background preloader

La création de valeur avec le marketing relationnel

La création de valeur avec le marketing relationnel
Related:  Mercatique relationnelle/transactionnelleRecherche d'infoMétier Marketing

Tout connaitre de la relation clients Capital client Le Capital client est un actif immatériel clé de l’entreprise puisqu’il apporte le chiffre d’affaires dont résulte la rentabilité. Pourtant, les entreprises connaissent encore assez mal leur capital client. Comme on l’imagine aisément et comme le montre le modèle proposé par l’observatoire, évaluer le capital client ne revient pas à étudier la politique commerciale de l’entreprise et ses atouts. Il s’agit ici de mener un travail approfondi sur les clients eux-mêmes et de faire un gros effort d’empathie pour les connaître. Si les critères qui confèrent au capital client sa valeur sont assez invariants, l’expérience montre qu’ils ne sont pas étudiés de la même manière suivant les secteurs d’activité. Dans toutes les entreprises, la fidélité, la solvabilité, la rentabilité, la satisfaction des clients devraient figurer sur le tableau de bord du directeur commercial. Plusieurs indices montrent que le capital client est, dans la plupart des entreprises, un sujet à étudier davantage.

Startups, protégez votre propriété intellectuelle ! Ce n’est qu’en 2006, après qu’Apple ait payé une indemnité de 1 million de dollars à une société singapourienne qui détenait un brevet empêchant le lancement de l’i-pod, que Steve Jobs a pris la décision de systématiquement protéger, en particulier par des brevets, tout ce que sa compagnie pouvait produire ou créer. Cette stratégie a permis par la suite à Apple de rencontrer certains succès judiciaires, notamment lors de ses démêlés avec Samsung concernant la tablette Galaxy. C’est ainsi que les choses se passent souvent, les leçons sont payées au prix fort et, en l’occurrence, l’obstacle a été surmonté par une entreprise qui n’était plus une startup. Beaucoup de jeunes entreprises n’auraient pas les moyens de survive à un tel différend impliquant un droit de propriété intellectuelle, ni de faire face au risque souvent fatal de se voir déposséder de leurs droits ou d’empiéter elles-mêmes sur des droits préexistants ou protégés de tiers. La protection des signes distinctifs (c) ill.

Tribune | Comment rendre nos actions clients plus rentables ? Une action marketing efficace est basée sur l'analyse conjointe de la valeur et des comportements clients. Comment procéder ? Grace à la data on peut, à l’instar de Tesco, le Carrefour britannique, proposer des réductions personnalisées. Est-ce efficace ? Seulement deux tiers de nos clients rentables ? Une étude a révélé que 32% des clients du secteur de la distribution n’étaient pas rentables. Faute de réconcilier toutes les informations au niveau du client, elles ne parviennent pas à mesurer la « rentabilité complète » (comme on parle de « coûts complets ») de celui-ci. Regarder devant soi : se détacher de la valeur passée et des indicateurs produits Dans les approches traditionnelles, on prend des décisions sur base des performances passées : volume et profits. Imaginons que nous soyons un opérateur historique de télécom : un beau jour une collectivité décide de subventionner un réseau public « nouvelle génération ». 1) Comment identifier et cibler les clients les plus rentables ?

Pourquoi est il plus facile de vendre que de négocier ? Pourquoi est il plus facile de vendre que de négocier ? Posted on 8 avril 2013 by thierryroyer Le hasard de mes lectures (quelques références en fin d’article) et rencontres m’ont permis ces jours-ci de m’intéresser et de revenir sur l’évolution des rapports vendeurs/acheteurs. Le contexte Vendre c’est présenter son produit ou son service sous son meilleur angle. C’est là qu’intervient le moment de la négociation. Car si l’acheteur en face de nous s’est accordé le principe d’acheter (confiance étant) il va nous attirer dans sa sphère bien à lui, celle d’acheter nos produits ou services aux meilleurs conditions pour mener à bien son projet. Négocier ce n’est pas rentrer dans une adversité, pourtant c’est bien souvent ce que nous faisons, par crainte de ne pas atteindre nos objectif et par croyance "les clients ne savent parler que de prix et se permettent tout". Et c’est à ce stade que l’on échoue. Négocier c’est rechercher des intérêts mutuels. Focus Aller plus loin Like this:

PIERRE & VACANCES «Un contact est un actif précieux» - © Marc Bertrand MARKETING DIRECT Au fil des années, Pierre& Vacances s'est enrichi de plusieurs marques... - En effet, le groupe Pierre & Vacances comprend Pierre & Vacances Premium, Pierre & Vacances Villages Clubs, Maeva, Center Parcs et Sunparks. En 2007, nous avons fait l'acquisition de la société de promotion immobilière Les Senioriales, spécialiste des résidences pour les seniors. Enfin, nous travaillons avec Euro Disney sur le projet Villages Nature, une nouvelle destination de vacances constituant une innovation majeure en termes de tourisme familial durable. Le tourisme compte quatre lignes de produits - résidences, domaines «all weathers», villages clubs et résidences urbaines - et génère les deux tiers de notre chiffre d'affaires, environ 1,1 milliard d'euros par an. Dans votre secteur, la compétition est rude... - Notre portefeuille de marques et labels s'adapte à toutes nos clientèles cibles. Comment avez-vous organisé l'équipe CRM Groupe? Et en termes de fidélisation? - Oui.

Marketing : comment collecter et traiter les données clients Même s'il a pu faire ses preuves par le passé, le marketing de masse n'a plus beaucoup de raison d'être aujourd'hui. Pour conquérir et fidéliser des clients, mis à part un prérequis de base (un produit ou service de qualité adapté à leurs besoins), les entreprises doivent apprendre à les comprendre et à décortiquer leurs habitudes de consommation. "Connaître ses clients, c'est aussi mieux comprendre ce que recherchent les prospects qui leur ressemblent ", rappelle Fatima Aliane, responsable "data-mining" chez Acxiom France, spécialiste des technologies et des services marketing. Cela sous-entend collecter des données sur vos clients et les répertorier dans une base de données. Identifier les données-clés Mais, avant tout, la collecte doit répondre à un objectif précis, en lien avec la stratégie de l'entreprise. Les différents modes de collecte Une fois les données-clés identifiées, reste à les collecter... L'enquête de satisfaction est une autre piste pour récolter des informations.

Avec le Smarketing la place du commercial change! Quelle place pour le commercial dans le digital? Désormais, c’est le prospect et le client qui possèdent ce pouvoir ! Les moteurs de recherche de plus en plus « intelligents » (cf dernier algorythme Colibri de Google), l’accès à internet plus rapide (4G !!), l’accès à l’information facilité sur son mobile, dans son canapé (tablette), ou à son bureau (pc) multiplient les occasions pour le futur prospect de se documenter, de comparer, et de faire son choix seul ! De quelle place dispose le commercial alors ? L’Inbound marketing change le rapport du client à l’entreprise Oui la relation a changé. Le principe essentiel de l’Inbound repose sur le fait de ne pas aller chercher le prospect ou le client (coûte que coûte parfois !) Les départements sales et marketing doivent ainsi travailler… ensemble ! 5 conséquences de ces changements 1. Le Smarketing est une résultante de la méthode de l’Inbound Marketing. 2. 3. L’information produite sur le blog de l’entreprise (indispensable !) 4. 5.

Mercatique relationnelle et transactionnelle RPF

Related: