background preloader

Quels champignons déguster ?

Quels champignons déguster ?
Contrairement aux idées reçues, une vingtaine seulement de champignons sont vraiment appréciés à table, et une centaine plus ou moins intéressante. La plupart sont immangeables car trop amers, âcres, poivrés, nauséabonds, coriaces, fibreux, ou encore tellement minuscules qu'ils ne présentent aucun intérêt culinaire. Passage en revue des élus par familles. Les lépiotes Les petites espèces de cette famille sont toxiques voire mortelles. Sinon, la grande lépiote ou Coulemelle est un comestible réputé : elle est assez facile à reconnaître avec son très grand pied chiné, son anneau double et son chapeau écailleux parfois grand comme une assiette. Les morilles © Patrick Blanchard / ONF Morchella esculenta Les morilles sont très appréciées et recherchées au mois d'avril, mais elles sont rares. Attention, une espèce voisine, le Gyromitre, peut s'avérer toxique voire mortelle même si certaines personnes en consomment sans problème. Chanterelles, pieds de mouton et trompettes des morts Les bolets Related:  champignonsChampignons

Chasse à la truffe dans la Nièvre Dans ce petit coin de paradis en Bourgogne sud, la Rolls Royce des champignons pousse dans le plus grand secret des forêts luxuriantes.Hérissée de pyramides à six faces, d’où son surnom aux allures de pierre précieuse, elle est complice des meilleures recettes pour sa saveur, sa rareté etson parfum puissant. Un véritable concentré de santé, riche en vitamines, minéraux, fibres, qui a la singularité bourguignonne de dégager des arômes de noisette et qui serait aussi aphrodisiaque... Il faut d’abord se balader sur les marchés au truffes, ces marchés organisés par le Syndicat des Producteurs de truffes de Bourgogne. Les fameux champignons sont contrôlés un à un et la garantie d’acheter des produits irréprochables, répondant à la norme Truffes fraîches (« Saines, loyales et marchandes ») est assurée. *A Nevers le 20 octobre *A Tannay le 18 novembre *A Saint Bris le Vineux du 3 au 4 novembre et le 2 décembre Renseignements sur www.syndicat-truffes-de-bourgogne.org

Fiches champignons Borde : les girolles Le plus connu et le plus apprécié des champignons est la Cantharellus Cibarius. Ce superbe champignon à la couleur jaune d'œuf, ressemble presque à une fleur et est par ailleurs connu en France sous le nom de Girolle, en Allemagne de Pfifferling et en Pologne comme la Kurka ou Liszka. Ce joli champignon sauvage charnu et aromatisé brille comme une fleur exotique, aux reflets dorés dans les sous-bois sombres des forêts d'automne. Les chanterelles semblent valoir leur pesant d'or. Elles ont la couleur de l'or, le goût de l'or et le prix de l'or ! Leur tête est charnue, avec un mouvement tournant de la tête jusqu'à la queue. Les chanterelles se retrouvent aux même endroits d'une année sur l'autre si elles sont ramassées avec soins, c'est à dire en prenant garde de ne pas abîmer l'endroit où le mycélium - la partie végétale du champignon - pousse. Elles aiment le sol profond et recouvert de feuilles mortes. L'arôme des girolles est décrit comme abricoté ou avec un goût de pêche.

Cueillette des champignons : que dit la Loi ? - Forêt Privée Française, le portail des forestiers privés - Dossiers thématiques / Economie gestion / Cueillette des champignons : que dit la Loi ? Les champignons sauvages appartiennent de plein droit au propriétaire du sol. Ils ne sont pas res nullius comme le gibier (qui n'appartient à personne). En effet, l'article 547 du code civil est formel : « les fruits naturels ou industriels de la terre appartiennent au propriétaire par droit d'accession ». Leur cueillette n'est, par conséquent, tolérée qu'aux conditions suivantes : demander l'autorisation au propriétaire ;respecter les lieux, les animaux et les panneaux d'interdiction ;ramasser avec parcimonie ;consulter les arrêtés préfectoraux et communaux en mairie. La jurisprudence est constante à propos de la cueillette des champignons : non seulement ils appartiennent au propriétaire du sol et donc son autorisation est nécessaire ;mais encore le propriétaire du sol n'est pas obligé, pour conserver son droit sur les fruits naturels ou industriels de la terre, de clôturer son immeuble ou d'en interdire l'accès par voie d'affiches ou d'autres moyens.

Champignons de printemps : SporesXtrème Bonjour à toutes et tous, Et ça continue, il est toujours aussi difficile de prévoir les poussées. Le mardi 08, grâce à l'orage de la veille et ses pluies généreuses (mais trop courtes), petite poussée sur notre place de luxe. Résultat aux normes 2014, pour notre région, 6 morilles, c'est légèrement mieux que les deux du week-end précédent. La série de morilles Ce week-end, arrivée du polypore écailleux, Polyporus squamosus, mais déjà trop avancé pour la cuisine. Des jolis coprins, sans doute Coprinus disseminatus. Quelques pézizes, dont ce bel exemplaire sur une pierre! Au niveau des floraisons, c'est toujours aussi bouleversé, à certaines places où la concurrence est peut-être moins élevée, les orchis fleurissent mais aux autres... C'est fou, alors que les jacinthes sont toutes ouvertes, mais avec la hampe florale plus petite que d'habitude, certaines orchis sont toujours en boutons! Pour terminer, un petit cadeau aux amateurs habitués du blog qui aiment les champignons et les papillons.

Les vacances : la Nièvre et le champignon - Le blog de Tom et Jerry Mercredi 31 août 3 31 /08 /Août 13:00 Ben voilà, on est comme ça, nous : quand tout le monde bascule du nord au sud pour chercher le soleil, on transhume vers le nord pour y chercher la fraîcheur. Sauf que cette fois, manque de bol : on l'a trouvée ! (Penser à noter : la Nièvre, c'est sympa, mais que quand il fait beau). Du coup, nous avons subi de plein fouet le plan de rigueur en matière d'activités. Par exemple, le temps s'y prêtant, nous avons beaucoup promené nos bottes et nos imperméables en forêt, et là, nous avons rencontré Grifola umbellata, le seul champignon à tiroir que je connaisse : en fait, il s'agit de plein de champignons sur un seul pied, un peu à la façon d'un chou-fleur. Ne connaissant pas trop la bête, tonton papy Hugues s'est fait un devoir de se renseigner en pharmacie et les présentations ont été faites dans les règles de l'art. Voici donc Grifola umbellata (vue d'ensemble) ou "poule des bois" ce qui est moins classe. Vue de côté...

2011 : Les enseignements d'une poussée de cèpes exceptionnelle... - Le Blog de Cristau de Hauguernes À présent que la fièvre retombe comme les derniers cèpes sporulent sur les allées, avant de dépasser ce chapitre exubérant du grand livre de la passion fongique et, retournant à nos occupations quotidiennes dans l'attente de la prochaine irruption forestière qui nous redonnera de nous embraser, de laisser le temps décanter soigneusement cette constellation de souvenirs qui accaparent et grisent notre cerveau, il m'apparaît judicieux de consigner les traits marquants de ces trois semaines tout aussi magnifiques qu'inattendues. Voici donc quelques réflexions à chaud sur cette rarissime multiplication de cèpes de l'été 2011... Les signes avant-coureurs d'une grande pousse...Cette levée en masse de sa majesté le cèpe relève de tout sauf d'un changement d'humeur brutal du mycélium suite à l'inflexion climatique du mois de juillet, mais au contraire tout indique que cet avènement intriguait de longue date en sous-sol. 1986, 2006, 2011...

Cèpe de Bordeaux Taillis, futaies - Eté, automne - Cèpe comestible (Boletus edulis) - Comestible excellent"Nouvel atlas de poche des champignons comestibles et vénéneux les plus répandus" P. Dumée - 1912 Cèpe de Bordeaux : (Boletus edulis) Bolet comestible, cèpe (brérot, bruguet, potiron, gros pied, polonais...) Si la saison est favorable, une première poussée de cette espèce de cèpe peut apparaître en juin, mais l'automne reste sa meilleure période. Jeune Cèpe de Bordeaux(Roquebillière le 14/7/05) Cliquer sur l'image pour afficher la photo haute résolution Les espèces de cèpes ou bolets décrites(description, photos...) Plus de photos de bolets Bolet à mycélium roseBolet radicant Bolet subtomenteuxBolet tacheté Plus de dessins, gravures anciennes et/ou photos de cèpes de Bordeauxles dénominations peuvent avoir changé et ne plus être d'actualité

CHAMPIGNONS PASSION Les cèpes comestibles Les cèpes sont des champignons Mycorhiziens, ‘ils vivent en symbiose avec l’arbre hôte. La jonction entre les racines de l’arbre et le mycélium du champignon s’appelle une Mycorhize. c’est par ce manchon que se font les échanges de nourritures, d’eau et de sels minéraux entre l’arbre et le champignon. Il existe beaucoup de sortes de cèpes mais voici les 5 meilleurs cèpes comestibles avec une nette préférence pour les deux derniers! Le cèpe citron : en savoir plus Le cèpe d’été: en savoir plus Le cèpe des pins: en savoir plus Le cèpe bronzé: en savoir plus Le cèpe de Bordeaux: en savoir plus Savez vous qu’il est possible de cultiver plus de 20 espèces de champignons comestibles? Recherches qui ont permis de trouver cet article: cepeschampignon cepe comestiblecepe citroncepes comestibles photocépes citronchampignons comestibles cèpescèpe de bordeauxcepes deteBoletus Comestiblesle cêpe des pins Autres articles à consulter:

Le cèpe de Bordeaux (Boletus edulis) Biodiversité | 17/11/2011 Famille : Bolétacées.Saveur : excellent. La chair du cèpe de Bordeaux a une douce saveur de noisette - J.M. Polèse. Comment le reconnaitre ? Le chapeau du cèpe de Bordeaux est brun rouge ou noisette, plus clair sur le bord, à marge soulignée d’un liseré blanc, lisse et sa face inférieure est blanche, puis jaune vert et finalement vert olive. Où pousse-t-il ? Il préfère les sols acides et bien drainés. Dans quelles régions ? Plus fréquent entre 500 et 1 000 m d'altitude, on le trouve aussi bien en plaine qu’en montagne, jusqu’à 2 000 m dans les pessières des versants sud des Alpes. À quelle époque ? Le cèpe de Bordeaux est présent quasiment dans toutes les régions, de début septembre jusqu’aux premières grosses gelées de la fin octobre, et à partir de la mi-août au-dessus de 1 000 m d’altitude. Par Jean-Marie POLÈSE

Girolle (chanterelle) : connaître et reconnaître les girolles - Champignons Girolles ©G.Houdou D'abord convexe, le chapeau s'étale, puis se déprime rapidement en formant une sorte d'entonnoir d'un diamètre de 3 à 10 cm. Sa marge est enroulée, puis ondulée en conservant des lobes irréguliers ou quelques fois ridés. La cuticule (peau) est lisse, glabre, colorée de jaune d'or à orangé. Les lames ne sont pas de véritables lames, mais des plis veineux, ramifiés et espacés. BOLETS ET CEPES Généralités Les Bolets sont les champignons les plus recherchés car facilement identifiables grâce à leur hyménium formé de tubes, ils sont très répandus et sont dans leur majorité d’excellents comestibles. Certains sont indigestes, d’autres immangeables en raison de leur amertume ou de leur goût poivré. Chapeau de couleur variable selon les espèces, de beige à brun foncé pour les uns, mais également de jaune à rouge pour d’autres. Hyménium formé de tubes (ou foin) qui sont séparables du chapeau. Pied robuste, ventru, trapu, obèse chez certains, court ou long ou même muni d’un anneau chez d’autres. Chair ferme dans le jeune âge, elle devient tendre, molle et souvent infestée par les vers. Spores jaunes, brun-olivâtre, ocre, rouille ou encore roses. Habitat dans les forêts de feuillus et de conifères ou les bois mixtes, selon les espèces. Bolet amer - Tylopilus felleus Nons communs: Bolet de fiel, Chicotin Inconsommable voir descriptif Bolet appendiculé - Boletus appendiculatus Excellent

Related: