background preloader

Le craquement articulaire

Le craquement articulaire
Le craquement articulaire, nocif pour la santé : info ou intox ? Auteurs : Caroline Wigt et Véronique Garin, Ostéopathes DO Article paru dans Ostéo, la revue des ostéopathes n°85 – Janvier 2010, et reproduit avec l'autorisation du M. Nous remercions les auteurs, Caroline Wigt et Véronique Garin, et Michel Coquillat, Directeur de publication, de nous avoir autorisé à reproduite cet article. Pour l'opinion publique, se faire craquer une articulation à répétition est néfaste : apparition précoce d'arthrose, aspect traumatisant sur les structures articulaires... Il existe différents bruits articulaires ; seul le bruit articulaire provoqué volontairement par le sujet ou par l'ostéopathe retiendra notre attention dans cette étude.Plusieurs hypothèses sur l'origine du craquement articulaire ont été émises, mais la plus répandue et, par conséquent, la plus défendue dans le monde scientifique est la théorie de la cavitation. Les phases du craquement typique sont [11] : critères d'inclusion : 4.1.

Réflexions sur le champ de pratique en ostéopathie Jerry Draper-Rodi : Réflexions sur le champ de pratique en ostéopathie, exemple des travaux du laboratoire du Dr Lisa Hodge Le Site de l'Ostéopathie remercie Jerry Draper-Rodi de nous avoir autorisé à publier cet article. Titre de l’article: Réflexions sur le champ de pratique en ostéopathie, exemple des travaux du laboratoire du Dr Lisa Hodge Nom auteur et rangs universitaires : Jerry Draper-Rodi, DO, DU (anatomie clinique), DU (anatomie appliquée à l’examen clinique et à l’imagerie médicale), PG Cert Research methods Affiliation : The British School of Osteopathy, Londres (Grande-Bretagne) Publication antérieure similaire : Rodi J. Coordonnées de l’auteur : Jerry Draper-Rodi, J.rodi@bso.ac.ukCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Déclaration : Je déclare que le manuscrit a été lu et approuvé par l’auteur, Jerry Draper-Rodi. Remerciements chaleureux pour leur relecture attentive à Anne Benoit DO, Léonore de Saint Gerand DO, Raphael Hauser DO et Bruno Landais DO.

Bienvenue sur le site du syndrome du rez-de-chaussée! Approche tissulaire de l'ostéopathie Césarienne, adhésion cicatricielle et leurs effets sur la posture (You can find an english translation of this article Here) Une opération chirurgicale reste une expérience douloureuse tant bien même que la procédure est moins intrusive (coelioscopie) et que la gestion de la douleur a fait des progrès. La coelioscopie a véritablement été une révolution pour limiter les adhésions cicatricielles survenant après une opération, mais dans de nombreux cas le coup de bistouri est toujours nécessaire. L’influence d’une césarienne sur la posture: Une intervention abdominale est généralement douloureuse, et lorsqu’une femme vient de subir une césarienne elle va vouloir naturellement protéger son bas ventre. Le développement d’une chaîne lésionnelle Un modèle de compensation posturale suite à une césarienne Voici un modèle de compensation possible à l’issue d’une césarienne. La patiente protège donc son bas-ventre (sa cicatrice de césarienne), tout son bassin va s’antérioriser (basculer vers l’avant). Conclusion

Related: