background preloader

Rupert Sheldrake : L'illusion de la Science (traduit par l'INREES)

Rupert Sheldrake : L'illusion de la Science (traduit par l'INREES)

Carte des collaborations scientifiques à travers le monde Des traits lumineux sur une carte pour représenter les collaborations entre scientifiques. C'est le travail réalisé par Olivier H. Beauchesne. Il a établi les relations entre chercheurs à partir des articles parus dans les revues scientifiques. J’ai été très impressionné par la “friendship map” réalisée par Paul Butler, stagiaire chez Facebook, et j’ai réalisé que j’avais accès à un jeu de données similaire. Plutôt qu’une base de données sur l’amitié, j’en avais une sur les les collaborations scientifiques. Mon employeur, Science-Metrix, est une entreprise d’évaluation biblométrique. Grâce à ces données, j’ai pu extraire et agréger les différentes collaborations scientifiques entre villes à travers le monde. Les étapes suivantes sont les mêmes que celles de la “friendship map” de Facebook. Une carte très haute résolution et zoomable est disponible à cette adresse : Article initialement publié sur “Stuff I Made“. Traduction par Pierre Ropert.

Rupert Sheldrake, le biologiste de l'âme Tout d’abord, parmi les théories élaborées par Sheldrake au cours de ses nombreuses recherches tout aussi variées que controversées, il aborde ce qu’il a nommé le concept de la résonance morphique. De quoi s’agit-il ? Pour le découvrir, intéressons-nous tout d’abord à Hans Driesch, embryologiste ayant vécu de 1867 à 1941. Il fut parmi les premiers à tourner le dos à la science de son époque, complètement tournée vers le matérialisme (c’est-à-dire qu’elle ne se préoccupait que de phénomènes que l’on pouvait voir) et le mécanisme, qui expliquerait que tout ce qui se produit suivrait un modèle « cause-effet » bien précis. Il jugeait que cette vision était beaucoup trop fermée et qu’il fallait au contraire être capable d’admettre que des choses que nous ne pouvons pas (encore) mesurer existent et ont un impact sur les comportements de la matière. Selon lui, les champs morphiques seraient, en gros, la mémoire de l’espèce. « L’étude de Sheldrake est un exercice pseudo scientifique.

GuruMeditation | Une fine sélection et vulgarisation de l'Actualités des Sciences et des nouvelles TechnologiesGuruMeditation Nature Publishing Group : science journals, jobs, and information Présentation de l'association Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 2003, VivAgora produit de l'information et des procédures de concertation sur les développements scientifiques et techniques. Pour VivAgora, les logiques de l’innovation technologique sont « désajustées » des valeurs humaines et démocratiques, ainsi que des limites de nos écosystèmes et des ressources naturelles. Ces logiques fonctionnent en effet le plus souvent en vase clos, à partir des seuls ingrédients de l'expertise scientifique et économique, VivAgora plaide au contraire pour une , c'est-à-dire employant des méthodes et se fixant des objectifs qui intègrent, assument et anticipent les multiples dimensions ― sociales, économiques, environnementales, sanitaires, éthiques et politiques ― du développement technologique. Pour VivAgora l’horizon est de « ». Fonder une nouvelle relation de la société à l'innovation en plaçant au cœur des préoccupations. Promouvoir des modes et le déploiement d’une » Son bureau est composé de : Permanents

Related: