background preloader

Pour une autre innovation

Pour une autre innovation
Comme le dit Bluetouff, le scandale Prism c’est effectivement comme si on se réveillait d’une gueule de bois qui a duré 12 ans, comme si il nous avait fallu tout ce temps pour digérer l’amère poussière de l’effondrement des tours du World Trade Center. Les scandales Prism et Verizon ne posent pas seulement la question de la surveillance d’Etat, mais de la surveillance tout court, celle dont nous sommes l’objet à l’heure des très grandes masses de données, des Big Data, des algorithmes et des traitements. Ce n’est pas seulement la confiance dans nos Etats qui est en cause, mais également la confiance dans les grands opérateurs de l’internet et dans nos fournisseurs d’accès. C’est la confiance dans une société organisée par et pour la surveillance. Comme le soulignait très bien Eric Sadin dans les Matins de France Culture, le problème repose bien sur l’indifférenciation de la récolte des données. Alors, comment arrête-t-on cette machine ? Une autre innovation est possible. Hubert Guillaud Related:  L'innovationIdeas

"En innovation, tout est dans l’exécution" – avec Pierre Yves Chaltiel Suite des notes prises lors de ma visite à Telecom Paristech du 13 juin 2013. Après la théorie, la pratique, avec cette mini-conférence donnée par Pierre Yves Chaltiel. Celui-ci a 57 ans et 32 ans d’expérience. Pierre-Yves Chaltiel : “de l’expérience, mais pas de certitudes” Parcours d’un innovateur Pierre-Yves Chaltiel a travaillé à Londres après avoir fini Supelec, puis il est revenu en France, à une époque où on « s’arrachait les ingenieurs ». Il a ensuite intégré Thomson CSF dont il a été patron de la division communication et sécurité (crypto et paiements) et mobiles et réseaux pour les militaires. Plus que la loi de Moore “Le calcul est devenu une denrée rare” a dit Pierre Yves Chaltiel et “Bull est un des seuls fabricants mondiaux capable de sortir des calculateurs de plusieurs pétaflops”. image IT Espresso Qu’est-ce qui fait l’innovation ? Out of the box… Selon M. Avant de développer des « processus » d’innovation qui ne marchent pas ! Le profit de Samsung proche du CA de Thales

Internet libre, ou Minitel 2.0 ? Conférence de Benjamin Bayart aux 8e rencontres mondiales du logiciel libre, à Amiens, le 13 juillet 2007. Cette conférence fait le parallèle, sur quelques aspects (politique, économique, technique, etc) entre les réseaux « ancien style », par exemple le Minitel en France, et Internet. Thierry Stœhr, un des responsables du thème dans lequel s’est inscrite la conférence, en fait un résumé plus complet sur son blog, dans cet article. La vidéo de la conférence est disponible ici (durée 1h04’17, 99Mo), le support de conférence en PDF est disponible là. La vidéo est cadrée sur le conférencier, le fait d’avoir le support sous les yeux, dans une autre fenêtre, permet de mieux suivre, même si ce n’est pas rigoureusement indispensable. La transcription est également disponible sous license CC-BY-SA : au format PDF au format PS pour etre imprimable facilement au format ODT pour etre modifiable. Merci a Bérangère pour cet important et fastidieux travail de transcription.

Enseigner à code à l'école ? Vraiment ? Wiki 2013: The Year in Ideas Below, 15 themes that ran through TED Talks in 2013. Photo: Ryan Lash In 2013, TED published more than 250 talks, each with an idea worth spreading. And yet, certain ideas seemed to resonate throughout the year, as if speakers at different events were singing parts of the same choral symphony. As 2013 draws to a close, here is a look at some of the big ideas we parsed this year. Consider it the rousing finale to the year. Humans and machines can work together to supersize growth.At TED2013, Robert Gordon asked: Could it be that humanity’s greatest innovations are behind us? Identity can’t be as simple as ‘this’ or ‘that.’ DeExtinction is a real thing. The US government is broken.2013 began with the United States confronting the fiscal cliff, and partisan head-butting only seemed get worse from there. Drones will destroy us – or maybe save us.On many minds this year: unmanned aerial vehicles. What’s the next frontier of 3D printing? Is there such a thing as a good end of life?

6 Ways To Create A Culture Of Innovation This year's Consumer Electronics Show brought 170,000 people to the city of Las Vegas to peruse the latest tech offerings under the fluorescent lighting of the Las Vegas Convention Center. For technology companies, the trade show offers a chance to show off what they've been working on. For fans, it's an early glimpse at the products that will grace store shelves this year. For designers? Yet we went digging for interesting and beautiful design objects, through thousands of booths and among dozens of LED screens, too-loud ambient music, blinking robots, and hoards of glassy-eyed, lanyard-clad people, all in the middle of one of the loudest, brightest cities on earth. Sony Is Back One name we heard a lot at CES from designers? This year, the company released a wafer-thin Bravia OLED TV, which measures just a few millimeters thick and mounts onto a wall. Speakers require a certain amount of volume in order to move air around as part of the process that produces sound.

Notre Mai-68 numérique est devenu un grille-pain fasciste Nous avons tué notre Internet. L’heure de la défiance a-t-elle sonné? Avant, les choses étaient simples. Il y avait d’un côté les amoureux d’Internet qui refusaient qu’on touche à cet espace de liberté et de l’autre ceux qui considéraient que c’était la pire invention de l’histoire de l’humanité. Mais désormais, ceux-là même qui défendaient le Net emploient des mots comme «danger» ou «dérive». Ainsi de Lawrence Lessig, co-fondateur de Creative Commons, qui a déclaré le week-end dernier: «Je suis pas sûr qu’Internet soit bon à moyen terme». En réalité, ce ne sont pas les défenseurs du Net qui ont changé de camp, mais Internet lui-même. Le plus fascinant dans cette transformation, c’est que, contrairement à certaines prédictions, elle n’a pas été le fait des politiques. Mais ce ne sont pas les politiques qui ont les premiers perverti les usages du Net. Mais plutôt que de rester sur des abstractions, étudions les étapes du crime de lèse-Internet. Prenons les choses au commencement. 1.

Jean-Louis Missika : Mutations numériques et mutations cognitives, de l'écriture au web Mardi 22 novembre dernier, j'ai eu l'occasion, parmi beaucoup d'autres d'assister à la leçon inaugurale de la Chaire "économie et gestion des industries numériques et des nouveaux médias" prononcée par Jean-Louis Missika. Le thème en était "Mutations numériques et mutations cognitives, de l'écriture au web", c'est-à-dire la manière dont des technologies cognitives, comme l'écriture, ou le web, modifient le travail même de la pensée.Jean-Louis me fait l'amitié de m'autoriser à reporter cette conférence sur ce blog, ce qui me permet d'avoir le plaisir de la partager avec vous. Les illustrations, en revanche, sont de mon cru. J’ai choisi de faire cette leçon sur un sujet très classique : la relation entre cette catégorie très particulière de technologies qu’on nomme technologies cognitives et les pratiques culturelles au sens large, notamment dans les domaines politiques et scientifiques. L’écriture donc, et son invention. Comment les choses se passent-elles dans le champ politique ?

Email, revisited. Nimes, 16 August 2013 – Project Caliop aims at providing tools and a platform for email users can trust, guaranteeing by design the confidentiality of communications. In the context of revelations about PRISM showing that users cannot trust advertisement-based services such as Gmail, and in the wake of the recent shutdown of secure mail services, Caliop aims at rethinking the infrastructure for secure email communications. Caliop founder Laurent Chemla calls on contributions to the initial specifications. Recent revelations by Edward Snowden about PRISM show users cannot trust centralized services such as gmail, which business models are based on accessing everyone’s communications in order to monetize personal data, exposing users’ emails to massive government surveillance. Yet, despite recent alarming declarations[1] by email service providers that felt compelled to shut down their activities, email days may not be over. Contact: Laurent Chemla – contact@caliop.net

Related: