuses en août et début septembre ; Bouture de feuille de saintpaulia. - Bouture dans l'eau - La bouture inratable Quelles plantes bouturer ?

Marcottage aérien Le marcottage est une technique de multiplication des végétaux qui consiste à provoquer l'enracinement d'un rameau sur la plante-mère puis à l'en séparer lorsqu'il est pourvu de racines.Ce mode de multiplication, dit végétatif, permet d'obtenir des plantes identiques à la plante-mère. On l'emploie sur les espèces rares ou impossibles à multiplier autrement ou encore pour rajeunir certaines plantes d'intérieur. Dans ce dernier cas, la technique du marcottage aérien, facile à réaliser, est appliquée. On pratique le marcottage aérien sur les plantes à port dressé et à tiges rigides comme les ficus et les dieffenbachias. Avant de procéder au marcottage proprement dit, on prendra soin d'enlever les feuilles placées près de l'endroit choisi. Exemples d'espèces qui se prêtent bien au marcottage aérien : Préparation de la tige Il existe plusieurs méthodes de marcottage aérien. La plus efficace, surtout pour les tiges ligneuses, consiste à enlever un anneau d'écorce autour de la tige. Sevrage

10 légumes qu'on peut faire repousser - Vite une recette Saviez-vous qu’il était possible de faire repousser à l’intérieur plusieurs légumes et fines herbes à partir des restes que vous avez? En plus d’être économique et pratique, c’est un beau projet à tenter, surtout avec les enfants, qui seront ravis de voir les résultats! Voici 10 légumes que vous pouvez faire pousser à nouveau, question d’avoir de bons produits frais toute l’année! Note : Certains de ces légumes, par exemple les oignons verts, s’accommoderont très bien de rester dans l’eau, à condition de changer celle-ci souvent… Par contre, d’autres plus substantiels comme le céleri, le fenouil, le bok choi etc. auraient avantage à être plantés en terre une fois qu’ils sont bien « repartis ». 1. La laitue Gardez le cœur d’une pomme de laitue (peu importe la sorte) et placez-le dans un bol avec un peu d’eau. Crédit photo : therealsingapore 2. Comme pour la laitue, on peut facilement faire repousser un plant de bok choy à partir du cœur. Crédit photo : Green Moxie 3. Crédit photo : Bonzblogz

Comment faire pour multiplier ses plantes ? Lorsqu’on met en terre une graine, la jeune pousse qu’on obtient dans les premiers jours est appelée plant. Il existe des plants de légumes, des plants d’arbres fruitiers, de plants de fleurs etc. Hormis le semis, on peut en obtenir par d’autres techniques de multiplication dont la plus simple est le bouturage, qu’il est possible de réaliser soi-même, si on ne dispose pas de graines à semer directement. Pour faire soi-même ses plants, on peut recourir à plusieurs techniques. Toutefois, cela dépend des objectifs à atteindre ou des moyens disponibles et aussi de la nature de la plante à multiplier. Si le semis est le moyen le plus utilisé pour obtenir de jeunes plants, force est de constater que plusieurs plantes se multiplient par simple bouturage, par greffage, par marcottage etc. Pour obtenir ses plants par semis, on doit disposer de récipients à alvéoles qu’on remplit de sable et du terreau. haut Faire ses plants au moyen de boutures haut

Bouturage des cactus Plantes vertes | 22/12/2011 De nombreuses cactées sont formées de rameaux ou de tiges composés de plusieurs fragments qui peuvent être bouturés. Cette méthode, assez facile pour multiplier ces plantes en grand nombre, se pratique en mars-avril. Bouturer le cactus-raquette - F. Matériel : pince à cactées ou papier journal couteau ou cutter terreau de feuilles ou tourbe sable pot arrosoir miniserre Conseil : Pour prélever vos boutures, choisir des tiges assez tendres, ni trop âgées, ni trop jeunes, sans trace de maladie. Bon à savoir : L’enracinement des boutures intervient entre moins d’un mois et presque un an selon les espèces. Sélectionner une tige saine et robuste Prélever, selon les espèces, tout ou partie de la tige. Prélever l’extrémité d’une tige Avec un couteau très bien aiguisé, sélectionner un morceau de tige ou de feuille, au niveau d’une articulation. Laisser la coupe sècher et préparer les pots Après repiquage, placer en mini-serre

Planter ses épluchures de légumes pour…. …Faire repousser des légumes ! Cela semble surréaliste et pourtant. Il est tout à fait possible de refaire partir un légume d’une simple épluchure. Bien entendu, il y a l’art et la manière, sans compter que le légume « mère » doit être suffisamment sain et « beau » pour que le légume « enfant » soit également de bonne qualité. Les poireaux, et le fenouil L’idée est de repartir de ce qui devrait normalement finir au vide ordures : la partie blanche « racineuse ». Le céleri, le chou (et le choux chinois) ainsi que la romaine Sur le même principe que les poireaux et le fenouil, il suffit de mettre la partie inférieure de ces légumes dans un récipient avec de l’eau de façon à plonger les racines dedans. Le gingembre Rien de plus simple que de planter du gingembre. La pomme de terre Ceux qui font du compost s’en sont déjà peut-être rendu compte, la pomme de terre renaît de ses épluchures. L’ail Il suffit de laisser germer une gousse d’ail et de la replanter, germe vers le bas. Les oignons frais

Multiplication des plantes : bouturage, division... 1- Les semis Pour les semis, reportez-vous à notre fiche conseil "Les semis". 2- Le bouturage Le bouturage consiste à créer une plante entière, à partir d'un fragment de plante prélevé sur la plante mère. Le substrat de culture sera, pour toutes les boutures, léger et poreux : mélange de sable et de tourbe blonde par moitié (la terre traditionnelle convient mais assure moins de réussite).L'arrosage est presque quotidien. 3- Le marcottage Plus facile à réussir que le bouturage mais moins "rentable' en nombre de plantes reproduites, le marcottage consiste à provoquer l'émission de racines sur un rameau sans détacher celui-ci de la plante dont il est issu. o Technique :- Au printemps : enterrez sous terre l'extrémité d'un rameau souple d'une plante sans le détacher de la plante mère dans un mélange de sable et de tourbe. REMARQUE : La marcotte s'utilise principalement pour les plantes grimpantes et les arbustes à branches souples 4- La division 5- La greffe

Nature-Jardins.com Nous voici encore dans un chapitre que je qualifierai de facile, mais surtout très pratique à mettre en oeuvre pour les jardiniers amateurs comme les éclairés. Il s'agit de méthodes de multiplication de végétaux applicable sur tous sur les arbustes ou arbres, qu'ils soient fruitiers ou non. Cette technique s'emploie cependant aussi sur certaines plantes dont on a pas besoins de nombreux exemplaires. La différence entre la marcotte et la bouture, c'est que l'on effectue le sevrage par rapport à la plante mère (vulgairement appelé pied mère) dont elle aura hérité absolument toutes les caractéristiques que lorsqu'elle aura des racines. Il existe différentes façons de procéder et nous allons les voir ci dessous avec leurs techniques particulières à chacune. Le Marcottage par couchage de la branche (fig.1) Ce procédé est préconisé avec les rameaux flexibles plus ou moins long pour faire des petites marcottes. Marcottage par couchage multiple Marcottage en cépée Marcottage aérien

Related: