background preloader

Les 5 étapes de la veille

Les 5 étapes de la veille
L’AFNOR définit la veille comme une « activité continue en grande partie itérative visant à une surveillance active de l’environnement technologique, commercial, etc., pour en anticiper les évolutions ». C’est l’art de détecter et d’interpréter les signaux faibles pour leur donner du sens, de fournir la bonne information, au bon moment, à la bonne personne pour lui permettre de prendre la bonne décision, de bien agir et idéalement de faire évoluer son environnement dans un sens propice. Autrement dit, la veille se définit comme un processus informationnel par lequel l’entreprise se met à l’écoute de son environnement dans le but créatif de découvrir des opportunités et de réduire des incertitudes, voir d’anticiper des menaces. Elle se déroule donc selon un cycle de cinq étapes : le ciblage, le sourcing, la collecte et la sélection des informations, l’analyse et la synthèse, la diffusion. 1. Le ciblage doit permettre de définir les besoins de veille de l’entreprise. 2. 3. 4. 5. Related:  Outils de veille

Un think-tank pour mettre l'être humain au centre de la révolution du big data Si le secteur privé, conscient de la valeur économique des données digitales personnelles, investit massivement dans le big data, les acteurs du développement s’intéressent également aux opportunités offertes par ce "déluge de données". Dans leur cas, il ne s’agit pas de monétiser ces informations mais de les placer au service du développement humain, par exemple, repérer plus vite le début d’une épidémie grâce à l’analyse des mots-clés tapés dans les moteurs de recherche. L’intérêt des ONG et des institutions pour le big data a donné à un statisticien français basé à New York l’idée de créer Data-Pop Alliance. Le Big Data pour mieux connaître sa société ? Officiellement lancé en novembre, Data-Pop Alliance est déjà au travail, avec des projets de recherche conceptuelle type "white papers" et des papiers plus empiriques, comme récemment sur la correction du biais statistique des échantillons dans l’analyse des données de téléphone portable en Côte d’Ivoire. Charlotte Alix

Des outils pour s’organiser, sans être submergé Les outils numériques dédiés à l’organisation, multiples et variés, rivalisent d’ingéniosité et de fonctionnalités nous promettant et nous conduisant même à des usages que nous n’aurions sans doute pas imaginés avant de les découvrir. Une journée ordinaire avec mes appareils connectés À peine réveillée par la douce mélodie programmée sur mon smartphone, une alerte Google me rappelle qu’il est temps de partir : Google Calendar a pris en compte l’adresse et l’horaire de mon premier rendez-vous de la journée, enregistrés quelques jours plus tôt sur mon agenda électronique. Une consultation rapide de Netvibes me permet de me tenir au courant de l’actualité : sur mon Dashboard, j’ai regroupé les sites qui m’intéressent en m’abonnant à leur flux, j’y consulte aussi directement mes comptes Facebook et Twitter pour rester en contact avec mes «amis» ou «abonnés». Installée devant mon ordinateur de bureau, je vais pouvoir transmettre sans délai le document que je viens de finaliser. Références :

Pour une veille pédagogique performante Loin d'être une activité aride, solitaire et triste, la recherche d’information devient passionnante grâce à la profusion de ressources disponibles sur le web et la possibilité d’interagir avec ceux qui partagent nos centres d’intérêt. Les sources sont multiples et l'on peut penser, à juste titre, que tout y est donc pour entreprendre et alimenter sa veille personnelle. Mais encore faut-il s’y retrouver, tant pour trouver une ressource répndant à un besoin ponctuel, que pour mener une veille continue sur un ou plusieurs sujets. Une conférence donnée le 11 janvier 2012 par Jean-Michel Mermet à l'IUFM de Grenoble (dans le cadre du CU MéTICE préparatoire au C2i2e) nous permet d'appréhender la notion de veille d'un point de vue méthodologique et technologique dans le sens où nous sommes appelés à constituer progressivement notre propre base de connaissances selon des étapes itératives en exploitant les outils les mieux adaptés. Une démarche en quatre étapes recherche/sélection d’infos

4 étapes pour établir une veille informationnelle efficace Que vous soyez une entreprise (PME, TPE,…), une association, une marque ou encore un indépendant, réaliser une veille concurrentielle et informationnelle sur le Web se révèle être une stratégie plus que vitale. Afin qu’elle soit la plus efficace possible, 4 étapes seront nécessaires et quelques outils vous seront indispensables. Qu’elle soit concurrentielle, informationnelle ou encore d’e-réputation, la veille est une pratique devenue incontournable. Elle vous permet de soigner l’image de marque de votre structure, de savoir ce que les internautes disent à propos d’elle et prendre connaissance de l’avis des consommateurs concernant vos produits/services. Établir votre stratégie / ciblage La première étape est déterminante puisque c’est elle qui conditionne l’efficacité des actions que vous allez ensuite mener. Votre stratégie doit s’appuyer sur un travail effectué au préalable : le persona. Que recherchent vos clients ? Protection de votre environnement Recherche d'informations

Les étapes clés d'une veille efficace | Blueboat Etre à l’écoute du web nécessite une certaine organisation. Talkwalker, outil de veille en ligne, a publié une checklist des étapes indispensables pour la réalisation de sa veille sur les réseaux sociaux. Voici un petit aperçu des étapes clés. Tout d’abord, avant de se lancer dans les méandres du web à la recherche des informations bien cachées, il est essentiel de se poser LA question : pourquoi je fais cette veille. Ensuite, vous passerez à la phase d’action de la veille : utilisez les outils à disposition, programmez des alertes et n’hésitez pas à affiner les paramétrages au fur et à mesure de la collecte pour améliorer la pertinence des résultats, toujours en adéquation avec vos objectifs. Vient ensuite la phase de restitution et d’utilisation des résultats.

Différence entre veille et curation Bonjour et bienvenue sur Veille et Recherche, le blog qui vous aide à trouver. Si cet article vous plait, n'hésitez pas à vous abonner au flux RSS pour recevoir automatiquement tous les articles du blog. Par ailleurs, Veille et Recherche a également une page Facebook, pour nous y retrouver, rendez vous ici Nous aurons à de nombreuses reprises l’occasion d’aborder la veille, la curation et de voir comment les mettre en place au quotidien, voici pour commencer une excellente infographie réalisée par le non moins excellent Curation2Web. Aujourd’hui le métier de veilleur s’est démocratisé pour devenir un usage grand public permettant de diffuser de l’information déjà triée, évaluée et présentée sous une nouvelle forme. Ce nouvel usage s’appelle la curation. Cet article a été publié sur le site Veille et Recherche, le site qui vous aide à trouver. Retrouvez tous les articles de V&R sur la fan page du blog, le flux RSS et sur twitter. Recherches récentes : A lire également vincent

Le principe de la curation en une infographie Le Web deviendra t-il bientôt le champs de bataille entre les antis et les pros curation ? L’importance du contenu pour un site Web, blog n’est plus à démontrer, tant sur la côté qualitatif que sur l’aspect : le SEO. Que l’on le veuille ou non la curation existe et il vaut mieux l’intégrer à ce jour, dans une pratique métier. Pour Marc Rougier CEO de scoop.it la curation est la conjonction de trois axes : SélectionnerOrganiser / EditerPartager des contenus existants Nous pouvons définir 5 étapes dans la curation : Définir son sujet de veilleRécolter les sourcesSélectionner le contenuÉditorialiser le contenuPartager Voici une infographie qui résume en 5 étapes le principe de la #curation Le principe de la curation en 5 étapes by Jérôme Deiss

[Infobésité] Contrôlez-vous votre flux d’information ?  On croyait connaître la définition d’infobésité quand l’email a débarqué dans l’entreprise. Dans les années 1990, on pouvait lire des témoignages effarés de personnes qui recevaient 50 emails par jour ! Mais notre quotidien maintenant, ce sont des centaines de tweets, des dizaines d’articles, de publications Facebook, des updates Linkedin, Viadeo, Instagram, Tumblr, Pinterest… Et avec nos smartphones, le flux d’information nous suit en dehors des heures de bureau. La gestion des flux d’information est donc devenu l’un des enjeux majeurs de la vie moderne, et il n’est pas étonnant de voir que, dans la Silicon Valley, on se bat pour être celui qui solutionnera ce problème pour nous. Prenez Facebook : après s’être imposé comme le principal flux d’info pour des millions d’internautes, le site de Mark Zuckerberg prétend gérer le problème de l’infobésité pour ses utilisateurs avec son Edge Rank, l’algorithme qui décide qui voit quoi. Des outils pour prendre en main son flux

Liste d'agrégateurs de contenu (non exhaustive) Agrégateurs en ligne (accessible de n'importe quel ordinateur) Agrégateurs Intégrés dans un navigateur ou dans un gestionnaire de courrier Extension Sage pour Firefox, tout système d'exploitationAkregator (Linux, bureaux KDE) peut être relié à Kmail, le logiciel courrier via "Personal Information Manager" ou KontactMozilla Thunderbird ( Apple - Linux - Windows ) : permet la création d'un compte spécifique pour les fils RSS et l'archivage des fils d'information. Agrégateurs multi-plateforme, s'installant sur l'ordinateur RSSOwl : interface disponible en français (projet open source) Ippoder : utilitaire pour choisir et écouter les podcasts (Licence GPL)AmphetadeskNewsMonster : ne fonctionne apparemment qu'avec Netscape et Mozilla Agrégateurs pour Linux Agrégateurs pour Windows Feedreader : Import - Export de la liste opml; regroupement par dossiers possible après l'import ation ; dédoublonnage des fils. Agrégateurs pour Mac Netnewswire lite ou Netnewswire, version payante. Copyright © 2005

Faire une veille informationnelle - Aide - Guides at Bibliothèque Paul-Émile-Boulet - UQAC La veille informationnelle sert à demeurer informé des nouvelles publications et des nouveaux développements dans un domaine précis. Deux méthodes sont possibles : Manuelle (pull) : se rendre sur plusieurs sites pour prendre de l’informationAutomatisée (push) : programme avec une application ou un logiciel de réception de l’information La méthode automatisée (push) à l'aide du fil RSS nous permet de : Voir l’information en un coup d’œilInformer en temps réel, automatiquementAucun risque de recevoir des « spams ».Recevoir seulement l’information des fils auxquels nous sommes abonnésAucune information personnelle ou abonnementDisponible pour plusieurs bases de données (Proquest, Ebsco,etc.) Pour faire de la veille automatisée, il est nécessaire d'utiliser des logiciels ou des applications.

Related: