background preloader

La bataille du goûter - Dossiers LSA Conso

La bataille du goûter - Dossiers LSA Conso
Les tendances Le marché est tiraillé entre deux inclinations opposées, la gourmandise pour séduire les enfants et la nutrition pour parler aux mères Les différentes catégories du goûter ne sont pas toutes égales devant la croissance La conquête du marché passe aussi par le digital, malgré l'âge des consommateurs. Les sites web éducatifs remplacent les réseaux sociaux 3,7 Mrds € : Le CA du marché du goûter, à + 3,2% vs 2012 1,8 Mrd d'UVC : Le volume unitaire, à +1,1% 883,6 M € : Le poids des MDD en valeur, à + 2% Les catégories leaders Le plus gros secteur en valeur : les biscuits au chocolat et aux fruits, à 473,8 M € Le goûter préféré des enfants : les pâtes à tartiner, à 309,7 M € La catégorie qui progresse le plus en valeur : les cookies, à 88,99 M € (+ 18,9%) Source : Iri, HM + SM, CAM à fin avril 2013 Environ 3,7 milliards d'euros : c'est ce que représenterait le marché du goûter en France. Reste que le goûter est un rituel alimentaire incontournable.

Pas de pénurie dans le goûter ! - Biscuiterie, Confiserie, Petit Déjeuner Cela n'étonnera personne : les enfants ne renonceraient pour rien au monde à leur goûter. Et du côté des adultes, ils sont 48% à avoir une fringale en milieu d'après-midi, entre 16 et 17 heures (étude « Les petits creux des Français », Ifop 2011). Les consommateurs sont donc nombreux, et assez portés sur la question. Si les mamans apprécient ce mode de présentation, qui permet de maîtriser les quantités et d'emmener son goûter partout, il n'est pas le seul à progresser. « Il est dur d'isoler le goûter du reste des autres moments de consommation au niveau des chiffres. D'abord, le plaisir La recherche de la gourmandise n'est pas un vain mot, et figure au coeur de nombreuses offres produit. « L'offre cookies explose depuis un an. Voilà un peu plus d'un an que Teisseire lançait Fruit Shoot, une boisson plate aux fruits dédiée aux enfants, « idéale pour le goûter et à emporter partout ». Une personne sur deux est concernée Sondage concernant les 18 ans et plus Des piliers très résistants

Le goûter s'emporte partout - Grande Distribution et consommation Publié le par M. L. L'image d'Épinal le présente souvent comme un moment de partage et d'échange. Et pourtant, il va falloir s'y faire : le goûter a tendance à s'individualiser... À cela de près que l'on parle du conditionnement ! Majoritairement pris à domicile, ce moment de consommation se fait de plus en plus nomade en général, un facteur accentué par l'âge. Issu de l’Angleterre, pays ou le snacking est roi, Fruit Shoot (Teisseire) a débarqué en France il y a peu avec ses petites fioles colorées de boissons aux fruits. Capri-Sun, distribué par Coca-Cola en France depuis 2007, continue d’étendre sa gamme, et vise tous les moments de consommation nomades, avec l’arrivée d’un nouveau parfum Suntea & Peach, avec de l’extrait de thé et du jus de fruits à la pêche Il est vrai que le goûter préemballé, facile à glisser dans un cartable, donne des idées. Les briquettes font face, avec Kalibio et ses petites briques (20 cl) de lait bio demi écrémé. Toutes les catégories basculent

Insaisissables seniors - Marché des Seniors Les seniors... Une cible compliquée et difficile à appréhender. Pourtant, ces 23 millions de Français ne sont pas à négliger. Avec un important pouvoir d'achat, ils représentent un fort potentiel pour les marques. Qui sont les seniors ? Il n'existe pas de définition commune pour désigner les seniors. 75 à 85% La part de salaires d'actifs que touchent les retraités. Source : Institut français des seniors 48% La part des seniors dans la consommation. Source : Insee 12% La part de pouvoir d'achat des seniors allouée aux dépenses alimentaires 37 secondes Un senior « naît » toutes les trente-sept secondes en France Source : Nutrimarketing 36% La part des plus de 50 ans dans la population, soit 23 millions de Français Source : Crédoc Un discours marketing difficile à adapter En France, il y a une réticence de la part des industriels à travailler sur cette cible senior, avec un fort frein culturel. « Vieux »? Un tiers des Français à satisfaire en 2050 Du plaisir et du préventif, mais pas de curatif

Les 5 étapes du comportement d'achat des consommateurs Découvrez les 5 phases du comportement d’achat qui guident les consommateurs dans leur processus de décision et d’achat d’un produit. Et comment s’en inspirer pour optimiser sa stratégie marketing pour susciter le besoin, renforcer ses liens avec ses clients et de développer ses ventes. Le comportement d’achat des consommateurs Cet article est le deuxième d’une série d’articles consacrés aux facteurs et aux mécanismes qui influencent le comportement des consommateurs. L’achat n’est que la partie visible d’un processus de décision plus complexe mis en place par le consommateur pour chaque produit qu’il achète. Mais que se passe-t-il avant et après cet achat ? Aujourd’hui, concentrons-nous sur le comportement d’achat des consommateurs et les différentes étapes qui amènent un « shopper » à faire l’acquisition d’un produit ou service. Les 5 étapes du comportement d’achat du modèle de Engel, Kollat et Blackwell I. L’étape sinequanone est la prise de conscience d’un besoin par le consommateur.

Les 4 étapes pour faire de la veille concurrentielle Toutes les entreprises font un peu de veille concurrentielle. Mais ces données sont souvent peu ou mal exploitées... Voici donc une démarche complète pour mettre en place une veille concurrentielle. Comment améliorer la démarche d'intelligence économique dans une entreprise ? Voici une proposition de méthode déjà utilisée avec succès dans le cadre d'une PME. - Une fois le périmètre cible des utilisateurs défini, il convient de les rencontrer pour mener un diagnostic. - Une fois les besoins explicités, il faut définir les priorités. - Une fois les priorités définies, il sera temps de concevoir un plan d'action pour coordonner la mise en place des décisions prises. Ce choix dépendra d'une sélection de critères à définir en fonction de la situation de l'entreprise.

Les MDD bousculées par les marques nationales - Enquêtes sur la consommation en France Publié le par C. F. Avec un plus de 883 millions d'euros, pour un volume de 696 millions d'UVC (unités de vente consommateurs), les marques de distributeurs pèsent un poids important sur le marché, mais encore loin des performances des marques nationales qui s'arrogent 2,8 milliards d'euros en chiffre d'affaires, pour un volume unitaire de 1,1 milliard d'UVC. Quoi que, selon les segments et les panélistes, les MDD peuvent afficher une place de leader. Les MDD en chiffres 883,6 M € Le CA des MDD sur le marché total du goûter, à + 2% vs + 3,6% pour les marques nationales 696 M d'UVC Le volume des MDD, à - 0,5% vs + 2,1% pour les marques nationales Les compotes nomades et individuelles sont le marché où les MDD souffrent, + 3,6% en valeur et - 0,6% en unités vs + 15,1% et + 8,4% pour les marques nationales Source: Iri, HM+ SM, en CAM à fin avril 2013 Remises permanentes Pour se différencier, les marques propres usent de plusieurs arguments. Peu de prise de risques

Kellogg's lance Nutri-Grain en France Publié le par F. Br. Non seulement beaucoup d'adultes ne boivent pas de lait au petit déjeuner, mais ils sont par ailleurs également de plus en plus nombreux à le prendre très rapidement, voire à le supprimer au profit d'une collation prise pendant le trajet ou sur le lieu de travail. Deux réalités parmi les plus gênantes pour les marques de céréales pour adultes, intimement liées à ce moment de consommation et à cette boisson. Comment permettre aux céréales de contourner ce frein et d'accompagner cette tendance ? Kellogg's a peut-être trouvé la solution. Et puisqu'une innovation peut toujours en cacher une autre, Nutri-Grain sera proposée non pas au rayon céréales, mais à côté des biscuits pour le petit-déjeuner. Un pari audacieux Un nouveau produit, une nouvelle marque et un nouveau territoire.

Comment analyser un marché ? Méthodes et outils Pour saisir les caractéristiques d'un marché et identifier son attractivité, la première étape consiste à collecter des données pertinentes sur les consommateurs et leurs habitudes de consommation. Ces données renseignent le chargé d'étude sur les attentes, comportements et attitudes des acheteurs potentiels. Des données de base avant toute analyse. Une fois que les besoins sont identifiés et que le fonctionnement du système est intégré, la seconde étape consiste à créer des segments. Cette étape fondamentale a pour objectif de classer les consommateurs en groupes homogènes formant des segments de marché. Articles Raccourcir les cycles de vente : mission possible Cette publication s'intéresse aux apports des techniques prédictives pour analyser, modéliser les comportements d'achat. Analyse prédictiveFaire de la donnée l’atout de ses actions marketing... une réalité ! Les données collectées sur les consommateurs représentent un gisement de croissance important pour l'entreprise. Cours

Le récap sur le 71e Congrès de l'Ordre des experts-comptables Le 71ème Congrès de l’Ordre des experts-comptables s’est clôturé vendredi 30 septembre 2016 après une édition hors norme au succès incontesté. L’équipe QuickBooks était présente pour cet événement incontournable pour la profession et vous propose aujourd’hui un retour sur les événements marquants qui ont émaillé le Congrès avec son récap’ exclusif. Un hackathon pour créer une solution facilitant la vie des experts-comptables Un hackathon a été lancé, en partenariat avec le Conseil Supérieur de l’Ordre des experts-comptables, QuickBooks et Supinfo, le mercredi à 8h juste avant le début officiel du Congrès. 4 équipes d’ingénieurs informatique de 4 campus différents de l’école Supinfo se sont affrontées pendant 48h. Leur objectif était loin d’être simple : plancher sur une moyen de mettre en œuvre l’innovation comptable au service de la détermination du résultat fiscal. Pour réussir à atteindre cet objectif les ingénieurs ont été confrontés à une dizaine de challenges comme :

3S : quels sont les secrets des marques fortes? A partir d’une analyse de la plus grande base de données de marques au Monde (BrandZ, 11 000 marques évaluées depuis 15 ans dans plus de 40 pays), les experts de Millward Brown ont entrepris un large programme de R&D et de réflexion stratégique, que nous avons restitué en avant-première lors d’un petit déjeuner le 13 juin. A travers de nombreux exemples et études de cas, nous avons exploré les nouveaux territoires des marques fortes, et les indicateurs de performance associés. Ces travaux montrent que la réussite financière des marques dépend de ces trois dimensions (3S). L’équilibre entre ces 3 composantes est fonction du modèle économique retenu par la marque : recherche du volume ou croissance par la valeur/ profit. Ce travail de fond fait entrer le pilotage des marques dans une nouvelle ère, et bouleversera vraisemblablement les convictions sur les leviers des marques fortes.

Sécurité informatique : Toute l'actualité sur Le Monde.fr. L'expertise comptable face à l'Ubérisation « Ubérisation » n’est pas qu’un mot à la mode… c’est une réalité pour de nombreux secteurs d’activité, mais qu’en est-il de l’expertise comptable ? Apparue en 2014 avec les pratiques économiques et managériales portées par Uber (d’où son nom), Drivy ou Airbnb, l’ubérisation désigne en effet un phénomène nouveau, reflet d’une forte évolution dans la société, bousculant les codes et l’organisation du travail. L’ubérisation en bref « Se faire ubériser », cela sonne comme une mauvaise nouvelle. L’ubérisation, c’est le paroxysme de l’essor du numérique et de la généralisation des smartphones. De fait, les entreprises qui « ubérisent » un secteur en révolutionnent les usages. Et l’expertise comptable, peut-elle se faire ubériser ? Grande question ! De fait, grâce à ces nouveaux outils, les experts-comptables sont libérés des tâches ingrates, qui plombaient leur rentabilité et dont ils souhaitaient se débarrasser depuis des années ! Alors, aucun risque d’ubérisation pour la profession ?

Related: